Bombe tsunami : les secrets de la Nouvelle-Zélande révélés par le journaliste Ray Waru

24/01/2013
Français : Panneau d'évacuation en cas de Tsun...

Français : Panneau d’évacuation en cas de Tsunami, en Nouvelle Zélande. (Photo credit: Wikipedia)

 

La Nouvelle Zélande et les Etats-Unis avaient le projet secret pendant la Deuxième Guerre mondiale de créer une bombe tsunami capable de détruire les villes côtières.

 

Les archives néo-zélandaises sont remplies de secrets, et le journaliste et écrivain Ray Waru ne devait probablement pas s’attendre en se plongeant dedans à découvrir des traces du programme top secret « Project seal ». Dans le cadre de ce programme, la Nouvelle-Zélande a en fait mené avec les Etats-Unis à partir de 1944 un projet de création d’une « bombe tsunami ». L’idée était donc d’utiliser les explosions pour déblayer les massifs coralliens afin de produire de grosses vagues, des tsunamis, qui détruiraient les villes côtières.

 

Le Site américain The Telegraph indique ainsi que tests ont été menés au nord d’Auckland dans les années 1940 et qu’environ 3 700 bombes ont été utilisées. Les rapports découverts par Ray Waru indiquent que dix grosses explosions auraient pu générer un tsunami d’une dizaine de mètres. Si les tests ont été des succès, les équipes de chercheurs ont néanmoins abandonné le projet au début de l’année 1945.

 

Les rapports découverts par Ray Waru ne faisaient pas seulement état d’une « bombe tsunami ». Le journaliste a en effet trouvé beaucoup d’observations d’ovnis, aussi bien par le public que par des pilotes et des militaires. Répertoriées par le ministère de la Défense, ces observations font état de lumières dans le ciel, d’extraterrestres portant des « masques de pharaon » et autres étrangetés qui ne cessent d’alimenter les histoires de vie dans l’espace.

 

Lu sur The Atlantic

 
Publié le 3 janvier 2013 sur  http://www.atlantico.fr/ 

 

Mise à Jour Era pour area51 le 24-1-2013 à 1500

 

area51blog

 


L’étrange zone du silence mexicaine, et les crash UFO…

13/10/2012

La Zone du Silence, en espagnol :  la Zona del Silencio, est une zone désertique située au nord du Mexique au Bolsón de Mapimí, plus précisément au tripoint des États de Chihuahua, Durango et Coahuila.

Elle a été remarquée la première fois dans les années 1930 par Francisco Sarabia, un pilote mexicain qui a prétendu que sa radio avait mystérieusement cessé de fonctionner lorsqu’il l’avait survolée. Par la suite, d’autres personnes auraient signalé une disparition des signaux radio et des « pannes de boussole » lors de la visite du secteur, qui attirerait de plus les météorites et susciterait divers problèmes mentaux chez les visiteurs.
Cette zone se situe sur la même parallèle que le Triangles Des Bermudes et que les grandes pyramides de Gizeh.
Lire l’article  sur le Blog de Merlin

 


Une météorite explose au-dessus d’une île dans le Pacifique

12/08/2011

Source :  MOSCOU, 10 août – RIA Novosti

Une puissante détonation, probablement provoquée par l’explosion d’une grande météorite dans l’atmosphère, s’est produite le 3 août dans le ciel au-dessus de l’île de Niue (sud de l’océan Pacifique), rapporte la radio New Zealand International.

« C’était un coup de tonnerre puissant, mais il a éclaté lors d’une nuit claire étoilée. Les gens ont indiqué qu’ils avaient vu un flash blanc très lumineux traverser le ciel. L’île de Niue fait 64 km de large et l’explosion a été entendue du village de Lakepa (nord-est) à Avatele (sud-ouest), c’est-à-dire, que tous les habitants de l’île ont pu l’entendre », a expliqué le chef de police de l’île Mark Chenery, en décrivant l’incident.

D’après les scientifiques de l’observatoire Carter à Wellington, Nouvelle-Zélande, ce « coup de tonnerre » a été provoqué par l’explosion d’une météorite à près de 20 km au dessus l’île.

Selon la police, aucun dommage n’a été signalé.


%d blogueurs aiment cette page :