Le Vaucluse, terre d’ovnis ?

23/08/2012

Comme chaque été, le département est le théâtre d’observations d’objets volants non identifiés. Les plus sérieuses sont étudiées… et certains cas ne trouvent une explication rationnelle que des années après

Sur Internet, des amateurs d'ufologie ont comparé la vidéo de Jérémy S. à celles de lanternes thaïlandaises. Avec une étrange similitude...
Sur Internet, des amateurs d’ufologie ont comparé la vidéo d’ovnis de Jérémy S. à celles de lanternes thaïlandaises. Avec une étrange similitude…
Photo Jérôme Rey

 C’est presque un marronnier. Chaque été, les récits d’apparition d’ovnis fleurissent dans la presse et sur Internet. Et pour cause : les extraterrestres semblent préférer la période estivale, où ils réalisent près de 50% de leur chiffre d’affaires annuel !Un phénomène logique, comme l’explique le sociologue ovnivore Pierre Lagrange : « Le ciel est plus dégagé, les gens vivent dehors, alors les chances d’observation augmentent ».

Peu surprenant que son climat clément et sa forte densité de population placent donc la région Paca au palmarès des régions les plus « visitées », selon les statistiques du très sérieux Geipan (Groupe d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés) du centre d’études spatiales.

Avec 15 déclarations depuis la création de l’institution en 1977, le Vaucluse fait pâle figure face au champion bucco-rhodanien (42 !). Pourtant, sa longue histoire ufologique regorge de phénomènes troublants.

Sur Internet, on trouve de tout et beaucoup de n’importe quoi

Dans la moitié des cas, le bon sens, la science ou le simple recoupement d’informations permettent d’élucider le mystère : lanternes thaïlandaises, feux d’artifice, feux de voiture ou même météores sont alors incriminés. Classés C (non identifiable par manque de donnés) ou D (non identifié), les autres phénomènes restent sans explication.

Ce qui ne signifie pas qu’ils le demeurent toujours, comme le souligne le zététicien Eric Maillot, promoteur d’un scepticisme scientifique sur la question : « Une petite information qui nous avait échappé peut permettre de résoudre plusieurs mystères en cascade des années après ».

C’est ainsi qu’en reprenant de vieux dossiers, le Geipan a réussi à obtenir de la Patrouille de France l’aveu qu’elle effectuait tous les ans des vols de nuit début juillet, résolvant quatre mystères à la fois !

Depuis l’ouverture de son site Internet, en 2005, le Geipan est devenu une source d’information scientifique cruciale pour le public, dans un Internet plutôt dominé par les « croyants ». Théories du complot, partage de vidéos sans recul critique : le web s’assimile plus souvent à une belle brocante d’ufologie…

Méfiants ou tout simplement ignorants, beaucoup d’observateurs se tournent encore vers des sites plus ou moins scientifiques. Ainsi, le Saltésien « Damy », qui s’est adressé au blog « Ovniparanormal » pour trouver une explication à l’objet lumineux observé jeudi dernier sur le plateau d’Albion.

Ou, sur Youtube, cet autre internaute vauclusien, témoin d’un « objet volant tout noir, très sophistiqué, avec de petites antennes tout autour« , près du pont d’Avignon. « Dans l’écrasante majorité des cas, il s’agit de méprises sincères, et non de manipulations délibérées, explique Éric Mailot.

Le problème, c’est que beaucoup de gens prennent pour argent comptant tout ce qu’ils lisent dans le journal, voient sur Internet, ou regardent à la télévision surtout si c’est une célébrité qui témoigne ». D’où la nécessité impérieuse d’une éducation du public, pour faire le tri dans la galaxie encombrée des ovnis.


L’analyse

« Inexpliqué ne veut pas dire inexplicable »

Éric Maillot est instituteur et zététicien. La zététique, ou « art du doute », est l’étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux.

Quels principes faut-il respecter pour déterminer l’origine d’un ovni ?

Il est important de vérifier les informations à la source et de ne jamais se résigner, car les explications peuvent venir après plusieurs années : inexpliqué ne veut donc pas dire inexplicable.

Mais surtout, il ne faut pas se fier aux arguments d’autorité : les personnes plus cultivées ou célèbres ne sont pas plus crédibles que les soi-disant « illuminés », car nous sommes tous à la merci des illusions perceptives du cerveau humain.

Comment se manifestent-elles ?

La majorité des gens qui voient un objet lumineux bas sur l’horizon ont par exemple tendance à le considérer très proche d’eux (comme lors des couchers de soleil). Par ailleurs, les gens qui croient en l’existence d’une vie extraterrestre produisent des descriptions plus « soucoupiques » que la moyenne.

De la même façon, les gens qui sortent d’un film de science-fiction risquent de développer des explications extraterrestres aux phénomènes anormaux qu’ils rencontrent.

 Maxime VAUDANO

Source : http://www.laprovence.com/article/avignon/le-vaucluse-terre-dovnis via http://odhtv-replay.kazeo.com/ovni/le-vaucluse-terre-d-ovnis,a3323094.html


%d blogueurs aiment cette page :