Les OVNI sont-ils des phénomènes fréquents en Languedoc-Roussillon et PACA ?

31/07/2013

Source :

logo

OVNI UFOLes OVNI (traduits de UFO en anglais) sont des Objets Volants Non Identifiés. Souvent associés aux soucoupes extraterrestres rondes, les OVNI ne sont en réalité pas forcément liés à ce type de phénomènes, même s’il existe plusieurs écoles de pensée. En Languedoc-Roussillon et PACA, ces phénomènes sont courants, comme partout ailleurs dans le monde. Enquête autour de ces mystères.

Les associations consacrées aux phénomènes OVNI existent pour « étudier ce phénomène avec une approche scientifique », explique Gilbert Attard, président du CROPS. « Des témoins nous contactent, et nous sommes là pour chercher des explications à ce à quoi ils ont assisté. Le but du travail de notre association est d’expliquer les observations constatées par les témoins. On travaille parfois avec la gendarmerie ou autre pour nous aider à expliquer les observations », raconte Thierry Gaulin, de l’association OVNI-Languedoc. « Il y a souvent un raccourci trop court entre OVNI et extraterrestres, alors que  »alien » signifie à l’origine  »étranger », et non pas  »extraterrestre » », explique Serge Tinland, membre créateur des ICDV, un groupe de scientifiques de la région PACA qui fait également du travail de terrain pour répondre aux questions factuelles. « Nous devons lutter contre les faux témoignages, et les fausses photos, explique Serge Tinland. Nous menons toujours l’enquête autour des différents témoignages livrés, et cela nous arrive souvent de déceler des témoignages truqués…», s’agace-t-il.

Le mythe des petits personnages verts

Les associations et groupes s’intéressant de prés à ce type de phénomènes sont unanimes. « A peu près 80% des phénomènes trouvent une cause  »naturelle », 20% restent inexpliqués, et entre 15% et 18% des cas demeurent résistants à nos enquêtes », explique Serge Tinland. Et il existe des similitudes entre ces différents phénomènes. « La plupart des phénomènes aériens non expliqués sont décrits sous forme de boule, de triangle de losange… et de couleur rouge sang ou argenté », termine t-il. Loin de nous donc le mythe des petits personnages verts.

« Ces phénomènes OVNI sont dotés  d’une intelligence »

«Les observations peuvent être constatées un peu partout, il n’y a pas d’endroit plus favorable à un autre. Après tout cela dépend à combien s’élève la population, forcément, plus il y a de population, plus il y a de témoins. De même, il y a plus d’observations l’été qu’en février, car les gens sont plus dehors », explique Thierry Gaulin. «Par exemple il n’y a pas plus d’OVNI à Bugarach (le célèbre village dit « épargné par la fin du monde », dans l’Aude)» raconte Thierry Gaulin. «C’est un phénomène qui concerne le monde entier, et de tout temps, explique Serge Tinland.  Il n’empêche que ces phénomènes défient toutes les connaissances humaines actuelles, car ces choses observées vont jusqu’à 10000Km/h sans émettre le moindre bruit ni le moindre déplacement d’air. D’autant plus que ces phénomènes sont dotés  d’une intelligence, au moins pour pouvoir se déplacer et éviter les obstacles qui se présentent face à eux ».

Des phénomènes bien réels…

Mais ces phénomènes pourtant inexpliqués sont bien réels, et ont ainsi obligatoirement une explication. Clément est fasciné depuis plus d’une quinzaine d’années par les OVNI. Il explique : « Vu le nombre de phénomènes constatés, il y a forcément quelque chose… La science-fiction influence la culture populaire, et tend à penser qu’il s’agit de phénomènes extraterrestres, c’est possible, mais en tout cas cela reste à prouver. C’est d’ailleurs pour ça, je pense, que ça fascine les gens et que ça rend les OVNI intéressant, tout vient du mystère. Et puis au final, c’est dans la nature humaine de vouloir des réponses, donc on en trouve certaines qui nous paraissent possibles. C’est pour cela que, quand on voit un OVNI, on pense directement aux extraterrestres, qu’est ce que ça pourrait être d’autre ? Et puis la science-fiction ne fait pas tout, car elle s’inspire tout de même de phénomènes réels. Dans ce cas on peut se dire que tout est possible ».

Thierry Gaulin de l’association OVNI Languedoc s’exprime avec plus de retenue : «Nous n’écartons pas la possibilité que ce soit des extraterrestres, mais nous ne sommes pas là pour ça. La dernière observation s’est faite le 17 juillet dans le Gard, mais c’est encore trop récent pour pouvoir la classifier parmi les observations non identifiées. » Pour Serge Tinland, le dernier témoignage dans la région PACA remonte à quatre semaines, à Nice. Pour Gilbert Attard, ces phénomènes sont fréquents, et remontent pour la dernière fois à quelques semaines.

«Le GEIPAN ( Groupe d’Etudes et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) de Toulouse dispose de caméras grand angle sur le toit de ses bâtiments, qui filment sans interruption pour observer ces phénomènes » précise Thierry Gaulin. Mais pour Serge Tinland, « il y a toujours des phénomènes, mais il faut juste un témoin pour le raconter». Gardez donc les yeux grands ouverts.

 Anaïs Ragon

Crédit photo : Bach01

Si vous êtes intéressés par le sujet, ou que vous désirez communiquer un témoignage réel, rendez-vous le samedi 3 aout à Hyéres, dans le Var, pour un déjeuné débat avec le CROPS http://www.cropsciences.org. De même pour OVNI-Languedoc qui organise des conférences tous les deux mois http://ovnilanguedoc.canalblog.com. Si vous souhaitez contacter le ICDV c’est sur http://www.coldevence.net/.

 

gif

Mise à jour area51blog le 31 juillet 2013 à 12 h 50

Bannière

 


Languedoc-Roussillon La terre a tremblé entre le Gard et la Lozère

04/08/2011

Article qui m’a été envoyé par Joris, un lecteur qui habite  à moins de 3km  de l’épicentre et qui a été réveillé par un ronflement terrible provenant du sous sol.

Source : http://www.midilibre.fr/2011/08/03/un-seisme-d-une-magnitude-4-5-s-est-produit-cette-nuit-dans-le-gard,365837.php

L'épicentre du séisme se situe à quelques kilomètres de Barjac, dans le Gard.
L’épicentre du séisme se situe à quelques kilomètres de Barjac, dans le Gard. (CAPTURE GOOGLE MAPS)

Stupeur en Languedoc-Roussillon cette nuit ! A 3 h 36, la terre a tremblé près de Barjac, selon le Bureau central sismologique français. Un séisme de magnitude 4,5 sur l’échelle de Richter a été enregistré par le réseau de détection sismique de l’observatoire de Grenoble (réseau Sismalp) et « par la totalité des stations de détection du réseau, depuis la station de Combovin (Drôme), à 90 km de distance, jusqu’à une station située dans le sud de la Corse, à 500 km de distance » selon le communiqué (disponible ici).

Les tremblements de terre dans ce secteur sont rares. Il faut remonter à 1924 pour avoir une secousse notable qui a causé quelques dégâts à Largentière, 30 km plus au nord. Plus récemment, en juillet dernier, trois séismes ont été enregistrés autour de la Méditerranée : deux près d’Ajaccio et un non loin de Turin.

Le séisme de cette nuit, dont la magnitude est considérée comme mineure, n’a apparemment pas fait de gros dégât. Mais les habitants proches de l’épicentre ont eu une belle frayeur et ont appelé en masse les pompiers, joints ce matin par téléphone.

Christophe : « Le lit tremblait, ça m’a réveillé ! »

Christophe, un internaute entré en contact avec Midi Libre via l’application iPhone, n’en revient toujours pas : « J’ai ressenti un tremblement de terre au pont de Montvert en Lozère ! Le lit tremblait et cela m’a réveillé ! Cela fait bizarre car je n avais jamais ressenti de secousse a ce jour ! »

Hicham Yamani Nörth, du lycée de la CCI de Nîmes, s’est aussi empressé d’en parler sur internet : « Je suis de Nîmes et je peux vous garantir que ça a en effet trembler. Ma maison a tout simplement vibré ! »

« Je me suis réveillée dans la nuit vers 3 h du matin en ayant l’impression d’avoir ressenti une secousse et je me suis dit « un tremblement de terre ? » Puis me suis ravisée pensant que c’était juste un rêve ! Que c’était impossible ! », écrit Faby Delyon sur la page Midi Libre de Facebook. « Bien ressenti à Mende à 3 h 36, durée 5 à 6 secondes, la maison a bien vibrée ! », ajoute Evy Lherme.

« Oui tout a tremblé, ça fait drôle… Réveillée en sursaut vers 3 h 35 à Saint-Privat-de-Champclos. Comme une onde de choc », renchérit Isabelle Rogé.

Il est trop tôt pour déterminer quelle faille est responsable du séisme. « Les anciennes failles dites « cévenoles », d’orientation nord-est-sud-ouest, qui hachent la bordure sud-est du Massif central ne semblent pas impliquées, comme le révèle le « mécanisme au foyer » du séisme établi de façon préliminaire » selon Sismalp. « Depuis l’établissement du réseau en 1989, c’est la première fois qu’un séisme d’une telle magnitude est observé dans ce secteur. »


%d blogueurs aiment cette page :