Une boule jaune avec des mouvements pendulaires.

14/11/2012

Bonjour. Je témoigne aujourd’hui d’une experience que j’ai vécu durant l’été 2010 mais je ne me souviens plus trop du jour ni de l’heur, je ne peux hélas à ce sujet, que faire une approximation. Je témoigne de façon tardive car, je n’avais jamais pensé à relater cette petite info sur le web avant de lire un témoignage qui parle de quelque chose qui ressemble beaucoup à ce que j’ai vu sur votre forum.

Mes souvenirs sont vagues en ce qui concerne la période du fait, mais je me souviens très bien de ce que j’ai vu. Je n’ai d’ailleurs toujours pas compris ce que j’ai vu et il m’arrive souvent d’en parler aux autres car ça m’avait quand même bien scotché.

Il était entre 21h et 22h30, je ne sais plus si nous étions en aout ou en juillet (2010). J’étais dans le jardin d’un pote qui vivait dans la petite ville de Montaigu, et comme au dessu de sont jardin il était fréquent de voir des satellites très haut dans le ciel traveser celui-ci à grande vitesse, je regardais donc vers le ciel à la recherche de ce genre de petite lumière . Un instant j’ai été frappé par la présence de la planète Jupiter qui à l’époque était au plus proche de la terre, et apparaissait comme l’étoile la plus grosse, le seul truc, c’est que j’ai été interloqué par l’heure. En effet, Jupiter n’avait rien à faire à cet endroit du ciel à cette heure, il était bien trop tôt.. Du coup j’ai dis à mon collègue « éhhh, regarde cette grosse étoile là, mais c’est quoi ? Ca ne peut pas être Jupiter quand même !  » .. Alors mon pote se mit aussi à regarder cette lumiere, et au moment ou nous la fixions tous les deux, celle-ci se mit à bouger de gauche à droite,  » de tout petits mouvements pendulaires « . A ce moment là j’ai eu comme un frisson car je réalisait que ce que je voyais n’était pas quelque chose de banal, puis, en à peines deux secondes, nous vimmes la boulle se dillater légèrement puis celle-ci disparrut comme si on la chaintait. On aurait dit qu’elle nous observait et qu’au moment ou nous avons commencé à la fixer, et à estimer sa distance, celle-ci se faisait la male (ce n’était pas quelque chose qui se trouvait hors de l’atmosphère contrairement à ma toute première impression). Je vous assure que nous avons encore du mal à croire ce que nous avons vu ce jour là car c’était quelque chose de très étrange.

Il me parrait évident que nous n’avons pas assisté à un phénomène météo, ni à la chute d’une étoile filante, et que cette lumière n’était pas celle d’un hélicoptère, ni celle d’un ULM ou d’un autre quelconque aéronef connu … Je ne saurais pas dire ce que c’était mais je suis sûr de pouvoir dire ce que ça n’était pas.

Cordialement, à tous les observateurs(trices) – See more at: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t15974-boule-jaune-blanc-stationnaire-avec-mouvement-pendulaire-qui-disparrait#sthash.DZ7mrW3c.dpuf

Source: http://www.forum-ovni-ufologie.com

via

http://ufocenter.over-blog.org/

 


Une météorite de 4,5 milliards d’années tombe sur Paris

19/10/2011

Une météorite - © Сollage de RIA Novosti

PARIS, 14 octobre – RIA Novosti

Une météorite vieille de 4,5 milliards d’années est tombée sur un toit à Draveil (Essonne), dans la banlieue sud de Paris, ont annoncé les médias internationaux.

Parmi la soixantaine de météorites retrouvées en France, c’est la première fois qu’on retrouve une météorite terminant son voyage céleste à si petite distance de la capitale française.

Grosse comme un œuf et d’un poids de 88 grammes, la météorite a été découverte par la famille Comette après son retour de vacances. A la faveur d’une fuite d’eau, les propriétaires ont fait inspecter leur toit et ont ainsi découvert la météorite, coincée dans de la laine de verre.

La famille a apporté le caillou à la police, qui l’a remis à l’université locale. Selon les chercheurs, il s’agit d’un objet extraterrestre. Collectionneur de météorites, Alain Carion a précisé qu’il s’agissait d’une chondrite typique comportant des traces de fer et couverte d’une croûte noire qui caractérise sa traversée de l’atmosphère.

La famille Comette n’a pas l’intention de vendre cette météorite, la considérant comme leur portant bonheur.

Les chondrites représentent 92% des pierres célestes qui tombent sur la Terre. Selon les spécialistes, leur composition chimique est pratiquement identique à celle du Soleil. La météorite découverte en Essonne proviendrait de la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter.

Depuis 1492, en effet, 65 météorites ont été retrouvées en France. La dernière découverte date du 22 mars 2002.


La sonde Juno va tenter de percer les secrets de Jupiter

07/08/2011

Source :Tristan Vey – http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/08/04/01008-20110804ARTFIG00483-la-sonde-juno-va-tenter-de-percer-les-secrets-de-jupiter.php  – Publié le 04/08/2011

INFOGRAPHIE – Ce bijou de technologie a été envoyé dans l’espace vendredi. Il orbitera autour de la géante gazeuse pendant un an à partir de 2016. Objectif: comprendre comment s’est formé le système solaire.

Junon est la reine des dieux romains. A la fois sœur et épouse de Jupiter, la déesse se devait d’exercer une étroite surveillance sur son mari volage pour déjouer ses stratagèmes élaborés de séduction. Lorsqu’il a fallu trouver un nom à la sonde spatiale dont la tâche serait d’élucider les mystères qui entourent la planète Jupiter, la Nasa a tout naturellement songé à ce référent mythologique et baptisé son vaisseau Juno (traduction anglaise de Junon, NDLR). Son lancement s’est déroulé sans problème majeur vendredi.

Lire la suite 


La Nasa place sa sonde Dawn en orbite autour d’un astéroïde

17/07/2011

Source : http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/la-nasa-place-sa-sonde-dawn-en-orbite-autour-d-un-asteroide-17-07-2011-1353452_240.php

par Irene Klotz

 

Sonde Dawn de la NASA - vue d'artiste

Source de l’image : http://www.astronomieamateur17.com/article-simulation-en-3d-inedite-de-l-asteroide-vesta-69483532.html

HOUSTON, Texas (Reuters) – La sonde Dawn envoyée par la Nasa s’est placée samedi en orbite autour de l’astéroïde Vesta d’où elle étudiera pendant un an le deuxième plus gros objet céleste de la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter.

La sonde a transmis un signal à un laboratoire de la Nasa situé à Pasadena en Californie, le Jet Propulsion Laboratory, confirmant qu’elle était dans l’orbite de Vesta, à environ 188 millions de kilomètres de la Terre, a déclaré samedi l’agence spatiale américaine.

Dawn est la première sonde à graviter autour d’un corps céleste dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter et pourrait également devenir la première sonde à se placer successivement dans l’orbite de deux astéroïdes de notre système solaire, a dit la Nasa.

« L’étude de Dawn sur l’astéroïde Vesta représentera une réussite scientifique majeure et ouvrira la voie à de futures destinations dans les années à venir », a déclaré dans un communiqué l’administrateur de la Nasa, Charles Bolden.

Lire la suite


[ Jupiter ] Comète SL9 … ou comment faire des expériences atomiques à l’insu de tous

09/11/2010

Publié le 27 mars 2004 – Modifié le dimanche 9 mars 2008  SOURCE SITE: ScientoX  via Ufoetsciences

En juillet 1994, la comète Shoemaker-Levy 9 s’est écrasée sur la planète Jupiter.
C’est en mars 1993 que des astronomes avaient découvert cette étrange fée céleste, composée d’une vingtaine de fragments se suivant en file indienne, qui voyageait près de la plus grosse planète de notre système solaire.

Durant plus de quinze mois le monde scientifique avait observé ces noyaux cométaires, calculé avec précision leurs collisions avec la planète gazeuse et tenté d’imaginer les effets et conséquences de cette rencontre.

GIF - 10.3 ko
photo
comete SL9 panorama

Dès les premiers impacts, les observateurs ont été grandement surpris et ébahis par l’ampleur du « spectacle ». Ces « choses » en explosant dans la haute atmosphère de Jupiter, du 16 au 22 juillet 1994, ont produit différents effets visibles ou décelables par l’instrumentation scientifique, notamment des boules de feu géantes, des panaches s’élevant à 3300 kilomètres d’altitude, des retombées de débris créant des taches sombres gigantesques dont les dimensions atteignaient parfois QUATRE FOIS CELLES DE NOTRE TERRE, sans oublier les effets dans l’infrarouge, l’ultraviolet, les rayons X et d’autres observations moins spectaculaires mais non moins importantes.

Lire la suite sur Ufoetscience


Ovni à Aiglemont, dans les Ardennes, France

01/11/2010

Source : http://www.lunion.presse.fr via  Les Ovnis.com

Nouvelle observation étrange dans le ciel d’Aiglemont

Sur une vue de son film vidéo de 47 secondes, Jean-Michel Ligeron a indiqué la position de Jupiter, bien visible ce soir-là.

 

UNE nouvelle fois, l’ufologue Jean-Michel Ligeron, qui demeure à Aiglemont, a fait observer un phénomène étrange dans le ciel au-dessus de sa commune, dans la soirée du 10 octobre dernier. Voici son son témoignage : « Pour une fois, j’ai eu la chance de pouvoir filmer une petite boule blanche, dont les déplacements erratiques m’ont quelque peu étonné, encore que ce type de comportement ne soit pas une nouveauté, puisqu’il fut déjà constaté en de nombreuses circonstances. A l’origine, j’avais installé mon caméscope devant la fenêtre à l’étage, pour réaliser une petite séquence sur Jupiter (comme cela m’arrive de filmer ou de photographier les corps célestes). Quelques secondes plus tard, j’ai vu apparaître une petite boule de très faible magnitude (ou luminosité), qui s’est élevée presque à la verticale de la maison d’en face de chez moi. Ensuite, son éclat a quelque peu augmenté, mais sans jamais être aveuglante, ni rayonner autour d’elle, par comparaison avec l’apparence de la planète Jupiter, bien visible ce soir-là, à environ 20 degrés vers l’Est, au-dessus de l’horizon.

Je n’ai pu évaluer le diamètre réel de cette petite sphère blanchâtre, bien qu’elle ne m’apparût pas très distante. Par ailleurs, durant l’observation, celle-ci s’est dissoute sur place, cinq fois successivement, pour reparaître en d’autres points situés dans mon champ visuel. Par un heureux hasard (comme mon caméscope était déjà activé), j’ai donc pu réaliser une séquence filmée de cette mystérieuse apparition durant près de 47 secondes.

Ensuite, la boule s’est déplacée horizontalement, à grande vitesse, en direction du Bois de l’Ecuyer, au-dessus duquel elle s’est évanouie sans laisser de trace. Je n’ai pu immortaliser la disparition car la trajectoire de la boule fut occultée par le montant de la fenêtre et notamment du fait que mon caméscope était fixé sur un trépied, donc impossible à déplacer aussi rapidement. Quant à la qualité des images extraites de la vidéo, celle-ci n’est pas excellente car la résolution des pixels du caméscope n’est pas très élevée ; j’ai enregistré cette séquence en mode low light, afin d’éclaircir le panorama. J’aurais certainement obtenu un meilleur résultat avec mon appareil photo !

D’où provenait cette boule lumineuse ? N’empêche que j’ignore toujours quelle pouvait être la nature de cette étrange apparition, et d’où provenait-elle ? Néanmoins, en conclusion, je confirme à l’attention des sempiternels détracteurs habitués à se référer continuellement aux passages de l’ISS (Station spatiale internationale), pour tout expliquer, alors que celle-ci n’était pas visible sous nos latitudes, et encore moins capable d’effectuer de semblables manœuvres aériennes. »


%d blogueurs aiment cette page :