« Intruders » : le script original (1991)

06/03/2016
image source: smallthings.fr/

image source:
smallthings.fr/

 

                       

eraBonsoir, je vous propose aujourd’hui un document exceptionnel qui est offert  à tous les amateurs d’ufologie du blogue par un des fidèles lecteurs d’Area 51 ,  Shamballah treize. Je vous laisse découvrir son message ci-dessous: 

Le  script  original  d’ « Intruders », dans  sa  forme quasi-définitive,
daté  de  fin  décembre  1991.

« Intruders »  étant  un  téléfilm  de  3  h 00, et  souvent  diffusé  en  deux parties, le  script  est  long  de  212  pages  et  a  lui-même  été  divisé en
deux  parties :

la  première  va  de  la  page  1  à  107/212  et  la  deuxième  va  de  la page
108  à  212/212.

Je n’ai  pu  retrouver  pour  le  moment  qu’une  seule  partie, et  c’est  la
deuxième.

Mais nous avons ici  une  copie  de  l’exemplaire  personnel  de  John E. Mack, le  célèbre  spécialiste  des  abductions, et  elle  est  annotée de commentaires  de  sa  propre  main.

Vous pouvez la  télécharger  gratuitement  et  directement  sur   lien ci dessous, sous la forme  d’un  fichier  PDF  d environ  6 Mo :

https://www.sendspace.com/file/cb7z0o

Si  vous souhaitez  lire  ce  script  tout  en  suivant  le  film, il  est indispensable  de  regarder  la  version  intégrale  de  3 h 00 :

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici 

Ensuite, calez  le  curseur  vidéo  à  1 h 22 minutes 05 secondes, auquel  le début  de  la  page  108  correspond.

 

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 06/03/2016 à : 22h15

area51blog


John E. Mack (docteur) (1929-2004)

31/03/2008


John Mack Mack naît le 4 Octobre 1929. Il fait ses études à Oberlin (Phi Beta Kappa, 1951). En 1955, il obtient son diplôme médical de l’Ecole Médicale de Harvard Medical (Cum Laude). Il est diplômé de la Société et Institut Psychoanalytique de Boston et est certifié en psychoanalyse pour enfant et adulte.

Le thème dominant du travail de sa vie est l’exploration de comment les perceptions du monde de quelqu’un affectent ses relations. Il traite cette question de la « vision du monde » au niveau individuel dans ses premières explorations cliniques sur les rêves, cauchemars et suicide des jeunes, et dans son étude biographique de la vie de l’officier britannique T. E. Lawrence (« Lawrence d’Arabie »), pour laquelle il reçoit le Prix Pulitzer en biographie en 1977. Lire le reste de cette entrée »


%d blogueurs aiment cette page :