Une expédition record vers la grotte la plus profonde du monde…

28/09/2012

Aréa reprends cet article le: 28 / 09/2012 à 13h30.

Une grotte merveilleuse et considérée comme la grotte la plus profonde du monde a été récemment visitée et explorée par des spéléologues de l’université hébraïque de Jérusalem.

La grotte, du nom de Krubera-Voronya, est considérée comme  »L’Éverest des grottes ». La longueur totale de ses passages atteint 13.232 mètres, et elle est profonde de 2191 mètres. Elle se trouve en Abkhazie au sud de la Russie près de la Mer Noire

Les spéléologues Boaz Langford, Léonid Fagin, Vladimir Buslov et Yuval Elmaliach, y sont allés en mission d’exploration, en tant que membres d’une délégation internationale organisée par l’Association de Spéléologie d’Ukraine. Des spéléologues de 9 pays faisaient partie de la mission, dont des russes, espagnols, britanniques et libanais.

La grotte de Krubera-Voronja détient le titre de grotte la plus profonde sur terre. Elle est située en Géorgie. Selon les professionnels et spéléologues experts, la profondeur de cette immense grotte est de 2190 mètres

Le professeur Amos Frumkin, du département de géographie de l’université hébraïque, qui dirige l’unité de recherche pour la grotte, a dit que le but de l’entreprise est de battre le record mondial d’exploration de grotte performance réalisée quand un chercheur ukrainien a atteint la profondeur de 2196 mètres sous la surface terrestre, cinq mètres plus bas que le précédent record.

L’accès aux extrêmes profondeurs de la grotte s’est fait à l’aide de cordes par un complexe de passages déterminés à partir des courants d’eau qui traversent la grotte. Certains spéléologues ont dû plonger dans de l’eau glacée (2°C) pour atteindre les zones les plus profondes de la grotte.

Pendant qu’ils étaient dans la grotte, les explorateurs ont été sujets à des développements inattendus : une inondation éclair souterraine, qui les a obligés à rester isolés de tout contact pendant environ 30 heures.

Dans une grotte proche, il y a eu l’évacuation compliquée d’un explorateur d’une autre équipe. Il s’est tué pendant l’expédition. Les explorateurs israéliens ont travaillé à des profondeurs entre 500 et 2080 mètres sous la surface. Ils ont donc battu de ce fait le nombre de records israéliens dans l’exploration de grottes.

Le chiffre de 2080 est le plus profond jamais atteint par des spéléologues israéliens. Ce fut aussi le point le plus bas jamais atteint au monde sans recours à des techniques de plongée. Léonid Fagin de la délégation israélienne a passé 24 jours consécutifs dans la grotte, la plus grande durée jamais passée dans une exploration souterraine. Langford, qui prend les mesures et cartographie les grottes pour l’université hébraïque commente :  »La préparation pour des expéditions comme celle-ci est longue et demande une bonne préparation mentale. J’ai essayé pendant des années de m’engager à cet effort et je suis heureux d’avoir enfin pu l’accomplir.

L’une des plus excitantes découvertes y fut de trouver une nouvelle espèce de poisson transparent qui vit dans de l’eau à 2 degrés et à une profondeur de 2000 mètres.’

 »L’exploration de grotte est un domaine qui demande un travail de groupe, car descendre dans les profondeurs nécessite une grande collaboration, surtout dans une grotte aussi complexe que Krubera,‘ a déclaré le Pr Frumkin.

 »Le but fondamental de l’exploration d’une grotte est d’abord et avant tout de comprendre la grotte, son système d’eau souterrain, son développement géologique et le climat qui existait sur terre à cette époque-là. L’un des plus intéressants sujets à Krubera a été de savoir comment la grotte a atteint une telle profondeur, et on suppose qu’elle était reliée dans le passé à des niveaux plus bas de la Mer Noire. » Frumkin a dit qu’au-delà de l’importance scientifique, de nombreux explorateurs de grottes sont engagés dans ce travail en raison d’un défi personnel et du côté aventureux du travail.  »On doit se souvenir que les grottes sont les derniers endroits au monde où il est toujours possible d’être le premier humain à fouler un territoire inexploré, » a-t-il dit.

 Sources: bistrobarblog via http://kebecleak.over-blog.com/


Administrateur de la NASA – un pas vers la divulgation ?

25/04/2011

C’est une question que l’homme se pose depuis des siècles: Sommes nous seuls et pourrait il y avoir de la vie ailleurs ? Pour certains la réponse est évidente. Ils pensent que la NASA sait que la vie extraterrestre existe, et que nous sommes régulièrement visités.

Clifford Clift fait partie de ces personnes « Peut être que les pouvoirs en place qui nous prépare à la divulgation le font d’une façon subtile, afin de ne pas trop nous bouleverser » déclare t-il.

Clift est le directeur international du MUFON (Mutual UFO Network) qui compte quelques 3000 membres et plus de 1000 enquêteurs. « Le Mufon reçoit a peu près 500 observations d’OVNI par mois » dit-il « Environ 400 d’entre elles peuvent trouver une explication rationnelle. Mais une centaine ne peuvent être expliquées et donnent de quoi se dresser les cheveux sur la tête »

Une de leur dernière enquêtes est en rapport avec la vidéo soi disant prise au matin du 28 Janvier. Une lumière mystérieuse est vue en train de descendre dans le ciel de Jerusalem, puis stationne au dessus du Dôme du rocher. Après quelques secondes, il y a comme un sursaut d’énergie, et la lumière repart »

Est ce la preuve que les extraterrestres existent, ou rien de plus qu’un canular élaboré ? Le MUFON pense que la NASA sait surement de quoi il en retourne.

« Ils disposent d’une importante quantité d’informations sur le phénomène OVNI et les E.T.s qui sont là » déclare Clift, « Certains astronautes se sont exprimés sur le sujet, et ont indiqués avoir vu des choses qui dépassent toute explication »

En Octobre dernier, lors d’une interview par satellite avec l’administrateur de la NASA Charles Bolden, New19′s J.R Berry a demandé à l’ancien astronaute si il avait déjà vu des choses étranges dans l’espace. Bolden lui a répondu « J.R, je dois admettre que toute les personnes qui sont allées dans l’espace auraient bien voulu voir des extraterrestres, ou la preuve que la vie existe ailleurs dans l’univers, et je fais partie de ces personnes. Mais je dois dire ici que je n’ai rien observé de tel, bien qu’au plus profond de moi, je crois qu’il y a un bon potentiel pour que d’autres formes de vie existent dans notre univers. »

Cependant, un autre ancien astronaute a déclaré quelque chose de complètement différent sur ce sujet. Le docteur Edgar Mitchell fut le 6ème homme à marcher sur la Lune lors de la mission Apollo 14. Il a déclaré il y a quelques années avoir la preuve que la vie extraterrestre existe.

« Il n’y a aucun doute que nous sommes visités » a déclaré Mitchell « L’univers dans lequel nous vivons et bien plus merveilleux, excitant, complexe et bien plus vaste que nous pourrions l’imaginer aujourd’hui. Nous nous sommes demandés si nous étions seuls dans l’univers depuis toujours. Avons nous la preuve seulement à notre époque que nous ne sommes pas seuls ? Non, nous ne sommes pas seuls. »

Alors qu’est le fin mot de l’histoire ? Pourquoi deux déclarations différentes venant de deux astronautes crédibles ?

Lire la suite

sources : wzzm13.com et http://quelquechosedansleciel.wordpress.com


%d blogueurs aiment cette page :