« Nous avons perdu beaucoup d’hommes et d’avions en essayant d’intercepter les OVNIS »

07/11/2016

Source Georges Filer -NUFORC
Traduction Era pour Area51blog

General Ben Chidlaw

General Ben Chidlaw

Timothy Good écrit , « La destruction ou la disparition d’avions militaires pendant les interceptions d’OVNIS s’est poursuivie rapidement. » Comme l’a déclaré le Général Benjamin Chidlaw, ancien commandant en chef du Commandement de la Défense Aérienne (plus tard Aérospatiale) à Robert C. Gardener (ex USAF) en 1953 : « Nous avons des tas de rapports de soucoupes volantes. Nous les prenons au sérieux, quand vous considérez que nous avons perdu beaucoup d’hommes et d’avions essayant de les intercepter. Robert C. Gardener , l’ancien officier de renseignement de l’Armée de l’Air a été informé par une source fiable dans les années 1950 que la «Force aérienne perdait environ un avion par jour à cause des des OVNI.

Springfield a été informé de façon fiable. Selon les chiffres du département américain de la Défense, de 1952 à la fin d’octobre 1956, il y a eu  18 662 accidents majeurs d’aéronefs militaires, répartis comme suit:

Année – Pertes de l’armée de l’air – Pertes dans la marine

1952           –          2,274                         –       2,086

1953          –          2,075                          –       2,325

1954          –        1,873                             –       1,911

1955          –         1,664                            –       1,566

1956            –       1,530                              –     1,358

Dans ce total étonnant, les jets rapides sont les plus impliqués (tels que ceux envoyés dans les interceptions d’OVNI), parmi lesquels pour 56.2 % on a trouvé que la cause était une erreur du pilote ; pour  8.1 % une erreur de l’équipage au sol ou d’autres défaillances du personnel; pour  23.4 %   la défaillance de pièces et de matériel dans l’aéronef ; pour 2.8 % par diverses «conditions dangereuses» , et  –9.5 % (1,773) étaient dues à des « facteurs inconnus ». Merci au livre de  Timothy Good “Need to Know” P.172

Commentaires: Quand j’ai pris en chasse un OVNI, nous avons dépassé de 20 nœuds ( 37,04)km/h, la limite en vitesse que mon appareil peut atteindre ( j’étais dans le rouge sur le cadran de mon tableau de bord ). Dans l’excitation de la poursuite il est facile de dépasser les capacités de l’appareil et souvent des pièces de l’avion tombent en panne. On raconte beaucoup de récits de tirs de missiles et de frappes directes sur des ovnis qui restaient indemnes et les retournaient pour détruire l’intercepteur. 

 Le Lt. Chidlaw est entré à l’école d’ingénieur de l’armée de l’air à Wright Field, Ohio, Et a dirigé plus tard le développement du moteur à réaction original des États-Unis et de l’avion à réaction. Il a passé la majeure partie de sa carrière à  Wright Field ce qui établit Chidlaw en tant qu’expert sur le matériel, particulièrement les avions.  Il est devenu chef de la branche de génie expérimental, où il a surveillé le développement du réacteur. En mars 1945, il prit le commandement des forces aériennes tactiques de la Méditerranée et fut promu major général le mois suivant.

Chidlaw est retourné à Wright Field en juillet 1945 en tant que commandant général adjoint des opérations de ce qui est devenu le commandement du matériel aérien (amc). On l’envoya à  Roswell, Nouveau Mexique  au moment ou l’on annonça le crash d’OVNI en juillet 1947. En octobre 1947, il devint commandant général adjoint de l’amc, avec le grade  de lieutenant général et commandant  le 1er septembre 1949. Le Général Chidlaw fut chargé d’évaluer les observations d’OVNIs et son groupe convint que le phénomène était réel et approuva le Conseil de recherche et développement.  Il est probable que son équipe ait tenté de faire de la rétro ingénierie et de développer leurs propres disques volants.

Le projet Silverbug – de rétro ingénierie credit/ NUFORC

Le projet Silverbug – de rétro ingénierie
credit/ NUFORC

 

Le 29 juillet 1951, il reçoit sa quatrième étoile et le  Commandement de la défense aérienne à la base aérienne Ent, au Colorado. La plupart des chasseurs intercepteurs étaient sous son commandement et chaque base aérienne avait in officier en charge des OVNIS qui pouvait lancer les chasseurs si des OVNIs se trouvaient dans les parages.

Source : Georges Filers Ufo Files

gif

Mise à jour Area 51 blog,le: 07/11/2016 à 12h30. 

area2

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :