confidences d’ un ex-agent de la CIA .

01/10/2016
crédit image: hearthstone-decks.com/

crédit image:
hearthstone-decks.com/

Note adm :

area2

 

 

Samedi 01octobre 2016 à 18h50:

En Mars 2013 aux états-unis un homme est interviewé. Il est présenté comme un ancien agent du renseignement américain ( C.I.A) . Cette vidéo est à visionner avant qu’elle ne disparaisse de la toile.

Si l’intervenant est sincère et digne de foi concernant les postes qu’il prétend avoir occupé ainsi que son récit et que les faits exposés soient authentiques, alors son expérience professionnelle nous amène à considérer ou  à reconsidérer, c’est selon, des faits établis.

Dans cette vidéo il met en avant la mythique zone 51 et le fameux secteur nommé S4.

L’activité adjacente de cette base est  une nouvelle fois pointée du doigt .

En supposant que les propos de cet ex-agent soient réalistes alors ce témoignage apporte un certain crédit à un autre homme qui a déjà ciblé l’endroit. Cet homme n’est autre que Bob Lazar un prétendu employé du hangar S4 prétendant avoir occupé un poste de  physicien mais dont les preuves manquent .

Dans un autre registre le célèbre hacker Gary Mc Kinnon aurait lui aussi du grain à moudre lorsqu’il dévoila au sujet des O.V.N.I une flotte « extraterrestre ». Comprenons par flotte extraterrestre une équipe militaire dotée de vaisseaux non conventionnels et cachée au public.

Cette vidéo est très particulière, elle incite à une recherche plus poussée afin de décrypter ce qui est et ce qui n’est pas.

Chacun se fera sa propre analyse et aura son opinion.

Ce qui est certain, c’est l’existence de complexes abritant certains  programmes dans des lieux stratégiques faisant de ces endroits des zones militaires  sensibles ( ZMS) hautement surveillées .

Reste à définir avec exactitude les activités  et la nature de celles- ci menées dans ce genre d’endroit.

Existe-t-il des lieux secrets et bien cachés qui se livrent à des conceptions, des tests, des expériences à des fins militaires dont certaines de ces activités dépasseraient de loin notre imagination?

 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 01/10/2016 à18h50.

area2

Publicités

Interview de Gary McKinnon sur l’existence des OVNIS

26/09/2015

era

Remarque Era Admin :

Pour bien débuter le Week-end, je vous partage cette interview de Gary Mc Kinnon trouvée sur le site ufosecret.com. L’information n’est pas nouvelle puisque c’est en 2006 que Kerry Cassidy (lanceuse d’Alerte, Contactée, Sociologue et Journaliste, fondatrice du Projet Camelot) a interrogé le hacker britannique accusé par les États-Unis d’avoir réussi le « plus grand piratage informatique militaire de tous les temps ».  Je pense néanmoins qu’elle est intéressante à voir ou à revoir, en plus elle est sous titrée en Français.  La première vidéo dure 15 mn environ et contient des extraits, tandis que la deuxième contient l’intégralité de l’interview et dure 50 mn.

Bon visionnage et bonne fin de semaine à tous 🙂

Amicalement

Era

gif

En 2001 et 2002, Gary McKinnon a réussi à pénétrer dans des ordinateurs appartenant à la NASA, à la Navy et au Pentagone. Cherchant à prouver l’existence des OVNIS et de l’énergie libre, il a finit par découvrir que la NASA cache systématiquement des preuves au public et que les Américains auraient un programme spatial secret (officiers non-terrestres) avec de la technologie antigravité…

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Ci dessous l’intégralité de l’interview faite par Kerry Cassidy en 2006 (Durée : 50 min)

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Project Camelot / Project Avalon :

Source Youtube

gif

Mise à jour Area51blog, le: 26/09/2015 à : 14h30.

area51blog


Gary McKinnon, le Hacker Britannique gagne

11/01/2014

Information Georges Filer via sa Lettre d’information du 4 Janvier 2014 – Traduction Française Era


Gary McKinnon, le hacker anglais risque 70 ans de prison aus Etats Unis pour avoir fouillé les sites du Pentagone à la recherche de preuves sur les OVNIs, son extradition a été bloquée le 19 Novembre 2013 et il ne sera donc pas emprisonné au Royaume Uni.

unnamed (1)

McKinnon a déclaré qu’il a réussi a accéder au réseau Américain ’ Space Command où il a trouvé les preuves d’une mission Extraterrestre. “J’ai trouvé une liste de noms d’officiers » déclare-t-il, sous le titre « Officiers Non-TerrestresJe pense que cela signifie qui ne sont pas basés sur Terre. J’ai trouvé une liste de  « transferts flotte-à-flotte» et une liste de noms de vaisseaux. Je les ai regardés. Ce n’étaient pas les navires de la Marine Américaine. Ce que j’ai vu m’a fait croire qu’ils ont une sorte de vaisseau spatial, hors de la planète « .

Le pirate affirmé qu’il y avait des pirates du Danemark, de l’Italie, la Chine, l’Allemagne, la Turquie, la Thaïlande … tous les soirs pendant l’ensemble des cinq à sept ans où il a fait cela.

McKinnon dit que  la chose la plus étrange qu’il ait trouvé était une liste d’ «Officiers non-terrestres» et des transferts de la flotte entre les navires qui n’existent pas dans la marine américaine « . –

Le Premier ministre David Cameron a déclaré: «Je reconnais la gravité de cette affaire, et le vice-premier ministre et moi avons  effectivement soulevé la question avec le président Obama lors de sa visite.  Je pense que le point est que ce n’est pas tellement au sujet de l’infraction présumée, dont chacun sait que c’est une infraction très grave, et nous pouvons comprendre pourquoi les Américains ont un si fort ressenti à ce sujet.

Remarque – Si les donnée de M. McKinnon sont correctes , cela valide l’hypothèse selon laquelle l’US Navy pourrait très bien opérer hors de la planète via une technologie Extraterrestre inversée (rétro-ingénierie) . Ses informations indiquent que la Marine et probablement l’Armée de l’Air maneuvrent une flotte de vaisseaux spatiaux.  Gary McKinnon déclare, « Ce que j’ai vu me porte à croire qu’ils ont une sorte de vaisseau spatial, hors de la planète.”

 Dans son interview à la  BBC, Gary a déclaré, « Le projet Divulgation » avait des gens très crédibles qui disaient tous qu’il y a une technologie ovnienne, qu’il y a l’antigravité, qu’il y a l’énergie libre, et que c’est d’origine extraterrestre et qu’ils ont capturé des vaisseaux et ont fait de la rétro ingénierie avec. « 

Il déclare avoir vu une image détaillée de « quelque-chose  pas fait de la main de l’homme et en forme de cigare flottant au dessus de l’hémisphère nord ».  McKinnon dit que la taille de l’image était de 256 mégabits , et que pourtant les détails de l’engin étaient toujours distincts en couleur 4-bit et en basse  résolution.

The guardian.co 

gif

Mise à Jour et traduction Area51blog le 11 janvier 2014 à 18h15

Bannière


Grande-Bretagne : le « pirate aux ovnis » ne sera pas extradé

17/10/2012

Gary McKinnon est accusé d’avoir piraté des réseaux militaires américains dans le but de prouver l’existence des extraterrestres.

Gary McKinnon aurait réussi à s’introduire dans des systèmes ultra-sécurisés aux États-Unis. © Shaun Curry / AFP

Source AFP

Le pirate informatique Gary McKinnon, accusé d’intrusion dans des ordinateurs de l’armée américaine, ne sera pas extradé aux États-Unis, en raison de son état de santé, a annoncé mardi la ministre britannique de l’Intérieur Theresa May. « Gary McKinnon est accusé de délits graves, mais il est indubitablement gravement malade », a déclaré la ministre devant le Parlement, soulignant que son extradition contreviendrait aux droits de l’homme et ferait courir le risque qu’il se suicide.

Gary McKinnon, 46 ans, qui souffre d’une forme d’autisme, a reconnu avoir piraté des dizaines d’ordinateurs de l’armée américaine et de la Nasa en 2002. Mais il a toujours soutenu qu’il ne faisait que rechercher des preuves de l’existence des extraterrestres. Accusé d’être l’auteur du « plus important piratage de tous les temps dans le système informatique militaire » américain, il encourait jusqu’à 60 ans de prison aux États-Unis, selon ses défenseurs.

Son extradition avait été réclamée en juillet 2006 en vertu du traité signé en 2003 par les États-Unis et la Grande-Bretagne après les attentats du 11 septembre 2001, pour faciliter le transfert de suspects dans le cadre de la lutte antiterroriste. Depuis, de nombreux recours avaient été introduits par les avocats de McKinnon, sur la base de rapports médicaux attestant qu’il souffrait « de troubles mentaux sévères » et présentait « un sérieux risque de suicide en cas d’extradition ».

Source : http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/grande-bretagne-le-pirate-aux-ovnis-ne-sera-pas-extrade-16-10-2012-1517483_47.php


La mère du chercheur-pirate d’extraterrestres contre son extradition

09/02/2012

Agence France-Presse
08/02/2012 11h05

LONDRES – La mère d’un pirate informatique menacé d’extradition pour s’être introduit dans des ordinateurs de l’armée américaine, a demandé mercredi à David Cameron de plaider auprès de Barack Obama la cause de son fils, «terrorisé» par la perspective de son départ aux États-Unis.

Lire l’article 

Rappel des faits :

Gary McKinnon Le Hacker contre la dissimulation


Gary McKinnon, né à Glasgow en 1966, également connu sous le nom Solo, est un hacker britannique accusé par les États-Unis d’avoir réussi le « plus grand piratage informatique militaire de tous les temps ».

Cet administrateur système au chômage est accusé d’avoir pénétré dans 97 ordinateurs appartenant à l’US Army et à la NASA, en 2001 et en 2002.

Les réseaux informatiques américains qu’on l’accuse d’avoir pénétrés appartenaient à la NASA, à l’armée de terre, à la marine, au Ministère de la Défense, à l’armée de l’air, ainsi qu’au Pentagone.

Les États-Unis estiment que les crimes dont il est accusé ont causé des dommages évalués à entre 700 000 et 800 000 USD2.

McKinnon a protesté qu’il cherchait seulement à établir l’existence de vaisseaux spatiaux conduits par des extraterrestres et a dit être absolument certain que les Américains ont réussi à récupérer une technologie antigravité extra-terrestre.

Le Figaro a décrit un homme qui « ne se lave plus, vit en peignoir dans son appartement, perd son travail et que sa petite amie quitte ».

Il passe ses journées et ses nuits à pirater les ordinateurs militaires américains, obsédé par la recherche d’informations sur les extra-terrestres et tout cela depuis sa chambre dans le nord de Londres.

La suite


La Flotte Spatiale américaine dévoilée par le Hacker

25/08/2011

Gary McKinnon, le hacker anglais condamné à 70 ans de prison aux États-Unis pour avoir  recherché sur les sites du Pentagone   des preuves d’OVNI, dit que le plus étrange qu’il a trouvé était une liste d’ «officiers non-terrestres» et des transferts entre des navires de la flotte qui n’existent pas dans la marine américaine . 

Lors des débats à la Chambre des Communes le 13 juillet 2011, David Burrowes (Enfield, Conservateur) demande, « Puis-je soulever avec le premier ministre un cas différent de piratage – celui du pirate informatique  Gary McKinnon? Bien que je reconnaisse que le Secrétaire de l’Intérieur ait un processus juridique à suivre,  est ce que le premier ministre partage mon souci pour mon cauchemar de neuf ans d’électeur ? Il ressent que sa vie est littéralement pendue à un fil qui attend d’être coupé par extradition.

Le Premier Ministre  David Cameron répond , « Je reconnais combien ce cas est sérieux et le  Député Premier Ministre et moi l’avons réellement soulevé  avec le  President Obama lors de sa venue. Je pense que le point est que ce n’est pas tellement au sujet de la présumée infraction, dont chacun sait que c’est une infraction très grave, et nous pouvons comprendre pourquoi les Américains le ressentent  si fortement. Le cas est maintenant devant mon ami e la Ministre de l’Intérieur qui doit examiner les rapports sur la santé et le bien-être de  Gary McKinnon. Il est juste qu’elle le fasse d’une manière bonne et efficace  et – je suis désolé d’utiliser encore aujourd’hui ce mot –  quasi-judiciaire.

Remarque  – Si les données de M. McKinnon sont correctes, il valide l’hypothèse que la marine américaine pourrait bien opérer hors de la planète par l’intermédiaire d’une Technologie conçue par les extraterrestres. Ses données indiquent que la Marine et probablement l’Armée de l’air dirigent une flotte de vaisseaux spatiaux et que des officiers soit les équipent en personnel ou alors les contrôlent. Gary McKinnon déclare, « j’ai trouvé une liste de transferts de flotte à flotte , et une liste de noms de vaisseaux. Je les ai vérifiés. Ce n’étaient pas des vaisseaux de la Marine Américaine.Ce que j’ai vu   m’a fait croire qu’ils ont une sorte de vaisseaux spatiaux,  hors de la planète. Le projet de mission Clementine de la Marine américaine   a cartographié la Lune entière.

Dans son interview à la  BBC, Gary a déclaré, « Le Disclosure Project »  ( Projet Révélation) avait des personnes très  crédibles disant tous qu’il u a une technologie ovni, il y a l’anti-gravité, il y a l’énergie libre, et c’est d’origine extraterrestre et ils ont capturé des vaisseaux et les ont conçu à l’inverse ». 

Il dit, qu’il a enquêté sur la déclaration d’un expert photographe de la  NASA selon laquelle au bâtiment 8 du Johnson Space Center, les  images étaient régulièrement nettoyées des preuves d’ovnis, et confirmé ceci, en comparant  les originaux bruts aux images « traitées ».

Il a déclaré avoir vu une image détaillée de   « quelque chose pas fait de main d’homme et en forme de cigare flottant au dessus de l’hémisphère nord.  McKinnon dit que l’ image faisait une taille approximative de  256 megabytes,   les détails de l’appareil étaient encore très distincts en basse résolution et  4-bit couleur  sur sa connexion simple par modem de  56k modem

Traduction area51blog

Source :    http://www.sploid.com/news/2005/07/hacker_uncovere.php

via  George Filer’s Files


%d blogueurs aiment cette page :