(Pérou) – L’armée traque les ovnis

19/11/2013

photo-1350619-MDes sphères lumineuses qui apparaissent de manière inexpliquée et se promènent dans le ciel. Voilà qui n’a rien d’exceptionnel pour les habitants de Huanuco, au centre du Pérou, qui ont accumulé les témoignages vidéo, notamment à proximité du site archéologique précolombien de Kotosh. « Les gens voient des choses et s’inquiètent, ils veulent des réponses », insiste le président de l’Institut péruvien d’astronomie, Barthélémy D’Ans. Afin d’en apprendre davantage sur ces phénomènes aériens « anormaux », la Force aérienne du Pérou (FAP) a relancé, début novembre, son Département d’investigation (Difaa) qu’elle avait désactivé en 2005. « Cette entité est chargée de centraliser au niveau national les informations sur ces phénomènes détectés », souligne le colonel Julio Vucetich, directeur du Difaa, qui rappelle le devoir des forces armées de « veiller à la souveraineté et à la défense de l’espace aérien péruvien ».

L’armée a également décidé de s’adjoindre un comité consultatif, constitué de huit civils spécialisés dans différents domaines : un mathématicien, un sociologue, un philosophe, un archéologue… « La force du comité est qu’il est multidisciplinaire »,estime Barthélémy D’Ans, chargé de déterminer l’origine – astronomique, aéronautique ou satellitaire – de chaque phénomène étudié. « L’objet en question peut avoir une origine atmosphérique, être une station spatiale ou une météorite… Parfois, c’est juste un défaut optique de l’appareil photo », sourit Enrique Alvarez, le président du Centre d’études aérospatiales et des sciences de l’espace et membre du comité consultatif. Selon les experts, quelque 5 % des cas ne trouveraient pas d’explication concluante. « Cela ne signifie pas forcément qu’ils ont une origine extraterrestre, même si certains ufologues l’interprètent ainsi »,considère Enrique Alvarez.

photo-2012039-Mphoto-2069146-M

QUESTION DE SÉCURITÉ NATIONALE

Le commandant Julio Chamorro, à l’origine du premier bureau d’investigation de la FAP dans les années 2000 et actuel membre du comité consultatif, se dit néanmoins persuadé que la majorité de la population a un jour eu affaire à un phénomène « anormal ». « Le problème est qu’il y a beaucoup de gens qui, lorsqu’ils sont confrontés à ce type de « choses », préfèrent les taire par peur d’être traités de fous », regrette cet ancien militaire à la retraite.

A vrai dire, la question des ovnis semble surtout susciter de l’intérêt à l’étranger. « Il existe toute une culture new age dans le monde, dans laquelle les noms les plus cités sont les anciennes civilisations de l’île de Pâques, d’Egypte et, bien sûr, du Pérou », fait valoir Barthélémy D’Ans. Le Pérou, rappelle-t-il, concentre l’attention des ufologues, mais aussi des amateurs de mysticisme du monde entier.

Source   Le Monde 

Via
banniere-odhtv


Documents du FBI rendus publics concernant l’incident de Roswell!

10/04/2011

Source: Latest Ufo Sightings.net (c) 2011 – Traduction Area51blog

7 avril 2011 – Le FBI a publié une nouvelle salle de lecture électronique connue sous le nom de « The Vault » (« la voute ») pour donner finalement aux Américains le droit de consulter les documents du gouvernement. Ca vient de commencer avec 25 nouveaux fichiers publiés et contenant plus de 2.000 documents que vous pouvez consulter quand vous le souhaitez. Quelques informations intéressantes ont été trouvées dans ces documents concernant l’activité OVNI.
http://vault.fbi.gov
http://vault.fbi.gov/unexplained-phenomenon
http://vault.fbi.gov/Roswell%20UFO

Il semble que parmis les nouveaux dossiers publiés par le gouvernement se trouvent des documents se référant à l’incident de  Roswell. En été 1947, il y aurait eu une récupération d’ovni à Roswell, Nouveau Mexique. Certains on rapporté que des formes de vie extraterrestres auraient été capturées. L’histoire de  Roswell a amené toutes sortes de théories et d’histoire de couverture par le gouvernement. C’est le plus médiatisé de tous les incidents OVNI et est un phénomène de la culture pop. L’armée américaine avait déclaré qu’il s’agissait de débris d’un ballon météorologique et non d’un vaisseau spatial extraterrestre.
Le document date du 22 mars 1950.  Il émane d’un agent spécial chargé du Bureau départemental du FBI à Washington. Il a envoyé cette note qui concernait les ovnis vus à Roswell au directeur du FBI. Des extraits du document sont indiqués ci-dessous:
“Un enquêteur de l’armée de l’air a déclaré que trois soit-disant soucoupes volantes ont été récupérées au Nouveau-Mexique. Elles ont été décrites comme de forme circulaire avec un centre surélevé, approximativement de 15 mètres de diamètre. Chacune était occupée par trois corps de forme humaine mais  mesurant à peine 1 mètre, vêtus de tissu métallique de fine texture.  Chaque corps  était emmailloté de manière similaire  aux combinaisons de sécurité utilisées par les speed flyers et les pilotes d’essai. Selon un informateur , les soucoupes ont été trouvées au Nouveau-Mexique parce que le gouvernement avait un radar haute puissance installé dans cette région et on croit que le radar interfère dans le mécanisme de contrôle des soucoupes. Pas d’autre évaluation n’a été tentée par SA concernant ce qui figure ci-dessus ».
Y avait il vraiment une couverture du gouvernement ? Peut-être qu’avec la publication de plus de documents dans « The Vault » nos questions trouveront réponse et qu’on répondra à  la bonne vieille question du « Sommes nous seuls ? »

Ci dessous une nouvelle note qui provient de la base de donnée du FBI  – The Vault (« La voute »), à propos de l’informateur du FBI Guy Hottel qui a juré que des engins spatiaux et des corps ont été récupérés à Roswell au Nouveau-Mexique en 1947.


%d blogueurs aiment cette page :