Anciens astronautes dans les manuscrits de la Bibliothèque du Vatican : Information Russe

30/10/2011

Cet Article de Paul Stonehill, m’a été envoyé par Christian Comtesse que je remercie, je vous l’ai traduit de l’anglais, pour les anglophones, je met l’article original en bas de page. Bon dimanche à tous 🙂

Cordialement – Era

SOVERSHENNO SEKRETNO, un journal très populaire et respecté en Russie, a publié un article dans son numéro d’octobre 2011. L’auteur est  Vladimir Kucharyants, écrivain et journaliste. Le titre est  Les mondes du Professeur Ludwig (en anglais: Worlds of Professor Ludvig).

Le site web de l’article est :

http://sovsekretno.ru/magazines/article/2924

Heinrich Ludwig - dans les années 20 et 70

Le professeur  Genrikh Mavrikiyevich Ludvig était un scientifique Russe hautement qualifié,   un détenu des camps de concentration de Staline, un philosophe, un érudit des langues anciennes, un architecte audacieux, un enseignant, un libre penseur qui a vécu dans le climat idéologique étouffant du communisme … une personne qui ne s’est pas effondré sous la pression immense, les tortures, et les trahisons.

Vladimir Kucharyants a été son élève dans les années 1960, mais ce n’est que récemment qu’il a découvert le champ de la connaissance du professeur Ludvig, ses idées, et son héritage. Il y en a encore beaucoup plus à découvrir et l’écrivain russe va continuer sa quête. Il n’est toujours pas sûr de qui était vraiment Genrikh Ludvig: un scientifique à l’instruction  phénoménale  qui possédait des connaissances encyclopédiques ; un mystique; une personne qui a été ordonné dans la connaissance secrète …

 Ceux qui font des recherches sur le phénomène OVNI et l’hypothèses des anciens astronautes apprendront del’article de Sovershenno Sekretno que le professeur Ludwig a pu étudier des manuscrits anciens étonnants pendant son séjour dans la bibliothèque du Vatican (dans les années 1920). Il a lu des textes à propos  des extraterrestres ayant visité la Terre dans l’antiquité ; par la suite, il a commencé ses recherches sur la civilisation maya, et interprété leurs symboles comme des vaisseaux spatiaux et des combinaisons spatiales … En outre, le professeur Ludvig a mentionné que la bibliothèque contenait des manuscrits sur ​​les codes de l’alchimie ancienne.

Lorsque le NKVD (KGB) l’a arrêté en 1938, le professeur Ludwig a été accusé d’être un espion du Vatican (un peu aussi des turcs et des américains …). Il a survécu aux camps de concentration, et a porté son incroyable connaissance, ses compétences linguistiques (il parlait couramment 20 langues, y compris les anciennes), ses idées et ses croyances avec lui, à travers les années pleines de souffrances et d’épreuves.
Kucharyants mentionne que le professeur Ludvig a montré à ses élèves la  copie du manuscrit du Vatican, a décrit  l’essence cachée de mythes antiques, il leur a parlé de la Colonne Ardente qui a détruit une ancienne civilisation avancée, il a montré aux étudiants les photos des murs de la forteresse découverts à  Babylone, fondus avec une température horrible et croyait que des explosions nucléaires avaient pu en être la cause.
Le Professeur Ludvig était très intéressé par la civilisation Sumérienne et possédait de grandes connaissances à ce sujet; il a discuté de la signification ésotérique de pyramides en Egypte (il les considérait comme une sorte de « machines à énergie »), il a étudié la civilisation étrusque, il connaissait la Kabbale … mais le professeur Ludwig était aussi un inventeur et concepteur de la technologie militaire, il a aidé son pays, même en tant que détenu du Goulag, pendant la Seconde Guerre mondiale, et avait au moins 17 inventions à son nom : comme la construction de l’aérodrome militaire dans des zones marécageuses  ; une station souterraine silencieuse pour les essais de moteurs aériens, des lance-bombes pour les chars à courte portée, et bien plus encore… sa récompense fut une extension de la peine de prison en 1942 pour dix années supplémentaires, après qu’il ait été dénoncé pour sa critique de la politique de Staline à l’intérieur du camp de concentration… Pourtant, il aidait les gens dans les camps parce qu’il connaissait les secrets des herbes et leurs propriétés médicinales ésotériques …
Il y a beaucoup plus d’information dans l’article du SOVERSHENNO SEKRETNO. J’invite tous ceux qui s’intéressent aux astronautes de l’antiquité à le lire. Vous en apprendrez sur le Léonard de Vinci Russe, Genrikh Mavrikiyevich Ludvig qui est décédé en 1973, son intelligence fantastique, et les découvertes incroyables qu’il avait faites. Je suis sûr que son ancien élève Vladimir Kucharyants, qui a été en mesure de découvrir les notes du professeur et des écrits des années 1930, va trouver plus de documents et de matériel.
 Paul Stonehill, écrivain et chercheur de naissance Soviétique, auteur de  The Soviet UFO Files (1998), Paranormal Mysteries of Eurasia (2011); et co-auteur plusieurs livres avec Philip Mantle  (Royaume-Uni).

Article Original En Anglais

SOVERSHENNO SEKRETNO, a very popular and respected Russian newspaper, published an article in its October 2011 issue. The author is Vladimir Kucharyants, writer and journalist. The title is (in English) Worlds of Professor Ludvig.

The website of the article is:

http://sovsekretno.ru/magazines/article/2924

Professor Genrikh Mavrikiyevich Ludvig was a highly educated Russian scientist, an inmate of Stalin’s concentration camps, a philosopher, a scholar of ancient languages, daring architect, a teacher, a freethinker who lived in the stifling ideological climate of Communism…a person who did not break down under immense pressure, tortures, and betrayals.

Vladimir Kucharyants was his student in the 1960s, but only recently has discovered the scope of Professor’s Ludvig’s knowledge, ideas, and legacy. There is much more that needs to be discovered, and the Russian writer will continue his quest. He is still not sure who Genrikh Ludvig really was: a phenomenally educated scientist who possessed encyclopedic knowledge; a mystic; a person who was ordained into secret knowledge…

Those who research UFO phenomenon and ancient astronauts hypothesis will learn from the SOVERSHENNO SEKRETNO article that Professor Ludvig was able to study amazing ancient manuscripts during his sojourn in the Vatican’s library (in the 1920s). There he read about extraterrestrials who had visited the Earth in antiquity; subsequently, he began his research of Maya civilization, and interpreted their symbols to be spaceships and spacesuits…In addition, Professor Ludvig mentioned that the the library contained manuscripts about alchemy and ancient codes.

When the NKVD (KGB) arrested him in 1938, Professor Ludvig was accused of being a Vatican (bit also Turkish and American…) spy.  He survived the concentration camps, and carried his incredible knowledge, language skills (he was fluent in 20 languages, including ancient ones), ideas and beliefs with him, through the years full of suffering and ordeals.

Kucharyants mentions that Professor Ludvig showed his students photocopy of the Vatican manuscripts, described to them the hidden essence of ancient myths; he told them of the Fiery Pillar that destroyed an advanced ancient civilization; he showed the students photos of the fortress walls discovered in Babylon, melted with the horrifying temperature and believed that nuclear blasts could cause this.  Professor Ludvig was very much interested in Sumerian civilization and possessed great knowledge about it ; he discussed the esoteric meaning of pyramids in Egypt (he  considered them to be sort of “energy machines”); he studied the Etruscan civilization; he knew about Cabbala…But Professor Ludvig was also an inventor, and designer of military technology; he helped his country, even as an inmate of the GULAG, during World War II, and had at least 17 inventions to his name: such as construction of military airfield in marshy areas; noiseless underground station for testing of aerial engines; bomb thrower for close distance tank warfare; and much more…His reward was extension of the prison sentence in 1942 for another ten years, after he was denounced for his criticism of Stalin’s policies inside the concentration camps…Yet, he people in the camps because he knew the secrets of herbs and their esoteric medicinal properties…

There is much more informationin the SOVERSHENNO SEKRETNO article. I urge all those who are interested in ancient astronauts hypothesis to read it. You will learn of Russia’s Leonardo da Vinci, Genrikh Mavrikiyevich Ludvig who passed away in 1973, his fantastic intellect, and the incredible discoveries he had made. I am sure his former student Vladimir Kucharyants, who was able to uncover Professor’s notes and writings from the 1930s, will find more documents and materials.

Paul Stonehill,Soviet-born writer and researcher, author of The Soviet UFO Files (1998), Paranormal Mysteries of Eurasia (2011); and co-author of several books with Philip Mantle  (United Kingdom).


Rétrospective : le Vatican et la vie extraterrestre

25/09/2010

Les petits hommes verts existent-ils ? La question est, on s’en doute, d’une acuité particulière pour le pape, qui s’affirme représentant sur Terre du « Dieu tout-puissant, créateur de l’univers », selon les chrétiens. Mais on ne sait pas si c’est pour trouver la trace de ces extraterrestres, dont l’existence poserait bien des problèmes aux théologiens, ou dans l’espoir inavoué de découvrir « Dieu lui-même » au détour d’un nuage, que le Vatican vient de se lancer dans le plus ambitieux programme astronomique de toute son histoire. Selon le journal dominical Sunday Times, le Vatican est engagé dans la construction d’un des plus puissants observatoires du monde dans le désert de l’Arizona, aux États-Unis. Deux télescopes, capables de voir les nuages de poussière astrale et les gaz qui peuvent donner naissance à des systèmes planétaires, vont être construits sur le mont Graham. Ils seraient capables d’ausculter minutieusement les planètes susceptibles d’abriter des formes de vie.

Lire la suite sur ovni-quebec


Les puissances mondiales attendent-elles l’approbation du Vatican avant la divulgation complète des ovnis/aliens ?

22/07/2010

En novembre 2009 Le Vatican achevé une conférence de cinq jours où des scientifiques étaient  réunis pour discuter de la détection et les implications d’une vie extraterrestre. La conférence elle-même a été officiellement convoquée par l’Académie pontificale des Sciences du Vatican , présidée par son chef religieux Mgr Marcelo Sanchez Sorondo, et s’est tenue sur les lieux  privés  du Vatican du 6 au 10 Novembre. L’ouverture du Vatican à la discussion sur la vie extraterrestre n’est pas un hasard. Il fait partie d’une politique d’ouverture secrètement adoptée par l’Organisation des Nations Unies en Février 2008. En fait, le Vatican joue un rôle de premier plan dans la préparation du monde pour la divulgation extraterrestre.

Pour la plupart des observateurs, la Conférence a été une rencontre scientifique sanctionnée par l’Académie pontificale des Sciences du Vatican afin de démontrer le soutien du Saint Siège  pour la science moderne dans la détection de la vie extraterrestre. La conférence était principalement axée sur la détection des formes primitives de vie extraterrestre, et comprenait des présentations de près de 30 experts internationaux de l’astronomie, la physique et la biologie.

La discussion des implications d’une vie extraterrestre intelligente, à la fois scientifique et théologique, ne semble pas en bonne place dans l’ordre du jour de la conférence. Un des présentateurs, cependant, le professeur Paul Davies a commenté sur les implications religieuses de découvrir une vie extraterrestre intelligente : Si vous regardez l’histoire du débat Chrétien là-dessus, il divise en deux camps. Il y a ceux qui croient que c’est le destin de l’Homme d’apporter le salut aux extraterrestres et il y a ceux et ceux qui croient en de multiples incarnations, Davies a fait observer que la théorie de multiples incarnations, l’idée que de multiples exemples de Jésus-Christ se retrouve dans l’univers « est une hérésie dans le catholicisme. »

Le moteur principal de la conférence a été le directeur de l’Observatoire du Vatican, le prêtre jésuite  Père José Funes Gabriel, un Argentin nommé à son poste par le pape Benoît XVI en 2006. En mai 2008, Funes a donné une interview au journal du Vatican L’Osservatore Romano en disant que l’existence des extraterrestres intelligents ne pose pas de problèmes à la théologie catholique.

Le Père Funes a déclaré qu’il était difficile d’exclure la possibilité que d’autres  vies intelligentes existent dans l’univers, et il a noté qu’un domaine de l’astronomie est maintenant activement à la recherche de «biomarqueurs» dans l’analyse du spectre des autres étoiles et des planètes.

Ces formes de vie potentielles pourraient inclure celles qui n’ont pas besoin d’oxygène ou d’hydrogène, at-il dit. Tout comme Dieu a créé de multiples formes de vie sur terre, dit-il, il peut y avoir des formes diverses à travers l’univers.

« Ce n’est pas en contraste avec la foi, parce que nous ne pouvons pas imposer des limites à la liberté créatrice de Dieu, dit-il.

« Pour reprendre les paroles de saint François, si nous considérons les créatures terrestres comme des« frères »et« sœurs », pourquoi ne pas aussi parler d’un frère extraterrestre? Dit-il.

Interrogé sur les conséquences que la découverte d’une vie extraterrestre pourrait poser pour la rédemption chrétienne, le Père Funes a cité la parabole évangélique du berger qui a laissé son troupeau de 99 moutons dans le but de rechercher celui qui a été perdu.

«Nous qui appartienons à la race humaine pourrions vraiment être  les moutons perdus, les pécheurs qui ont besoin d’un pasteur, dit-il.

«Dieu s’est fait homme en Jésus pour nous sauver. Donc, si il y a aussi d’autres êtres intelligents, il n’est pas dit qu’ils aient besoin d’une rédemption. Il se peut qu’ils soient restés en amitié totale avec leur créateur » dit-il.

Le Père Funes a poursuivi en disant que l’incarnation du Christ et le sacrifice a été un événement unique et irremplaçable. Mais il a dit qu’il était sûr que, si nécessaire, la miséricorde de Dieu serait offerte à des extraterrestres, tel qu’elle l’a été pour l’homme.

Sur un autre sujet, le prêtre dit qu’il ne voyait aucune contradiction réelle entre la science de l’évolution et la foi chrétienne, aussi longtemps que l’évolution ne devienne pas une idéologie absolue.

« En tant qu’astronome, je peux dire que de l’observation des étoiles et des galaxies il émerge  un processus clair d’évolution, dit-il. Il a dit qu’à son avis, la théorie du Big-bang reste la meilleure explication de l’origine de l’univers à partir d’un point de vue scientifique. Par-dessus tout, c’est une explication raisonnable, dit-il.

En ce qui concerne le récit biblique de la création, le Père Funes a déclaré qu’il a eu tort de s’attendre à une explication scientifique de la Bible.

« La Bible n’est pas fondamentalement une œuvre de science, dit-il. « C’est une lettre d’amour que Dieu a écrite à son peuple, dans une langue qui a été utilisée il y  2000-3000 ans. De toute évidence, à cette époque un concept comme le Big Bang était totalement étranger. »

Il a dit qu’il était convaincu que l’astronomie est une science qui peut ouvrir les esprits et les cœurs et les rapprocher de Dieu. L’idée que l’astronomie conduit à une vision athée de l’univers est un mythe, dit-il.

Plus important encore, la déclaration de Funes rend possible l’idée que le christianisme peut être exporté vers des mondes extraterrestres qui n’ont pas connu une chute »et sont exempts de péché originel.

La nouvelle ouverture du Vatican sur la vie extraterrestre est compatible avec les rapports des discussions secrètes tenues à l’Organisation des Nations Unies qui a débuté en Février 2008. Le représentant permanent du Vatican à l’ONU, Mgr Celestino Migliore, a déclaré avoir assisté avec un certain nombre d’autres responsables gouvernementaux de premier plan à discuter du renforcement observations d’OVNIS et les implications de visites extraterrestres.

Significativement, la position de Mgr Migliore exige qu’il entretient des relations étroites avec l’Académie pontificale des Sciences du Vatican. Au moment des discussions secrètes des Nations Unies, Migliore a fait un exposé sur les questions morales liées à des problèmes scientifiques tels que le changement climatique. Plus important encore, les discussions de l’ONU auraient conduit à une nouvelle politique d’ouverture en cours d’adoption par environ 30 pays qui commencerait en 2009.

Un autre participant remarquable, déclarant avoir assisté à l’édition 2008 des discussions de l’ONU a été le représentant permanent du Royaume-Uni à l’époque, Sir John Sawers. Sawers a ensuite été nommé à la tête  du prestigieux service de renseignement étrangers Britannique MI6. La nomination d’un diplomate à la tête d’un service de renseignement est très inhabituel. Selon un reportage de la BBC: «donner du travail à quelqu’un, plus récemment associé au service diplomatique est considéré comme une rupture de la tradition. » Vu dans le contexte de la  réunions des Nations Unies en Février, peut-être que le MI6 reconnaissait la nécessité d’une plus grande diplomatie pour traiter des problèmes posés par une   nouvelle politique d’ouverture sur les ovnis, et la divulgation éventuelle de la vie extraterrestre.

La conférence d’astrobiologie parrainée par le Vatican  a été un évènement historique. Elle a montré que le Vatican était prêt à approuver officiellement des débats publics sur l’existence d’une vie extraterrestre. Plus important encore, elle a montré que le Vatican était prêt à engager un dialogue approfondi sur les implications théologiques de la découverte de la vie extraterrestre intelligente. La conférence d’astrobiologie  du  Vatican est encore un signe de plus que les grandes institutions mondiales se préparent à une sorte de communication officielle concernant les ovnis et / ou  la vie extraterrestre. Ceci est un résultat direct d’une série de réunions repères  de l’ONU au début de Février 2008 qui a conduit à l’adoption d’une nouvelle politique d’ouverture.

Il semble que le Vatican prend la politique d’ouverture à un nouveau niveau, et  prépare  le public à une certaine forme d’annonce officielle de la divulgation extraterrestre. De nombreuses sources indépendantes ont prédit qu’une telle divulgation est imminente, et que l’administration Obama est appelé à jouer un rôle de premier plan.  Le Vatican se positionne également  pour jouer un rôle majeur dans une telle annonce et dans un monde post-divulgation. Sa position théologique émergente que les extraterrestres « sont nos frères» est un changement bienvenu par les représentations plus hostiles de la vie extraterrestre dans certaines confessions religieuses et dans les films hollywoodiens. D’autre part, l’idée que le Vatican pourrait justifier l’envoi de missionnaires pour convertir les extraterrestres née sans le péché originel, ne suscite  de graves préoccupations. Le Vatican, néanmoins, joue actuellement un rôle constructif dans la préparation du public pour la divulgation imminente de la vie extraterrestre.

Sources:
http://www.catholicnews.com
http://www.area51et.com
examiner.com
http://www.cbsnews.com
paranormalspy.com

source de l’article : http://naturalplane.blogspot.com/2010/07/are-world-powers-waiting-for-vatican.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+PhantomsAndMonstersAPersonalJourney+%28Phantoms+and+Monsters%29


Le Vatican ouvre ses archives sur les ovnis

23/07/2008

Le Saint Siège a publié mardi tous les documents sur les observations d’objets volants non identifiés entre -3500 et 2007 sur la Terre Sainte.

On apprend ainsi que le premier OVNI de type ovoïde a été vu par le Pape et son épouse depuis les fenêtres de leur chambre en 1174.

Vidéo Vatican et recherche Extraterrestre

16/05/2008

Vatican: les extraterrestres possibles ?

16/05/2008

Croire en Dieu est compatible avec la croyance aux extraterrestres, selon le directeur de l’observatoire du Vatican José Gabriel Funes qui envisage même l’existence d’une planète habitée par des êtres qui n’auraient pas commis le péché originel. Lire le reste de cette entrée »


%d blogueurs aiment cette page :