Deux ovnis et une mystérieuse explosion

14/11/2013
crédit image: wikipédia

crédit image:
wikipédia

Carte de l'Argentine avec l'emplacement des 3 secteurs. crédit: fabiensworld.blogspot.fr/

Carte de l’Argentine avec l’emplacement des 3 secteurs.
crédit:
fabiensworld.blogspot.fr/

crédit: wikipédia

crédit:
wikipédia

area51blog

avatareraavatar-i-love-japan

Note adm:

Jeudi 14 N ovembre 2013 à 10h55:

« Le site  ovnis-direct a mis en ligne ce post cette nuit, et suivra cette affaire , nous ne manquerons pas de partager d’autres informations complémentaires  éventuellement. »

separation

ovni direct

Publié le 13/11/2013

Traduction : Ovnis-Direct 

Publié le 13/11/2013

L’hypothèse de l’ovni a été évoquée concernant la mystérieuse explosion que personne ne peut encore expliquer au-dessus de la ville de Buenos Aeres en Argentine.
Le lundi 3 novembre vers environ 23 heures, une gigantesque explosion a retentie autour de La Plata. D’aprés les témoins elle aurait secoué les fenêtres et les portes.
 
De nombreux habitants se sont demandé ce qui s’était passé et le jour suivant, les autorités officielles de la municipalité et de la défense civile ont déclaré ne pas connaitre l’origine du phénomène.
 
Le responsable de la fondation ufologique argentine s’est exprimé sur la radio Quilmes FM en effectuant une corrélation entre l’explosion et les deux ovnis qui ont survolé la zone de Quilmes, 40 minutes avant l’incident.

En effet, le célèbre licencié Luis Burgos fut interrogé hier matin dans l’émission « ir a mar », sur F.M Sud » sur la véracité du présent communiqué, sur les détails et allégations émises par un groupe de quilmeños (habitants de Quilmes !) autour de 22.15.
L’ufologue raconte que les membres d’une même famille de la FAQ de Quilmes ont observé à partir de différentes positions le passage éphémère direction nord-sud sans aucun bruit, de trois lumières situées sur la partie inférieure et disposées sur un objet en forme de boomerang. Cela fut commenté sur la radio de Burgos quelques minutes après le témoignage des quilmeños.
D’autres appels furent enregistrés en provenance du voisinage de cette province. En outre, Burgos, fit savoir qu’une énorme explosion fut entendue jusqu’à dans la province de La Plata, sans pouvoir la localiser. Cela fut suivi par l’apparition soudaine d’un fort vent chaud.

 
« Des témoins, situés dans deux zones différentes de Quilmes, ont vu un objet en forme de boomerang. Ce n’est pas la première fois qu’il apparait et nous avons beaucoup de rapports qui évoque une sorte de triangle noir avec trois lumières, passant à grande vitesse et faisant le tour de divers endroits de la province de Buenos Aires « , a raconté l’ufologue Burgos.

Le coordonnateur de l’ « UFO Research Network » en Argentine a expliqué que toutes ces observations étaient antérieures à l’explosion qui a été entendue à La Plata et c’est pour ces raisons qu’ils étaient en train de recueillir des renseignements et de vérifier toutes les données dont ils disposent. Il ajoute que ce type de cas a été de nombreuses fois répertoriées dans le pays.

Hypothèses ?

On évoque l’éventualité du « bang sonique » provoqué par une pluie de météorites ou des avions de chasse, mais rien d’officiel.

Au regard des faits et en comparant la distance qui sépare les deux villes et le temps entre l’observation de l’objet et l’explosion entendue, cela laisse présumer différents épisodes .Burgos dans l’émission F.M déclare avoir demandé davantage d’explications auprès des autorités .Il exclut le lancement d’objets aériens ainsi que la retombée de fragments d’objets ou de météorites. Il est difficile de penser qu’un tel engin ait pu provoquer une telle explosion.

S’il s’agit d’un ovni, quelque que soit son origine, il a du se désintégrer en haute atmosphère du fait que son passage a franchi le mur du son et provoqué l’explosion entendue.

Sources :

elsolquilmes.com
letrap.com 

Traduction : Ovnis-Direct

Nous suivons cette affaire de très près et vous tenons au courant des évolutions en direct !

gif

Mise à jour Sylv1 pour Area 51Blog, le : 14/11/2013 à : 10h55.

area51blog

Publicités

Toungouska : une comète pourrait être impliquée dans l’explosion

12/05/2013
Cette photographie a été prise en 1929 sur le site de l'événement de la Toungouska, en Sibérie. La déflagration de l'explosion a été entendue dans un rayon de 1.500 km. © Yevgeny Krinov, Wikimedia Commons, DP

Cette photographie a été prise en 1929 sur le site de l’événement de la Toungouska, en Sibérie. La déflagration de l’explosion a été entendue dans un rayon de 1.500 km. © Yevgeny Krinov, Wikimedia Commons, DP

De nouveaux indices dévoilent l’origine probable de l’une des plus grosses explosions enregistrées de l’histoire, en 1908. Un scientifique russe aurait découvert trois pierres portant des traces d’un passage dans l’atmosphère, ce qui appuie l’hypothèse du corps céleste qui a explosé entre 5 et 10 km d’altitude au-dessus de la Sibérie. Il aurait pu s’agir d’une comète.

Voilà bientôt 105 ans que la même question se pose : que s’est-il passé le 30 juin 1908 à 0 h 14 TU en Sibérie centrale, dans la région de la Toungouska ? C’est très précisément à ce moment qu’eut lieu l’une des pluspuissantes explosions enregistrées de l’histoire. Selon certaines sources, elle aurait été 1.000 fois plus importante que celle causée par la bombe d’Hiroshima 37 ans plus tard. La terre a tremblé jusqu’à l’observatoire magnétique d’Irkoutsk (magnitude 5), à plus de 1.000 km du site de la déflagration, autour duquel 60 millions d’arbres se sont couchés sur une surface de 2.000 km2. Seul un mort a été recensé tant la région concernée est isolée.

Une expédition menée par Leonid Kulik a été organisée pour étudier cet événement d’un peu plus près, mais en 1927, soit 19 ans après les faits. À la surprise générale, aucun cratère n’a été trouvé sur place malgré l’ampleur des dégâts, ce qui a alimenté depuis lors de nombreuses hypothèses plus ou moins loufoques. La plus sérieuse attribue cette explosion à ladésintégration d’un corps céleste dans notre atmosphère, entre 5 et 10 km d’altitude. Tout se tient scientifiquement, mais aucune preuve n’est disponible. En effet, aucun fragment de roche extraterrestre n’a été découvert dans la dépression de Suslov, sous le point supposé de la déflagration.

En 1988, Andrei Zlobin (Académie des sciences de Russie) a lui aussi recherché des fragments de roche sur ce site en creusant une dizaine de trous, mais sans succès. Au passage, il avait aussi récolté 100 pierres à l’aspect atypique dans le lit de la Khushmo, une rivière adjacente. Ce n’est que 20 ans plus tard, en 2008, qu’il s’y est à nouveau intéressé. Résultat : trois échantillons portent des traces typiques d’un passage dans l’atmosphère.

Ces trois pierres trouvées sur le site de l'événement de la Toungouska (Sibérie) auraient une origine extraterrestre. Proviennent-elles d'un corps céleste qui aurait explosé dans l'atmosphère le 30 juin 1908 ? © Andrei Zlobin

Ces trois pierres trouvées sur le site de l’événement de la Toungouska (Sibérie) auraient une origine extraterrestre. Proviennent-elles d’un corps céleste qui aurait explosé dans l’atmosphère le 30 juin 1908 ? © Andrei Zlobin

Ces trois pierres présentent des regmaglyptes, c’est-à-dire des aspérités creuses qui apparaissent lorsque la partie la moins dense d’un minéral fond. Or, ces traces s’observent souvent sur des roches qui ont traversé l’atmosphère… mais il reste possible qu’elles se soient formées à la suite de l’augmentation de la température au sol causée par l’explosion. Pour éliminer cette éventualité, Andrei Zlobin a scrupuleusement analysé des anneaux de croissance sur des arbres trouvés à proximité du site de la catastrophe.

Le chercheur est catégorique, l’augmentation de la température au sol ne peut expliquer la fusion partielle des roches extraites de la rivière. Les incendies auraient causé une impulsion de chaleur d’environ 25 J/cm2, mais il faut 280 à 420 J/cm2 pour faire fondre les minéraux incriminés. Conclusion : les trois pierres proviendraient bien d’un corps céleste qui a traversé l’atmosphère. Ces indices sont importants, mais ils ne permettent pas encore de tirer des conclusions fermes, car aucune étude chimique ou isotopique n’a été réalisée pour le moment. Il ne fait aucun doute que leurs résultats sont attendus avec impatience.

Comète ou météorite de la Toungouska ?

Une autre question fait souvent débat concernant l’événement de la Toungouska : le corps céleste était-il une météorite ou une comète ? Selon Andrei Zlobin, qui s’est confié sur arxiv, la densité de l’impacteur serait d’environ 0,6 g/cm3. Or, les roches situées au cœur de la comète de Halleyafficheraient une valeur identique. Une fois encore, il ne s’agit encore que d’un indice.

Si ces informations sont précieuses, elles n’en restent pas moins indicatives tant que des analyses plus approfondies n’ont pas été réalisées. Enfin, on peut également se demander pourquoi le chercheur a attendu 20 ans avant d’observer les pierres prélevées dans la rivière.

Source http://www.futura-sciences.com

separation

Mise à Jour Area51blog le 12-5-2013 à  17 heures

Bannière


Lorraine : des déflagrations et une explosion mystère entendue à Metz

28/01/2012

Information envoyée par Circée57 – Source : http://www.loractu.fr/metz/1002-lorraine-deflagrations-explosion-mystere-entendue-metz.html

Metz / Faits Divers – La Rédaction

Jeudi soir vers 21h30 une assourdissante explosion a été entendue dans les environs de Metz. Des centaines de témoins ont assuré avoir ressenti des déflagrations et entendu un gros « boum ». Selon les pompiers « rien de notable », la gendarmerie a recueilli de nombreux témoignages.

La police a reçu de nombreux témoignages hier en fin de soirée - sans donner suite

Hier soir un tweet de l’un de nos abonnés a alerté notre Rédaction. « gros « boum » il y a 10 minutes aux alentours de Metz, les vitres ont tremblé, c’était quoi ? » annonce Corentin sur Twitter. Les témoignages se succèdent « Oui à Metz-Lothaire aussi, un genre d’orage énorme, sourd. » peut-on lire. Un autre lecteur affirme dans la foulée avoir « entendu jusqu’à Woippy avec un léger souffle qui a fait bouger les volets. ». Le bruit a été entendu dans plusieurs quartiers de Metz. « J’ai aussi senti les tremblements un bruit bizarre. Je suis de Jury. » décrit un lecteur sur le réseau social.

Les messages se multiplient sur notre page Facebook. « Détonation ressentie en effet. Il était 21h30 » écrit Alexia Moriconi.  « J’ai entendu une explosion aussi à Montigny » ou encore « Enorme boom et grosses vibrations sur ma maison à Corny sur Moselle … plus fort que les avions qui passent le mur … » s’inquiète Virginie Negretti. « A Metz, à la grange aux bois, en effet, un gros boum … » peut-on également lire. Florence pensait à un violent orage « Je confirme à Montigny également, entendu cet énorme bruit sourd mais distinct, très surprenant; ai cru à un coup de tonnerre… mais pas d’orage… »

Pompiers : « rien de notable »

Malgré les nombreux témoignages ou la rumeur de l’explosion d’une bombe de la Seconde Guerre Mondiale très vite démentie, silence radio chez les pompiers. Contactés jeudi soir, ils affirment ne pas « avoir été alerté d’une explosion dans les environs de Metz ». Ce matin ils déclarent « rien de notable ». La gendarmerie quant à elle a bien reçu plusieurs appels en fin de soirée, mais des témoignages « dispersés » dit-on du côté des forces de l’ordre.

La police a reçu de nombreux témoignages hier en fin de soirée – sans donner suite

L’explosion entendue par des centaines de messins est donc un mystère. Est-ce un avion qui a traversé le mur du son ? Une bombe artisanale qui a explosé ou un accident dans une usine messine ? Seules des hypothèses peuvent être formulées à l’heure actuelle.

Vous avez entendu ou ressenti une explosion hier vers 21h30 aux alentours de Metz ? Contactez notre Rédaction à contact@loractu.fr !


Une météorite explose au-dessus d’une île dans le Pacifique

12/08/2011

Source :  MOSCOU, 10 août – RIA Novosti

Une puissante détonation, probablement provoquée par l’explosion d’une grande météorite dans l’atmosphère, s’est produite le 3 août dans le ciel au-dessus de l’île de Niue (sud de l’océan Pacifique), rapporte la radio New Zealand International.

« C’était un coup de tonnerre puissant, mais il a éclaté lors d’une nuit claire étoilée. Les gens ont indiqué qu’ils avaient vu un flash blanc très lumineux traverser le ciel. L’île de Niue fait 64 km de large et l’explosion a été entendue du village de Lakepa (nord-est) à Avatele (sud-ouest), c’est-à-dire, que tous les habitants de l’île ont pu l’entendre », a expliqué le chef de police de l’île Mark Chenery, en décrivant l’incident.

D’après les scientifiques de l’observatoire Carter à Wellington, Nouvelle-Zélande, ce « coup de tonnerre » a été provoqué par l’explosion d’une météorite à près de 20 km au dessus l’île.

Selon la police, aucun dommage n’a été signalé.


%d blogueurs aiment cette page :