Chien de garde pour enquêter sur les actions du Pentagone concernant les OVNIS

06/05/2021

Source : New York Post

Par Mark Moore et Steven Greenstreet

  • 4 Mai, 2021   

Traduction Era pour Area51blog

NOTE : Un Chien de garde (Watchdog) est une personne ou une organisation chargée de s’assurer que les entreprises respectent des normes particulières et n’agissent pas illégalement

Un chien de garde indépendant du gouvernement enquêtera sur les actions du Pentagone concernant les OVNIS suite aux plaintes des dirigeants du Congrès sur la façon dont le ministère de la Défense a traité le sujet extraordinaire.

L’annonce intervient quelques jours après qu’un ancien responsable du Pentagone, qui dit avoir dirigé un programme enquêtant sur ce que le gouvernement appelle des phénomènes aériens non identifiés, ou UAP, a déclaré au Post qu’il avait tenté d’amener le gouvernement à reconnaître et enquêter sérieusement sur ces objets non identifiés, en le comparant à un «échec du renseignement au niveau du 11 septembre».

«L’objectif de cette évaluation est de déterminer dans quelle mesure le DoD a pris des mesures concernant les phénomènes aériens non identifiés (PAN). Nous pouvons réviser l’objectif au fur et à mesure de l’évaluation, et nous examinerons les suggestions de la direction pour des objectifs supplémentaires ou révisés », a déclaré l’inspecteur général du département de la Défense dans un communiqué publié lundi.

La lettre, signée par Randolph R. Stone, l’inspecteur général adjoint pour les évaluations de l’espace, du renseignement, de l’ingénierie et de la surveillance, informait les agences militaires et les départements gouvernementaux qu’ils devaient fournir un point de contact dans les cinq jours suivant la réception de la note.

Cette capture vidéo obtenue avec l’aimable autorisation du département américain de la Défense montre une partie d’une vidéo non classifiée prise par des pilotes de la marine et qui circule depuis des années montrant des interactions avec des «phénomènes aériens non identifiés».
DoD / AFP via Getty Images

L’enquête de l’inspecteur général est distincte d’un rapport obligatoire du gouvernement fédéral attendu avant la fin juin au sujet du PAN.

L’évaluation a été déclenchée par des plaintes de la direction du Congrès concernant le traitement par le Département de la Défense des rapports PAN.

Nick Pope, un expert renommé en OVNI et ancien chef du «bureau OVNI» au ministère de la Défense du Royaume-Uni, a déclaré au Post que c’était une «nouvelle tournure extraordinaire».

«D’après mon expérience de ces examens internes, ils surviennent lorsqu’il y a un mécontentement de haut niveau quant à la manière dont un problème est traité et / ou un désaccord interne sur la meilleure voie à suivre. Il y aura du sang sur le tapis au DoD en ce moment, et peut-être une bagarre entre le DoD et l’ODNI sur la façon de gérer le rapport sur les OVNIS qui doit être envoyé au Congrès le mois prochain », a-t-il dit, se référant au Bureau du Directeur du renseignement national.

«J’espère que cette évaluation bouleversera les choses», a-t-il déclaré.

Luis «Lue» Elizondo a dirigé le programme avancé d’identification des menaces aérospatiales du Pentagone de 2010 à 2017.

Luis «Lue» Elizondo, qui a dirigé le programme avancé d’identification des menaces aérospatiales du Pentagone de 2010 à 2017, a déclaré au Post qu’il avait essayé de faire en sorte que le gouvernement fédéral agisse sur l’existence des PAN quand il a réalisé qu’ils étaient réels.

«C’était un moment sacré:‘ Oh, mon Dieu, c’est réel. Eh bien, merde, maintenant nous devons faire quelque chose à ce sujet », a déclaré Elizondo.

En réponse, tout ce qu’il a obtenu, ce sont des fuites et des barrages, le laissant croire que le gouvernement fédéral ne veut pas reconnaître leur existence en raison d’objections religieuses ou de craintes de paniquer le public.

Il a finalement démissionné se trouvant face à un mur

Pendant son séjour au programme du Pentagone, a déclaré Elizondo, il avait eu accès aux données PAN et interrogé des témoins oculaires qui rencontraient des phénomènes aérospatiaux non identifiés presque quotidiennement – des véhicules qui semblaient effectuer des manœuvres qui défiaient la gravité et allaient bien au-delà des capacités des avions militaires américains.

Luis Elizondo a déclaré au Post qu’il avait tenté d’amener le gouvernement fédéral à agir sur l’existence des PAN
To the Stars Academy

Les pilotes de la marine ont parlé de navires de 15 mètres 25 de long en forme de Tic Tac qui ont disparu en un clin d’œil.

Elizondo décrit des vaisseaux volant à 17 700 Kilomètres à l’heure (mach 14), «faisant des virages à angle droit fous» et étant capables de faire marche arrière «instantanément», notant que le SR-71 Blackbird de l’armée de l’air a une vitesse maximale d’environ 3300 km / h (2,7 mach)

Il a déclaré que les engins fantastiques peuvent voler à 15 mètres 25 au-dessus de la surface de la Terre ou à 24 384 mètres dans le ciel, et peuvent même se submerger sans remous sous l’eau sans perdre aucune capacité de performance.

«Quand vous voyez cela, vous reconnaissez que vous avez affaire à une technologie plus avancée que la nôtre», a déclaré Elizondo.

Il a dit que le terrain était peut-être finalement en train de changer.

«Le niveau d’intérêt atteint une masse critique», a-t-il déclaré. «Je pense que [les responsables gouvernementaux se rendent compte que] ce serait comme remettre le chat dans le sac ou comme remettre du dentifrice dans le tube. Maintenant que le gouvernement a reconnu la réalité du PAN… il sera très difficile de revenir en arrière. »

Le ministère de la Défense n’a pas répondu à une demande de commentaire du Post.


Harry Reid ancien sénateur du Nevada : » la compagnie Lockheed Martin détiendrait des fragments d’OVNI. »

01/05/2021

Un article du New York Post par Tamar Lapin – 30 Avril 2021

Traduction Era pour Area51blog le 1er Mai 2021

Harry Reid a dit qu’il a essayé de voir les fragments supposés d’OVNI mais n’a jamais obtenu l’autorisation.

Vendredi l’ancien sénateur du Nevada, Harry Reid, a révélé qu’il pense que l’entrepreneur américain de la défense Lockheed Martin a peut-être un jour eu en sa possession des fragments d’un crash d’OVNI.

Reid, 81 ans, a déclaré au New Yorker qu’il n’avait jamais vu de preuve des vestiges – mais a essayé, en vain, d’obtenir l’approbation du Pentagone pour les retrouver.

Harry Reid a dit que Lockheed Martin a détenu des morceaux d’OVNI. Richard Baker / En images via Getty


«On m’a dit pendant des décennies que Lockheed avait récupéré certains de ces documents», a déclaré le démocrate au magazine.

«Et j’ai essayé d’obtenir, si je me souviens bien, une approbation classifiée par le Pentagone pour que j’aille regarder les choses. Ils n’ont pas approuvé cela », a poursuivi Reid. « Je ne sais pas quels étaient tous les chiffres, de quel genre de classification il s’agissait, mais ils ne voulaient pas me donner ça. »

Ses commentaires faisaient partie d’un article approfondi du New Yorker à propos des enquêtes du gouvernement américain sur les phénomènes aériens non identifiés (PAN).

Harry Reid a été un fervent partisan du lanceur d’alerte OVNI Luis «Lue» Elizondo


Plus tôt vendredi, The Post a révélé qu’un ancien responsable du Pentagone, qui a déclaré qu’il dirigeait le programme d’enquête sur les PAN (phénomènes aérospatiaux non identifiés), pensait que le gouvernement fédéral avait dissimulé leur existence.

Le lanceur d’alerte controversé, Luis «Lue» Elizondo, a déclaré qu’il n’avait pas été en mesure de convaincre le ministère de la Défense d’agir sur ce qu’il a décrit comme un risque grave pour la sécurité nationale.

Elizondo, l’ancien chef du programme avancé d’identification des menaces aérospatiales, s’est prononcé avant un rapport du gouvernement bombe sur les OVNIS qui devrait être publié avant la fin du mois de juin.

Un objet volant non identifié vers 2015 au large de la côte est des États-Unis, pris par l’US Navy et publié par le ministère de la Défense. US Navy

Il a déclaré que le rapport très attendu traitera de ce que les croyants aux ovnis réclament de découvrir à propos des objets en forme de Tic Tac que la Marine a vus en 2004, les étranges «cubes dans les sphères» vus par les aviateurs de la marine en 2014 et les mystérieux triangles noirs rapportés dans le monde entier.

Reid – qui s’est un jour attribué le mérite d’avoir organisé un financement annuel de 22 millions de dollars pour l’AATIP – a toujours défendu Elizondo, même si le lanceur d’alerte s’est enflammé pour encourager l’exploration des OVNIS.

« M. Elizondo a passé sa carrière à travailler sans relâche dans l’ombre sur des questions sensibles de sécurité nationale, notamment en enquêtant sur les PAN en tant que chef de l’AATIP », a déclaré l’ancien chef de la majorité au Sénat dans un récent communiqué. «Il a accompli ces tâches admirablement.»

Remarque :

Il y a quelques jours Sylvain écrivait un article pour MUFON France car cette éventualité est fort probable selon lui, je vous propose de lire en complément cet article sur leur site.

Rétro-Ingénierie Une Réalité !


(AATIP)-OVNIS: Il y a des divergences avec l’annonce du Pentagone selon un expert .

17/08/2020

illustration
foxnews.com

Par Chris Ciaccia| Fox News

Article et image source : | Fox News

TRADUCTION

L’ annonce du Pentagone   établissant un groupe de travail pour « détecter, analyser et cataloguer » les phénomènes aériens non identifiés est un ajout bienvenu dans la recherche désormais très publique d’ OVNIS , bien qu’une avec ses propres controverses, selon un expert.

« Je soutiens cette initiative, qui encadre correctement la question en termes de sécurité« , a déclaré Nick Pope, un ancien employé et enquêteur sur les OVNIS pour le ministère britannique de la Défense, dans un courriel à Fox News. «Bien qu’il y ait un débat sur ce que cela implique exactement – la mention d’aéronefs non autorisés faisant des incursions dans les champs d’entraînement semble relativement banale – UAP [phénomène aérien non identifié] est le terme officiel pour ce que les médias et le public appellent des OVNIS, il n’y a donc aucun doute dans mon esprit sur la vraie nature de la mission. « 

Bien qu’excité par la confirmation publique, le spécialiste  a souligné un écart majeur avec l’annonce du Pentagone. « La loi sur l’autorisation du renseignement pour l’exercice 2021 a fait référence au groupe de travail comme étant déjà opérationnel », a ajouté  celui qui a travaillé pour le ministère de la Défense de 1991 à 1994.

LES BRIEFINGS CLASSIFIÉS SUR LES OVNIS PEUVENT AVOIR DES SÉNATEURS GAUCHÉS PERTURBÉS  », DIT UN EXPERT

On ne sait pas encore clairement comment ce nouveau groupe de travail se rapporte au Programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP). Pope a cité « d’anciens fonctionnaires de la défense » avec le groupe qui étaient impliqués dans le travail relatif aux OVNIS.

L’AATIP a été formé en 2007 à la demande de l’ancien sénateur Harry Reid, a rapporté Fox News . Il aurait cessé ses opérations en 2012, mais en 2017, le New York Times a rapporté que le ministère de la Défense  enquêtait toujours sur des épisodes potentiels  d’objets volants non identifiés.

Luis Elizondo, l’ancien chef de l’AATIP, a précédemment déclaré que les gens devraient prêter attention aux commentaires du gouvernement sur les ovnis.

« Ce que les pilotes ont rencontré ce jour-là a été capable de se comporter de manière à défier toute logique et notre compréhension actuelle de l’aérodynamique », a écrit Elizondo dans un  éditorial de Fox News  sur la rencontre de 2004 par les pilotes de l’US Navy. Des vidéos de ces rencontres ont été rendues publiques par l’US Navy en avril 2020 après avoir circulé dans le public pendant des années.

Vendredi, le DoD a déclaré qu’il espérait « améliorer sa compréhension et mieux saisir la nature et les origines des PAN. La mission du groupe de travail est de détecter, analyser et cataloguer les PAN qui pourraient potentiellement constituer une menace pour  les ressortissants américains. sécurité .  »

En juin, le sénateur de Floride Marco Rubio, président par intérim du Comité sénatorial du renseignement, a chargé le directeur du renseignement national, le secrétaire à la défense et d’autres chefs d’agence de compiler des données sur «un phénomène aérien non identifié».

« Le Comité reste préoccupé par le fait qu’il n’existe pas de processus unifié et complet au sein du gouvernement fédéral pour collecter et analyser des renseignements sur des phénomènes aériens non identifiés, malgré la menace potentielle », ont écrit les législateurs dans un rapport.

LES PROJETS SECRETS DE PENTAGON RÉVÈLENT QUE LE GOUV N’EST PAS REGARDÉ DANS LES OVNI, LES ÉTAGES ET AUTRES ANOMALIES DE BIZARRE

«Le Comité comprend que les renseignements pertinents peuvent être sensibles; Néanmoins, le Comité constate que le partage d’informations et la coordination au sein de la communauté du renseignement ont été incohérents et que cette question a manqué d’attention de la part des hauts dirigeants », ont-ils ajouté.

En juillet, le Times a rapporté  qu’un petit groupe de responsables gouvernementaux, dont Reid, et des scientifiques pensent que des objets «d’origine indéterminée» se sont écrasés sur Terre et ont été récupérés. La publication a cité Eric W. Davis, un astrophysicien qui a travaillé comme sous-traitant et consultant pour le programme OVNI du Pentagone. Davis, qui travaille maintenant pour l’entrepreneur de défense Aerospace Corporation, a déclaré qu’il avait donné des séances d’information sur la récupération d’objets inexpliqués aux membres du personnel du Comité des services armés du Sénat et du Comité du renseignement du Sénat, respectivement les 21 et 23 octobre 2019.

En avril, le Pentagone a officiellement  diffusé des  vidéos de « phénomènes aériens non identifiés », connus sous les noms de « FLIR1 », « Gimbal » et « GoFast », précédemment capturées par des avions de la Marine. Les images avaient circulé dans le public pendant des années. Elles avaient été initialement diffusées à le New York Times et à la Stars Academy of Arts & Science, dirigée par l’ancien co-fondateur de Blink-182, Tom DeLonge.

AVEC L’UNITÉ PENTAGON UFO SOUS LES PILOTES, SIGNALEZ LES MENTIONS «  VÉHICULES HORS-MONDE NON FAITS SUR CETTE TERRE  »

Après que les vidéos aient été publiées publiquement, DeLonge a  déclaré que  « les ovnis sont réels » dans un tweet supprimé depuis.

La première vidéo de l’objet non identifié a été prise le 14 novembre 2004 et tournée par la caméra du canon du F-18. La deuxième vidéo a été tournée le 21 janvier 2015 et montre un autre véhicule aérien avec des pilotes commentant à quel point c’est étrange.

La troisième vidéo a également été prise le 21 janvier 2015, mais on ne sait pas si la troisième vidéo concernait le même objet ou un objet différent.

Sept mois auparavant, en septembre 2019, la marine américaine avait  reconnu pour  la première fois que les vidéos contenaient des objets non identifiés, en utilisant spécifiquement la terminologie des «phénomènes aériens non identifiés».

James Rogers de Fox News a contribué à cette histoire.

SOURCE


%d blogueurs aiment cette page :