Quelle est l’origine des Signaux extraterrestres FRB ?

23/05/2018

Source : FREDZONE

Les FRB fascinent les astronomes depuis plusieurs années maintenant, et une équipe de chercheurs originaires de l’Université de Nakin a développé une intéressante théorie pour expliquer leur nature.

frb-extraterrestre-640x436

Crédit Photo Fredzone

Les FRB ne sont pas des signaux récents et le tout premier d’entre eux a ainsi été découvert par Duncan R. Lorimer en 2007. En analysant les données récoltées par l’observatoire de Parkes en Australie, ce dernier a en effet trouvé un signal unique en provenance du Quelle est à l’origine des Signaux extraterrestres FRB ?

Toutefois, il n’a pas été en mesure de déterminer son origine exacte à l’époque et aucun signal du même type n’a été repéré par la suite.

Les FRB, une énigme astronomique à résoudre

La communauté scientifique a alors cru à un simple bogue provoqué par des perturbations ou par un quelconque dysfonctionnement. Tout a cependant changé en 2012 lorsque de nouveaux signaux extraterrestres ont été détectés par l’Observatoire d’Arecibo et par un second radiotélescope situé sur un autre continent. Cette fois, le doute n’était plus permis.

Par la suite, de nombreux FRB ont été détectés, mais personne n’a encore été en mesure de percer leur nature à jour. Si certains astronomes pensent que ces signaux ont été provoqués par des étoiles à neutrons, cette théorie n’a pas pu être prouvée.

L’Université de Nankin a donc mis sur pied une équipe de chercheurs chargés d’enquêter sur ces phénomènes. Après de longues recherches et un certain nombre de simulations, les scientifiques ont fini par développer une autre théorie : ils pensent en effet que la source de ces signaux venus d’ailleurs réside dans un certain type d’étoiles à neutrons, et plus précisément dans les étoiles exotiques.

Les signaux extraterrestres auront pour source les étoiles exotiques

D’après la définition communément admise, une étoile exotique est un objet compact composé de plusieurs particules différentes des fermions présents dans les atomes.

Selon le modèle développé par les chercheurs, les étoiles étranges auraient tendance à créer une couche de matière hadronique sur leur surface au fil du temps et ces dernières deviendraient de plus en plus lourdes jusqu’à s’effondrer sur elle-même, libérant de ce fait de grandes quantités d’énergie magnétiques sur une échelle de temps très courte.

Lors de cet effondrement et toujours d’après la théorie développée par les chercheurs de l’université, une fraction de l’énergie magnétique serait transmise à la région du chapeau polaire des étoiles pour être libérée, entraînant de ce fait l’accélération des électrons et des positrons à des vitesses ultra-relativistes.

Cette accélération serait précisément la source des sursauts radio rapides identifiés par nos instruments. Toutefois, les chercheurs insistent sur le fait que cette théorie doit être prise avec prudence. D’après eux, il faudra en effet des études complémentaires pour la valider.

Source

Publicités

Un officier de Police enlevé par un OVNI en 1980 !

20/01/2018

Crédit image: maxresdefault

Reportage repris par La vérité est ailleurs 2 et petit texte rédigé par cette chaîne YouTube.

L’officier de police Alan Godfrey effectuait une patrouille de routine lorsqu’il rencontra un disque métallique avec un dôme et une rangée de hublots. Soudainement il y eut une explosion de lumière et il se retrouva 100 yards ( 91.44 m) plus bas sur la route et l’Ovni avait disparu. Plus tard, sous hypnose, Godfrey se rappela avoir été frappé par un rayon de lumière qui le souleva jusqu’au vaisseau, et avoir rencontré un être humanoïde. A bord du vaisseau il fut examiné et on lui posa des questions.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Mise à jour Area 51 blog-le: 20-01-2018 à 18h35.


Yonne: surprenante rencontre aux abords du château de Flassy

21/10/2016
dessins parmi des témoignages de RR3 crédit illustration: orandia.com

dessins parmi des témoignages de RR3
crédit illustration: orandia.com

Article source : lyonne.fr/

Xavier Parent, nouveau maire de Sainpuits, s’est amusé à faire des recherches anecdotiques sur la commune de Sainpuits.

Parmi ses découvertes, il en est une particulièrement singulière, qui fait sourire le lecteur d’aujourd’hui. Un rapport d’enquête de J.-P. et E. Hocquet, exploité dans le numéro 200 de la revue Lumières dans la Nuit (décembre 1980), fait état d’une surprenante rencontre aux abords du château de Flassy, ancienne colonie de vacances et foyer d’enfants placés.

Suite

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 21/10/2016 à :18h25.

area2


Les intelligences “extraterrestres” et nous

18/03/2016
Source image :site web du FEA

Source image :site web du FEA

Article source: feairplane.canalblog.com/

17 mars 2016

Cet article a été rédigé à partir d’un échange entre Sylvie Joubert et Michel Ribardière.

Depuis des décennies et probablement depuis toujours, des intelligences extérieures semblent se manifester par les manœuvres de certains ovnis (Objets Volants Non Identifiés) ainsi qu’à l’occasion de rencontres rapprochées. Après quoi courent-elles ? Que projettent-elles ? Sommes-nous capables de les comprendre ? Et l’une des interrogations parmi les plus importantes : leurs comportements, leur conduite de nos relations s’appuient-ils sur une morale, ou bien, sur une compréhension du sens de notre existence ? Nos visiteurs possèdent-ils une connaissance ou une vision plus profonde pour ce qui concerne le sens et le destin de la Vie en général et de la nôtre en particulier ? Sur quoi notre monde pourrait-il s’appuyer pour comprendre le point de vue de nos visiteurs ? Sur quoi pourra-t-il s’appuyer pour garantir des relations harmonieuses avec eux ?
Cette analyse pourrait aider nos contemporains à évaluer la situation ainsi que la conduite des opérations de nos visiteurs dans notre monde. Des opérations, dont il est faux de déclarer que nous ne savons absolument rien. Leurs efforts pour que nous comprenions un peu plus que ce qui se situe au bout de notre nez ne se révèlent pas stériles.

Il existe deux pièges à éviter si on veut tenter de poser convenablement ces interrogations. Le premier piège consiste à croire qu’en parlant d’intelligence extérieure (extra ou intra terrestre) il y aurait un modèle type de « bonnes » questions, pour la simple raison qu’il n’existe peut être pas un modèle homogène d’intelligence non terrestre, tout au contraire. Les êtres humains sont par exemple pleins de paradoxes et bigarrés et il n’aura échappé à personne que leurs idées ainsi que leurs morales le sont tout autant, sans évoquer leurs comportements, allant du pire au meilleur en passant par une indifférence parfois surprenante. Ce pire, ce meilleur, cette indifférence & Co, sont des traits récurrents de notre humanité. C’est aussi ce qui la rend difficilement gérable et imprévisible.

Imaginons cette même diversité comportementale, non pas à l’échelle terrestre, mais à l’échelle de l’univers. Nous observerons alors des projections éparses et différentes, en aussi grand nombre que les grains de sable sur cette Terre, au moins ! Si nous faisons définitivement le deuil de l’idée que l’intelligence extraterrestre (ou intra) peuplant le cosmos est bonne, profonde et fraternelle, ou au contraire mauvaise et agressive, s’il n’y a pas de comportement homogène venant du cosmos et que l’univers les contient tous, alors il y aura des comportements de leur part reposant sur une morale acceptable pour nous, et d’autres qui le seront moins. Autrement dit, il existe mille et une façons de penser le contact et de glisser la clé dans la serrure ouvrant la porte entre nous et des intelligences « Autres ». Ainsi, certaines formes de vie pourraient être éminemment subtiles et avancées en esprit, d’autres relativement proches de notre propre expérience terrestre, de notre entendement aussi, telle autre plus subtile sur un plan et moins sur un autre, etc. Comprendre l’intelligence des « Autres », suppose que l’on envisage de multiples niveaux de contacts parce qu’il pourrait y avoir de multiples projections de leur part, de multiples façons de comprendre ce qui les fait courir.
La question du contact est donc nécessairement plurielle, relative. C’est parce que nous ne comprenons pas suffisamment cela, que nous avons du mal à entrevoir que le contact est possiblement en cours, peut-être même qu’il n’a jamais cessé d’une certaine façon, même si nous n’avons pas encore vu de nos yeux un vaisseau atterrir au cœur de nos cités. Il faut se déprogrammer de l’idée qu’il y aurait une bonne façon de les comprendre ou d’initier un lien.

image source: site web du FEA

image source:
site web du FEA

Si, par contre, nous attendons de savoir ce que donnerait un contact physique et officiel avec un vaisseau atterrissant sur le toit de l’ONU ou ailleurs, avec une délégation supposément humanitaire… cela effectivement est à venir… encore que si on suppose que le passé, le présent et l’avenir coexistent comme le disent certains physiciens, cela a déjà eu lieu. Compte tenu de cet éclatement des valeurs appelant une polymorphie des intentions et des attentions, rien ne dit non plus que l’univers intelligent est « moral » ou « profond » au sens où nous l’entendons généralement. Mais, rien ne dit l’inverse non plus! Si on peut penser que certaines valeurs éthiques sont partagées, et pourquoi pas une certaine forme d’amour entre les formes d’intelligences, il n’y a pas lieu de valoriser une chose plutôt qu’une autre, au moins d’un point de vue sociologique.
Cependant, selon son propre cœur et en fonction de son choix de vie, c’est autre chose !
Le second piège est l’inverse du précédent qui poussait à la vision homogène : ce second piège consiste au contraire à penser que toutes ces formes de vie sont différentes de nous dans leurs motivations intérieures, dans leur excitant vital pour ainsi dire. Si on envisage une logique d’auto-similarité (l’auto-similarité suppose qu’une forme se maintient, quelle que soit l’échelle à laquelle on l’observe), on peut émettre l’hypothèse que les formes intelligentes humanoïdes (ou pas) sont mues par des élans assez similaires aux nôtres, mais sur la base d’une autre échelle de réalité matérielle et spirituelle.
Une intelligence se situant en barreau 3 et une autre en 6 projetteraient la même chose, seule la gestion de cette chose différerait en fonction du niveau technologique, de la culture en question, de ses acquis en terme de connaissance, de sa spiritualité, et cetera. Ici, sur Terre, notons que deux êtres de continents différents ont au fond les mêmes nécessités existentielles et ontologiques, bien que ne mangeant pas les mêmes aliments, ne se comportant pas de la même façon et ne croyant pas aux mêmes dieux ou savoirs. Pourquoi ?
Parce qu’il y a, ce qu’on pourrait appeler des besoins, des archétypes, des schémas, des schèmes, des récurrences, des idéaux types, etc. ( peu importe le mot), qui sont communs bien au-delà des dissemblances. Ceci montre que la vie en général résonne en auto-similarités, que le similaire revient même s’il s’habille de vêtements différents, et qu’il n’est pas impensable que cette auto-similarité structure toute forme de vie, humanoïde ou pas. Pour exemple, à notre niveau terrestre, ne retrouvons-nous pas les mêmes impératifs chez un végétal, un animal ou un humain (appel à la subsistance, appel à l’interaction, la perception, mais aussi à l’amour ou l’affection, etc.) ? Par contre, il est évident que le mode d’expression de ces «appels-leitmotivs» se fait de façon tout à fait différente chez l’une ou l’autre des espèces, un peu comme s’il y avait au fond un «langage» commun que le végétal, l’animal, et l’humain mettaient en scène chacun en fonction de son niveau de réalité.
Mais, fondamentalement, ces appels vitaux sont-ils si différents que cela ? Cela n’est pas certain. C’est un peu comme s’il existait un alphabet commun à toute espèce, humanoïde ou pas, et dont il serait intéressant de voir si ce dernier prend racine dans la partie commune d’ADN reliant tout ce qui vit dans l’univers. Ainsi, les intelligences extra-intra-terrestres pourraient bien «courir» après les mêmes choses que nous-mêmes, mais avec des moyens différents et selon le stade évolutif qui leur est propre. Il semble y avoir des quêtes auto-similaires (donc fractales) où la question que tout un chacun se pose n’est que l’écho d’une question posée en toute dimension, tout espace-temps, et dont la réponse s’actualise via ces formes par lesquelles nous existons.

suite

gif

Mise à jour Area 51 blogue le: 18/03/2016-09h30.

area51blog


Près de 10’000 déplacés pour un télescope géant.

17/02/2016
Le FAST (Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope) présente une ouverture sphérique d'un diamètre de 500 mètres. Image: Archives/Reuters

Le FAST (Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope) présente une ouverture sphérique d’un diamètre de 500 mètres.
Image: Archives/Reuters

Article et photo source: tdg.ch

La Chine va déplacer près de 10’000 personnes pour faire place au plus grand radio-télescope du monde, un gigantesque appareil dont l’ambition est de détecter une vie intelligente extraterrestre, ont annoncé les médias d’État mardi.

Appelé par les scientifiques Five-hundred-metre Aperture Spherical Radio Telescope (FAST), il couvre une surface équivalente à trente terrains de football et devrait être mis en service cette année.

Suite

gif

Mise à jour Area 51 blog , le: 17/02/2016 à :13h05.

area51blog


Et si des extraterrestres avaient aménagé cette étrange étoile ?

14/10/2015
Énorme objet vu en orbite , cette lointaine étoile pourrait apporter la première preuve de vie extraterrestre Crédit: © Arxiv

L’Énorme objet vu en orbite de cette lointaine étoile pourrait apporter la première preuve de vie extraterrestre illustration Crédit: © Arxiv

C’est un astre bien étrange que le télescope spatial Kepler, qui tourne autour du Soleil, a dans son viseur depuis 2009. Quelque part au-dessus du bras de la Voie lactée, entre les constellations de Cygne et de la Lyre – à condition de fixer le ciel depuis l’hémisphère nord.

Du fait de sa composition atypique, cette étoile intéresse au plus haut point les scientifiques. Et en particulier ceux qui sont en quête d’une preuve de vie extraterrestre, raconte le site américain The Atlantic.

Lire la suite sur Rue89.nouvelobs

 

gif

Mise  à jour Area51blog, le: 10/10/2015 à : 21h25.

area51blog


Extraterrestres, que se passerait-il si nous étions envahis ?

16/02/2015

et-si-nous-croisions-des-extraterrestres

Et si, pendant une excursion sur une autre planète, nous découvrions des extraterrestres ? Que se passerait-il pour nous autres terriens si nous étions envahis ? C’est ce que meltyDiscovery essaye de découvrir par ici

Alors que certains se demandent encore à quoi ressemblerait la vie sur la Lune, à la rédac’ de meltyDiscovery, nous nous sommes posés une petite question : et si nous étions envahis par les extraterrestres, comment réagirions-nous ? En 1938, une station de radio américaine a diffusé un bulletin romancé annonçant l’arrivée sur Terre d’extraterrestres. Ces derniers ont alors semé une panique incroyable à travers les États-Unis, faisant polémique encore aujourd’hui. Cet événement peut être pris comme une illustration de ce qui se passerait si nous découvrions une colonie d’extraterrestres. En effet, nous en avions déjà discuté dans la minute Anne-Sophie, il y a de fortes chances que les extraterrestres existent réellement, ceux-ci risquent seulement d’être différents de ce à quoi nous nous attendons.

Voici un extrait de la guerre des mondes adapté en français.

Vidéo source Dailymotion 

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Le problème, c’est que jusqu’à maintenant, nous avons construit notre savoir et notre science sur les choses que nous connaissons et que nous avons pu observer. Si nous découvrions, ne serait-ce qu’un élément biologique différent des nôtres, fait à partir d’autre chose que de l’ADN, tout ce que nous savons devrait être remis en cause. Il serait également très long pour les scientifiques de dévoiler au public une découverte extraterrestre de cette ampleur. Des analyses et études en tous genres devraient être faits afin de pouvoir affirmer quoi que ce soit et cela créerait de nombreuses polémiques. Mais si nous étions confrontés à un peuple entier, ce serait la panique qui prendrait le dessus. Surtout si nous ne connaissons rien du peuple auquel nous faisons face. Selon Steven Dick, un ancien astronome et historien de la NASA, la communication avec ce peuple serait confrontée à de nombreuses barrières ce qui pourrait mener à des quid pro quo. Bref, si un jour nous croisons une forme d’intelligence extraterrestre, il va falloir que nous fassions des efforts. Nous serions obligés de reconnaître que le monde qui nous entoure n’est pas seulement le nôtre et que nous devons le partager, une chose à laquelle nous ne sommes pas encore habitués. À la rédac’ de meltyDiscovery, nous serions curieux de voir ces hypothèses mises en pratique. Et vous, comment pensez-vous que le monde réagirait face à une invasion d’extraterrestres ?

gif

Mise à jour  Area51blog, le : 16/02/2015 à 12:50

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :