confidences d’ un ex-agent de la CIA .

01/10/2016
crédit image: hearthstone-decks.com/

crédit image:
hearthstone-decks.com/

Note adm :

area2

 

 

Samedi 01octobre 2016 à 18h50:

En Mars 2013 aux états-unis un homme est interviewé. Il est présenté comme un ancien agent du renseignement américain ( C.I.A) . Cette vidéo est à visionner avant qu’elle ne disparaisse de la toile.

Si l’intervenant est sincère et digne de foi concernant les postes qu’il prétend avoir occupé ainsi que son récit et que les faits exposés soient authentiques, alors son expérience professionnelle nous amène à considérer ou  à reconsidérer, c’est selon, des faits établis.

Dans cette vidéo il met en avant la mythique zone 51 et le fameux secteur nommé S4.

L’activité adjacente de cette base est  une nouvelle fois pointée du doigt .

En supposant que les propos de cet ex-agent soient réalistes alors ce témoignage apporte un certain crédit à un autre homme qui a déjà ciblé l’endroit. Cet homme n’est autre que Bob Lazar un prétendu employé du hangar S4 prétendant avoir occupé un poste de  physicien mais dont les preuves manquent .

Dans un autre registre le célèbre hacker Gary Mc Kinnon aurait lui aussi du grain à moudre lorsqu’il dévoila au sujet des O.V.N.I une flotte « extraterrestre ». Comprenons par flotte extraterrestre une équipe militaire dotée de vaisseaux non conventionnels et cachée au public.

Cette vidéo est très particulière, elle incite à une recherche plus poussée afin de décrypter ce qui est et ce qui n’est pas.

Chacun se fera sa propre analyse et aura son opinion.

Ce qui est certain, c’est l’existence de complexes abritant certains  programmes dans des lieux stratégiques faisant de ces endroits des zones militaires  sensibles ( ZMS) hautement surveillées .

Reste à définir avec exactitude les activités  et la nature de celles- ci menées dans ce genre d’endroit.

Existe-t-il des lieux secrets et bien cachés qui se livrent à des conceptions, des tests, des expériences à des fins militaires dont certaines de ces activités dépasseraient de loin notre imagination?

 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 01/10/2016 à18h50.

area2

Publicités

David Bowie, un cas d’Espace

12/01/2016
842230-blackstar-bowie-astronaute

Image extraite du clip «Blackstar», publié en novembre 2015

Les théoriciens du complot l’ont vu tout de suite : il y a dans le clip de Blackstar des indices évidents que David Bowie est le messager des aliens. Le magnifique court-métrage sorti en novembre s’ouvre sur les images d’un décor à la Méliès, dans la lumière bleutée d’une éclipse de Soleil, où un corps d’astronaute repose entre les pics d’une planète en carton-pâte. Sous son casque, un crâne serti de bijoux. Il est mort depuis longtemps. Pour le blogueur Kyle B. Stiff, c’est forcément une référence à la théorie des anciens astronautes, selon laquelle des visiteurs extraterrestres sont venus apporter leur savoir sur Terre à l’époque des Mayas.

Lire la suite sur Libération

gif

Mise à jour Area51blog , le : 12/01/2016 à : 21h06

area51blog


Dennis Hope vend la Lune, Mars et Mercure

13/03/2013

VIDÉO Cet étrange agent immobilier prétend avoir vendu des parcelles de la Lune, mais aussi Mercure, Mars, Venus et Lo, le satellite de Jupiter. Il a par ailleurs créé un gouvernement intergalactique. À lire sur Konbini.

Le job de Dennis Hope est pour le moins particulier, puisqu’il vend des terrains sur la lune depuis les années 80. Une singularité telle que, comme le relaye Konbini, le New York Times lui a consacré un documentaire intitulé « The Man who Sells the Moon » (« L’Homme qui vend la Lune »), allusion évidente à David Bowie.

« Traité de l’espace »
Hope, personnage farfelu désargenté suite à un coûteux divorce, s’autoproclame propriétaire de la lune, grâce au « Traité  de l’espace », un traité international ratifié en 1967 dans lequel il est stipulé , en son article 2, qu’aucune nation ne peut s’approprier le satellite naturel de notre planète. « L’accord de la Lune », signé en 1979, la définit comme un bien collectif appartenant à tout le monde.

Un vide juridique dont a profité Dennis Hope. Via son agence immobilière, la Lunar Embassy, il commercialise des acres (plus de 4.000 mètres carrés l’unité) sur la lune, Mars ou Venus. Comme le précise son site internet, disponible notamment en japonais, en russe ou en hébreux, « offrez un cadeau parfait à la personne aimée ou faite un investissement judicieux pour le futur ». Le tout pour le prix modique de 24 dollars (taxes lunaires et frais de dossier inclus).

George W. Bush ou Ronald Reagan
Et d’après ses dires, ce marché intergalactique est porteur puisqu’il aurait vendu pas moins de 400 millions et demi hectares sur la lune. Et son carnet de clientèle compte des citoyens issus de 193 pays dont certains se nomment George W. Bush, Ronald Reagan ou Jimmy Carter. Un succès commercial qui l’a encouragé à créer une monnaie (le « Delta »), fonder un « gouvernement intergalactique » doté d’une constitution. Quant à ses futurs projets, il rêverait de pouvoir exploiter les ressources naturelles  de la lune.

« En 2008, nous avons évalué que la Lune abrite des réserves d’Helium 3 – une énergie très puissante – valant des milliards de milliards de dollars. Nous comptons bien exploiter ces réserves et crédibiliser de la sorte notre devise, le Delta, afin de pouvoir commencer à l’utiliser et aider des gouvernements financièrement dans le besoin ». À défaut d’avoir les pieds sur terre, Dennis Hope a de la suite dans les idées.

Source : 7/7.be

separation

Mise à jour area51blog le 13-3-2013 à 6:30

 

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :