Agression mortelle d’un OVNI sur 9 étudiants russes en 1959, suite.

19/08/2017

De gauche à droite :Zinaida Kolmogorova (22 ans), Georgui Krivonischenko (24 ans), Nikolaï Thibeaux-Brignolles (24 ans) et Roustem Slobodine (23 ans). Celle-ci, organisée par Igor Dyatlov, 23 ans, avait pour but d’explorer Otorten, une montagne située dans la partie nord de l’Oural, et débuta le 28 janvier 1959.
Cheap Offers:
crédit image:
u-fil-du-ciel.eklablog.fr/

Era site web Area 51 blog
©

Samedi 19 Août 2017 à 12h00.

Il semblerait que l’affaire que j’ai relayée ici le 25 juillet 2012 ait trouvé une explication.

Alors il y aura toujours un doute sur les allégations. Pour autant ceci pourrait être vraiment l’explication. Dans ce cas, il n’est pas étonnant que les soviétiques aient voulu cacher cette affaire qui serait un scandale. En tout cas, le temps agit sur certaines affaires.

Voir article ci-dessous du site web fr.sputniknews.com. Ce site web controversé relaie de temps à autre de la bonne information mais peut-il aussi désinformer ?

Cliquez sur ici ou le logo en noir et blanc pour accéder à l’article mis en ligne en 2012.

LOGO- AE CREATION-Alex Esco

Affaire du col Dyatlov: la découverte d’un objet étrange permettrait d’élucider le mystère

 

Carte source:
au-fil-du-ciel.eklablog.fr/

Russie -15:20 14.08.2017

Un objet mystérieux a été trouvé non loin du col Dyatlov, devenu cimetière pour neuf skieurs dont la mort a été causée par «une force irrésistible inconnue» dans les années 50 en Russie. La découverte pourrait-elle enfin dévoiler les détails d’une des tragédies les plus inexplicables du siècle précédent?

L’Affaire du col Dyatlov, qui recèle la mort à ce jour inexpliquée de neuf skieurs dans le nord de l’Oural (en Russie) en 1959, pourrait enfin être élucidée, estime Valentin Degterev, chercheur dans le domaine des phénomènes paranormaux.

L’expert a minutieusement étudié les images satellites du lieu du drame et a remarqué un objet mystérieux qui pourrait être lié à la tragédie, explique-t-il sur son blog.

Après l’analyse des clichés, M.Degterev a détecté, à une dizaine de kilomètres au sud de l’endroit où sont morts les membres du groupe de randonneurs, une structure abandonnée de 25 à 30 mètres de long et 10 à 15 mètres de large. Le chercheur estime qu’il s’agit de la partie hors-sol d’un bunker construit pendant la guerre froide dans les montagnes de l’Oural.

Il suppose que les touristes ont pu se rendre au col un jour où des tests d’armes à neutrons étaient effectués, ce qui expliquerait la présence d’une substance radioactive sur les vêtements des victimes.

Valentin Degterev est d’avis que la base a été fermée suite à l’accident et que tous les tests ont été suspendus. La partie sous-sol de la construction a été ensuite probablement détruite tandis que sa partie supérieure est demeurée intacte.

L’Affaire du col Dyatlov est un événement qui s’est soldé par la mort mystérieuse de neuf skieurs-randonneurs dans le nord de l’Oural, dans la nuit du 1er au 2 février 1959. Le col de montagne où s’est déroulée ce drame a depuis été renommé col Dyatlov, d’après le nom du chef du groupe, Igor Dyatlov. L’absence de témoins oculaires a donné naissance à plusieurs spéculations. À défaut de pouvoir éclaircir le mystère, l’enquête menée par les autorités soviétiques s’est contentée de conclure qu’« une force irrésistible inconnue » avait causé la mort des randonneurs.

Les enquêteurs ont déterminé que les randonneurs avaient arraché leur tente de l’intérieur et étaient sortis nu-pieds dans la neige. Leurs corps ne présentaient aucun signe de lutte, mais deux victimes avaient le crâne fracturé, deux côtes cassées, et l’une d’elles n’avait plus de langue. Selon certaines sources, les habits de certaines victimes présentaient des niveaux élevés de radiations.

Source

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :