Le GEIPAN dans le 19/20 National sur France 3 le 26-06-2013

27/06/2013

geipan

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

area51blog

avatareraavatar-i-love-japan

Note sylv1 co -adm:

Jeudi 27Juin 2013 à : 12h25:

Ici nous nous abstiendrons de commentaires chacun appréciera à sa juste mesure….

Vidéo visible sur nos pages facebook et chez Gilles Thomas » ODHTV. »

gif

Mise  à jour Sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 27/06/2013 à : 12h25.

area51blog

Publicités

(Presse) – Ovni à Toulouse le 12 juin 2013

15/06/2013
Image d'Illustration

Image d’Illustration

Quel est le mystérieux objet céleste aperçu mercredi soir vers 23 heures par un habitant de Plaisance-du-Touch ? Daniel Gaussens, un chauffeur de bus de 56 ans, n’en revient toujours pas : «J’étais en train de fermer les volets et je regardais le ciel. Mon œil a été attiré par la lumière de deux satellites. Puis tout à coup, alors que j’avais le nez dans les étoiles, j’ai vu un truc énorme, un engin qui volait haut dans le ciel mais à une vitesse incroyable. Rien d’humain en tout cas». Selon son récit, l’objet volant «ressemblait à la queue d’une baleine avec des contours et des traits lumineux, bien définis, comme s’il était éclairé par le soleil. Son passage, de l’ouest vers l’est, a duré environ sept secondes. Je n’avais jamais vu ça».

Daniel Gaussens, qui se défend d’être «loufoque», s’interroge : était-ce un drone ? Un appareil militaire ? Ou carrément un engin extraterrestre ? «Je ne crois en rien mais je vais commencer à me poser des questions.»

Au CNES, le groupement d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux non-identifiés (Geipan) affirme n’avoir reçu aucun signalement d’OVNI qui corresponde au récit de Daniel Gaussens. Du reste, le dernier témoignage en date remonte au 25 mai, à Lafitte-Vigordane, dans le Savès : «Le témoin a observé une lumière clignotante de couleur blanche, rouge et jaune se déplaçant lentement. La lumière devient rouge vif et disparaît dans un nuage. Nous avons attribué ce témoignage à une lanterne thaï. Sinon, globalement peu de témoignages en mai, probablement du fait de la météo maussade» explique le responsable du Geipan, Xavier Passot. A moins qu’il ne s’agisse tout simplement du passage de la Station Spatiale Internationale (ISS) qui circule au-dessus de nos têtes à 28 000 km/h et qui reflète la lumière du Soleil. Selon les périodes, la Station est parfois l’étoile la plus brillante du ciel qu’elle parcourt majestueusement en quelques minutes. Vous pouvez essayer de la voir en suivant les explications du site internet de la Cité de l’Espace http://www.enjoyspace.com

Source :  http://www.ladepeche.fr/article/2013/06/15/1650668-un-ovni-comme-une-queue-de-baleine.html

Via   Gilles Thomas   banniere-odhtv

gif

 

Mise à jour Area51blog le 15-6-2013 à 20h30

Bannière


Lumières d’Hessdalen : vers une explication !

30/04/2013
.cnes-geipan.fr

cnes-geipan.fr

04 Avril 2013

Lumières d’Hessdalen : vers une explication !

geipan

Les phénomènes lumineux de la vallée norvégienne d’Hessdalen ont longtemps intrigué ses habitants et des visiteurs venus du monde entier (voir nos actualités précédentes à ce sujet).

Ces phénomènes atmosphériques commencent à être mieux identifiés : en effet, l’équipe scientifique italienne du projet Hessdalen vient de publier un article scientifique qui propose une hypothèse tout à fait convaincante, comparant à une pile électrique géante la vallée de Hessdalen, du fait de sa géologie tout à fait particulière.

Les phénomènes observés seraient des plasmas froids ou bulles ioniques, dont le fonctionnement reste toutefois assez mal compris. La recherche scientifique a encore beaucoup d’énigmes à résoudre dans ce domaine.Références : HESSDALEN: A PERFECT « NATURAL BATTERY » par Jader Monari, Stelio Montebugnoli et Romano Serra (Traduction en italien)

gif

Mise à  jour sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 30/04/2013, à : 12h35.

area51blog


Un Ovni dans le ciel de Midi-Pyrénées ? Le CNES enquête

03/08/2011

Un dessin d'OVNI AFP/THE NATIONAL ARCHIVES

Un phénomène lumineux suivi d’un grand bruit a traversé le ciel de Midi-Pyrénées dans la nuit de lundi à mardi, selon des témoignages publiés mercredi dans la presse et sur internet, ou adressés au Centre national d’études spatiales (Cnes).

Le Geipan (Groupe d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux non-identifiés), service spécialisé du Cnes dans l’étude des objets volants non-identifiés (ovnis), a indiqué à l’AFP qu’il « commençait à recueillir des témoignages provenant d’une zone géographique très large, de Midi-Pyrénées et même au-delà ».

« On commence à reconstituer des trajectoires, mais on n’a pas encore expliqué le phénomène », a-t-on ajouté en évoquant l’hypothèse d’un météorite.

Le quotidien régional La Dépêche du Midi cite le témoignage d’un agent de sécurité de l’aéroport de Blagnac, près de Toulouse. Il dit avoir « aperçu dans le ciel très sombre un gros objet vert avec une lumière derrière, silencieux, durant environ trois secondes. A peu près 30 secondes plus tard, il y a eu une détonation, comme si quelque chose s’écrasait au sol ».

Selon le journal, plusieurs autres témoignages ont été recensés à Toulouse et à Albi.

Le quotidien L’Indépendant de Perpignan rapporte un témoignage similaire d’un automobiliste près d’Elne (Pyrénées-Orientales).


France 2 – Bogdanoff – Ovnis : Vérités et Illusions – dernier épisode le 6 janvier.

22/12/2010

http://www.les-repas-ufologiques.com/


ENFIN PROGRAMME LE 6 JANVIER 2011 SUR FRANCE 2 , L’ÉPISODE SUR LES OVNI DE LA SÉRIE TOURNÉE PAR LES BOGDANOFF

Avec une séquence sur les Repas Ufologiques.

Il y a maintenant près d’un an, Nicolas Montigiani Directeur de la Revue « SCIENCES ET INEXPLIQUÉ » qui travaillait alors sur ce projet, m’informa qu’un documentaire sur le dossier OVNI allait être tourné par une équipe de France 2 sur l’initiative des frères Bogdanoff. La présence des Repas Ufologiques, compte tenu de leur notoriété, était souhaitée.

En réalité c’est une série de documentaires sur l’insolite qui a été produite, toutes sont passées à l’écran, à l’exception de la série sur les OVNI. Ce qui évidemment a fait courir certaines idées relatives à la censure….

Le tournage de la séquence devait donc se produire à Paris lors d’un Repas Ufologique exceptionnel. Nous avons donc retenu la date du moi de Mai, date ou se sont retrouvés à Paris plusieurs responsables des Repas avec la présence de nombreux acteurs du milieu ufologique. C’était aussi la date ou je serai sur place, afin de conseiller le réalisateur, comme il avait été convenu.

Le 4 mai 2010, tout était en place, le tournage de très nombreuses séquences a été fait en parfaite coordination. Il est évident, au montage, seule quelques images seront choisies, comme à l’habitude. Sur place lors de la soirée, il y avait pourtant de quoi monter une émission à elle toute seule !

Cet épisode est donc programmé le 6 janvier 2011 sur France 2 en seconde partie de soirée. Voici, par ordre d’intervention, les personnalités qui interviendront au cours de cet épisode :

Intervenants, par ordre d’apparition à l’écran :

Jacques ARNOULT, Chargé de Mission Ethique, CNES

Jacques PATENET, retraité, ancien responsable du GEIPAN au CNES

Jack KRINE, Ancien pilote de chasse

Stéphane CAPLIEZ, Responsable Nouvelles Technologies, Ville de Paris

Christian COMTESSE, les Repas Ufologiques strasbourgeois

Egon KRAGEL et Yves COUPRIE, Auteurs du livre « Ovnis » (2010)

Gildas BOURDAIS, Auteur du livre « Ovni : vers la fin du secret »

Francine FOUÉRÉ, veuve de René Fouéré, pionnier de l’ufologie en France

Éric MAILLOT, Démystificateur d’Ovnis, membre du Cercle Zététique, auteur du livre « Les Ovnis et le Cnes »

Yvan BLANC, Responsable du GEIPAN, CNES, Toulouse

François LOUANGE, Analyste et consultant en imagerie argentique et numérique

Adjudant Érik VERFAILLIE, Gendarmerie de Saint-Alban (31)

Pascal BULTEL, Ingénieur concepts avancés, CNES

Jean-Claude RIBES, Polytechnicien et écrivain spécialiste des Ovnis

Emmanuel DAVOUST, Astronome, Observatoire Midi-Pyrénées, Toulouse

Enfin pour terminer, cerise sur le gâteau, nous avons bon espoir de voir à l’un de nos prochains Repas Ufologiques Parisiens, Mr Bogdanoff.



Campagne scientifique d’analyse des phénomènes lumineux observés dans la vallée d’Hessdalen en Norvège

05/12/2010

Le texte ci-dessous, rédigé par les principaux scientifiques français participant à l’opération scientifique de la vallée d’Hessdalen en Norvège, précise le rôle de cette coopération avec la Norvège et l’Italie, ainsi que celui du GEIPAN.

Campagne scientifique d’analyse des phénomènes lumineux observés dans la vallée d’Hessdalen en Norvège

Rapportés il y a déjà une centaine d’années, des phénomènes lumineux apparaissent de manière épisodique dans la petite vallée d’Hessdalen située à quelque 300 kilomètres au nord d’Oslo. Le plus souvent, ces phénomènes lumineux naissent subitement au dessus des collines, restent immobiles dans l’atmosphère ou se déplacent rapidement, puis disparaissent vers le sol ou l’un des nombreux lacs de la région. Ils se présentent sous forme isolée ou en petit nombre, tandis que la taille peut atteindre la dizaine de mètres. Leur durée d’apparition peut être très brève, de l’ordre de la seconde, ou atteindre quelques dizaines de minutes. Ces phénomènes, plus facilement observés de nuit, étaient d’une cinquantaine par an dans les années 1980. Ces observations ont été l’objet d’innombrables témoignages indépendants.

Ces phénomènes ont suscité l’intérêt de scientifiques de l’université d’Oslo [http://www.hessdalen.org/] qui ont alors entrepris des campagnes d’observations, puis une surveillance de la vallée par caméra. Cependant, la dureté du climat hivernal a freiné un fort déploiement de matériels scientifiques sur le terrain et la mise en place d’observations systématiques et exhaustives. L’Institut de Radio Astronomie de Bologne est venu ensuite soutenir ces observations en mettant en place un radar à faible ouverture pointé vers le sud de la vallée.
Malgré une intensification des observations au cours de ces dernières années, il n’a pas été possible de formuler une hypothèse claire sur la genèse de ces phénomènes lumineux, bien que l’on pourrait les assimiler à des boules de plasma donnant lieu ou non à des émissions lumineuses secondaires. La géomorphologie de la vallée ainsi que l’existence de très importants gisements de minerais pourraient aussi contribuer à la formation de ces phénomènes lumineux. Enfin, ces manifestations pourraient aussi apparaître dans des vallées désertes avoisinantes.

Par la récurrence de ces événements, le site d’Hessdalen constitue donc un site de recherche scientifique privilégié pour la compréhension de ces phénomènes lumineux. A la demande de coopération des équipes norvégiennes auprès du GEIPAN (Groupe d’Etude et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés ; http://www.cnes-geipan.fr/), ce dernier, a promu un élargissement des recherches scientifiques à un consortium mené par la Norvège, l’Italie et la France. Un premier noyau de scientifiques français, venant de plusieurs instituts de recherche, a alors proposé une mission d’évaluation de ces phénomènes lumineux pendant la saison hivernale 2010-2011.

Les objectifs de cette première campagne, menée avec des moyens limités, sont d’identifier de possibles perturbations du champ électromagnétique basse fréquence (inférieur à 40 Hz) associés à ces événements lumineux, de mesurer le spectre du champ électrique dans une bande de fréquences très large (1kHz à 5MHz), d’étudier le bruit sismique, d’enregistrer les traces radar de ces phénomènes avec le radar italien, et de filmer sur déclenchement automatique les phénomènes lumineux grâce au matériel norvégien. Quatre emplacements sont actuellement opérationnels : la station centrale norvégienne appelée ‘Blue box’ où se trouvent les équipements norvégiens et la mesure du champ électrique, la station radar située à 4 kilomètres au sud, et deux stations électromagnétiques localisées dans la vallée et alimentées par batteries et panneaux solaires.
A la suite de cette première campagne, un long processus de traitement de données et d’analyse devra être fait par le consortium scientifique. Les résultats permettront alors de mieux cerner la genèse de ces phénomènes lumineux, et d’envisager des recherches plus détaillées et plus systématiques.

Jacques Zlotnicki et Elisabeth Blanc
Coopération française

 

Station centrale norvégienne (‘Blue box’).

 

Localisation des stations de recherches dans la vallée

Source :  http://www.geipan.fr/geipan/actualites/29112010-Campagne-scientifique-danalyse-des-phenomenes-lumineux-observes-dans.html

Voir aussi chez Christian Macé :

http://ovniparanormal.over-blog.com/article-le-geipan-va-etudier-cet-hiver-les-ovnis-de-hessdalen-en-norvege-62372798.html


Une expérience de tirs lasers sans précédent

08/07/2010

Marie-Odile Monchicourt – 6 juillet 2010

Quand les horloges à atomes froids et les lasers s’unissent pour mesurer l’espace-temps.

Le lundi 7 Juin démarrait une expérience scientifique unique de tirs lasers croisés entre le sol et l’espace. Elle implique l’Observatoire de la Côte d’Azur , l’Agence spatiale française (CNES), l’Observatoire de Paris , le CNRS , le Laboratoire national d’essai (LNE) et s’étend à l’international par des partenariats en Pologne, en Italie, en Allemagne, en Suisse, au Royaume-Uni, et au Japon. Six fois par jour, jusqu’en Septembre, de très brèves impulsions lumineuses d’une durée d’un cent-milliardième de seconde sont émises simultanément depuis les installations de l’Observatoire de Paris et de l’Observatoire de la Côte d’Azur vers le satellite Jason 2. Le but ? Utiliser la lumière laser pour transporter une référence de temps, la transférer en un autre lieu, et comparer pour la première fois – avec une précision de 10-11 seconde – des horloges à atomes froids distantes de 800kms. Philippe Laurent, chercheur au CNRS au Laboratoire SYRTE (Systèmes de Référence Temps-Espace), nous explique ici en quoi consiste l’expérience et en quoi elle intéresse la recherche en physique fondamentale.

Ecouter Philippe Laurent chercheur CNRS au laboratoire SYRTE. (5’07 »)

Source :  http://www.france-info.com


%d blogueurs aiment cette page :