Un Russe publie les coordonnées du crash d’un OVNI.

15/09/2015
image crédit:Valentin Degterev

image crédit:Valentin Degterev

Article source:  fr.sputniknews.com/

Publié le  14 Septembre 2015 20:30

Valentin Degterev, chercheur de Nijni Taguil (Oural), affirme avoir détecté l’épave d’une soucoupe , au pôle sud.

Le chercheur russe affirme avoir détecté le lieu du crash d’un OVNI au pôle Sud. Nombreux sont ceux qui considèrent qu’il s’agit d’une simple fissure dans la glace, mais le fan d’OVNI est sûr de sa découverte.

« Au milieu de l’immense désert de glace se trouve un véritable OVNI. Il a une forme tout à fait classique », a annoncé l’enthousiaste à la presse.

Il a détecté ce qu’il considère comme l’extrémité d’une soucoupe volante en forme de disque grâce au site Google Earth. «  Elle a une couleur foncée et contraste avec la carapace de glace de l’Antarctique. L’objet se serait abattu sur Terre après la chute d’un astéroïde », précise-t-il.

Selon Degterev, un bloc de pierre de plus de 48 km de diamètre est tombé sur l’Antarctique il y a 250 millions d’années. Le continent serait ensuite devenu le « centre d’un enfer de glace » désertique. L’objet qu’il a détecté sur Google Earth serait devenu visible grâce à l’effet de serre qui détruit le manteau de glace de l’Antarctique.

L’OVNI présumé mesure 67,54 de large, la partie visible atteignant 13,31 mètres. En outre, Valentin Degterev affirme également voir la trace de la chute d’un objet de 142 mètres de long. Ses coordonnées seraient 80°34’8.44″S, 30° 5’19.27″W.

Source
gif

Note admarea51blog  Nous remercions Cesar l’un de nos correspondants pour nous avoir transmis l’information. Reste à savoir à présent quel crédit apporter à ce que dit ce Valentin Degterev.

Barre cora

Mise  à jour Area 51 blog, le: 15/09/2015 à : 20h00.

area51blog

 

 

 


			

Alerte missile en Russie après l’apparition d’un mystérieux Vortex en Allemagne

25/04/2011

Source : The nation.com du 11 avril 2011   Traduction Area51blog

Information à vérifier

Un  rapport «top secret» choquant, qui a préparé le Ministère Russe des Situations d’urgence (EMERCOM) à leur réunion de la semaine dernière avec le Premier ministre Poutine, dans la région de Novgorod, avertit que notre planète Terre est «attaquée» par une entité « extraterrestre » encore sans nom  à laquelle le président Medvedev a répondu en ordonnant un second régiment de S-400 Triumf système de missiles anti-aériens pour protéger les objectifs de Moscou en orbite terrestre basse.

Selon ce rapport, l’extraordinaire explosion de rayons gamma observée d’abord dans l’espace profond le 28 mars par le  satellite Swift de la NASA, et qui jusqu’ici a duré une période de 12 jours  sans précédent, semble  «communiquer», avec l’énorme astéroïde 2010 SO16, le plus grand rocher spatial jamais découvert si près de la Terre, et les astéroïdes, 2005 YU55, un mini monde rond qui fait environ 400 mètres (1300 pieds) de diamètre et qui au début de Novembre approchera  notre planète d’à peu près 0,85 distances lunaires.

Bien que les scientifiques russes ont encore été incapables d’identifier ce que signifient ces «communications», ce rapport se poursuit, les effets sur notre planète sont largement observés en raison du tir par ces  astéroïdes de deux « rayons bleus » dans la haute atmosphère de notre Terre qui ont été capturés sur  vidéo en Russie, Nouvelle-Zélande et par la Station spatiale internationale.

Ce rapport  EMERCOM indique en outre que un de ces «rayons bleus » a créé un énorme «vortex» sur le nord de l’Allemagne vendredi dernier qui a frappé près de 100 véhicules tuant 8 personnes et en blessant plus de plus de 41.

Encore plus alarmant, Ce rapport indiquant que des astéroïdes  massifs ont approché de notre Terre au cours des deux dernières-années,  et seraient responsables des vents sur notre planète qui ont  mystérieusement augmenté. Une découverte choc confirmée plus tard  par le vice-chancelier Ian Young, de l’Université de technologie Swinburne à Melbourne, en Australie, qui a trouvé que notre monde a subi beaucoup plus de tempêtes ces 20 dernières années, les vents sont plus puissants d’environ 5 pour cent en moyenne, et des vents extrêmement forts causés par les orages ont augmenté encore plus sautant à  10%.

Tout aussi alarmant est le présent rapport indiquant que la couche d’ozone de notre planète a subi une perte record ce printemps dans l’Arctique en raison de ces «rayons bleus » qui perturbent le bouclier magnétique de notre planète, un constat confirmé par l’Organisation météorologique mondiale qui déclare  que les observations de la terre , des ballons et des satellites montrent que cette région a subi une perte de la couche d’ozone d’environ 40% depuis le début de l’hiver à la fin Mars.

Ce rapport EMERCOM, rapporte aussi que ces deux énormes astéroïdes sont responsables de nombreux rapports dans le monde d’apparition de deux soleils dans le ciel, comme en Chine le mois dernier où un tel épisode a été diffusé sur leur programme de nouvelles nationales.
Il est important de remarquer dans ce rapport, aussi, qu’il déclare qu’un autre danger pour notre planète dans la présence de ces deux énormes astéroïdes  est leur champ gravitationnel qui dirige vers notre planète des boules de feu à chaque printemps , comme celle qui a explosé dans le ciel le week-end   dernier au dessus de l’État Américain du Tennessee ,  mais à propos de laquelle Bill Cooke, du  Meteoroid Environment Center de la NASA  a déclaré dans un communiqué: « Pour des raisons que nous ne comprenons pas pleinement, le taux de météores lumineux augmente pendant les semaines autour de l’équinoxe du printemps . »


Découverte d’un nouveau minéral, la Wassonite

07/04/2011

La NASA a annoncé la découverte d’un nouveau minéral. Baptisé Wassonite, celui-ci a été extrait d’une météorite trouvée en Antarctique en 1969.

L’échantillon ne mesure qu’un centième de l’épaisseur d’un cheveu mais les chercheurs sont enthousiastes. Mardi, la NASA a révélé qu’une de leurs équipes aidée de scientifiques américains, coréens et japonais avait découvert un tout nouveau minéral. Totalement inconnu sur notre planète, celui-ci a été baptisé Wassonite en hommage à John T. Wasson, professeur à l’Université de Californie réputé pour ses travaux sur les météorites.

La suite


%d blogueurs aiment cette page :