Dossier : les « Dogus du Pérou « investigations.

23/03/2017

radio de la main
crédit photo:
manipradio.com/

Fake ou réalité?

Nous vous proposons un dossier non classé à l’heure actuelle.

Une  découverte a été faite par Thierry Jamin, un explorateur français  , dans le désert du sud du Pérou en janvier 2016.

Ci-dessous vous aurez un ensemble de cette histoire avec des articles et des vidéos.

Pour notre part, Nous nous interrogeons sur le chercheur et sa sincérité mais aussi sur ses compétences et celles de son équipe.

Avec quels moyens et quels laboratoires travaillent-ils ?

Nous attendons donc les pièces à conviction , les examens réalisés et  les  résultats . Ceci  doit être détaillé et expliqué.

Ces trouvailles sont -elles de nature biologiques?

Des analyses d’ ADN auront-elles lieu ?

Nous pouvons aussi prendre en compte quelques notions simples:

Comment des experts peuvent ils estimer la taille d’un individu dont l’espèce n’a même pas encore été identifiée?

Est-ce que ceci peut appartenir à un animal pas encore connu ou simplement découvert?

Est-ce qu’une anomalie comme une déformation biologique,  une grave malformation type  » maladie de l’homme arbre  » ou syndrome de portée peut être envisageable?

Cette main est elle fausse? A- t-elle été fabriquée par des chamans par exemple?

L’équipe de monsieur Jamin a-t-elle pu être victime d’imposteurs?

Quelles garanties seront apportées sur les résultats à venir?

Il faut tout explorer avant d’affirmer une chose plus qu’une autre pour l’instant.

En attendant,cette histoire est intéressante, en espérant que nous ne serons pas abusés une fois de plus.

Nous vous laissons à votre appréciation lorsque vous aurez visionné tous les supports partagés ici.

Era & Sylain.

Les Dogus du Pérou : article source feairplane

Depuis le mois d’octobre 2016, de nombreuses photos et vidéos enregistrées au Pérou par l’équipe INKARI de l’explorateur Thierry Jamin, n’ont cessé de nous parvenir et de nous alerter de la découverte de matériaux assez extraordinaires: des organes et des corps momifiés d’espèces inconnues, comportant des métaux implantés sous-cutanés, des objets sculptés, gravés, ou modelés ayant des caractéristiques exotiques inattendues.

Crane encore recouvert de la substance poudreuse employée par l’embaumement
Crédit photo FEA

Crane, dont la poudre d’embaumement a été retirée et qui révèle un épiderme de couleur grise

En observant les yeux de ces momies, nous n’avons pu nous empêcher de faire un rapprochement avec le visage étrange des « Dogu », statuettes japonaises qui auraient été réalisées durant la période Jomon (de -15 000 ans à -300 ans avant notre ère).

Crane, dont la poudre d’embaumement a été retirée et qui révèle un épiderme de couleur grise
crédit photo: FEA

En observant les yeux de ces momies, nous n’avons pu nous empêcher de faire un rapprochement avec le visage étrange des « Dogu », statuettes japonnaises qui auraient été réalisées durant la période Jomon (de -15 000 ans à -300 ans avant notre ère).

crédit photo:
FEA

 

 

 

credit FEA

 

 

 

 

 

 

 

De nos jours, les « Dogu » ont parfois été perçues, comme les représentations d’êtres non-humains équipés d’un scaphandre.
Il est intéressant de remarquer que les Dogus ont souvent été retrouvés dans des tombeaux de la période Jomon. Les corps étaient alors majoritairement placés en position fœtale à l’instar des momies péruviennes.

Michel Ribardière

Source

Voir profil de Thierry Jamin

Vidéos de Nuréa TV aynat invité Thierry Jamin.

Via youtube

« Les Mystérieuses Reliques du Pérou » avec Thierry Jamin

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici 

Dogū

 

Liens externes

Pérou : découverte d’un étrange crâne ressemblant à celui d’un Alien ou supercherie ? – 17 novembre 2016

Les petites momies du Pérou – 08 décembre 2016 – 08 décembre 2016

Une main géante momifiée, la découverte fabuleuse de Thierry Jamin au Pérou relance la théorie archéologique Alien

Mise à jour Area 51 blog, le : 23/03/2017 à : 14h30.

Publicités

Une super-civilisation existait sur la Terre avant l’humanité (scientifiques)

25/11/2014

Article source: french.ruvr.ru/

Par La Voix de la Russie | Des scientifiques russes ont fait une déclaration sensationnelle : une civilisation surdéveloppée existait sur la Terre avant l’humanité. Cette conclusion a été faite par des chercheurs des régions de Rostov et de Krasnodar après qu’un habitant de Labinsk ait fait une découverte unique.

Pendant la pêche, Viktor Morozov a découvert une pierre inconnue, à l’intérieur de laquelle se trouvait une «puce», a déclaré l’édition Mir Novosteï (Monde de nouvelles). Après une analyse de l’«artefact» trouvé, les experts ont conclu qu’elle appartenait à une civilisation plus avancée que l’humanité, celle qui a vécu sur la Terre avant nous. La découverte unique a été conservée depuis les temps anciens grâce à l’«immersion» dans la pierre, expliquent les chercheurs.

La veille, le laboratoire du Département de géologie de l’Institut polytechnique de Novotcherkassk dans la région de Rostov a établi l’âge de la découverte. Il s’est avéré que la pierre inhabituelle avait environ 250 millions d’années. Ce fait est la preuve de l’existence sur la Terre d’une civilisation surdéveloppée longtemps avant l’apparition de l’homme antique. Probablement, nous pourrons atteindre leur niveau de technologie seulement dans un avenir lointain.
Source

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 25/11/2014 à 18h00.

area51blog


L’alphabet maya mystérieuse – Documentaire Français

06/11/2014
image source: mayas.net

image source:
mayas.net

Sylvain Matisse Enquêteur Crédit Photo : Investigation Océanographique et Oanis

jeudi 06 Novembre 201 à 16h50.

« Reportage intéressant sur l’ une des plus anciennes civilisations  d’ Amérique .Occupant  à l’époque précolombienne les territoires correspondant actuellement à une partie du sud du Mexique, au Belize, au Guatemala, au Honduras et au Salvador. Des mystères entourant ce peuple. » (Ci -dessous un résumé youtube lié au reportage supposé.« )

serpent gif

Video Arte via Youtube

« L’écriture maya est un système d’écriture qui servait à retranscrire les langues mayas (cet art appartenait aux scribes, qui faisaient partie de la haute société). Cette écriture ne possédait pas d’alphabet. L’écriture maya utilisait soit un glyphe correspondant au mot que l’on voulait écrire, soit, pour représenter le même mot, des glyphes symbolisant une syllabe (une syllabe avait une multitude de façons d’être dessinée : pour un même son, plusieurs choix de dessins étaient donc possibles, laissant aux scribes une grande liberté de composition); enfin, ce même mot pouvait être composé à la fois du glyphe « idéographique » et de glyphes syllabiques, pour plus de précision dans la lecture du mot écrit. »

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour sylv1 pour Area 51 blog, le : 06/11/2014 à 16h45.

area51blog

 


Inde : un « phare » pour les extraterrestres sur le plateau du Ladakh

19/09/2014
© Capture d'écran: YouTube la voix de la russie

© Capture d’écran: YouTube
la voix de la russie

Article source: french.ruvr.ru/

Kirill Gorbatov, 14 septembre, 20:20la voix de la russie

 

Par La Voix de la Russie | Dans l’Etat indien du Chhattisgarh ont été découvertes des peintures rupestres ayant au moins 10 000 ans.

Selon l’archéologue, JR Bhagat, les peintures découvertes dans une grotte située à 130 kilomètres de Raipur, représentent des créatures extraterrestres, rencontrées par les hommes de la Préhistoire. Ces dessins sont si inhabituels, que le ministère indien de l’Archéologie et de la Culture va demander l’aide de la NASA et de l’ISRO (l’agence indienne de recherche spatiale) pour les étudier.

L’hypothèse selon laquelle des civilisations extraterrestres avaient atterri en Inde avait déjà été faite. Les peintures rupestres découvertes n’en sont pas le seul indicateur. Il y a des phénomènes dont la nature n’a pas encore été expliquée par les scientifiques.

Sur le territoire du haut plateau du Ladakh, par exemple, il y a ce que l’on appelle la Colline magnétique, située à 30 kilomètres de la ville de Leh. Selon les hypothèses émises par plusieurs chercheurs, en particulier des chercheurs de la NASA, cette colline pourrait être une sorte de « phare » pour les civilisations extraterrestres. On y enregistre un rayonnement électromagnétique très élevé. Sur la Colline magnétique, les lois de la gravité ne s’appliquent pas. Les expériences menées à plusieurs reprises ont montré que, sur cette colline, une voiture peut, moteur éteint, remonter une route en pente à une vitesse de près de 20km/h. De même, les pilotes qui survolent la Colline magnétique sont obligés de gagner de la hauteur car le rayonnement électromagnétique est si important qu’il est capable de désactiver les appareils de navigation.

« Presque tout ce que nous savons sur le cosmos, nous a été rendu accessible par le rayonnement électromagnétique, qui se propage dans le vide à la même vitesse que la lumière», ainsi que l’indique l’astrophysicien russe, Vassili Voschinnikov :

« Le rayonnement électromagnétique peut parcourir des distances infiniment longues en une fraction de seconde. Pour autant que je sache, il existe sur notre planète des zones, où le rayonnement est tel qu’il est visible depuis l’espace à plusieurs milliards d’années-lumière. Je n’exclus pas que le Ladakh soit une de ces zones . »

Le désert de glace du Ladakh est comme une réflexion spéculaire de la Vallée de la Mort en Californie aux Etats-Unis. Le plateau du Ladakh et la Vallée de la Mort sont situés sur le même parallèle terrestre. Mais si la Vallée de la Mort est située dans le creux d’une montagne, à 86 mètres sous le niveau de la mer, le Ladakh est le plus haut plateau d’Inde, pointant à une altitude de 2 750 mètres au dessus du niveau de la mer. Les deux lieux ont également des températures littéralement contraires. Si la température la plus élevée du monde (+56,7 ° C) a été enregistrée dans la Vallée de la Mort en 1913, au Ladakh, au contraire, chaque hiver, la température tombe à -40 ° C, alors qu’il se trouve dans la zone tropicale indienne !

Les deux déserts se trouvent sur la même latitude et ont les mêmes propriétés électromagnétiques. Cependant avec des indicateurs climatiques différents, ils forment une sorte d’aimant gigantesque, fournissant un signal à l’espace où le plus est en Californie et le moins dans le Ladakh, non loin de la ville de Leh.

L’hypothèse formulée par les scientifiques est que ces lieux constituent des « phares » pour les civilisations extraterrestres. Cette hypothèse a été développée grâce aux observations faites par les populations locales. Outre les légendes anciennes, il y a des éléments plus récents. Les anciens du Ladakh racontent qu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, un OVNI a atterri au monastère de Lamayuru. Ils disent que quelques nains sont sortis d’un avion non-identifié, et que les gens n’ont pas pu s’en approcher. Le plus frappant était qu’ils avaient en mains de curieux tubes. Ce qui est très étonnant est que cette description correspond aux dessins rupestres découverts dans le Chhattisgarh.
source: 

Note adm:area51blog

Rappel : les articles repris engagent leurs auteurs ,ce qui veut dire que nous ne cautionnons pas pour autant ce qui est écrit. Nous vous les proposons et c’est à chacun de se forger sa propre opinion.

gif

Mise à jour Sylv1 pour Area 51 Blog, le: 19/09/2014 à : 15h25.

area51blog


Réseau de grotte qui se trouverait entre le Pérou et l’Equateur.

29/07/2013

area51blog

avatareraavatar-i-love-japan

Note adm:

Lundi 29 / 0 7 /2013 , 22h20:
Un mystère digne d’une aventure du célèbre personnage fictif Lara Croft.
« Ghislain Sanchez a déniché cet article qu’il a partagé sur son mur Facebook le 22 Juillet 2013. Nous ne savons pas la véracité de ce qui est écrit , pas plus que la suite donnée à cette affaire, faute d’éléments, une vidéo est associée en complément,  un document sous format PDF  nous ajoutons d’une autre source afin d’en savoir plus , bon visionnage. »
gif
La bibliothèque aux livres de métal
ghisArticle de ghislain sanchez
Les galeries auraient été taillées, les murs seraient lisses et polis et les angles seraient parfaitement perpendiculaires. Sur ces murs se trouverait une bibliothèque contenant des centaines d’ouvrages entièrement en métal contenant des textes dans une écriture encore inconnue.
En 1975 une expédition fut menée sur les lieux de cette affaire. Parmi l’équipe se trouvait l’astronaute Neil Armstrong. L’expédition découvrit un réseau souterrain.Vidéo « la bibliothèque aux livres de métal » :
Vidéo Dailymotion
Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici
gif
Document source:  Nexus  n o 46 mis en ligne par le site  infos-paranormal.net

Cliquez sur l’image PDF pour lire le document.

fichier-pdf (1)
gif

Mise à jour Aréa 51 blog, le : 29/07/2013 à : 22h20.

area51blog


Le robot TlalocII-TC fait d’autres découvertes à Teotihuacan

04/05/2013

endroitavecspheres-teotihuacan

Article source:sciences-fictions-histoires.com

mysterious-spheresL’exploration des trois salles enfouies sous le grand Temple du Serpent à Plume de Teotihuacan continue et une découverte assez extraordinaire a été révélée sous la caméra du robot : des centaines de petites sphères recouvrent une partie du sol.

Des centaines de sphères mystérieuses se trouvent sous le temple du Serpent à plumes, une ancienne pyramide à six niveaux à seulement 30 miles de la ville de Mexico.

Les sphères énigmatiques ont été trouvés lors d’une fouille archéologique à l’aide d’un robot équipé d’une caméra à l’un des bâtiments les plus importants de la ville préhispanique de Teotihuacan.

 » Elles ressemblent à des sphères jaunes, mais nous n’en connaissons pas le sens. C’est une découverte sans précédent « , a déclaré Jorge Zavala, un archéologue au national d’anthropologie du Mexique et de l’Institut d’Histoire.

endroitavecspheres-teotihuacanLes ruines méso-américaines de Teotihuacan, un site du patrimoine mondial, représentent l’un des plus grands centres urbains du monde antique. Il semble avoir été établi autour de 100 avant JC, la ville pyramide remplie comptait plus de 100.000 habitants à son apogée, mais a été abandonnée pour des raisons mystérieuses autour de 700 Après JC – bien avant que les Aztèques ne soient arrivés dans les années 1300.

L’excavation du temple porte sur un long tunnel de 330 pieds qui passe sous la structure. Le conduit a été découvert en 2003lorsque de fortes pluies ont découvert un trou à quelques mètres de la pyramide.

Explorer le tunnel, qui a été délibérément rempli de débris et de ruines par les gens de Teotihuacan, a nécessitéplusieurs années de travail préliminaire et de planification.

camera-robot

 » Enfin, il y a quelques mois, nous avons trouvé deux chambres latérales à 72 et 74 mètres (236 et 242 pieds) de l’entrée. Nous les avons appelés Chambre du Nord et la Chambre du Sud « , a déclaré à  Teotihuacan

 l’archéologue Sergio Gómez Chávez, directeur du Projet Tlalocan.
Les archéologues ont exploré le tunnel avec un robot télécommandé appelé Tlâloc II-TC, qui présente une caméra infrarouge et un scanner laser qui génère une visualisation 3D des espaces en dessous de la visée.

« Le robot a pu entrer dans la partie du tunnel qui n’a pas encore été encore fouillée et a trouvé trois chambres entre 100 et 110 mètres (328 et 360 pieds) de l’entrée », a déclaré Gómez Chávez.
Les sphères mystérieuses reposent dans les chambres nord et sud. Allant de 1,5 à 5 pouces (3 à 12.5 cm), les objets ont une base d’argile et sont recouverts d’un matériau jaune appelé jarosite.

« Ce matériau est formé par l’oxydation de la pyrite, qui est un minerai métallique, dit Gómez ChávezCela signifie que dans les temps préhispaniques elles sont apparues comme si elles étaient des sphères métalliques. Il y en a des centaines de ces dernières dans la chambre sud. Selon George Cowgill, professeur émérite à l’Arizona State University et l’auteur de plusieurs publications sur Teotihuacan, les sphères sont une découverte fascinante.

exploration

 » La pyrite a certainement été utilisée par les Teotihuacanos et d’autres sociétés mésoaméricaines anciennes, dit Cowgill à New DiscoveryAu début, neuves, les sphères auraient montré qu’elles brillaient. Elles sont en effet uniques, mais je n’ai aucune idée de ce qu’elles signifient. « 

tunnel-pyramide

Même les murs et le plafond des deux chambres étaient recouverts d’une poudre minérale composée de magnétite, pyrite et de l’hématite qui a fourni un éclat particulier à l’endroit.
« Nous croyons que les gens de haut rang, des prêtres ou même des règnants, sont descendus dans le tunnel pour accomplir des rituels, dit Gómez Chávez.
En effet, les archéologues ont trouvé de nombreuses offrandes, dont des poteries et des masques en bois recouverts de cristal de roche incrusté de jade et de quartz le tout datant d’environ 100 après JC.

side-chamberGómez Chávez et son équipe regardent maintenant avec impatience la prochaine phase du projet l’exploration de la dernière partie du tunnel et des trois chambres que les archéologues ont vu à travers les caméras du robot.
« Le tunnel est en parfait état, intacte depuis près de deux millénaires, dit Ng “TC” Tze Chuen, un chercheur indépendant qui a travaillé sur la conception des robots II-TC Tláloc.

Pouvez-vous imaginez ce qui peut être trouvé à l’intérieur ?

Ngqui a aidé à créer le robot Djedi qui a exploré Grande Pyramide d’Egypte en 2010, estime que le tunnel du Mexique pourrait conduire à l’une des découvertes archéologiques les plus importantes dans Teotihuacan.  » Les résultats sont très encourageants, en effet « , dit-il.

Selon Gómez Chávez, le tunnel a été fermé deux fois par le peuple de Teotihuacan. Des murs épais, érigé pour bloquer l’accès, ont été démolis il y a environ 1.800 ans, afin de déposer une chose très importante dans la chambre centrale à la fin du tunnel.

 » Peut-être qu’en ce lieu, a déclaré Gómez Chávez, nous allons retrouver les restes de ceux qui ont régné sur Teotihuacan « .

plotting-spheres

http://news.discovery.com/history/archaeology/mysterious-spheres-emerge-from-ancient-temple-1304291.htm

http://herboyves.blogspot.fr/2013/04/le-robot-tlaloc-ii-tc-decouvre-trois.html

Yves Herbo Traduction-SFH-05-2013

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour Aréa 51Blog , le : 04/05/2013 à : 10h30.

area51blog


Un talisman sibérien similaire à celui que portait Cléopâtre

08/04/2013
© Photо: altai4u.com

© Photо: altai4u.com

Article source:french.ruvr.ru

Olga Sobolevskaïa, Rédaction en ligne
7.04.2013, 19:17, heure de Moscou
la voix de la russie

Les archéologues de l’Altaï ont découvert un collier qui rappelle les bijoux de la célèbre reine égyptienne. Les chercheurs se sont adressés à la communauté scientifique pour pouvoir en apprendre davantage sur cette découverte hors du commun.

C’est un tombeau ancien dans un monticule de la région d’Altaï (Sibérie Occidentale) où les chercheurs ont découvert les restes d’une femme apparemment d’origine noble avec des bijoux particuliers. Cette femme qui a été enterrée il y a 2400 ans, portait sur sa poitrine un collier élégant en verre coloré. On sait que Cléopâtre, qui régnait sur l’Egypte 300 ans après, aimait particulièrement ce genre de bijoux.

Pour l’instant, on ne peut que donner des hypothèses sur l’arrivée de ce collier, réalisé dans le style italien mille fiori en Egypte. Ce genre de colliers était fabriqué à partir de tiges de verre avec des dessins colorés visibles uniquement en coupe transversale. L’ornement de la section transversale de ce type de tiges était créé à l’aide de fines couches de tiges de verre placées sur le noyau. On réchauffait ensuite la tige pour la rétrécir jusqu’à la taille d’un ornement. Puis, cette tige était coupée en tranches fines et elles étaient transformées en perles. Cette technique unique a été inventée à Thèbes au VIe siècle av. J .-C. Cette ville était considérée comme la capitale culturelle de l’Egypte ancienne. Il est donc fort probable que les perles d’Altaï y soient arrivées à cette même époque. Les Egyptiens maintenaient des relations commerciales avec les Scythes de l’Altaï. Et les bijoux étaient très à la mode à l’époque, car ils prenaient très peu de place et avaient une durée de conservation indéfinie.

Contrairement aux croyances populaires, les routes commerciales de l’Altaï ont été ouvertes longtemps avant la route de la Soie, dont le fonctionnement remonte au IIe siècle av. J.-C. Cette route passait par le Sud de l’Altaï. Toutefois une autre route commerciale qui passe par le Nord de cette région, ainsi que le Kazakhstan du Nord, l’Inde du Nord et l’Afghanistan, continuant au Sud de l’Europe avec comme lieu de destination l’Afrique, n’était pas moins populaire. Très probablement, ce collier est arrivé dans l’Oural en provenance de l’Egypte en empruntant ce chemin. /L

separation

Mise  à jour sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 08/04/2013 à : 15h40.

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :