2 cas d’abduction traités par le cinéma:RR4

25/05/2010

Rencontre Rapprochée du 4e type (RR4) : le(s) témoin(s) prétend(ent) avoir été enlevé(s) par les occupants d’un OVNI. Il y a deux types de rencontre RR4 :

  • Dans une « RR4 de classe 1 », les victimes sont non consentantes et peuvent éprouver une déformation grave de la réalité, des trous de mémoire, des symptômes caractéristiques du traumatisme du rapt tels que la crainte et l’inquiétude, des effets physiologiques comme la paralysie et une désorientation dans le temps et l’espace. Le cas de l’enlèvement Hill est le plus célèbre.
  • Les « RR4 classe 2 » sont des événements qui sont techniquement qualifiés d’enlèvement. Il s’agit pourtant de cas où le témoin suit volontairement l’entité.
  • §§§§§§§
  • Ce type d’affaire est sans doute l’une , pour ne pas dire, la plus compliquèe à traiter en ufologie.
  • Les troubles psychiques et « l’ instabilité » mentale des victimes sont interrogatives: troubles du sommeil ayant occasionnée une paralysie ou lésions physiques inexpliquées, mêlées à une apparition. cauchemar ou réalité?
  • Est -ce un cas de schizophrénie d’un type rare , autres…….?
  • D’un point de vue médical cela serait possible, et le témoin en toute bonne foi peut ainsi être persuadé d’ avoir vècu une rencontre puis un enlèvement réel, dans la mesure ou les troubles se mêlent à des visions.
  • Elle peut très bien être associé cette anomalie à un enlèvement des plus étranges et obscurs! pour les victimes,(inconsciemment bien sûr!).
  • Ce n’est pas aussi simple, ce qui rend rend complexe ce type de fait,  c’est quand sont mêlées plusieurs personnes à la même époque, et ne se connaissant pas!
  • De surcroît quand ces personnes présentent les mêmes symptômes, anomalies!
  • Quelques cas célèbres:
  • Un site ami  vous propose ce cas:
  • Nous sommes dans la nuit du 19 septembre 1961. Après avoir passé des vacances au Canada, Betty et Barney Hill retournent aux États-Unis, New Hampshire. Sur la route, près de North Woodstock, le couple observe un objet volant non identifié. À l’aide de jumelles, Barney Hill soutient avoir observé cet objet en détail. Il aurait même vu une rangée de hublots derrière lesquels des formes humaines s’affairaient. Selon sa femme, Barney sembla effrayé par ce qu’il voyait. Sans s’attarder sur les lieux, Barney reprit le volant. À part quelques bruits insolites (des bip-bip) qui semblaient provenir du coffre de la voiture, aucun autre incident ne s’est produit jusqu’au retour à la maison.
    Dans les semaines qui suivirent, Barney demeura anxieux. Pour sa part, Betty rêvait constamment à des O.V.N.I.
    L’histoire aurait pu en rester là. Mais, toujours troublés par cette observation d’O.V.N.I., les Hill revenaient souvent sur le sujet. Un jour, en repensant au fil des évènements, ils se rendirent compte qu’il y avait un trou de deux heures dans leur emploi du temps. Deux heures de « temps manquant ». Que s’était-il passé durant ce temps?
    Comme leur angoisse persistait, ils consultèrent un médecin. Ce dernier les recommanda à un psychiatre de Boston, le docteur Benjamin Simon. Là, au cours d’une régression hypnotique, Betty et Barney racontèrent une histoire beaucoup plus étrange que celle dont ils avaient conscience. Le couple aurait été conduit à l’intérieur de l’O.V.N.I. par des êtres étranges. Les Hill auraient ensuite subi un examen physique.
    L’histoire de Betty et Barney Hill est devenue un classique en son genre

Lire la suite : Source : http://ufoetscience.e-monsite.com/blog,2-cas-d-abduction-traites-par-le-cinema-rr4,261314.html


The Fourth Kind (Rencontre 4ème type)

22/04/2010

The Fourth Kind d’Olatunde Osunsanmi est une sorte de mélange entre Rencontre du troisième type, Le projet Blair Witch et X-Files. Supposé être basé sur des faits réels, le film s’intéresse aux témoignages de personnages ayant fait une rencontre du quatrième type ou plus précisément : ayant été enlevés par des extraterrestres.

L’action de The Fourth Kind se situe à Nome, Alaska où depuis les années 1960, un grand nombre de personnes disparaissent mystérieusement chaque année. Le docteur Abigail Tyler (Milla Jovovich) commence a enregistrer des séances de discussion avec ses patients traumatisés par leur enlèvement… Le long-métrage est ponctué de « vrais » témoignages.


%d blogueurs aiment cette page :