Dossier : les abductions et le groupe sanguin Rhésus négatif.

14/12/2018

Crédit illustration :
changera.blogspot.com

Parmi nos investigations en tenant compte des témoignages il apparaît quelquefois des informations précises qui méritent  une étude approfondie.  Nous allons ici présenter les travaux qui ont fourni une hypothèse avancée de la chercheuse, Eve Lorgen  ancienne biochimiste et  consultante et auteure  de Trauma anormal, expériences paranormales. Elle  pense que les personnes de groupe sanguin Rhésus négatif sont davantage concernées par des enlèvements extraterrestres  que les personnes ayant un autre Rhésus.

Era comme d’autres ufologues s’intéresse à ces cas particuliers d’abduction ,  alors j’ai pensé que cet article conviendrait à vous les lecteurs de Area 51 son blog. C’est avec son accord que je documente son site ici avec ce topique  et en me servant des sites référents ( newsoftomorrow.org & changera.blogspot.com et rentrer.canalblog.com )

Les cas d’abduction est le dossier le plus complexe à traiter pour la filière ufologique – est-il utile de préciser que nous marchons sur des œufs avec ce genre d’affaires ?

Rhésus négatif et abductions

L’explication donnée  par Eve Lorgen met en avant que le rhésus négatif,  est plus facilement porteur (cela signifie qu’il y a moins de risque qu’un embryon hybride étranger soit rejeté).

 Les Rhésus négatif descendent naturellement du singe à l’origine. Elles ne pourraient venir que d’un autre ancêtre – ce qui rejoint la théorie des anciens astronautes.

Les O négatifs sont des donneurs universels qui ne peuvent pas recevoir de sang d’une personne à moins qu’elle soit aussi O négative.

Les O négatifs ne pourraient pas être clonés,  ils auraient un QI plus élevé que la moyenne,  ils sont principalement roux ou blonds, ont des yeux verts ou bleus, ont une ouïe et une vue développée, ont des facultés extra-sensorielles, ont des maladies « empathiques », etc Ils sont souvent guérisseurs.

Un article du site web changera.blogspot.com propose ce qui suit :

 

Une nouvelle théorie suggère que l’ADN des Rhésus Négatif ne vient pas de la Planète Terre !

 

Filibert : Les scientifiques tombent, de plus en plus, sur des énigmes de nos origines comme ici avec le Rhésus de notre sang, ou une autre fois du pourquoi 93% de notre ADN n’est pas utile… Ce qui donnerait du poids à certains messages d’ailleurs qui parlent de la création de notre espèce par des manipulations génétiques effectuées par des Extra-Terrestres qui auraient assemblé 22 génomes différents !

Les caractéristiques qui viennent avec ce type de sang sont les suivants :

  • QI plus élevé
  • température corporelle moins élevée
  • plus en phase psychologiquement et émotionnellement
  • cheveux roux ou auburn
  • sensibilité à la chaleur
  • yeux principalement bleus, verts ou noisette.

Nous n’avons pas réussi à cloner les personnes avec un Rh négatif, et il y a également des fausses couches parfois.
Si une femme enceinte a un Rh sanguin négatif, son corps va rejeter ou attaquer le fœtus s’il a un Rh sanguin positif.
Les femmes avec un Rh négatif doivent être traitées avec une solution spéciale de stérilisation pendant leur grossesse.

Pourquoi le corps de la mère attaquerait-il sa propre progéniture ?

C’est presque comme s’il était un étranger pour elle.
C’est donc là que ça devient intéressant.
Il n’y a aucune preuve  pour certains, mais des théories que les extraterrestres existent et qu’ils ont visité notre planète pendant des siècles.
Beaucoup de gens disent avoir vécu des enlèvements et des interactions avec d’autres êtres extraterrestres, et beaucoup de ces gens ont un Rh sanguin négatif.
Certaines personnes croient que ce type de sang vient des sumériens ou des Annunakis.

Avec la compréhension fondamentale que les aliens existent bien, sans aucun doute, cette théorie n’est pas intemporelle.
Il existe d’innombrables hypothèses entourant la possibilité d’une altération génétique provenant d’autres espèces.
Au cours de l’histoire il y a eu tant d’anciens textes et œuvres d’art dépeignant des êtres en train de visiter notre planète.

Alors qu’en pensez-vous que cela est possible ?
Votre sang est-il de rhésus négatif ?  ( fin de l’article )

LOGO- AE CREATION-Alex Esco

Pour notre part nous nous en tiendrons aux données brutes que j’ai sélectionné. Les théories  extraits des articles que nous avons récupérés nous les laissons en état sans nous prononcer, car il faudrait une étude aboutie avant d’affirmer ou d’infirmer  trop hâtivement. Ceci étant, parmi ces constations, le champ de recherches est ouvert , les faits soulevés sont intéressants.  Puissions nous être éclairés par des scientifiques sincères, ouverts et sérieux ? Ceci en vaut la peine !

Références pour cet article :

newsoftomorrow.org  
changera.blogspot.com
rentrer.canalblog.com )

Mise à jour Area 51 blog -le : 14-12-2018 à 14h40.
Publicités

Une première mondiale: Des scientifiques ont créé la vie artificielle en laboratoire

21/05/2010

« Créer une vie synthétique dans un laboratoire»

Un biologiste américain affirme avoir créé la première cellule humaine dans l’une des plus grandes percées scientifiques des deux dernières décennies.

Le Dr Craig Venter a déclaré que ses chercheurs avaient construit un brin d’ADN à partir de zéro et l’ont inséré dans une simple bactérie, créant ce qu’on appelle une vie synthétique.

Les applications de l’étude comprennent la production de médicaments et les biocarburants, et peut même contribuer à l’absorption des gaz à effet de serre.

Un rapport publié dans la revue Science détaille comment l’équipe a efficacement stimulé une cellule de levure à prendre une nouvelle vie.

Les scientifiques ont  d’abord fait  de courts brins d’ADN et  les ont mis ensemble pour former un chromosome, qui a ensuite été inséré  dans la cellule de levure, en remplacement de son ADN natif.

Ils ont trouvé que la cellule prenait l’allure et le comportement du chromosome transplanté,  en produisant  des protéines différentes et en se multipliant.

«C’est la première cellule de synthèse qui a été faite, et nous l’appelons de synthèse, car la cellule est totalement dérivé e d’un chromosome de synthèse, » a déclaré le Dr Venter.

«Nous pensons que c’est une étape importante, à la fois scientifiquement et philosophiquement.

«C’est certain que mon point de vue a changé concernant les définitions de la vie et le fonctionnement de la vie. »

Thomas Moore le correspondant de Sky News en matière de santé a déclaré que les scientifiques ont créé une forme de vie encore jamais vue sur la planète.

«D’autres groupes y travaillent à travers le monde, mais le Dr Venter est  le premier à l’avoir fait,» dit Moore.

«Il est l’homme qui a ouvert un nouveau chapitre, où nous ne sommes pas simplement observateurs  la vie qui a évolué – mais la vie qui est créé dans un laboratoire. »

Le Dr Tom Douglas, Éthicien,  a déclaré à Sky News que  la recherche a ouvert un certain nombre de dilemmes.

«Certains s’inquiètent toujours de l’idée que cela implique une forme problématique de jouer à Dieu, dit-il et craignent que cla porte atteinte à la distinction entre les  êtres vivants et les machines.»

«Je pense que le plus grand problème posé par cette recherche n’a pas vraiment quelque chose à voir avec le fait que c’est la vie artificielle en tant que telle , mais avec le potentiel de ce type de recherche à être détourné pour créer des agents pathogènes qui pourraient être utilisés en armes biologiques.»

Venter, qui dirige le J. Craig Venter Institute dans le Maryland, est devenu célèbre quand il a contesté les scientifiques financés sur fonds publics travaillant sur le Projet du génome humain – la première tentative pour produire une carte complète du code génétique humain.

Il se mit à construire sa propre version privée du génome humain, en utilisant une autre méthode « racourci ».

Alors que son équipe a réussi, la course s’est terminée ex  aequo lorsque les deux versions ont été publiées simultanément dans Science en 2001.

Source: (Web Orange «traduction de l’article «Scientists Create Synthetic Life In Lab»)

Capture d’image: (Daily Mail) La nouvelle en vidéo

Source : http://www.hebdoweb.com/2010/05/20/une-premiere-mondiale-des-scientifiques-ont-cree-la-vie-artificielle-en-laboratire/


Notre ADN

06/02/2009

capturer3Tout le monde se pose des questions sur l’ADN, mais pourquoi fait il couler autant d’encre ? Quel est le rôle de cette molécule dans notre quotidien ? Cette molécule nucléique qui serait la clé de notre civilisation, la sortie de secours de notre dimension, l’apogée de notre civilisation! Voila un domaine fascinant qui mettrait à plat toutes les théories de nos sciences exactes car nous avons encore beaucoup à apprendre de notre psycho chimie qui, finalement est en liaison constante avec notre univers. Nous n’en sommes qu’aux balbutiements mais l’avenir serait plutôt réjouissant dans ce domaine car il permettrait le perfectionnement de l’être humain. Lire le reste de cette entrée »


Un message caché dans notre ADN ?

04/07/2008

L’endroit le plus susceptible pour trouver un message alien est dans notre ADN, selon un expert en la matière australien.

Le Professeur Paul Davies, du centre australien d’astrobiologie de l’ université de Macquarie à Sydney, Australie, a émis l’hypothèse qu ‘une carte de visite cosmique pourrait avoir été laissée dans chacune de nos cellules humaines. Lire le reste de cette entrée »


Des scientifiques trouvent des gènes extraterrestres dans l’ADN humain

20/04/2008


Des civilisations d’êtres humains avancés sont-elles dispersées dans la galaxie ?

par John Stokes

Un groupe de chercheurs travaillant sur le Projet Génome Humain indiquent qu’ils ont fait une découverte scientifique étonnante : Ils croient que les prétendus 97 % de séquences non codantes de l’ ADN humain n’est rien de moins qu’un code génétique de formes de vie extraterrestres…

Lire le reste de cette entrée »


A la lumière de l’ADN

24/03/2008

La prédiction est une science officielle !

Venez découvrir ce qui relie les fractales, l’ADN, l’économie, les Crop-Circle…enfin tout, quoi !

Le code de l’ADN :

La double hélice d’acide désoxyribonucléique (ADN) est le support de l’information génétique. Cette molécule est une sorte de cristal apériodique dont la structure même permet de stocker l’information nécessaire au fonctionnement d’un organisme.
Lire le reste de cette entrée »


%d blogueurs aiment cette page :