« Anomalies lunaires ? »

13/02/2014
epa02406425 The International Space Station (ISS) orbiting the Earth is seen backdropped by the Moon, from Gyoerugfalu, 125 kms west of Budapest, Hungary, during the night hours of 21 October 2010.  EPA/BELA VINGLER HUNGARY OUT

epa02406425 The International Space Station (ISS) orbiting the Earth is seen backdropped by the Moon, from Gyoerugfalu, 125 kms west of Budapest, Hungary, during the night hours of 21 October 2010. EPA/BELA VINGLER HUNGARY OUT

Note administration Area 51 Blog:

Jeudi 13 Février 2014 à : 11h35:

« Pierre nous envoie cette vidéo avec ses explications .

Nous attendons vos avis avec respect et coutoisie, argumentés bien entendu.

Pour notre part, nous ne donnerons pas d’avis, dans le sens où nous ne sommes ni experts en vidéo, ni en imageries et que nous n’allons pas prétendre le contraire. Peut-être que des sources officielles et sérieuses parleront de celà. Donc nous postons en toute neutralité sans à priori.

Pour l’heure nous remercions Pierre pour cet envoi et son analyse .« 

avertissement!

avertissement!

Toutes mesquineries ou insultes, injures et propos de donneurs de leçons iront droit à la corbeille, sans aucunes explications de notre part, se référer à la charte du site ( règle no1 se conformer à celle-ci, règle no2, renvoie à règle no1) merci.

gif_engin_spatial

Voci le récit de Pierre:

« Nous sommes sur la face cachée de la lune, capture faite sur google moon. Il y a un scan de 300×300 km qui ce présise et si l’on zoom, et qui passe en haute résolution lorque l’on zoom fortement en basse altitude.Il faut se mettre alors se mettre en plein écran et en haute résolution. Je ne suis qu’un observateur qui a trouvé quelque chose et qui présente ce qu »il a trouvé. A mon sens ça interpelle.

Je ne suis pas seul a avoir trouvé cela, d’autres m’ont précédé.

Je pense que c’est une intention de la part des Japonais de commencer une certaine divulgation.(scan Jaxa/Sélène)

On se rend compte que rien n’apparaît sur la face visible de la lune.

Il y a très peu de choses au niveau de la mare de Moscoviense.

Par contre, tout autour du cratère, surtout au Sud et au Nord-Ouest ce sont des installations très conséquentes.

De toute évidence il y en a des centaines structurées par une intelligence.

Le scan réalisé par des privés Japonais, se clarifie dès que l’on arrive à des altitudes basses  se situant aux alentours de 500mètres et de 1000 mètres.

A présent si l’on accepte cette observation officielle publique, cette révélation est lourde de conséquences.

Surtout si l’on se souvient qu’ entre les pyramides d’ Egypte et Gallilée il s’est écoulé 4000 ans, et qu’il a failli se faire brûler en proclamant que la Terre était ronde et pas plate!( 17ème siècle). Je pense que pour certains cela ne va pas être facile à accepter, mais c’est mon avis.« 

Video youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour sylv1 pour Area 51 Blog, le: 13/02/2014 à : 11h35.

area51blog

Publicités

CELESTIAL, un film de José Escamilla consacré aux anomalies Lunaires

26/07/2012

Texte qui accompagne la vidéo

Le film qui défie quiconque de prouver que la Lune est grise. Ce film prouve que la Lune est un corps céleste couloré et qu’il ya des structures incroyables et des tours construites par « quelqu’un » qui a la capacité de construire un bâtiment de 16 km de large et 10km de haut sur  une période de huit mois. La preuve est présentée et vous serez étonné de ce que vous verrez dans ce film.


Dossier anomalies lunaire :Missions Apollo …. Extraterrestre sur la lune?

16/11/2012

Missions Apollo

Article source: http://kebecleak.over-blog.com/

La raison pour laquelle nous ne sommes pas retournés sur la Lune n’est pas parce que nous ne le voulons pas, mais parce que nous n’y sommes pas autorisés ! Soi-disant, au cours de la mission Apollo 11, une transmission entre Neil Armstrong et le Centre Houston a été en partie censurée. Seules certaines personnes bien placées à Houston l’ont entendue. Cette transmission a été interceptée par des radios amateur enthousiastes, et aurait des implications fracassantes si c’était vrai. Voici une partie de cette transmission :

NASA : « Qu’est ce qu’il y a ? Contrôle de la mission appelle Apollo 11… »

Apollo 11 : « Ces « bébés » sont monstrueux, Monsieur ! Enorme ! OH MON DIEU ! Vous ne le croiriez pas ! Je vous le dis il y a d’autres engins spatiaux là-bas, alignés de l’autre côté au bord du cratère ! Ils sont sur la Lune et nous regarde ! »

Neil Armstrong a également déclaré dans l’interview ci-dessous sur

ce qu’il s’est passé :

Professeur: « Que c’est il REELEMENT passé là-bas avec Apollo 11 ? »

Armstrong : « C’était incroyable, bien sûr nous avons toujours su qu’il y avait une possibilité, le fait est que nous avions été prévenus ! (Par les étrangers). Il n’a jamais été question alors d’une station spatiale ou d’une ville sur la lune. »

Professeur: « Que voulez-vous dire : prévenus ? »

Armstrong: « Je ne peux pas entrer dans les détails, sauf pour dire que leurs vaisseaux sont largement supérieurs aux nôtres en termes de taille et de la technologie – Mec, ils étaient immenses !… Et menaçants ! Non, il n’a jamais été question d’une station spatiale ».

Pourquoi auraient-ils voulus nous avertir de rester à l’écart, parce qu’ils ne veulent que nous interférions dans leurs études ! Ils ne veulent pas que nous sachions ce qu’ils font là-bas. Ainsi, depuis 1975, nous nous sommes bien gardés de nous-mêmes de ne pas nous aventurer trop loin. Quoi que ce soit qu’aient pu voir Neil et les autres astronautes.

Autre article sur cet évènement  source:http://rr0.org/

Le module de commande Columbia en orbite autour de la Lune.
http://rr0.org

Le but de la mission Apollo 11 est de faire allunir 2 hommes et de les ramener sains et saufs sur Terre. Le décollage a lieu le 16 juillet 1969 à 08:32 EST depuis Centre Spatial Kennedy (Floride). L’appareil emporte un équipage de 3 personnes : le commandant de mission Neil Armstrong, le pilote du module de commande Michael Collins, et le pilote du module lunaire Edwin Aldrin.

Le 21, avant le 1er alunissage, l’équipage d’Apollo 11 observe un objet volant volumineux qui vogue dans la même direction que la capsule. Observé à travers un petit télescope, il ressemble par moment à un cylindre creux et cabossé, mais en mettant bien le téléscope au point, on distingue clairement une forme en « L », comme une valise ouverte dit Neil Armstrong. L’équipage pense qu’il s’agit de la fusée de lancement SIV-B, maintenant détachée, mais la base au sol annonce que la fusée en question se trouve à 10000 km de là. L’un des enquêteurs suggérera que cet objet était peut-être un fragment du matériel d’isolation. Neil Armstrong et Michael Collins se posent en douceur sur la Lune tandis qu’Edwin Aldrin reste en orbite basse et filme les faces visibles et cachées de notre satellite naturel.

Ovnis ou pas ovnis ?

Les déclarations des 3 astronautes de la mission Apollo 11 furent cependant claires : aucune trace de vie à la surface de la Lune.

Cependant la rumeur [1] prétend également que les 3 astronautes furent constamment « surveillés » par des ovnis au cours de leur mission. Cette rumeur a pour origine la transcription d’une conversation radio entre l’équipage d’Apollo 11 et la base terrestre de laNASA, baptisée Mission Control :

  • Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que c’est, bon sang ! Je veux absolument le savoir. Les engins sont énormes, je vous dis… Mon dieu, mais c’est incroyable…

  • Quoi… que se passe-t-il ?

  • Ils sont là, sous la surface.

    Juste après l’alunissage Armstrong et Aldrin préparent le module lunaire Eagle pour un décollage.
    http://rr0.org/

     

  • Qu’est-ce qui se passe ? Mission Control appelle Apollo 11.

  • Affirmatif, nous sommes ici tous les trois. Et ils sont là depuis pas mal de temps, à en juger par les installations… Je vous dis qu’il y a d’autres vaisseaux spatiaux là-bas. Ils sont alignés de l’autre côté du cratère.

    Otto Binder prétend que cette étrange conversation fut captée par un radio-amateur ayant réussi à se brancher sur le canal confidentielréservé à la NASA. C’est aussi ce que prétend James Harder dans un communiqué de l’UP, expliquant qu’alors qu’il écoutait la bande des conversations entre nos vaisseaux lunaires et le Centre de Contrôle, il aurait trouvé des preuves claires d’observations d’ovnis. Selon lui, les conversations montraient clairement que Apollo 11 avait été suivi durant la moitié du trajet vers la Lune et qu’un ovni avait vraiment suivi le module de commande d’Apollo 12 pendant 3 orbites autour laLune.  Par la suite confronté la NASA, au moins 1 fonctionnaire lui aurait admis que des astronautes avaient effectivement vu des ovnis lors des missions Apollo mais qu’ils avaient supprimé ces informationspar crainte d’une panique publique.

    Il demeure malgré tout très difficile d’authentifier ces conversations et James Oberg, rappelle que Harder n’a apporté aucune preuve de ses dires. En outre, Neil Armstrong, répondant aux questions de Timothy Good, démentit formellement toute observation anormale :

    Excepté des objets d’origine naturelle, aucun fait bizarre n’a été signalé, trouvé, ou vu au cours de la mission Apollo 11, ni d’ailleurs lors des missions ultérieures.

    Le seul fait allant dans le sens de la plausibilité de ce témoignagevient de Maurice Chatelain. Lors d’une interview donnée en 1979,Chatelain insiste sur le fait que la durée de tranmission du dialogue entre « Mission Control » et Apollo 11 permettait techniquement à laNASA de censurer des informations.

    Le 21 juillet est posée dans la Mer de la Tranquilité une plaque commémorative métallique apposée sur le LEM Columbia, portant le message suivant :

    Ici, des hommes de la planète Terre ont posé pour la première fois le pied sur la Lune. Juillet 1969 après J.-C.

    Puis le message fait plus direct :

    Nous sommes venus dans un esprit de paix au nom de toute l’humanité.

    Suivent les signatures de Neil A. Armstrong, astronaute, Michael Collins, astronaute, Edwin E. Aldrin Jr., astronaute, Richard Nixon, président des USA. Sur les pieds de ce Lem existe aussi une « Pierre de Rosette », de la Sprague Electric Company.

    Une douzaine d’heures après le retour des cosmonautes dans la cabine d’Apollo 11, le LEM, inutilisable, s’écrasa sur la surface de la Lune. Celle-ci en trembla durant 2 h environ, d’après le sismographe qu’Aldrin et Armstrong installèrent à plusieurs centaines de km du point d’impact.

    Extrait sur dailymotion

    Vidéos youtube interview

    APOLLO 11, astronautes en conférence de presse à Radio-Canada

    Ajoutée par  le 10 oct. 2011

    L’équipage d’Apollo 11 à Montréal.Date de diffusion : 3 décembre 1969
    En décembre 1969, l’équipage d’Apollo 11 et leur médecin, William Carpentier, sont en visite officielle au Canada.
    Lors d’une conférence de presse tenue à Radio-Canada, Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins répondent aux questions de journalistes francophones et anglophones. Ils font d’abord un bilan de leur voyage, puis parlent des qualités requises pour devenir astronaute. N.B. .ALLEZ SUR LE SITE WEB DE RADIO-CANADA ARCHIVES POUR AVOIR ACCÈS À PLUS VIDÉO ARCHIVES.

    Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

    Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

    Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

    Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

    Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

    Lien externe

    Cliquez sur Apollo 11 ci-dessous

    Reprise de ces articles par Aréa 51 blog, le 16/11/2012 à 13h00.


BASE LUNAIRE et TOURS LUNAIRES

28/09/2011
  • Note administration:
  • Merci à mofo pour cet envoi, nous avons tenté d’en savoir plus,  alors quelques liens externes figurent à la fin de cette page.
  • Difficile de savoir si cet article est de l’info ou de l’intox, alors exprimez- vous tranquillement sur ce post dans le respect d’autrui qu’il convient, tous commentaires incorrects( majuscules, insulltes ou atteintes aux sites aux personnes) iront à la corbeille directement!

2012 UN NOUVEAU PARADIGME ! —Ken Johnson ancien haut responsable de l’administration américaine, et ayant participé au programme appolo a été remercié pour avoir voulu réveler la vérité. Johnston affirme que les astronautes ont découvert d’anciennes cités extraterrestres et les restes d’une machinerie incroyablement avancée sur la Lune. Une partie de cette technologie est utilisée pour manipuler la gravité. 2éme source:http://cote-actu.over-blog.com/m/article-85246483.html

Un haut responsable de la NASA viré pour avoir révélé qu’il existe des bases extraterrestres sur la lune

 

Ken Johnson ancien haut responsable de l’administration américaine, et ayant participé au programme appolo a été remercié pour avoir voulu réveler la vérité.

Johnston affirme que les astronautes ont découvert d’anciennes cités extraterrestres et les restes d’une machinerie incroyablement avancée sur  la Lune. Une partie de cette technologie est utilisée  pour manipuler la gravité.

Il prétend que l’agence americaine a ordonné le secret sur cette découverte, rappelons que tout cela date de la période où le conflit russo-américain semblait plus que probable. Et Ken Johnston a été obligé de participer a cette conspiration du silence.

Pendant les 40 dernières années, les hommes de science, les ingénieurs et les techniciens ont accusé la NASA de dissimulation et de cacher les données.

Le nombre croissant des allégations des accusateurs incluent le fait de cacher les informations sur des objets spatiaux anormaux et de mentir sur la découverte de tels engins sur la surface de la Lune et de Mars, et, bien sûr de nier l’évidence des preuves de vie revélées par les vaisseaux trouvés.

En témoigne la photo ci contre prise par le sonde Viking vers le milieu de 1970.

Selon Johnston, les astronautes d’Apollo ont rapporté les épreuves photographiques des objets qu’ils ont trouvé pendant les activités extra véhiculaires lunaires. Johnston affirme que la NASA lui a ordonné de détruire les images en question tandis qu’il se trouvait dans le Laboratoire de Propulsion. Mais il a refusé. Quand il a décidé de rendre public cette découverte, l’agence spatiale l’a renvoyé.

Gros plan sur cette étrange structure lunaire…

Dans une conférence de presse, Kay Ferrari, le Directeur, a expliqué pourquoi a  demandé le renvoi de Johnston : il avait publiquement critiqué son patron.

Après sa sortie abrupte du programme, Johnson a indiqué qu’il en avait assez et était fatigué que le gouvernement des Etats Unis était assis sur les preuves depuis quatre décennies, des preuves qui démontrent que des villes anciennes extraterrestres sont dans la Lune.

« Je n’ai rien que perdre », a-t-il dit.  »Je me suis battu avec la NASA et ils m’ont jeté. »

Gilbert Levin, l’homme de science qui a dirigé l’expérience importante de détection de vie à bord de la missionViking 1976,la mythique sonde spatiale ayant la première naviguée vers Mars, appuit les accusations de Johnston envers l’agence spatiale américaine.

Levin insiste sur le fait que son expérience de biologie a démontré qu’il y a une vie dans le sol martien.
« Nous avons obtenu des données positives correspondantes avec tous les critères la pre-mission, qui a démontré l’existence de vie microbienne dans le sol de Mars », a ditLevin au National Geographic.

« Nous avons trouvé une vie sur Mars dès 1976 ″, a dit l’homme de science. Voir I Found Life on Mars in 1976, Scientist Says

L’homme de science remarquable est si irrité par la NASA qui a créé même son propre site Web pour crier au monde qu’il y a réellement une vie sur la Planète Rouge. Voir http://www.gillevin.com /

Des preuves de grandes structures ont surgi, peut-être même une base dans l’extrémité de la Lune, qui semble appuyer les discussions de Johnston.

ci contre la sonde Lunik 13 a pris une photo agrandie de l’engin manufacturé.

Encore plus fort plusieurs scientifiques ont défié la NASA sur une autre fraude de l’Agence probablement perpétrée pendant des décennies : la couleur du ciel Martien.

Pendant des années, l’Agence Spatiale avait publié des photos de Mars avec un ciel rougeâtre et des paysages de rouge oxydé. Et ce j’usqu’à ce que les enquêteurs indépendants et les missions de Mars réalisées par l’Agence Spatiale Européenne révélent que le ciel Martien semblait réellement très similaire au ciel de la terre et le paysage martien se ressemblait assez au terrain une couleur un saumon pâle du sud-ouest américain.

Une ex-employée de la NASA, Donna Hare, accuse la NASA d’aveugler et d’obscurcir des milliers de photos depuis des années. Elle s’est manifestée en alléguant que l’Agence Spatiale a gommé des anomalies inconvenantes sur des certaines photos compromettantes.

Un illustrateur technique de profession a fait presque de tout pendant sa période dans l’Agence Spatiale, en travaillant comme illustrateur de l’espace et dans le laboratoire de diapositives de précision. Beaucoup de ces diapositives montrent des vaisseaux spatiaux, des satellites, des plate-formes de lancement, des lieux d’atterrissage, des cartes lunaires et beaucoup, beaucoup plus. Il a travaillé comme sous-traitant dans l’Agence pendant plus de 15 ans. Quand il a dévoilé la vérité sur la NASA, il a été publié et a été invité par la radio AMWOL à Washington.  Depuis la polémique court et son témoignage a été, comme il se doit largement décrédibilisé.

En décembre 1972 les astronautes d’Apollo 17, Eugene Cernan et Harrison Schmitt ont passé environ 75 heures sur la Lune. Pendant l’expédition lunaire ils ont fait une photo. Si incroyable que ça paraisse il décele ce qui semble êtrela tête d’un robot. Cernan a commenté que, « bien qu’il voyait cela de ses propres yeux, il ne pouvait pas encore y croire », écrit l’auteur Joe Szostak dans son livre et dans son site Web.  Après avoir surpassé son choc initial, on a rendu compte que ce ne pouvait pas être un crâne humain. Après tout, il était jeté sur un champ de décombres d’un cratère d’impact, qui avait été lancé comme une espèce d’ordures sur le sol de la Vallée. Si fragile, comme un os fossilisé. De plus, l’exposition au rayonnement extrême solaire et cosmique aurait depuis déjà beaucoup réduit le matériel organique à une poussière fine. Cet objet a été il n’y a pas de doute d’une origine mécanique.Des améliorations de couleur ont démontré que la ‘tête’ a une raie rouge distinctive autour de l’aire où devrait être la lèvre supérieure, une caractéristique qui semblait être peinte clairement ou anodisé sur l’objet. Des parties de l’autre photo montraient que la ‘tête’ avait deux soubassements pour les yeux, un front, des crêtes de sourcil, d’un nez avec cavité un nez, une paire d’os de la joue et la moitié supérieure de la mandibule. Lamandibule inférieure semblait manquer. Plusieurs des roches du site avaient des qualités spectrales inhabituelles, en reflétant la lumière comme des verres à vitres ou du métal hautement poli.

Quand au terme du 50eme congrès des États-Unis a été votée une loi  punissant avec destitution de ses droits et d’une peine de prison, tout membre du gouvernement, civil ou militaire, révélant des informations confidentielles sur le programme spatial américain ; l’état  n’a pas pensé à l’avenir de toutes ces personnes impliquées d’autres façons dans les événements d’objet volant non indentifiés, ni qu’un jour ils arriveraient au terme de leurs vies et que dans ce moment ils se rebelleraient contre le secret infâme de la réalité de la vie extraterrestre et livreraientau monde toute la vérité.

Et pour terminer, une petite vidéo bien dérangeante…
BASE LUNAIRE et TOURS LUNAIRES  par SECRET-REALITE

Et cela ne fait que commencer….

Source

via  eltiempo.com

Publié Hier à 19h00 dans UFO

liens externes:

http://www.choix-realite.org/5229/nasa-bases-extraterrestres-lunaires-haut-responsable-vire-apres-revelations

http://wikistrike.over-blog.com/article-des-ruines-extraterrestres-sur-la-lune-85183206.html


Quels sont ces objets ?

24/03/2014
Capture d'écran: YouTube

Capture d’écran: YouTube

investigations ufoetscience

Lundi 24 Mars 2014 à  : 11h10.

« Pierre , nous envoie la suite anomalies lunaires) de ces captures. Difficile sans être spécialiste en imageries et en vidéo d’interprèter d’une manière affirmative ce que nouus pouvons voir dans la vidéo.

Voici ci-dessous un résumé de Pierre ( que nous remercions pour sa contribution dans les investigations). »

viaQuels sont ces objets ?.

avertissement!

avertissement!

Toutes mesquineries ou insultes, injures et propos de donneurs de leçons iront droit à la corbeille, sans aucunes explications de notre part, se référer à la charte du site ( règle no1 se conformer à celle-ci, règle no2, renvoie à règle no1) merci.


Dossier : témoignages de pilotes et spationautes

07/01/2013

Note adm:

area51blog

07/01/2013: 19h50

Quelques cas de témoignages de pilotes  listés ici pour vous: ( plusieurs sources dont RRO, pour l’essentiel )

short list


  • Adickes, Robert
  • Aldrin, Edwin E. Junior
  • Armstrong, Neil A.
  • Asseline, Michel
  • Arnold, Kenneth, E.
  • Borman, Frank
  • Bosc, Claude
  • Bowyer, Ray Anthony
  • Brigham
  • Campagnac, Edmond
  • Cavasse, F.
  • Clément, M.
  • Casey, Gerry
  • Chase
  • Collins, Michael
  • Cooper, Leroy Gordon
  • Coyne, Lawrence J.
  • Cunningham, R. Walter
  • Dougher, E. E.
  • Durant, Robert
  • Duboc, Jean-Charles
  • Fortenberry, William H.
  • Greslé, Jean-Gabriel
  • Giraud, René
  • Glenn, John Herschel
  • Jafari, Parviz
  • Krine, Jack
  • Lear, John O.
  • Lear, William P.
  • Lovell, James A.
  • Manning, Robert F.
  • Mantell, Thomas Francis
  • McDivitt, James
  • McGaha, James
  • Meelbergs, Yves
  • Mitchell, Edgar Dean
  • Nash, William B.
  • Oberg, James
  • Plantier, Jean
  • Popovitch, Marin
  • Slayton, Donald K.
  • Schmitt, Harrison
  • Sheppard, Graham
  • Simões, Auriphebo Berrance
  • Smith, Emil J.
  • Thompson, Roderick
  • Walker, Joseph A.
  • White, Edward
  • White, Robert Michael

separation

Brigham

A 20 miles au Nord de la base de l’USAF de Misawa (Japon), le 29 Mars1952 à 11 h 20, Brigham, pilote d’un avion d’entraînement AT-6 observe un petit disque très fin et aux reflets métalliques voler à ses côtés, puis dépasser un chasseur à réaction F-84, se tourner sur la tranche, s’agiter à 20 pieds du fuselage du F-84 et se glisser dans son sillage, le tout en 10 s

Cavasse, F.

Au-dessus de Draguignan (France), le 6 octobre 1952, F. Cavasse et M. Clément, les pilotes d’un DC-4 d’Air France, croisent un oeuf lumineux, blanc, plus gros qu’un avion de transport, volant à une vitesse qu’ils estiment à 3 ou 4 km/h. Cet oeuf laisse derrière lui une traînée de fumée en pointillés, blanche et légèrement bleutée, représentant 20 à 25 fois la longueur de l’oeuf.

Chase (colonel)

Le 20 septembre 1957, le colonel Chase, aux commandes d’un bombardier B-25, voit un objet très brillant volant à sa hauteur et qui semble l’accompagner. Le témoignage aurait peu de poids s’il n’y avait pas existé d’enregistrements radars. La mission, qui consistait à repérer électroniquement des radars basés au sol, n’a pu s’effectuer, les instruments ayant été brouillés avant de tomber en panne. En revanche, l’étrange ballet a été suivi sur les radars de l’Air Force. Aucune suite ne sera donnée aux déclarations du colonel Chase et de son équipage.

Dougher, E. E.

A Weisbaden (Allemagne de l’Ouest), le lundi 21 Juillet 1952 à 18 h 30, le capitaine et pilote de l’USAF E. E. Dougher observe 4 lumières jaunâtres se séparer, 2 montant vers le ciel et les 2 autres s’envoler horizontalement dans la direction opposée.

Le lieutenant de la WAF J. J. Stong, situé à des miles de là, observe quant à lui 2 lumières rougeâtres voler dans des directions opposées.

Les observations durent entre 10 et 15 mn.

colonel René Giraud:

Le 7 mars 1977 à 20 h 34, dans la région de Chaumont, lors d’une mission d’exercice bombardement et navigation de nuit, rencontre du colonel René Giraud et de son navigateur : Lire le reste de cette entrée »


Site consacré à la la vidéo surveillance lunaire entre observateurs connectés ensemble!

01/12/2010

Ce site se consacre à l’ astronomie,  la surveillance du ciel,  mais se spécialise en particulier à l’ étude de la lune.

Les analyses se portent surtout sur les éventuelles anomalies lunaires .

Ce qui permet  de vérifier les déclarations officielles.

 

L’ administrateur  travaille sur le terrain et s’est construit une petite base de données sympa , ainsi il possède  du matériel fiable, pour observer et analyser ses observations. Il organise dans sa région dès que possible des veillées surveillance du ciel avec télescope , jumelles etc….

Il est partenaire des sites ufoetscience , astropleïades , area51, la médiathèque et index ufologique et spatial ainsi que RACE OVNI.

Nous sommes une équipe travaillant sur tous les aspects de surveillance, recherche et analyses spatiales & du ciel . Nico vous informe via son site de ses « captures ».          Lien ci-dessous:

http://operationvisiolune.pagesperso-orange.fr/index.html


Interventions extra-terrestres, Société et Economie.

08/03/2013

1dollar

Article source:sciences-fictions-histoires.com

Napoléon Bonaparte, Empereur Français – 1769-1821 :

« Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit. […] L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain.« 

 

Au fil de mes années de lectures de témoignages, d’enquêtes diverses, y compris celles affichées par les USA, ceux des GEPAN/SEPRA/GEIPAN ou de la gendarmerie française, du MUFON, des chercheurs et rapports officiels, des rapports (sous-hypnose ou non) d’enlevés, ou de rencontres rapprochées, il m’est apparu une raison peut-être plus évidente que la crainte du ridicule ou d’une panique des citoyens de la part des gouvernements en ce qui concerne la non-révélation d’une présence extra-terrestre parmi nous : le système économique de la Terre, propriété d’une élite est en danger dans ce cas.

En effet, tout m’amène à penser que les civilisations bien plus évoluées que nous se sont effectivement débarrassées de tout système monétaire. Quand on voit le détournement de l’outil monnaie en objectif vital pour l’ensemble de la planète Terre comme le système commercial l’impose pratiquement depuis son invention (s’il s’agit bien d’une invention, mais j’y reviendrai plus bas), je comprends personnellement la nécessité de se séparer de cet outil plus nocif que bénéfique en final pour l’Humanité (mais le contrôle d’une civilisation entière via son système d’échanges de matières est le plus solide (et évident) trouvé, bien plus que par les armes ou la force…). Ce n’est pas pour rien que la Terre, sans le dire officiellement, est en guerre mondiale économique depuis déjà quelques années… et qu’un grand gagnant semble se dessiner, « curieusement » un gagnant n’ayant pas une idéologie déclarée « capitaliste »…

Pourquoi ? Comment se passer d’un système simple (mais contraignant et amenant par nature aux pires instincts) d’échanges de matières ? Quelle évolution à la fois mentale et d’organisation pourrait le permettre ? Et surtout, les avantages seraient-ils supérieurs cette fois-ci aux inconvénients ? Les libertés et égalités en seraient-elles renforcées, et comment ? Certaines réponses nous ont déjà été données…

Lire le reste de cette entrée »


Colonisation de l’espace

23/09/2011

Article source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Colonisation_de_l’espace

La colonisation de l’espace, ou colonisation spatiale, est au-delà d’un sujet classique de fiction, un projet astronautique d’habitation humaine permanente et en grande partie auto-suffisante en dehors de la Terre. Elle est liée à la conquête de l’espace.

Habitat spatial en construction de type tore de Stanford, Dessin d’artiste pour la NASA, 1975.

Ressources et technologies nécessaires

Construire des colonies dans l’espace demande de la main-d’œuvre, de la nourriture, des matériaux de construction, de l’énergie, des transports, des communications, un environnement viable incluant la gravité et la protection contre les radiations. Pour être viable, une colonie devra être située de façon à favoriser l’accès à ces différentes ressources. Les parties suivantes développent les points étudiés par les études des scientifiques et des différentes agences spatiales.

Transport

Accès à l’espace

Depuis les débuts de la conquête spatiale et les premières fusées dans les années 1960, la technologie de l’accès à l’espace depuis la Terre n’a pas évolué de façon majeure, et reste fondée sur des lanceurs spatiaux consommables en dehors de la navette spatiale américaine qui arrêtera son service en 2011[18]. Les technologies actuelles permettent d’obtenir un indice constructif (rapport entre la masse des structures et la masse des ergols) de l’ordre de 10 %. Pour mettre en orbite basse des charges allant de quelques tonnes à quelques dizaines de tonnes au maximum, cela conduit à des lanceurs à plusieurs étages, pouvant peser des centaines de tonnes au décollage. La masse de la charge utile ne représente que quelques pour cent de la masse du lanceur au décollage. La masse à laquelle un lanceur peut donner la vitesse de libération qui permet d’échapper à l’attraction terrestre, soit 11 km/s, est 4 à 5 fois plus faible que la performance en orbite basse qui nécessite 8 km/s, ce qui multiplie le coût au kg d’autant.

Lire le reste de cette entrée »


%d blogueurs aiment cette page :