Japon 1975: L’incident d’OVNI de Kofu

20/01/2021
Source image : historydisclosure

Le cas de Kofu est considéré comme l’une des rencontres japonaises du 3ème type classiques avec des extraterrestres. Nous avons décidé de partager le cas car nos amis de la Japan Space Phenomena Society (JSPS) qui ont enquêté de manière approfondie sur le cas ont récemment réexaminé les données de radioactivité collectées sur le site d’atterrissage (les jours qui ont suivi l’atterrissage de l’OVNI) et dans un rapport de 2020 a conclu que les niveaux de radioactivité au dessus de la normale sur le site d’atterrissage n’auraient pas pu être produits naturellement ou par une intervention humaine. Une sorte d’aéronef a vraiment atterri. Alors que s’est-il passé à Kofu?

Le soir du 23 février 1975, juste avant 19 heures, deux enfants de 7 ans, Masato Kono et Katsuhiro Yamahata, faisaient du patin à roulettes près du lotissement Hinode à Kofu, Yamanashi. Ils ont remarqué deux lumières orange brillantes. La plus grande lumière planait vers les montagnes (mont Atago). La plus petite est descendue et a atterri sur un vignoble derrière le domaine. Les garçons n’ont pas pu résister ; ils voulaient regarder de plus près et coururent vers le site d’atterrissage. L’objet produisait une sorte de grésillement. Lorsqu’ils approchaient de l’aéronef maintenant atterri, ils pouvaient mieux regarder les détails. L’OVNI était en forme de disque, argenté avec un dôme sur le dessus. Il mesurait environ 5 mètres de diamètre et se situait à une hauteur d’environ 2 mètres. Il se tenait au sol soutenu par trois boules et présentait une écriture inconnue sur sa surface métallique. Pendant que les garçons l’inspectaient, une trappe s’ouvrit sur le côté de l’engin et un humanoïde brun descendit d’un petit escalier. En même temps, ils pouvaient également voir un humanoïde similaire à l’intérieur de l’engin. L’humanoïde au sol mesurait environ 1,2 mètre, portait un costume argenté, des oreilles de lapin et trois crocs d’aspect métallique (5-8 cm de longueur). Son visage était fortement ridé et donnait l’impression qu’il n’avait ni yeux, ni nez, ni cheveux.

A la vue des êtres, les garçons ne se sont pas enfuis. L’humanoïde au sol a agi comme s’il n’ avait pas conscience des garçons et a commencé à explorer la zone autour de l’engin. Soudain, l’humanoïde s’est retourné s’est approché de Katsuhiro et lui a tapoté l’épaule deux fois tout en parlant dans une langue inconnue qui ressemblait à un enregistrement vocal joué à l’envers. Katsuhiro n’a pas pu supporté l’expérience et il s’est effondré. Masato l’a immédiatement emporté hors du site sur ses épaules aussi vite qu’il le pouvait. Les garçons ont atteint leurs maisons et ont immédiatement informé leurs mères de leur rencontre étroite avec l’OVNI et ses occupants. Leurs mères les ont suivies sur le site de l’incident où elles ont confirmé avoir vu une lumière orange pulser dans le vignoble. Après 5 minutes et avant qu’ils ne puissent atteindre l’objet à une distance plus proche, l’OVNI a décollé dans un éclat de lumière. Le lendemain, les garçons ont partagé leur histoire avec leurs camarades de classe et leurs professeurs. L’histoire a été couverte par la presse locale. Un des enseignants connu sous le nom de Mr. M qui avait une qualification de manipulateur en radioactivité a échantillonné le sol sur le site d’atterrissage d’OVNI et l’a mesuré en utilisant un compteur Geiger. Ses mesures ont indiqué que les niveaux de radioactivité n’étaient pas des niveaux normaux qui peuvent exister dans la nature. Comme indiqué au début de l’article, les membres de la Japan Space Phenomena Society (JSPS) ont récemment examiné les mesures et sont parvenus aux mêmes conclusions. Bien que les humanoïdes n’aient été vus que par Masato et Katsuhiro, plusieurs autres personnes ont vu l’OVNI; les témoins comprenaient leurs mères; Le frère cadet de Katsuhiro, un camarade de classe (qui a vu l’OVNI environ une demi-heure avant les garçons); un concierge et une femme qui conduisaient dans le secteur au moment de l’incident. Les autorités n’ont pas fourni d’explication convaincante concernant l’incident. Ils ont affirmé que l’OVNI n’était que les lumières d’un avion à hélice qui était connu pour voler à basse altitude.

Source : https://www.historydisclosure.com/

Traduction : Era pour Area 51 blog


L’affaire McCallister : une rencontre rapprochée avec des extraterrestres et un artefact volé

20/01/2021
Source image : historydisclosure

Source : History disclosure

Traduction : Era pour Area 51 Blog

L’affaire Robert McCallister a tout, un OVNI, une rencontre rapprochée avec son occupant, un artefact extraterrestre et une visite de quelqu’un qui vole l’artefact.

Le cas a été découvert par Gray Barker, un enquêteur sur les ovnis, écrivain et président de Saucerian Publications, une société d’édition dédiée aux livres liés aux phénomènes OVNIS. L’incident s’est probablement produit dans les années 60. Robert McCallister était enfant à l’époque et ce jour-là, pendant les vacances de Noël, il se trouvait dans une forêt près de Salt Lake City (USA) en train d’installer des pièges pour attraper les coyotes. Alors qu’il se promenait pour vérifier s’il avait attrapé quelque chose, il a soudainement rencontré un engin en forme de disque, planant à environ 2 mètres au-dessus du sol. Sa première pensée fut que l’objet était un aéroglisseur, quelque chose qu’il avait lu récemment dans un magazine et n’avait donc pas peur. L’objet a plané silencieusement, il avait un diamètre d’environ 4,5 mètres et des orifices triangulaires distants d’environ un mètre. Derrière des rochers, un groupe d’individus étranges émergea. Ils étaient grands et portaient des casques similaires à ceux portés par les plongeurs à l’ancienne. Les casques étaient attachés à un câble.

Le même câble était également attaché à un type de chaise (aucun détail n’existe sur l’apparence de cette chaise) qui flottait dans les airs à une hauteur d’environ 3 mètres. Sur la chaise était assis un vieil homme aux cheveux blancs et au large sourire. Cet homme n’avait pas de casque et ne portait pas d’uniforme semblable aux autres individus. Au lieu de cela, il portait une tunique bleue et des sandales. Après quelques instants, le vieil homme sur la chaise et les trois individus flottèrent vers le disque. L’une des portes s’est ouverte et ils sont tous entrés à l’intérieur, y compris la chaise. Après la fermeture de la porte, quelque chose d’inattendu s’est produit. La porte s’ouvrit de nouveau et le vieil homme apparut; il regarda Robert pendant quelques instants puis s’approcha de lui. L’homme a pris Robert par la main et a commencé à lui montrer l’extérieur des disques. Bien que l’homme parlait une langue inconnue, des gestes indiquaient qu’il expliquait certaines choses concernant l’engin. L’homme a remarqué le stylo à bille dans la poche de Robert. Robert le lui a donné et l’homme a pris un morceau de papier de sa poche et griffonné dessus. Quand l’homme a rendu le stylo, Robert a insisté pour qu’il le garde en cadeau. L’homme a accepté le cadeau avec un sourire et lui a offert un de leurs propres stylos, il a tendu la main à sa poche et l’a donné à Robert. Après cet échange de stylos, l’homme est retourné à l’intérieur de l’engin. Depuis la porte de l’engin, l’homme a fait signe à Robert de s’éloigner de l’engin, probablement pour s’assurer de maintenir une distance de sécurité pendant le décollage. Mais au bout de quelques instants, la porte rouvrit et le même homme lui fit signe de s’éloigner encore plus. Lorsqu’il fut à environ 100 mètres, Robert se tourna pour regarder l’engin qui montait lentement et sans aucun son. Soudainement, il a bondi à une vitesse incroyable et a disparu. De retour à la maison, il a partagé son histoire avec ses parents et son frère aîné. Ils se moquaient de lui et ne le croyaient pas malgré qu’il leur ait montré le stylo. Le stylo était constitué d’un tube en plastique noir avec une pointe en verre ou en plastique à partir de laquelle l’encre coulait sur le papier. À son retour à l’école après les vacances de Noël et du nouvel an, Robert a partagé son histoire et «l’artefact extraterrestre» avec son professeur et ses camarades de classe. Bien qu’ils ne le prennent pas au sérieux, il a été autorisé à faire circuler le stylo pour l’observation de ses camarades de classe. Quelques jours plus tard, Robert était seul à la maison pour faire ses devoirs; les parents et les frères et sœurs plus jeunes étaient allés faire du shopping et son frère aîné était à l’entraînement de basket-ball. Il entendit un coup à la porte. Il y avait un petit homme souriant essayant de communiquer par des gestes. L’homme a présenté une carte sourd / muet (article vendu décrivant l’alphabet en langue des signes). Pensant que l’homme cherchait une contribution, Robert a offert des pièces de monnaie. L’homme a refusé et a continué à faire des gestes; il montra la carte puis le «stylo extraterrestre» placé sur la poche de la chemise du garçon comme s’il lui demandait de noter quelque chose sur la carte. Robert n’a pas hésité et a donné le stylo en pensant que l’homme écrirait quelque chose qui faciliterait leur communication. Au moment où il attrapa le «stylo extraterrestre», le petit homme courut vers l’arrière de la maison. Robert a entendu une voiture accélérer puis le crissement des pneus alors que la voiture quittait les lieux.

Ce petit homme faisait-il partie d’une agence gouvernementale dédiée à la récupération d’artefacts extraterrestres et à la réduction au silence des témoins ?


%d blogueurs aiment cette page :