Série de reportages France 3 consacrée à l’ufologie et à ses passionnés

30/08/2020

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien. En ce dimanche de rentrée je vous propose de regarder cette série de reportages de Fr3 consacrée à l’ufologie et à ses passionnés. Dans le premier épisode on y voit notre ami et collègue Ufologue Jean-Pierre d’Hondt qui est aussi le responsable des Rencontres Ufologiques du Nord auxquelles j’assiste régulièrement.

 

OVNI en Picardie – Episode 1 – Une vieille histoire dans les Hauts de France

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Pour ce premier épisode, rencontre avec l’ufologue lillois Jean-Pierre d’Hondt, qui s’intéresse aux phénomènes OVNIS depuis de nombreuses années. Il a sillonné tout le nord de la France et même au-delà, pour enquêter, sur plus d’une centaine de cas.
L’occasion de découvrir que les phénomènes ovnis n’ont pas commencé seulement à la fin des années 40.
Jean-Pierre nous explique également pourquoi on dénombre beaucoup plus de cas ovnis dans le Nord-Pas-de-Calais qu’en Picardie.

Une série signée Julien Guéry, Mathieu Maillet, Éric Rattenni, Romain Lecomte et Fabien Desgardin.

OVNI en Picardie – Episode 2 – Le rôle des enquêteurs

 

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Un deuxième épisode pour comprendre le travail des enquêteurs : des bénévoles qui archivent et détaillent le plus possible chaque phénomène ovnis afin d’en garder une trace la plus précise possible. Rencontre avec Géorges et Hervé dans la Somme (80) mais aussi avec les membres du SCEAU, une association basée à Vincennes (94) qui répertorie les documents des enquêteurs sur le plan national, voire même au-delà. Une série signée Julien Guéry, Mathieu Maillet, Éric Rattenni, Romain Lecomte et Fabien Desgardin.

OVNI en Picardie – Épisode 3 – Les agents du GEIPAN

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Il existe une seule structure officielle en France chargée d’analyser les phénomènes OVNIS. Le GEIPAN se trouve au sein du CNES, le Centre National d’Études Spatiales à Toulouse (31). Météorite, alignement de planètes, reflet d’étoile, passage de satellite Bien évidemment, les agents du GEIPAN (Groupement d’Etudes et d’Informations sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) ont accès à tous les outils et données du CNES pour expliquer chaque phénomène : un « PAN » (Phénomène Aérospatial Non identifié). Si la Picardie et les Hauts de France ne dénombrent pas plus de phénomènes ovnis observés que dans les autres régions, quelques cas restent pourtant toujours inexpliqués. Une série signée Julien Guéry, Mathieu Maillet, Éric Rattenni, Romain Lecomte et Fabien Desgardin.

 

OVNI en Picardie – Épisode 4 – Oser Témoigner

 

Si la vidéo ne fonctionne pas Cliquez ici

Lorsque l’on est témoin d’un phénomène OVNI, la démarche officielle est d’aller faire une déposition en gendarmerie ou d’en informer le Geipan. Cependant, cela n’est pas toujours évident d’oser témoigner. A Liancourt, dans l’Oise, l’ingénieur à la retraite Pierre Dauchin nous raconte son expérience et son « parcours » suite à son observation en avril 2015. Une série signée Julien Guéry, Mathieu Maillet, Éric Rattenni, Romain Lecomte et Fabien Desgardin.

Direct, replay, actu en continu  site France 3 Hauts-de-France : ▶ http://hdf.france3.fr

 


AATIP : Le Pentagone est en train de former un nouveau groupe de travail pour enquêter sur les OVNI qui ont été observés par des avions militaires américains, selon deux responsables de la défense.

23/08/2020
Janny Charrueau – MUFON France et Territoires Ultramarin
Admin

 15 août, 19:59 

Traduction de l’article du 13 août 2020 : Washington (CNN)Le Pentagone est en train de former un nouveau groupe de travail pour enquêter sur les OVNI qui ont été observés par des avions militaires américains, selon deux responsables de la défense.
Le secrétaire adjoint à la défense, David Norquist, aidera à superviser le groupe de travail, qui devrait être officiellement dévoilé dans les prochains jours, selon les responsables. Les efforts précédents pour examiner ce que le Pentagone appelle des phénomènes aériens non identifiés ont été menés par la marine américaine, car nombre des rencontres documentées impliquaient leurs avions.
Le Département de la Défense n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.
Les membres du Congrès et les responsables du Pentagone expriment depuis longtemps leurs inquiétudes quant à l’apparition d’avions non identifiés qui ont survolé des bases militaires américaines, présentant un risque pour les avions militaires. Il n’y a pas de consensus sur leur origine, certains estimant qu’il pourrait s’agir de drones potentiellement exploités par des adversaires terrestres cherchant à recueillir des renseignements plutôt que par des extraterrestres.
La commission sénatoriale du renseignement a voté en juin pour que le Pentagone et la communauté du renseignement fournissent une analyse publique des rencontres, suite à la publication officielle par le Pentagone de trois courtes vidéos montrant des avions américains rencontrant ces phénomènes.
« Nous avons des choses qui volent au-dessus de nos bases militaires et des endroits où nous effectuons des exercices militaires, et nous ne savons pas ce que c’est et ce n’est pas à nous, donc c’est une question légitime à poser », a déclaré le président de cette commission, le sénateur Marco Rubio, à une station d’information locale de Miami, WFOR-TV, en juillet.
« Franchement, si c’est quelque chose qui vient de l’extérieur de cette planète, c’est peut-être mieux que le fait que nous ayons vu une sorte de saut technologique de la part des Chinois ou des Russes ou d’un autre adversaire », a-t-il ajouté.
Les vidéos diffusées par le Pentagone semblent montrer des objets volants non identifiés se déplaçant rapidement et enregistrés par des caméras infrarouges. Deux de ces vidéos montrent des membres des services de sécurité réagissant avec stupéfaction à la vitesse à laquelle les objets se déplacent. Une voix spécule qu’il pourrait s’agir d’un drone.
En avril, le président Donald Trump a qualifié ces images de « vidéo d’enfer » et a déclaré à Reuters qu’il se demandait « si c’est vrai ».
En mai, CNN a obtenu du Centre de sécurité de la marine des « rapports de danger » détaillant des rencontres entre des avions de la marine américaine et des « phénomènes aériens non identifiés ».
« L’avion inconnu semblait être de petite taille, approximativement de la taille d’une valise, et de couleur argentée », selon un rapport décrivant un incident du 26 mars 2014.
Les rapports décrivent les phénomènes observés comme des « systèmes aériens sans pilote (UAS) » – la terminologie officielle du Pentagone pour les drones.
Les vidéos de la marine ont été publiées pour la première fois entre décembre 2017 et mars 2018 par To The Stars Academy of Arts & Sciences, une société co-fondée par l’ancien musicien de Blink-182 Tom DeLonge qui dit étudier les informations sur les phénomènes aériens non identifiés.
Le Pentagone avait auparavant étudié des enregistrements de rencontres aériennes avec des objets inconnus dans le cadre d’un programme classifié qui a été lancé à la demande de l’ancien sénateur Harry Reid du Nevada. Ce programme a été lancé en 2007 et s’est terminé en 2012, selon le Pentagone, car il a estimé que des priorités plus élevées nécessitaient un financement.
L’ancien responsable du programme Luis Elizondo a déclaré à CNN en 2017 qu’il pense personnellement « qu’il y a des preuves très convaincantes que nous ne sommes peut-être pas seuls ».
Michael Conte, de CNN, a contribué à ce rapport.
Nous remercions Janny Charrueau responsable de MUFON-France pour son autorisation d’avoir repris cette information  datant du 15 août 2020 qu’elle a traduit .

(AATIP)-OVNIS: Il y a des divergences avec l’annonce du Pentagone selon un expert .

17/08/2020

illustration
foxnews.com

Par Chris Ciaccia| Fox News

Article et image source : | Fox News

TRADUCTION

L’ annonce du Pentagone   établissant un groupe de travail pour « détecter, analyser et cataloguer » les phénomènes aériens non identifiés est un ajout bienvenu dans la recherche désormais très publique d’ OVNIS , bien qu’une avec ses propres controverses, selon un expert.

« Je soutiens cette initiative, qui encadre correctement la question en termes de sécurité« , a déclaré Nick Pope, un ancien employé et enquêteur sur les OVNIS pour le ministère britannique de la Défense, dans un courriel à Fox News. «Bien qu’il y ait un débat sur ce que cela implique exactement – la mention d’aéronefs non autorisés faisant des incursions dans les champs d’entraînement semble relativement banale – UAP [phénomène aérien non identifié] est le terme officiel pour ce que les médias et le public appellent des OVNIS, il n’y a donc aucun doute dans mon esprit sur la vraie nature de la mission. « 

Bien qu’excité par la confirmation publique, le spécialiste  a souligné un écart majeur avec l’annonce du Pentagone. « La loi sur l’autorisation du renseignement pour l’exercice 2021 a fait référence au groupe de travail comme étant déjà opérationnel », a ajouté  celui qui a travaillé pour le ministère de la Défense de 1991 à 1994.

LES BRIEFINGS CLASSIFIÉS SUR LES OVNIS PEUVENT AVOIR DES SÉNATEURS GAUCHÉS PERTURBÉS  », DIT UN EXPERT

On ne sait pas encore clairement comment ce nouveau groupe de travail se rapporte au Programme avancé d’identification des menaces aérospatiales (AATIP). Pope a cité « d’anciens fonctionnaires de la défense » avec le groupe qui étaient impliqués dans le travail relatif aux OVNIS.

L’AATIP a été formé en 2007 à la demande de l’ancien sénateur Harry Reid, a rapporté Fox News . Il aurait cessé ses opérations en 2012, mais en 2017, le New York Times a rapporté que le ministère de la Défense  enquêtait toujours sur des épisodes potentiels  d’objets volants non identifiés.

Luis Elizondo, l’ancien chef de l’AATIP, a précédemment déclaré que les gens devraient prêter attention aux commentaires du gouvernement sur les ovnis.

« Ce que les pilotes ont rencontré ce jour-là a été capable de se comporter de manière à défier toute logique et notre compréhension actuelle de l’aérodynamique », a écrit Elizondo dans un  éditorial de Fox News  sur la rencontre de 2004 par les pilotes de l’US Navy. Des vidéos de ces rencontres ont été rendues publiques par l’US Navy en avril 2020 après avoir circulé dans le public pendant des années.

Vendredi, le DoD a déclaré qu’il espérait « améliorer sa compréhension et mieux saisir la nature et les origines des PAN. La mission du groupe de travail est de détecter, analyser et cataloguer les PAN qui pourraient potentiellement constituer une menace pour  les ressortissants américains. sécurité .  »

En juin, le sénateur de Floride Marco Rubio, président par intérim du Comité sénatorial du renseignement, a chargé le directeur du renseignement national, le secrétaire à la défense et d’autres chefs d’agence de compiler des données sur «un phénomène aérien non identifié».

« Le Comité reste préoccupé par le fait qu’il n’existe pas de processus unifié et complet au sein du gouvernement fédéral pour collecter et analyser des renseignements sur des phénomènes aériens non identifiés, malgré la menace potentielle », ont écrit les législateurs dans un rapport.

LES PROJETS SECRETS DE PENTAGON RÉVÈLENT QUE LE GOUV N’EST PAS REGARDÉ DANS LES OVNI, LES ÉTAGES ET AUTRES ANOMALIES DE BIZARRE

«Le Comité comprend que les renseignements pertinents peuvent être sensibles; Néanmoins, le Comité constate que le partage d’informations et la coordination au sein de la communauté du renseignement ont été incohérents et que cette question a manqué d’attention de la part des hauts dirigeants », ont-ils ajouté.

En juillet, le Times a rapporté  qu’un petit groupe de responsables gouvernementaux, dont Reid, et des scientifiques pensent que des objets «d’origine indéterminée» se sont écrasés sur Terre et ont été récupérés. La publication a cité Eric W. Davis, un astrophysicien qui a travaillé comme sous-traitant et consultant pour le programme OVNI du Pentagone. Davis, qui travaille maintenant pour l’entrepreneur de défense Aerospace Corporation, a déclaré qu’il avait donné des séances d’information sur la récupération d’objets inexpliqués aux membres du personnel du Comité des services armés du Sénat et du Comité du renseignement du Sénat, respectivement les 21 et 23 octobre 2019.

En avril, le Pentagone a officiellement  diffusé des  vidéos de « phénomènes aériens non identifiés », connus sous les noms de « FLIR1 », « Gimbal » et « GoFast », précédemment capturées par des avions de la Marine. Les images avaient circulé dans le public pendant des années. Elles avaient été initialement diffusées à le New York Times et à la Stars Academy of Arts & Science, dirigée par l’ancien co-fondateur de Blink-182, Tom DeLonge.

AVEC L’UNITÉ PENTAGON UFO SOUS LES PILOTES, SIGNALEZ LES MENTIONS «  VÉHICULES HORS-MONDE NON FAITS SUR CETTE TERRE  »

Après que les vidéos aient été publiées publiquement, DeLonge a  déclaré que  « les ovnis sont réels » dans un tweet supprimé depuis.

La première vidéo de l’objet non identifié a été prise le 14 novembre 2004 et tournée par la caméra du canon du F-18. La deuxième vidéo a été tournée le 21 janvier 2015 et montre un autre véhicule aérien avec des pilotes commentant à quel point c’est étrange.

La troisième vidéo a également été prise le 21 janvier 2015, mais on ne sait pas si la troisième vidéo concernait le même objet ou un objet différent.

Sept mois auparavant, en septembre 2019, la marine américaine avait  reconnu pour  la première fois que les vidéos contenaient des objets non identifiés, en utilisant spécifiquement la terminologie des «phénomènes aériens non identifiés».

James Rogers de Fox News a contribué à cette histoire.

SOURCE


%d blogueurs aiment cette page :