Aviation Iranienne, Ovnis et nucléaire

08/04/2020

L’aviation iranienne a mené une étude approfondie sur les OVNIS ayant survolé les centres de recherches et les sites nucléaires iraniens entre 2008 et 2010
Image Source : Strategika 51

Le commandement militaire iranien a longtemps soupçonné que les objets volants non identifiés survolant certains sites sensibles, notamment les sites de recherche et de développement de missiles et les sites nucléaires, étaient des drones de reconnaissance secrets mais une étude approfondie sur le sujet menée par une commission des forces aériennes iraniennes datée d’avril 2010 est parvenue à des conclusion fort étranges.

Ce sujet est très important dans la mesure où des Ovnis continuent de survoler exclusivement des centrales nucléaires et des sites de recherches en Eurasie et en Amérique.

De prime abord, l’étude entame son enquête par une piste liant les OVNIS à des drones secrets US dans le cadre des opérations d’espionnage Elint et SIGINT que les États-Unis mènent en Iran depuis plus de trois décennies mais le témoignage professionnel des pilotes de chasseurs Grumann F-14 « Tomcat » iraniens ayant tenté d’intercepter ces OVNIs mettent fortement en doute cette possibilité.

Le F-14 fut l’avion de combat principal du film Top Gun (film américain réalisé en 1986 par Tony Scott, avec Tom Cruise, Val Kilmer et Kelly McGillis) que la critique la plus pertinente considère comme un film de propagande ayant boosté le recrutement dans l’aéronavale US quatre ans le déploiement massif de forces US en péninsule arabique et la seconde guerre du Golfe.

Les forces aériennes iraniennes sont les seules au monde à utiliser le chasseur Grumann F-14 Tomcat de fabrication US. L’US Air Force a retiré cet avion de combat iconique en 2006.

F-14 Tomcat de l’IRIAF

 

En page 302 du rapport, un pilote d’un chasseur Grumann F-14 Tomcat iranien décrit un objet volant non identifié volant au dessus de la centrale nucléaire d’Arak à près de Mach 7 (sept fois la vitesse du son au niveau de la mer) et donc impossible à intercepter ou à atteindre par des missiles. Un observateur du Groupe de défense aérienne d’Arak rapporte avoir vu cinq Ovnis différents ayant une vélocité très élevée que des gens locaux au sol ont également observé.

 

 

Un autre pilote à l’avant d’un F-14 (le F-14 est biplace) témoigne que c’est la première fois qu’il rencontre un tel objet dont il estime la vitesse à…Mach 10 ! Ou 10 fois la vitesse du son dans l’air ! Il précise que cet objet était entouré d’un halo lumineux similaire à celui d’un moteur à post-combustion. Le pilote souligne que cet objet devait utiliser des ondes électromagnétiques pour brouiller ou mettre hors service le radar et toute l’avionique embarquée.

Ce qui est étonnant est que lors d’une tentative d’interception, des avions de combat iraniens ont tiré des missiles Air-Air sur deux Ovnis qui ont changé de forme et de volumes. Les pilotes de chasse iraniens désignent ce phénomène sous le terme de « zooming ». La plupart des pilotes ayant pris en chasse des Ovnis évoquent une disparition subite de l’objet pris en chasse ou une accélération sidérante (passage de Mach 0.8 à Mach 7 en quelques secondes !). Un autre témoignage émanant de deux pilotes expérimentés ayant tous les deux une expérience du combat aérien lors de la guerre Iran-Irak rapportent qu’ils avaient été menacés de destruction par un ovni sur lequel ils avaient ouvert le feu. Enfin sept autres pilotes ont rapporté la perte de tout signal radio et électrique et deux une défaillance généralisée des systèmes de commandes de vol hydrauliques et électriques ayant causé des crashs lors du passage d’ovnis près des chasseurs. L’un des rapports les plus étranges évoque la prise de contrôle de l’appareil et son atterrissage sans l’intervention du pilote ou des instruments à bord.

Beaucoup de pilotes iraniens croyaient que ces ovnis étaient des drones ultra-secrets US et des analystes iraniens n’ont pas manqué de faire le lien entre les apparitions rapportés par les pilotes de l’armée de l’air et le dispositif de la défense aérienne et la multiplication de telles apparitions au-dessus de l’Irak à la veille de l’invasion US de ce pays en mars 2003. Des manifestations similaires auraient été détectées par les forces armées iraniennes au-dessus de la partie occidentale de l’Afghanistan juste avant l’intervention US. Cependant cet avis n’a jamais fait l’unanimité. Dans une directive spéciale traitant des règles d’engagement avec de tels objets volants non identifiés, le commandement de la défense aérienne recommande aux pilotes d’éviter l’ouverture du feu afin d’éviter la destruction des avions militaires et « de très grandes pertes civiles au sol » ; dans une autre directive, il est spécifié que les missiles Sol-Air et Air-Air utilisés contre ces objets lumineux se sont avérés totalement inutiles en raison de la vélocité subite de l’objet ciblé, laquelle dépasse de loin la vitesse des missiles en dotation au sein des forces armées iraniennes. Le rapport souligne enfin que les rapports des pilotes ayant été confrontés à de tels phénomènes offre des similitudes avec ceux de pilotes militaires de pays « amis ».

 

Source article et photos : Strategika51


%d blogueurs aiment cette page :