Interview de Luis Elizondo CNN.

30/04/2020

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

Luiz Elizondo
Crédit photo silvarecord.com

Crédit article et photo :  silvarecord.com 

Merci à l’un de nos lecteurs Gil Bert d’avoir partagé pour nous tous cette information.

Avec la récente vague médiatique concernant la réédition des vidéos Navy UFO, de nombreux commentateurs interviennent. Task and Purpose m’a demandé des commentaires et j’ai également partagé mes opinions plus en détail lors de cette interview du projet Leak avec Rex:

Plus important encore, George Knapp et Luis Elizondo ont également donné leur point de vue sur les vidéos qui seront rééditées , et certaines des informations erronées qui ont été déclarées par la porte-parole du Pentagone, Susan Gough. Indépendamment de la tournure de Mme Gough et du faux récit, la pression médiatique derrière les vidéos a été incroyable et utile pour le sujet. Même si certains mensonges étaient partagés par le Pentagone, la promotion du sujet a exposé un tout nouveau groupe de personnes aux…

Voir l’article original 2 914 mots de plus


L’incident du Nimitz en 2014, dossier déclassifié.

23/04/2020

Des pilotes de la marine américaine ont poursuivi et filmé un objet en forme de «tic-tac» blanc non identifiable en 2004.
Crédit : thesun.co.uk

Ovni Les dossiers déclassifiés – S01 – L’incident du Nimitz

 

 

Era site web Area 51 blog
©

Reportage en deux vidéos, que je vous suggère ( envoyée par notre amie Isabelle Férigo -responsable-organisatrice des repas ufologiques de Annecy ,que je remercie pour son soutien  ),à mon tour je partage ces deux  vidéos sur nos blogues, qu’elle a eu par l’intermédiaire de Ahmed EL Aïdi (représente le groupe OVNI Grenoble) , ceci concerne  l’affaire du Nimitz, Le 14 novembre 2004, des chasseurs de l’aéronavale procèdent à un exercice au Sud-Ouest de San Diego ..

 

 

Non identifié suit les enquêtes OVNI de Luis Elizondo et To The Stars Academy (TTSA). Elizondo est un ancien officier du renseignement qui a démissionné en octobre 2017. Ce même mois, l’ancien chef de Blink-182, Tom DeLonge, a annoncé la création de TTSA, une organisation axée sur la recherche de l’inconnu avec une liste impressionnante de membres . Elizondo était sur cette liste. Lors de la conférence de presse annonçant le TTSA, Elizondo a déclaré qu’il avait quitté son emploi au Pentagone parce que l’un de ses postes impliquait d’enquêter sur des cas d’OVNIS militaires et il estimait que le ministère de la Défense (DoD) ne prenait pas la question suffisamment au sérieux. .

Ovni Les dossiers déclassifiés – S02 – Une pluie d’Ovnis

Dans l’Oregon, Luis rencontre un ancien de l’US Navy présent sur la zone lors de l’incident de novembre 2004…

 


Général Dotte Charvy Parle De « Ovnis L’Evidence » – Radio Ici Et Maintenant – 1er Juin 2004

21/04/2020

Je vous propose cette bande son datant du 1er juin 2004, de la célèbre radio ici et maintenant qui laisse la parole au général Dotte Charvy qui livre des indications intéressantes pour ma part. Merci à Frère Claude pour le partage, et à mon amie Isabelle Ferigo (Organisatrice des repas UFO d’Annecy) de l’avoir ressortie.


La communauté scientifique va t-elle enfin admettre des possibilités autre que celle des sceptiques ?

21/04/2020

illustration crédit : Gentside

Les extraterrestres auraient déjà visité la Terre selon une théorie scientifique.

Article source :   Gentside (anciennement maxisciences.com ) : Par David Turner

Une nouvelle étude théorise sur la méthode d’exploration spatiale de potentielles formes de vie intelligentes.

Sommes-nous seuls dans l’univers ? C’est une question que l’humanité se pose depuis des millénaires. Mais nous n’avons jamais réussi à établir un contact ou ne serait ce qu’observer une autre forme de vie intelligente. Une récente étude publié dans The Astronomical Journal  théorise sur l’existence d’extraterrestres et explique pourquoi nous n’aurions encore pu les rencontrer.

Attendre pour avancer

D’après les chercheurs, afin de voyager efficacement de planète en planète, les extraterrestres pourraient simplement attendre que la galaxie où se trouve la planète qu’ils visent se rapproche de la leur. Ils pourraient donc attendre un très long moment avant de voyager dans l’espace, ce qui pourrait expliquer pourquoi ils n’ont pas encore visité la Terre, ou qu’ils l’aient déjà visité mais bien avant l’arrivée des humains.

Attendre que les planètes se rapprochent réduit considérablement le temps de voyage et d’efforts, mais il faut être très patient. Une fois installé sur la nouvelle planète, ils pourraient de nouveau attendre et ainsi de suite.

Un silence radio voulu

Une hypothèse mis en avant par les chercheurs est que les extraterrestres pourraient également avoir choisi de ne pas nous contacter, comme nous le faisons avec les peuples indigènes aujourd’hui, afin de les préserver et les protéger. Une étude de l’Université d’Oxford datant de 2018 indique qu’il y a 2 chances sur 5 pour que nous soyons seuls au sein de notre galaxie.

Source


Kathleen Marden – Complément d’informations sur le dossier de L’enlèvement de Betty et Barney Hill

20/04/2020

Investigations UFO et Science

Kathleen Marden
Le MUTUAL UFO NETWORK (MUFON) lui a décerné un trophée « Excellence en ufologie » en 2012. (Crédit: Harry Drew)

Vidéo d’une durée de  2H28, qui développe d abord l affaire Betty Hill « en détail ».

Olivier de Sedona de UFO Conscience propose une avec le correspondant Jean Librero (pour la traduction)  une interview de Kathleen Marden, qui est très connue dans le milieu ufologique car spécialiste des abductions ( Enlèvements par des extraterrestres.) Kathleen est Webmaster ( voir son site web)

mais surtout : 

Chercheur sur les enlèvements et contacts d’ovnis, et auteur

                   Praticienne  de l’HQHT et de l’hypnose de régression 

     Conférencière national et international  

Elle est directrice du MUFON au sein de l’équipe de recherche des expérimentateurs de MUFON depuis 2011, élargissant son équipe à 32 membres, qui offrent un soutien, une écoute sans jugement…

Voir l’article original 155 mots de plus


Ovnis : Une affaire d’états -document

15/04/2020

Photo US NAVY – 2004

Dans ce reportage le sénateur du Nevada Harry Reid confirme des cas marin, ce qui valide d’une certaine manière l’intérêt de nos recherches sur les OANI ( Observations Aquatiques Non -Identifiées )

Ovnis : Une affaire d’états

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 


Divulgation OVNI France : Un ancien directeur de la DGSE s’exprime.

11/04/2020

Logo de la DGSE. Crédit image : defense.gouv.fr/

Paris Match ||Mis à jour le

David Ramasseul.

Alain Juillet ancien directeur de la DGSE ( Direction Générale de la sécurité extérieure ) :

« Le phénomène ovni échappe à la dimension terrestre »

Dans « Ovnis: une affaire d’Etats », Dominique Filhol aborde les objets volants non identifiés non comme un folklore mais comme un sujet aussi sérieux que les scientifiques, politiques et experts qui se succèdent dans ce documentaire. Parmi eux, l’ancien directeur des renseignements à la DGSE, Alain Juillet, qui a répondu à nos questions.

C’est une première : l’ancien directeur des renseignements à la DGSE, Alain Juillet, s’exprime sans tabous sur un sujet qui, pour beaucoup, sent encore le souffre: les objets volants non identifiés. Fort de son immense expérience dans le renseignement, il prône une approche pragmatique et un esprit ouvert pour élucider un mystère trop important pour être laissé aux rêveurs et aux sceptiques dogmatiques.

SUITE


RAQCHI – Rencontre avec un peuple des étoiles- Documentaire de DEIMIAN

09/04/2020

Era site web Area 51 blog
©

Chers lecteurs,
En cette période de confinement, le temps nous est propice à nous mettre au travail sur soi, à la réflexion, « posons » nous, et revoyons les priorités, prenons le temps de lire, de regarder des documentaires, etc.

Aujourd’hui, je viens jutement de visionner l’excellent RAQCHI -Rencontre avec un peuple des étoiles de DEIMIAN et je vous le conseille vivement si comme moi vous aimez le Pérou, les constructions cyclopéennes et le peuple des étoiles. Bravo à Deimian pour cette réalisation. Nous suivons avec intérêt les  travaux de ce globe trotter aventurier.

 

 


 Vous pouvez vous procurer ce reportage en cliquant ICI.

 

Voici un avant goût avec cette bande annonce :

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici


Aviation Iranienne, Ovnis et nucléaire

08/04/2020

L’aviation iranienne a mené une étude approfondie sur les OVNIS ayant survolé les centres de recherches et les sites nucléaires iraniens entre 2008 et 2010
Image Source : Strategika 51

Le commandement militaire iranien a longtemps soupçonné que les objets volants non identifiés survolant certains sites sensibles, notamment les sites de recherche et de développement de missiles et les sites nucléaires, étaient des drones de reconnaissance secrets mais une étude approfondie sur le sujet menée par une commission des forces aériennes iraniennes datée d’avril 2010 est parvenue à des conclusion fort étranges.

Ce sujet est très important dans la mesure où des Ovnis continuent de survoler exclusivement des centrales nucléaires et des sites de recherches en Eurasie et en Amérique.

De prime abord, l’étude entame son enquête par une piste liant les OVNIS à des drones secrets US dans le cadre des opérations d’espionnage Elint et SIGINT que les États-Unis mènent en Iran depuis plus de trois décennies mais le témoignage professionnel des pilotes de chasseurs Grumann F-14 « Tomcat » iraniens ayant tenté d’intercepter ces OVNIs mettent fortement en doute cette possibilité.

Le F-14 fut l’avion de combat principal du film Top Gun (film américain réalisé en 1986 par Tony Scott, avec Tom Cruise, Val Kilmer et Kelly McGillis) que la critique la plus pertinente considère comme un film de propagande ayant boosté le recrutement dans l’aéronavale US quatre ans le déploiement massif de forces US en péninsule arabique et la seconde guerre du Golfe.

Les forces aériennes iraniennes sont les seules au monde à utiliser le chasseur Grumann F-14 Tomcat de fabrication US. L’US Air Force a retiré cet avion de combat iconique en 2006.

F-14 Tomcat de l’IRIAF

 

En page 302 du rapport, un pilote d’un chasseur Grumann F-14 Tomcat iranien décrit un objet volant non identifié volant au dessus de la centrale nucléaire d’Arak à près de Mach 7 (sept fois la vitesse du son au niveau de la mer) et donc impossible à intercepter ou à atteindre par des missiles. Un observateur du Groupe de défense aérienne d’Arak rapporte avoir vu cinq Ovnis différents ayant une vélocité très élevée que des gens locaux au sol ont également observé.

 

 

Un autre pilote à l’avant d’un F-14 (le F-14 est biplace) témoigne que c’est la première fois qu’il rencontre un tel objet dont il estime la vitesse à…Mach 10 ! Ou 10 fois la vitesse du son dans l’air ! Il précise que cet objet était entouré d’un halo lumineux similaire à celui d’un moteur à post-combustion. Le pilote souligne que cet objet devait utiliser des ondes électromagnétiques pour brouiller ou mettre hors service le radar et toute l’avionique embarquée.

Ce qui est étonnant est que lors d’une tentative d’interception, des avions de combat iraniens ont tiré des missiles Air-Air sur deux Ovnis qui ont changé de forme et de volumes. Les pilotes de chasse iraniens désignent ce phénomène sous le terme de « zooming ». La plupart des pilotes ayant pris en chasse des Ovnis évoquent une disparition subite de l’objet pris en chasse ou une accélération sidérante (passage de Mach 0.8 à Mach 7 en quelques secondes !). Un autre témoignage émanant de deux pilotes expérimentés ayant tous les deux une expérience du combat aérien lors de la guerre Iran-Irak rapportent qu’ils avaient été menacés de destruction par un ovni sur lequel ils avaient ouvert le feu. Enfin sept autres pilotes ont rapporté la perte de tout signal radio et électrique et deux une défaillance généralisée des systèmes de commandes de vol hydrauliques et électriques ayant causé des crashs lors du passage d’ovnis près des chasseurs. L’un des rapports les plus étranges évoque la prise de contrôle de l’appareil et son atterrissage sans l’intervention du pilote ou des instruments à bord.

Beaucoup de pilotes iraniens croyaient que ces ovnis étaient des drones ultra-secrets US et des analystes iraniens n’ont pas manqué de faire le lien entre les apparitions rapportés par les pilotes de l’armée de l’air et le dispositif de la défense aérienne et la multiplication de telles apparitions au-dessus de l’Irak à la veille de l’invasion US de ce pays en mars 2003. Des manifestations similaires auraient été détectées par les forces armées iraniennes au-dessus de la partie occidentale de l’Afghanistan juste avant l’intervention US. Cependant cet avis n’a jamais fait l’unanimité. Dans une directive spéciale traitant des règles d’engagement avec de tels objets volants non identifiés, le commandement de la défense aérienne recommande aux pilotes d’éviter l’ouverture du feu afin d’éviter la destruction des avions militaires et « de très grandes pertes civiles au sol » ; dans une autre directive, il est spécifié que les missiles Sol-Air et Air-Air utilisés contre ces objets lumineux se sont avérés totalement inutiles en raison de la vélocité subite de l’objet ciblé, laquelle dépasse de loin la vitesse des missiles en dotation au sein des forces armées iraniennes. Le rapport souligne enfin que les rapports des pilotes ayant été confrontés à de tels phénomènes offre des similitudes avec ceux de pilotes militaires de pays « amis ».

 

Source article et photos : Strategika51


Le COVID 19 éclipserait-il la divulgation OVNI ?

04/04/2020

covid19 – Crédit unaids.org/fr

Pas une ligne sur les ovnis, comme par hasard…

Vendredi 13 Mars 2020 À 06:49

La rédactionAlain Jourdan annonce la divulgation prochaine d’un secret jusque-là bien gardé

  • Alain Jourdan

Pas question de tomber dans les théories conspirationnistes. Mais, tout de même, il y a de quoi se poser des questions. Le coronavirus tombe à point nommé pour occulter la divulgation prochaine d’un secret que les puissants de la planète connaissent tous: l’existence des extraterrestres. Et, là, force est de constater que les médias mainstream n’en parlent pas.

Tout cela est passé sous silence, mais aux quatre coins de la planète les ufologues sont dans les starting-blocks. Ils répètent que l’heure de «la grande divulgation générale» approche. S’ils en sont convaincus, c’est qu’en 2019 le très sérieux «New York Times» a publié des témoignages de pilotes de l’US Navy qui affirment avoir vu des «objets étranges» lors de leurs vols d’entraînement sur la côte est des États-Unis entre l’été 2014 et mars 2015. Des sortes de toupies qui se déplaçaient à des vitesses supersoniques.

Si de tels témoignages commencent à fuiter, c’est que les gouvernements sont en train de préparer l’opinion publique mondiale à une révélation stupéfiante: nous ne sommes pas seuls dans l’univers et les aliens sont peut-être déjà parmi nous. Connue des seuls Illuminati, cette vérité serait sur le point d’être livrée au monde. Les ufologues en sont convaincus.

Qui va enfin oser lâcher le morceau? Donald Trump? Pas sûr. Au grand dam des experts en soucoupes volantes, le président américain a mis publiquement en doute la parole des militaires qui prétendent avoir vu des choses. Curieux, non?

Le démocrate Bernie Sanders, lui, a promis de faire des révélations s’il était élu. Encore faut-il qu’il passe la rampe de la primaire. Et, là, il est plutôt parti pour être satellisé. Comme par hasard… Les présidents américains auraient-ils peur de parler? La communauté des ufologues note que l’ancien président Bill Clinton est moins timoré. S’il ne confie pas de choses précises, il a déclaré: «Si on nous rendait visite un jour je ne serais pas surpris.» Hillary est sur la même ligne. Un aveu. Le couple sait des choses. Quant à Joe Biden, probable rival de Donald Trump en novembre prochain, force est de constater qu’il ne s’épanche pas sur le sujet des ovnis. Pour avoir fait de l’humour et plaisanté sur la supposée présence d’aliens sur Terre, son mentor Barack Obama n’a pas laissé de bons souvenirs aux ufologues.

Depuis que la science admet que l’existence d’autres formes de vie est possible en dehors de la Terre, les experts en petits hommes verts n’acceptent plus d’être raillés. Depuis quelques semaines, ils se raccrochent à l’espoir de voir surgir de nouvelles révélations de ce côté de l’Atlantique. L’armée de l’air britannique vient en effet d’annoncer la publication prochaine de dossiers confidentiels concernant des signalements d’objets volants non identifiés. Ces documents, rédigés par une section de la Royal Air Force (RAF), pourraient bien recouper les témoignages des militaires américains.

Tout le monde retient son souffle.

Crédit : 24 heures

Source


%d blogueurs aiment cette page :