L’immense téléscope chinois FAST ouvert aux astronomes du monde entier

Le 24 septembre dernier, la revue Nature a annoncé que la Chine a décidé d’ouvrir son chasseur d’extraterrestres aux astronomes du monde entier. Le télescope Aperture Spherical Radio Telescope (FAST) est le plus grand radiotélescope à antenne unique du monde et le second plus grand télescope au monde après le RATAN-600, en Russie.Il est situé dans un bassin naturel du comté de Pingtang, dans le Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine.

espace

Crédits Pixabay

Des contraintes liées à l’emplacement de l’instrument ont rendu sa construction difficile. Les ingénieurs ont mis cinq ans pour le mettre au point. La phase de test a pris trois ans. L’antenne, constituée d’environ 4.400 panneaux d’aluminium, mesure 500 mètres de diamètre.

Les astronomes du monde entier sont impatients de scruter le ciel à travers le plus grand appareil à antenne parabolique de la planète. Celui-ci présente une grande sensibilité à des phénomènes cosmiques comme les sursauts radio rapides et les pulsars.

La promesse de nombreuses découvertes innovantes

FAST est capable d’accumuler une quantité impressionnante de données. « Je suis super excitée à l’idée de l’utiliser », a confié Maura McLaughlin, une astronome de Virginie occidentale.

L’instrument devrait permettre de nombreuses découvertes innovantes. Il est conçu pour déterminer la distribution de l’hydrogène neutre dans l’univers proche et probablement les caractéristiques de la matière noire. Il devrait aussi permettre la détection d’espèces chimiques interstellaires dont l’OH, le CH3OH, et bien d’autres encore.

La détection de signaux de civilisations extraterrestres

Durant les tests, FAST a permis la détection d’une centaine de pulsars d’un coup. Ceux-ci se sont ajoutés aux deux milles déjà connus en 2017. En théorie, ce nombre ne représenterait que 3 % du nombre total. Il a aussi permis la détection de centaines de rafales radio rapides venant d’une seule source.

L’instrument pourrait également contribuer à la réalisation de l’interféromètre à très longue base, ou VLBI pour Very Long Baseline Interferometry. Il s’agit d’une technique d’interférométrie astronomique utilisée en radioastronomie. Elle permet de rassembler et de corréler les données obtenues à partir de différentes antennes.

L’un des principaux objectifs de FAST est la détection de signaux de civilisations extraterrestres. En effet, les données recueillies par le télescope pourraient enfin aider à en savoir plus sur le sujet. Néanmoins, il faudrait d’abord trouver un moyen de les stocker.

Source

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :