cas d’ovnis en Montérégie en 2017

Quatre cas d’ovnis en Montérégie en 2017Une représentation graphique de l’observation d’un PAN sur la montée Monette à Saint-Philippe en 2010 par un automobiliste.
Crédit photo : Gracieuseté –GARPAN

Quatre cas d’ovnis en Montérégie en 2017

Le lundi 12 février 2018, 21h37

Article source : lereflet.qc.ca/

Une quarantaine de phénomènes aériens non identifiés (PANS) – le nouveau terme pour désigner les ovnis – ont été observés au Québec en 2017. Quatre ont eu lieu en Montérégie. Parmi les municipalités visitées figure Saint-Philippe.   

C’est ce qui ressort du bilan annuel 2017 réalisé par le Groupe d’assistance et de recherche sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (GARPAN) envoyé aux médias. L’organisme, qui s’appuie sur le travail bénévole, été mis sur pied en 2012.

L’observation d’un PAN à Saint-Philippe n’est pas expliquée dans le rapport. Seule y figure la date, soit le 23 avril 2017. Selon Yann Vadnais, directeur du GARPAN, c’est dû au fait que l’investigation n’est pas complétée. Il a toutefois résumé l’événement à la demande du Reflet.

Une jeune témoin a observé une étrange lumière près de sa demeure alors qu’elle était à l’extérieur vers minuit et demi. Elle a aussitôt éprouvé un malaise et est retournée à l’intérieur. C’est à ce moment qu’elle a affirmé avoir aperçu un «être». Des traces, sans en préciser la nature, ont été retrouvées à l’endroit où aurait eu lieu la «rencontre».

«Ne nous prenons jamais les témoignages de manière littérale, mais nous respectons les témoins. Nous les écoutons et ne portons pas de jugement de valeur», précise M. Vadnais.

Un autre cas en 2010

Ce n’est pas la première fois qu’un témoignage d’observation d’ovnis à Saint-Philippe est rapporté, selon le GARPAN.

Le 20 septembre, 2010 vers 21h, un automobiliste qui circulait sur la montée Monette en direction de Saint-Rémi, a aperçu un triangle lumineux. De grande taille et silencieux, l’engin était composé de boules de lumières à chacune de ses pointes. Le tout se maintenait immobile à basse altitude au-dessus d’un champ le long de la route. Le témoignage recueilli par le GARPAN est disponible sur YouTube.

«Quarante jours après cette observation, le témoin est tombé malade durant trois jours. Selon sa femme, il était en transe et mentionnait qu’il était en contact avec une force supérieure. Il n’a jamais observé d’autre situation du genre», mentionne M. Vadnais.

Montérégie

Le nombre de cas pour 2017 en Montérégie est le même que ceux répertoriés au Saguenay-Lac-Saint-Jean. C’est dans la région administrative de la Capitale-Nationale où les signalements (neuf) ont été les plus nombreux. Cependant, la Montérégie demeure un lieu de prédilection pour l’observation des PANS, d’après Yann Vadnais.

«Depuis le début de l’ufologie au Québec, c’est surtout la Montérégie où l’on observe les plus de cas, notamment des boules lumineuses. Oui, le nombre élevé d’une population dans une région joue sur le nombre d’observations [il y a davantage de témoins potentiels], mais il y a quelque chose de plus dans cette région. Dans les années 1980-1990, c’est au Mont-Saint-Hilaire que les PANS étaient plus nombreux», explique le directeur du GARPAN.

Il rappelle qu’à la fin des années 1960, plusieurs observations d’êtres d’apparence humanoïdes ont été rapportées dans les secteurs d’Oka, Beauharnois, Saint-Stanislas-de-Kostka et Sainte-Marthe-sur-le-lac.

«Le GARPAN ne défend pas l’hypothèse extraterrestre pour expliquer les PANS (ovnis). Bien que la réalité de ces phénomènes représente un grand intérêt pour la science, ces phénomènes échappent encore à une explication définitive. D’où la nécessité de poursuivre la recherche», conclut Yann Vadnais.

 

À propos des signalements au GARPAN

350: Nombre de signalements que le GARPAN a reçus depuis sa création, dont plus de 75 ont mené à des investigations. Le bilan annuel du GARPAN est remis au Service canadien de renseignement et de sécurité, au ministère de la Défense nationale, à la Gendarmerie royale du Canada, à la Sûreté du Québec, et à l’Association des directeurs de police du Québec.

Les autres cas en Montérégie en 2017

Salaberry-de-Valleyfield: Le 28 juillet, à 22h25, un témoin voit apparaître dans le ciel une série de points lumineux disposés en triangle. Ces points ont la même luminosité que les étoiles environnantes. Le ciel est dégagé. L’objet, au fur et à mesure de son déplacement, cachait les étoiles. Cause possible: passage de la station spatiale internationale.

Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville: Le 30 septembre, à 18h15, une lumière forte est observée dans le ciel par plusieurs témoins. L’objet est filmé avec une caméra à haute définition. Cause possible: un ballon d’aluminium. L’enquête se poursuit.

Saint-Aimé: Le 13 novembre, à 22h15, un témoin prend des photos de la lune. Son chien montre des signes de nervosité. En le calmant, il se retourne et voit une boule verte ceinturée de petites sphères blanches. Le temps de prendre quelques clichés, l’objet a disparu.  Cause possible: indéterminée.

Source

Mise à jour Area51blog-le-14-02-2018 à 23h20.

Publicités

2 Responses to cas d’ovnis en Montérégie en 2017

  1. Patrick dit :

    Bonjour Si ovni veut dire objet volant non identifié que veut dire Pan…??? Cordialement Patrick

  2. pat 065 dit :

    Nous savons tous désormais ce que sont ces phénomènes, alors pourquoi continuer à les prétendre non identifiés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :