Divulgation OVNI – Récupération d’un métal gardée top secret

Source : L’express.co.uk

Traduction ERA pour

UFO-Pentagon-897506

Source : L’express.co.uk

L’auteur sur les OVNI, Anthony Bragalia, essaie de découvrir la vérité sur les récentes affirmations selon lesquelles le métal des OVNIS a été récupéré lors d’une enquête top-secrète du gouvernement américain sur les OVNIS et stocké dans les locaux d’un milliardaire de l’aérospatiale à Las Vegas.

M. Bragalia a demandé des documents en vertu de la Freedom of Information Act (FOIA) des États-Unis après que l’Express ait soulevé des questions au sujet des allées et venues du métal.

Jusqu’à présent, aucune image n’a fait surface du prétendu matériel, ni aucun détail sur l’endroit où il a été trouvé, ni aucun rapport de tests effectués sur celui-ci.

Il dit qu’il est «disposé et capable de poursuivre le gouvernement américain» si l’information n’est pas fournie.

Les rapports sur le métal ont émergé ce mois-ci après que le New York Times ait révélé que le département de la Défense des États-Unis avait lancé un programme top secret d’identification avancée des menaces aérospatiales (AATIP) de 2007 à 2012 pour un coût de 16,5 millions de livres sterling.

 

 

Des alliages métalliques inconnus en provenance d’un OVNI auraient été stockés.

M. Bragalia a déclaré: « J’ai des demandes de FOIA auprès de cinq agences du Département de la Défense des Etats-Unis pour la publication des résultats des tests sur les alliages d’OVNI qui selon  le New York Times seraient entre les mains du gouvernement américain. »

L’histoire a éclaté plus tôt ce mois-ci dans le New York Times, lorsque l’ancien officier de renseignement Luis Elizondo a révélé que Bigelow Aerospace avait été embauché par le gouvernement américain pour abriter dans des  « bâtiments modifiés », d’étranges matériaux semblables à du métal récupérés par le personnel militaire comme des résidus d’OVNIS, des débris, des pièces issues de crash, ou des objets accidentés.

La firme dirigée par le milliardaire Robert Bigelow a reçu d’énormes sommes d’argent du département américain de la Défense pour étudier le phénomène et s’occuper des « alliages métalliques », selon des reportages.

M. Bragalia a déclaré: « Cette admission à la récupération des débris d’OVNIS par l’armée américaine est historique.

« Les détails sont rares sur la nature précise du matériau.

« Afin de trouver et de détailler les informations sur les débris, j’oblige plusieurs agences à révéler tout ce qu’elles savent sur ces alliages potentiellement extraterrestres. »

M. Bragalia n’est pas le seul à soulever des questions sur les allégations de métal trouvé.

Jeff Wise a écrit sur Nymag.com à propos de la revendication: « La présentation directe de ces assertions implique que les auteurs les croient vraies.

« Mais ils demandent des explications: les documents produits étaient-ils crédibles?

« En quoi les bâtiments ont-ils été modifiés, et pourquoi était-il nécessaire de les modifier pour stocker ce matériel? »

Jacob Winding a déclaré sur Pastemagazine.com: « Si cela est vrai, c’est la plus grande nouvelle de notre vie: le gouvernement détient du matériel extraterrestre potentiel qui a une capacité supposée de modifier notre état physique.

« C’était fou de voir comment tout le monde semblait l’accepter et le dépasser, mais tel est le cas en 2017. »

Interrogé, le journaliste du New York Times, Ralph Blumenthal, a déclaré à MSNBC: « Comme nous l’avons rapporté, ils ont étudié certains matériaux de ces objets afin que les scientifiques puissent trouver ce qui explique leurs propriétés étonnantes …c’est une sorte de composé qu’ils ne reconnaissent pas. « 

En mai, M. Bigelow a stupéfié le monde en déclarant lors d’une interview avec l’émission d’actualités 60 Minutes de CBS, qu’il croit que des extraterrestres intelligents vivent secrètement sur Terre, et que le gouvernement le sait.

L’enquête sur les OVNI a été menée par Luis Elizondo, responsable des renseignements militaires, au cinquième étage du C Ring du Pentagone.

M. Elizondo, qui a démissionné en octobre pour former le groupe de recherche sur les OVNIS To The Stars Academy avec l’ancien chanteur de Blink 182 Tom DeLonge, a déclaré que l’effort se poursuit secrètement et qu’il a un successeur, qu’il a refusé de nommer.

Nick Pope dit que les autorités seront réticentes à divulguer toute information
Crédit photo : ufointernationalproject.com

Nick Pope, ancien enquêteur du phénomène OVNI pour le ministère britannique de la Défense, a déclaré: «Il existe des tests qui permettent de savoir si des matériaux ont été dans l’espace, comme ceux qui impliquent l’examen des rapports isotopiques ou l’ionisation.

« Ces sortes de tests sont faits sur des météorites, pour les différencier des roches terrestres.

« Si des matériaux ont été exposés aux rayons cosmiques, cela ne prouve pas qu’ils sont extraterrestres, car ils pourraient être sortis d’un satellite ou d’une fusée, mais cela réduit certainement les choses.

«Ces tests sont tellement évidents pour les chimistes et les spécialistes des matériaux qu’il n’y a aucun moyen de les éviter.

« Bigelow Aerospace doit connaître les résultats de ces tests et leurs résultats ont probablement été communiqués à AATIP. »

Il croit que ce sera pénible d’obtenir des informations.

Il a ajouté: « Les journalistes et les ufologues auront une mauvaise surprise quand ils découvriront comment de nombreuses demandes de la Loi sur l’accès à l’information liées à l’AATIP seront rejetées parce que l’information est exempte, car elle est détenue par Bigelow Aerospace, et par aucune agence fédérale.

« C’est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement place des projets particulièrement sensibles dans le secteur privé. »

Aucun rapport officiel sur les matériaux allégués n’a été publié, mais il est affirmé que des recherches ont également été effectuées sur les personnes qui ont été en contact avec le matériel pour voir s’il y avait des effets sur eux.

Le projet secret d’OVNI a été initialement financé à la demande de l’ancien sénateur Harry Reid, qui a pris sa retraite du congrès cette année.

Le démocrate du Nevada, qui était le chef de la majorité sénatoriale à l’époque, a permis à l’argent d’aller à la compagnie de son ami M. Bigelow.

Express.co.uk a approché M. Bigelow par l’intermédiaire de Bigelow Aerospace pour essayer de savoir ce qui est arrivé au matériel, s’il l’a encore, et s’il peut être photographié, ou si des rapports ou des études peuvent être publiés.

Express.co.uk a également contacté M. Reid, et M. Elizondo par l’intermédiaire de l’Académie To The Stars, demandant s’ils savent ce qu’il est advenu des matériaux.

Tous les trois doivent encore répondre.

Mise à jour Area 51 Blog le – 30-12-2017 à 15h45.

Traduction Era

Publicités

2 Responses to Divulgation OVNI – Récupération d’un métal gardée top secret

  1. évhèmère dit :

    Autrement dit, le service public a transféré certaines dépenses au Privé pour ne plus se faire emm…. par la FOIA !… Ce qui signifie que le mouvement citoyen est arrivé à un tel point « saillant » que la censure va finir par s’effondrer !… N’importe quel journaliste sait comment cela passe : on enferme quelques guignols dans une même pièce autour d’un micro et on attend que l’un des protagonistes craque !… ( çà marche toujours , voir les bd « Bruno Brazil » ou « Largo Winch … » ) !…

    Vingt millions de dollars pour des tests aux résultats « inconnus », c’est cher le budget de recherche !… D’autant plus que le pognon sort du Pentagone pour tomber dans l’escarcelle de Bigelow !… En somme, la NASA « nourrit » SpaceX, le Pentagone, Bigelow Aerospace, le « Hangar n°1 … 2  » , qui semble emmagasiner autre chose que les rapports du MUFON !… De plus, ces récits renforcent la version de David Adair, qui a été confronté à un mystérieux « moteur » dans les profondeurs de la Zone 51, à proximité de Las Vegas !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :