Ovni et Lieux

30/11/2017

Quelle est la nature de cet objet mystérieux ?[Capture d’écran Youtube]
crédit: Direct matin

Vidéo ODHTV

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Mise à jour Area 51, le : 30-11-2017 à 19h15.

Publicités

L’astéroïde ‘Oumuamua un objet naturel ?

29/11/2017

Le 19 octobre, le télescope Pan-STARRS 1 à Hawaï a repér OUMUAMUA
crédit image : fredzone.org

Article source : cnetfrance.fr/

  • Par Karyl AIT KACI ALI 
  •  
  • L’institut scientifique SETI, qui recherche l’existence de formes de vie extra-terrestres, a tourné ses télescopes vers ‘Oumuamua, l’étrange astéroïde de forme allongée venant d’en-dehors de notre système solaire.
  • ‘Oumuamua est le premier astéroïde interstellaire jamais observé. Rien que pour cela, ce dernier suscite déjà l’intérêt des chercheurs du monde entier. Mais en plus, l’étrange objet céleste découvert en octobre par une équipe d’astronomes hawaïens (d’où son nom qui signifie « messager ») a une forme allongée très peu commune, un peu comme un cigare.Il n’en fallait pas plus pour que des journalistes et des fans de science fiction se mettent à le comparer à l’astéroïde Rama, du roman d’Arthur Clarke Rendez-vous avec Rama. En même temps, il faut bien avouer qu’il y a quelques similitudes. Dans cet ouvrage, Rama s’avère être un vestige de vaisseau extra-terrestre.

    Le SETI sur le coup

    Les fans de science-fiction seront donc heureux d’apprendre que l’institut SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence = Recherche d’une Intelligence Extra-terrestre, en français) écoute actuellement l’astéroïde avec ses puissants radiotélescopes ATA et GBT pour voir si des signaux ne s’en échapperaient pas, juste au cas où. L’information nous vient du physicien James Benford. Ce dernier explique dans un article avoir discuté avec Jill Tarter et Andrew Siemion, deux membres du SETI qui lui ont confirmés ces observations.

  • Le physicien explique dans son article que si l’on exclut les explications les plus probables, il reste la possibilité qu’il s’agisse d’une sonde extra-terrestre. Celle-ci pourrait ainsi avoir pour but de collecter des données sur notre système solaire avant d’en rejoindre un autre. Benford ajoute que vu le nombre de satellites en orbite autour de la Terre, une telle sonde capterait facilement nos ondes. Il s’agit donc voir si la sonde potentielle n’envoie pas de signaux en réponse.Bien sûr, il n’y a quasiment aucune chance que l’astéroïde soit réellement un appareil extra-terrestre. D’ailleurs Karen Meech, en charge de l’équipe hawaïenne qui a découvert l’astéroïde, disait il y a deux jours au New York Times que les observations menées jusqu’à maintenant tendent à démontrer qu’il s’agit bien d’un objet naturel, mais on peut toujours rêver.
  • Source
  • Mise à jour Area 51 le : 29/11/2017 à 18h05.

Dossier: 1942-La bataille de Los Angeles des éléments complémentaires ?

22/11/2017

La photo que vous voyez ci-dessus est d’un objet qui planait sur Los Angeles dans les premières heures du matin du 25 février 1942. Les petits points blancs autour de l’objet sont des éclats d’artillerie. Cet incident s’est produit seulement trois mois après Pearl Harbor. À l’époque, on accordait beaucoup d’attention aux États-Unis et ils étaient en état d’alerte.
Crédit- anguillesousroche.com

Qui dans l’ufologie ne connait pas l’histoire de Los Angeles baptisée  » bataille de Los Angeles » ?

Ici Era a bien entendu posté concernant cette affaire. ( Cliquez sur les deux titres ci-dessous » liés aux articles »)

Des fuites de documents apportent un nouvel éclairage à l’incident de la « Bataille de Los Angeles » en 1942.

La bataille de Los Angeles – ovni 1940

Un complément d’informations a été publié sur le site web nommé anguille sous roche.

Chacun se fera son idée, mais les deux articles que nous reprenons ici méritent réflexion et  ceci posera encore autant de questions concernant la véracité de ce qui s’ est réellement produit dans la nuit du 24 au 25 Février 1942 en Californie. Il est important de reconstituer les faits. Certaines allégations sont à caution certes, mais où est la vérité? Qui dit vrai dans l’histoire ? Nous sommes bien placés pour parler de ce bémol celui qui hante les affaires ufologiques depuis que celles-ci ont  été remontées au public.

Ensemble voyons ce que propose Anguille sous roche.


 

photo reprise sur le site web Anguille sous roche

Premier article intitulé : 

 publié le : 31 janvier 2017

La photo authentique d’un gigantesque ovni surplombant Los Angeles observé par un million de témoins.

Crédit – anguillesousroche.com

“Tout est en cours d’enquête tant aux États-Unis qu’en Espagne, ainsi que dans le reste du monde. Les nations du monde travaillent actuellement ensemble dans l’investigation du phénomène ovni. Il y a un échange international de données.” – Général Carlos Castro Cavero (1979). De “UFOs and the National Security State, Volume 2”, écrit par Richard Dolan.

Bien que la citation ci-dessus date de 1976, elle s’applique également à des décennies avant. Aujourd’hui nous avons maintenant des milliers et des milliers de documents déclassifiés (même si des millions sont toujours classés chaque année par les États-Unis) qui prouvent qu’il y avait et qu’il reste un grand intérêt dans le phénomène ovni de la part des gouvernements et d’agences militaires du monde entier. Les documents indiquent que ces objets sont souvent détectés et suivis sur les radar air/sol, parfois simultanément, ainsi que visuellement confirmés par les pilotes. Ces objets effectuent des manœuvres qui défient nos lois de la physique et voyagent à des vitesses qu’aucun avion connu sur notre planète ne peut atteindre, du moins certains d’entre eux.

Voici un excellent exemple d’un document déclassifié détaillant ce qui se passe lorsque les militaires ont une rencontre avec un ovni.


“Quand le F-4 s’est approché à 25 miles nautiques, il a perdu toute ses commandes et ses communications. Lorsque le F-4 s’est détourné de l’objet et qu’il n’était apparemment plus une menace pour lui, l’avion a regagné toutes ses commandes et communications. Un autre objet lumineux est sorti de l’objet original. Le second objet se dirigeait droit vers le F-4.” (Source NSA)


Pour compléter ces documents, nous avons également des centaines de déclarations de hauts fonctionnaires de partout dans le monde, comme celle-ci :

“Il y a une possibilité sérieuse que nous soyons visités et aient été visités pendant de nombreuses années par des personnes de l’espace extra-atmosphérique, par d’autres civilisations. Qui ils sont, d’où ils viennent, et ce qu’ils veulent devraient faire l’objet d’une enquête scientifique rigoureuse et ne pas être le sujet “sensation” des journaux tabloïd.” (Source) Lord Admiral Hill-Norton, ancien chef d’état-major de la Défense, amiral 5 étoiles de la Royal Navy, président du Comité militaire de l’OTAN.


Vous trouverez Ici une vidéo d’un pilote de l’armée de l’air partageant son expérience particulière.

Qu’est-il arrivé en 1942 ?

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les rapports d’ovnis ont monté en flèche, surtout après la chute de la bombe atomique. Cela est intéressant compte tenu du fait qu’un certain nombre de documents déclassifiés indiquent des incursions d’ovnis dans plusieurs installations militaires de missiles nucléaires dans le monde entier. Le meilleur exemple et le plus connu est peut-être celui de 1967 à Malmstrom Air Force Base dans le Montana. La base contrôle un réseau géant de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), où un certain nombre de militaires hautement qualifiés ont vu un ovni rouge, rayonnant, planer à l’extérieur de la base. À ce moment-là, tous les ICBM ont eu leur alimentation coupée, y compris les générateurs de secours. Pour être clair, cela ne se produit jamais. Une conférence a eu lieu il y a sept ans au National Press Club sur ce sujet, vous pouvez le voir ici.

Voici un câble Wikileaks qui traite d’un incident en Algérie où des “machines” volantes qui “camouflent” leur forme ont été repérées près des installations militaires. Il y a trop d’exemples à citer ici.

Mais avant la Seconde Guerre mondiale, la question des ovnis était déjà importante. Nous avons même des documents historiques et des œuvres d’art d’ovnis dans l’antiquité qui sont bien documentées, vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici. Cet article particulier se concentrera sur ce qui s’est passé au-dessus de Los Angeles en 1942.

Voici les faits :

  • Plusieurs radars ont détecté un objet à environ 190 kilomètres à l’ouest de Los Angeles.
  • En quelques minutes, les batteries antiaériennes étaient en alerte.
  • Vers 2 h 20, l’objet a été traqué sur le radar à quelques kilomètres de la côte et une coupure générale de la ville a été ordonnée.
  • Peu de temps après 3 heures du matin, l’objet est apparu juste au-dessus de la ville et les batteries antiaériennes ont ouvert le feu.
  • Environ 1500 balles ont été tirées dans le ciel, pas au-dessus de l’océan, mais directement au-dessus de la ville.
  • Trois citoyens sont morts du bombardement et trois autres de crises cardiaques attribuées au bombardement.
  • Beaucoup de dégâts matériels ont été infligés.
  • Dr Bruce Maccabee, un expert en analyse photographique, a estimé que les objets faisaient environ 30 mètres de diamètre ou plus.
  • 1 million de personnes environ ont assisté à l’événement.

Audition d’une personne ayant fait partie du million de témoins

Voici un témoignage de l’événement, il s’appelait Scott Littleton, professeur d’anthropologie, Emeritus, Occidental College, Los Angeles, CA.


“Nous étions tous les deux côte à côte devant la maison, agenouillés dans l’air froid de la nuit en regardant fixement dans le ciel. Les avions que nous avions entendus n’étaient pas en vue, mais ce qui a attiré notre attention était une «chose» en forme de losange argenté, comme ma mère l’a décrit plus tard, qui était clairement visible dans les faisceaux du projecteur qui le localisaient. Bien qu’il s’agissait d’une nuit claire, au clair de Lune, aucun autre détail ne pouvait être discerné, en dépit du fait que, quand nous l’avons vu pour la première fois, l’objet était suspendu, immobile presque directement au-dessus. Son altitude est difficile à estimer, surtout après toutes ces années, mais j’imagine que c’était entre 1 et 2 kilomètres. Cela peut expliquer pourquoi nous n’avons pas vu l’éclat orange signalé par plusieurs témoins oculaires à Santa Monica et Culver City, où l’objet était apparemment beaucoup plus faible. (Un témoin suggère que cette lueur peut simplement avoir été le reflet des éclats de coquille contre le corps “argenté” de l’objet.)”


Scott Littleton Ph.D. (03-16-10) The Battle of Los Angeles

Vidéo  via Youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

L’explication officielle de l’événement allait de «rien ne s’est passé» à «des ballons», mais tous ceux qui ont étudié ce phénomène en profondeur savent qu’il a été enveloppé dans le secret depuis très longtemps et le voile commence à se lever. Le seul problème, c’est que tous les témoins ont décrit quelque chose de très différent de l’explication officielle.


“Dans les coulisses, les officiers de l’armée de l’air de haut rang sont sobrement préoccupés par les ovnis. Mais par le secret officiel et le ridicule, beaucoup de citoyens sont amenés à croire que les objets volants non identifiés sont des sottises.” Ancien chef de la CIA, Roscoe Hillenkoetter, 1960 (source).

TruthTheory


Crédit:
anguillesousroche.com

Second article publié le : 11 novembre 2017 par anguillesousroche.com

S’agit-il de la vidéo originale de 1942 au sujet de la célèbre “bataille de Los Angeles” ?

La bataille de Los Angeles, également connue sous le nom de The Great Los Angeles Air Raid, est le nom donné par des sources contemporaines à un incident survenu à Los Angeles, en Californie, au cours duquel, après le déclenchement d’alarmes à l’échelle de la ville en raison d’une attaque ennemie présumée, les défenses antiaériennes américaines ont déclenché un barrage massif de tir antiaérien, avec quelque 1400 obus tirés dans le ciel au-dessus de Los Angeles pendant la soirée effrénée.

L’incident s’est produit moins de trois mois après que les États-Unis se sont joints à la Seconde Guerre mondiale à la suite de l’attaque contre Pearl Harbor par la marine impériale japonaise, et un jour après l’attentat à la bombe d’Ellwood, le 23 février.

Au début, on croyait que le tir antiaérien avait été déclenché en réponse à une attaque des forces aériennes japonaises, mais lors d’une conférence de presse peu après, le secrétaire d’État à la Marine américaine Frank Knox a qualifié l’incident de “fausse alerte.

Les journaux de l’époque ont publié une série de reportages et spéculé sur les dissimulations.

Certains ufologues ont même prétendu qu’un énorme barrage de tirs antiaériens ne visait pas les bombardiers japonais, mais des vaisseaux spatiaux extraterrestres.

Mais, comme il semble que toutes les “bonnes observations d’OVNI” ne sont que des ballons météorologiques, en 1983, le United States Air Force History Office a attribué l’événement à un cas de “nerfs de guerre” probablement déclenché par un ballon météorologique perdu et exacerbé par des fusées éclairantes et des éclats d’obus provenant de batteries voisines.


Le représentant Leland Ford de Santa Monica a appelé à une enquête du Congrès, disant :”… aucune des explications données jusqu’à présent n’a écarté l’épisode de la catégorie de ‘mystification complète’… il s’agissait soit d’un raid d’entraînement, soit d’un raid pour semer la panique chez 2.000.000 de personnes, ou un raid d’identité erroné, ou encore une incursion pour établir les bases politiques nécessaires à l’élimination des industries de guerre du sud de la Californie.”


Is this the Original footage of the Battle of LA UFO incident?

Est-ce la séquence originale de l’incident de la bataille avec un OVNI?

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Cependant, en se basant principalement sur une imagepubliée dans le Los Angeles Times du 26 février 1942, les ufologues du monde entier pensent que l’armée américaine n’a pas tiré sur un ballon météorologique ou des bombardiers japonais à la fin du 24 février jusqu’au début du 25 février, mais sur un véritable OVNI en forme de soucoupe.

Les ufologues affirment que la photo montre clairement des projecteurs focalisés sur un vaisseau spatial extraterrestre.

Source : Ancient Code

Source reprise

 


LOGO- AE CREATION-Alex Esco

A notre petit niveau nous essayons de suivre les affaires.  Certains dossiers ressurgissent lorsque des informations ou des allégations supplémentaires nous parviennent d’une manière ou d’une autre. Notre rôle est de regarder, mais aussi de partager si ceci peut aider pour  une éventuelle reconstitution. Bien sûr si certains d’entre vous possèdent la confirmation de ce qui est présenté ou une contradiction, nous sommes preneurs tant que ceci soit sérieux dans le respect d’autrui et si possible prouvé. Ainsi puissions nous faire évoluer les recherches . Chacun apportant sa toute petite contribution est une bonne chose.

Merci à vous ici de nous suivre et de nous encourager. Cordialement ERA & Sylvain.

 


Références:

Ancient Code

anguillesousroche.com

NSA

truththeory.com

Collective Evolution

Search All NYTimes.com
Mise à jour Area 51 blog, le : 22/11/2017 à : 12h55.
 

 


Le signal, destiné à une hypothétique civilisation extraterrestre, est basé sur une « grammaire cosmique » qui se veut universelle.

21/11/2017

DANIELLE FUTSELAAR / METI.
Une vue d’artiste de l’exoplanète GJ 273b, où le Meti a envoyé un signal radio composé de 0 et de 1.

Des scientifiques ont envoyé un message dans l’espace (et rêvent d’une réponse dans moins de 25 ans)

Article source : huffingtonpost.fr

Par  Gregory Rozieres Journaliste sciences et technologies, responsable de la rubrique .C’est Demain -le : 16/11/2017 11:58


Le signal, destiné à une hypothétique civilisation extraterrestre, est basé sur une « grammaire cosmique » qui se veut universelle.

ESPACE – « E.T. téléphone maison. » Ou plutôt « E.T. es-tu là? » C’est en substance la question qu’ont posée un groupe de scientifiques et d’artistes, en envoyant un message, un signal radio, dans l’espace. La cible? GJ 273b, une exoplanète située à 12,4 années-lumière de la Terre. La porte à côté, à l’échelle de la galaxie. Une initiative polémique, qui ne manquera pas de faire réagir, même si les chances d’obtenir une réponse sont, au mieux, infinitésimales.

 La scène s’est déroulée en Norvège, du 16 au 18 octobre. L’antenne radio EISCAT a émis pendant plus de 30 minutes sur trois jours un code binaire, composé de 0 et de 1, bien particulier à destination d’hypothétiques extraterrestres.
 C’est ce qu’a annoncé ce jeudi 16 novembre le Meti, une organisation scientifique. Son appellation est une référence au vénérable Seti, un institut international qui scrute le ciel à la recherche d’un signal artificiel depuis les années 60 (mais n’a toujours rien trouvé). C’est tout le paradoxe de Fermi, qui passionne les scientifiques, à découvrir dans la vidéo .

 Le Meti, lui, veut passer à la vitesse supérieure. Si l’écoute ne fonctionne pas, pourquoi ne pas essayer de parler? C’est le but de ce message, qui n’est bien sûr pas le premier à être envoyé dans l’espace. Le plus célèbre, et l’un des plus puissants, est celui du télescope Arecibo, propulsé vers l’amas d’Hercule, à 22.000 années-lumière de distance, en 1974.

 Un message simple

Il y a pourtant plusieurs choses nouvelles dans cet envoi, fruit de la collaboration entre le festival de musique espagnol Sonar, à l’occasion des 25 ans de l’événement, et le Meti. Si ce message participe, comme les précédents, à une démarche artistique (18 chansons ont été transmises en octobre), il y a une volonté plus scientifique derrière, explique au HuffPost l’astrobiologiste Douglas Vakoch, fondateur du Meti.

Le message envoyé à GJ 273b est un « tutorial mathématique et scientifique », précise cet ancien membre du Seti. Jusqu’alors, les quelques signaux artificiels envoyés dans l’espace étaient basés sur notre alphabet, sur nos musiques, sur nos sens. Ici, le message envoyé utilisé « Lincos », une sorte de « langue cosmique » imaginée par le mathématicien Hans Freudenthal en 1960.

L’idée: le signal radio est conçu comme un dictionnaire abstrait, présentant d’abord notre façon de concevoir les opérations mathématiques les plus simples, avant de se complexifier, petit à petit.

De plus, le message a été répété sur trois jours, pour être certain que d’hypothétiques observateurs lointains ne croient pas à une coïncidence, à un simple « bug », comme ceux qui déçoivent régulièrement les astronomes terriens.

Une réponse rapide, mais très (très) hypothétique

Enfin, l’exoplanète visée, GJ 273b, est l’une des plus proches de la Terre à être considérée comme possiblement habitable. C’est à dire située à la bonne distance par rapport à son étoile pour l’apparition, à la surface, d’eau liquide (essentielle au développement de la vie que nous connaissons).

GJ 273b, qui orbite autour de l’étoile de Luyten est située à 12,4 années-lumières. Cela représente quelque 117.000 milliards de kilomètres. Cela peut sembler gigantesque, mais à l’échelle de notre galaxie, qui fait quelque 1,5 million d’années-lumière, c’est la porte à côté.

« Nous avons choisi l’étoile de Luyten car c’est la plus proche qui peut être ciblée par le transmetteur Eiscat », explique Douglas Vakoch. En effet, Proxima b, l’exoplanète découverte l’année dernière et située à moins de 5 années-lumière, n’est pas visible depuis la Norvège, où se trouve l’antenne utilisée par le Meti.

Il faudra donc 12,4 années au signal (qui voyage à la vitesse de la lumière) pour atteindre GJ 273b. Potentiellement, cela veut dire que si d’hypothétiques extraterrestres écoutaient le message et décidaient d’y répondre, nous pourrions recevoir leur communication d’ici moins de 25 ans.

Sauf que, même Douglas Vakoch le concède, les chances sont infinitésimales. « Pour cela, il faudrait que la galaxie toute entière soit remplie de vie intelligente. Si ce n’est pas le cas, il faudra sonder des centaines, voire des milliers d’étoiles, avant d’avoir une chance réaliste de recevoir une réponse. »

Bouteille à la mer

A laser beam launched from VLT´s 8.2-metre Yepun telescope crosses the majestic southern sky and creates an artificial star at 90 km altitude in the high Earth´s mesosphere. The Laser Guide Star (LGS) is part of the VLT´s Adaptive Optics system and it is used as reference to correct images from the blurring effect of the atmosphere. The picture field is crossed by an impressive Milky Way, our own galaxy seen perfectly edge-on. The most prominent objects on the Milky Way are: Sirius, the brightest star in the sky, visible at the top and the Carina nebula, seen as a bright patch besides the telescope. From the right edge of the picture to the left, the following objects are aligned: the Small Magellanic Cloud (with the globular cluster 47 Tucanae on its right), the Large Magellanic Cloud and Canopus, the second brightest star in the sky.
crédit -ESO

 Mais alors pourquoi envoyer une telle bouteille à la mer? « Une seule a peu de chance d’atteindre son public. Mais si vous envoyez des milliers ou des millions de bouteilles, l’une d’elle pourrait bien s’échouer sur une côte cosmique habitée par une civilisation avancée », veut croire Douglas Vakoch.Tous les scientifiques ne sont pas de cet avis, loin de là. « Je trouve que c’est un peu du gadget. La chance d’une réponse est extrêmement faible », estime Jean Schneider, astronome au CNRS. D’abord, car c’est un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais aussi car « même si on utilise un langage mathématiques, cela reste anthropomorphe. On ne sait pas quelle pourrait être la psychologie, la science » d’éventuels extraterrestres, précise-t-il.

Le chercheur privilégie plutôt d’écouter au maximum l’espace, à la recherche de « fuites technologiques, de messages non-intentionnels ». Autre piste prometteuse pour Jean Schneider, qui a mis au point l’un des catalogues les plus complets d’exoplanètes: le projet Starshot de Stephen Hawking, qui ambitionne d’envoyer de minuscules vaisseaux vers des exoplanètes proches. Une « démarche d’explorateurs ».

Le risque d’une réponse

Jean Schneider ne veut pour autant ni décourager, ni interdire ce genre d’initiative. Ce qui n’est pas le cas d’autres scientifiques. Depuis que le Meti a annoncé qu’il comptait tout faire pour contacter d’hypothétiques extraterrestres, en 2015, des voix se sont élevées contre cette idée.

Un débat qui peut se résumer ainsi: si nous envoyons des messages dans l’espace, nous signalons notre présence à de potentielles civilisations avancées, sans rien savoir d’elles. Et si des aliens à la technologie avancée envahissaient notre monde en remontant à l’origine du message? C’est un peu ce que redoute Stephen Hawking.

L’astrobiologiste Dirk Schulze-Makuch affirme lui que les conséquences de ce genre de message sont si grandes que l’envoi d’un tel signal devrait faire l’objet d’un débat citoyen et ne pas être simplement décidé par « un petit groupe de scientifiques« .

Si Douglas Vakoch aimerait que l’ONU « mette en place une grande discussion internationale sur la question », il estime pourtant qu’en attendant, les scientifiques « ont la responsabilité d’encourager cette discussion« . Le Meti avait ainsi évoqué la question lors de différentes conférences cette année.

Ce qui n’empêche pas l’organisation de continuer à lancer ses bouteilles à la mer. En avril, une nouvelle salve de signaux sera envoyée vers GJ 273b. D’autres planètes proches, comme Ross-128b, découverte récemment, seront également visées.

Et pour Douglas Vakoch, même si ces messages restent sans réponse, le fait d’arriver à réussir un tel projet, qui se pense sur des décennies, voire des siècles, sera déjà une victoire pour une « humanité qui n’est pas très forte pour agir sur du temps long« .

Source

Mise à jour Area 51  blog-le 21-11-2017 à 13h10


Petite approche autour du sujet O.V.N.I.S et des O.A.N.I.S

21/11/2017

Discussion sur le thème des OANIS avec Yves Herbo du site web Sciences-Faits-Histoires.

OANI/ OVNI enquête méthode réflexion
Crédit:
éditions Saint-Martin

Yves Herbo a souhaité un petit entretien autour du thème complexe des OVNIS et des OANIS, avec Era nous avons accepté pour vous ce libre échange.

Nous avons partagé quelques informations avec Yves depuis que nos sites web sont devenus partenaires ceci, remonte à quelques années déjà .

Son travail est aussi intéressant, car Yves  passionné de mystères dont celui entourant le phénomène OVNI. Yves s’est spécialisé dans l’archéologie et l’archéologie dite interdite, celle qui ne dit pas tout.  Son site web  ( SFH) traite grandement les trouvailles, les recherches et les questions liées sur le sujet des anciennes civilisations etc.

Ci-dessous vous avez notre entrevue en vidéos directement chez Yves Herbo.

Mardi 21 novembre 2017 à  10h15 – ©2017


OVNI-OANI : Entrevue avec Era & Sylvain Matisse


OVNI ou phénomène observé dans 3 pays ?

21/11/2017

crédit photo:
latest-ufo-sightings.net

Source article : Latest UFO sightings traduction pour


 

Une observation en Allemagne a mis à contribution les autorités de ce pays à cette mi-novembre 2017.

Une étrange boule de feu survole la ville de Hoeschen. Christian Hoppe,  le porte-parole du contrôle aérien allemand, déclare: « ce n’était pas un aéronef,   je ne peut  rien dire d’autre. »

Ce phénomène  a aussi été observé en , Italie et en Suisse. Les témoins rapportent avoir vu l’OVNI s’éclaircir et devenir vert et bleu. La police allemande en déduit qu’il s’agissait certainement d’un corps céleste.

La plupart des témoins étaient situés autour des régions allemandes de la Sarre, du Bade-Wurtemberg et du sud de la Hesse.

Suite


Rencontres Ufologiques du Nord samedi 18 novembre 2017 à Roubaix

16/11/2017

Réunion du R.U.N. du samedi 18 novembre 2017

Ordre du jour :

 

Les observations :

-Enquête de notre collègue Bernard L.  sur une observation recueillie cet été.

-Observation à Tourcoing le samedi 28 octobre 2017 signalé sur Fr3, avec évaluation du cas par notre photographe Alain Courtel.

-Observation à Bruxelles le 4 novembre 2017 voir notre collègue de Belgique Daniel Recolet.

-Compte rendu de la conférence de Ronchin du 6 novembre 2017 réalisée à l’initiative de notre collègue Pascal O.

-Commentaires sur l’article d’un scientifique proposant une théorie, expliquant « le paradoxe de Fermi »

-Présentation des « Notes techniques » publiées par le GEPAN avec un exposé sur deux de leurs enquêtes.

À bientôt.

Bien cordialement

J.P. D’Hondt

 

 

Nos informationsBlog Area51

Portable : 06 62 73 90 89

Pour accéder à nos réunions : Restaurant café brasserie Le Broutteux :

Métro Ligne 2 : Arrêt « Eurotéléport » : Métro Transpole

Si vous venez en voiture, Attention, le parking en face est payant :

Parkings gratuits : Ville de Roubaix->Sur cette page cliquer sur l’onglet « Recherche » et saisir parkings en précisant après « centre »

Nos correspondants :

 


%d blogueurs aiment cette page :