Il y a des observations d’ovnis partout, et ce livre le prouve

Publié le 24 4 2017 par le  New York Times

Traduction Era

 

Une manifestation à Washington, D.C., en 1995 devant les bureaux du  General Accounting Office. Credit Joshua Roberts/Agence France-Presse — Getty Images

 

SYRAKUSE – Pourquoi les observations d’objets volants non identifiés dans le pays ont-elles plus que triplé depuis 2001 ? Pourquoi signale-t-on plus  observations d’O.V.N.I.s  en juillet ?   Pourquoi relève-t-on un pic au Texas en 2008, ou au Nouveau-Mexique en septembre 2015 ?

Et comment, dans le monde, ou à partir de là, Manhattan a-t-elle accumulé le deuxième record d’observations d’ovnis du siècle  pour l’État de New York ?

Ces questions et beaucoup d’autres émergent du premier résumé statistique complet des rencontres dites «rapprochées»: 121 036 comptes-rendus de témoins, organisés par comté dans chaque État et District de Columbia, de 2001 à 2015.

Le compendium improbable, « U.F.O. Sightings Desk Reference » est le travail d’un couple de Syracuse qui a recoupé  des données désordonnées des rapports d’ovnis recueillis par  deux organisations bénévoles : le Mutual U.F.O. Network, ou Mufon, et le National U.F.O. Reporting Center, ou Nuforc.

« C’est la référence en matière d’OVNIS que les ufologues rêvaient d’avoir »  a déclaré Gordon G. Spear, professeur émérite de physique et d’astronomie à L’université d’Etat de Sonoma  en Californie.

Le livre ne contient pas de récits narratifs ou anecdotiques, seulement 371 pages de diagrammes et de graphiques qui coupent et découpent la géographie et le calendrier des incidents et les différentes formes que les témoins ont signalés: cercles volants, sphères, triangles, disques, ovales, cigares.

Beaucoup d’observations se révèlent explicables, disent les auteurs, mais un petit pourcentage défie la raison.

Les auteurs sont Cheryl Costa, 65 ans, ancienne technicienne militaire et analyste aérospatiale, et son épouse, Linda Miller Costa, 62 ans, bibliothécaire au Collège Le Moyne et ancienne bibliothécaire à l’Académie nationale des sciences, à la NASA et à l’agence de protection environnementale.

Travaillant sur les ordinateurs au milieu des tables à coudre dans le salon de l’étage – la salle la plus chaude dans leur maison centenaire, – les deux week-ends passés pour les 16 derniers mois extrapolant les chiffres des rapports d’observations et la présentation des graphiques.

 Cheryl Costa rédigeait  New York Skies, un blog ufologique pour le  The Syracuse New Times, lorsque les  Costas ont décidé d’étendre leurs rapports d’ Observations d’ovnis à tout le pays. « Nous voulions faire notre part pour la divulgation », a-t-elle dit. « C’est quelque chose que le gouvernement aurait dû faire ».

Les  Costas savent que certains trouveraient que c’est une manière étrange de passer ses week ends. Mais elles disent toutes les deux avoir elles mêmes observé des ovnis et veulent   détoxifier le sujet.

“nous faisons de la recherche scientifique ,” déclare Cheryl Costa . “Ce qui est fou n’est pas prêt à intéresser la recherche.”

Elle s’est jointe à la collaboration, ayant servi en tant que poseur de câbles (technicienne) pour l’armée au Vietnam, et ensuite à bord d’un sous marin dans la Marine, en tant qu’homme avant de subir une chirurgie pour changer de sexe dans les années 1980. Ordonnée nonne Bouddhiste, elle dirigeait un groupe de théâtre au Maryland lorsqu’elle rencontra Linda. Elles  se sont mariées en 2011.

Les chasseurs d’ovnis se sont félicités de leur publication.

“Avec ce compendium, Cheryl et Linda Costa ont rappelé au public et aux médias que le phénomène extraterrestre continue sans relâche,” déclare Stephen Bassett, fondateur et Directeur exécutif du  Paradigm Research Group, qui fait pression pour la divulgation  officielle des rapports sur les ovnis.

Cheryl Costa, à gauche, et Linda Miller Costa, les auteurs de  “U.F.O. Sightings Desk Reference.” Credit Heather Ainsworth for The New York Times

Réfutant une perception commune selon laquelle les observations d’ovnis  sont en déclin, le livre des Costas montre que les observations ont augmenté par vagues, à 11 868 à l’échelle nationale en 2015 par rapport à 3 479 en 2001. Seule une petite fraction des observations est réellement signalée au Mufon ou au  Nuforc.

Leur travail d’amour concerne les chiffres, juste les chiffres, et les Costas s’abstiennent de spéculer sur ce qui se passe exactement. « Nous ne savons vraiment pas », a déclaré Linda Costa. « Mais tous ces gens voient ces choses. »

Le gouvernement a officiellement abandonné les affaires d’ovnis en 1968, avec la découverte du rapport Condon de l’Université du Colorado selon lequel  il n’y avait rien d’important à enquêter, même si quelque 30 pour cent des incidents étaient inexpliqués.

 Les 500 enquêteurs bénévoles du Mufon, cependant, continuent de consulter beaucoup des observations signalées au groupe. Roger Marsh, un porte-parole du Mufon, a déclaré que sur les 270 cas sur lesquels son groupe a enquêté à Manhattan de 2002 à 2016, 44 ont échappé à toute explication rationnelle  et sont restés «inconnus».

L’un des plus intrigants a eu lieu l’après-midi du 17 septembre 2011, quand un homme, depuis la terrasse sur le toit du New Museum (Nouveau musée d’art contemporain) sur la Bowery, a photographié un objet qui se déplaçait rapidement, en forme de diamant  avec des hublots et des lumières bleues et rouges clignotantes contre l’horizon du TriBeCa 

Selon le Mufon, ça ressemblait à un objet volant inconnu photographié à Round Rock, Texas, deux semaines plus tôt.

Les Costas ont répertorié 426 observations dans le comté de New York de 2001 à 2015, deuxième dans les chiffres de l’état, derrière le comté de Suffolk, sur la pointe de Long Island, avec 554 observations. Comment de nombreuses observations dans le noyau le plus dense de la nation et autour de ses stations balnéaires les plus toniques ont-elle Échappé à une notoriété plus large n’est qu’une partie du mystère.

 Pour les passionnés d’Ufologie les pages de graphiques et de statistiques représentent un trésor de détails difficiles à trouver.

 Le district de Columbia, avec 9 856 personnes au km2, avait le moins d’observations: 154. (Un coup politique  de l’espace ?) Le Wyoming, avec 5,8 personnes au km2, avait plus du double de ce chiffre : 337.

 Les boules de feu représentaient près de 8 pour cent des observations en Indiana (230) et moins de 5 pour cent au Colorado (157).

 La Californie, l’État le plus peuplé, est en tête des rapports d’observations d’ovnis du pays  (15 836, plus que les deux prochains états, la Floride et le Texas, réunis). Le comté de Los Angeles a eu plus d’observations que 40 états, suivi du comté de Maricopa, Arizona, qui comprend Phoenix.

 La population ne parvient pas à expliquer les chiffres de manière définitive, a déclaré Costas. L’État de Washington, avec 6,7 millions de personnes selon le recensement de 2010, se classe n ° 4 dans les observations, devant la Pennsylvanie, avec 12,7 millions de personnes et New York State, avec 19 millions.

Les Costas   proposent plutôt des théories, les chiffres peuvent refléter le beau temps de la côte Ouest,  qui attire plus de personnes à l’extérieur où elles peuvent repérer des ovnis. Les observations à l’échelle nationale ont atteint leur sommet en juillet, selon eux et ont été enregistrées  entre décembre et février.

 Pourtant, dans le Mississippi, . Les rapports d ‘O.V.N.I.S ont augmenté en janvier et novembre; Au Nouveau-Mexique, en septembre.

 La rupture difficile par plus de 3000 comtés du pays a été remarquable pour la révélation de vagues d’observations dans des régions éloignées, des endroits où on ne mentionne presque jamais les OVNIs. Mais chaque comté aux États-Unis semble avoir vu au moins un OVNI.

 En fin de compte, remarquent les Costas,  les pics d’observations peuvent s’expliquer  par la couverture médiatique.

Publicités

One Response to Il y a des observations d’ovnis partout, et ce livre le prouve

  1. zagros dit :

    La Terre est devenue un lieu de visite pour les voyages organisés d’ET…!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :