Lumières dans le ciel de Montpellier

30/08/2016

Info envoyée par notre amie Katia, à première vue il s’agirait de Lanternes…

gif

Source : Midi Libre

Un Montpelliérain a filmé une drôle de scène ce samedi 27 août : des ovnis au-dessus du domaine de Verchant dans le quartier du Millénaire. Que s’est-il passé exactement ? Eléments de réponse.

Des objets volants non identifiés (ovni) ont-ils parcouru le ciel de Montpellier ? C’est la question que se pose un photographe Montpelliérain, présent au domaine de Verchant dans le quartier du Millénaire samedi soir. Sur une vidéo postée sur son compte Facebook (voir ci-dessous), on peut effectivement distinguer d’étranges lumières parcourant le ciel. Au début de la séquence, rien d’anormal, puis une traînée de points lumineux, visiblement bien en-dessous des étoiles, apparaît et se déplace. Sur Internet, plusieurs témoignages ont fait état du même phénomène le même jour.

Un lâcher de lanternes ?

« Je n’avais jamais observé de phénomène, et me demandais toujours si ce n’était pas un montage vidéo…Maintenant je ne peux plus le dire… » témoigne le photographe sur son Facebook. S’agissait-il d’un lâcher de lanternesthaïlandaises comme l’on en voit régulièrement ou de ballons quelconques ? Les images ont été montrées à Thierry Gaulin, président de l’association ufologique Ovni-Languedoc basée à Montpellier. « Après avoir vu la vidéo, je pense que ce sont clairement des lanternes thaïlandaises. La forme, la couleur correspondent, le déplacement aussi, avec des variantes selon l’altitude et la direction des vents qui évolue » explique le spécialiste.

Selon le Groupe d’études et d’informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (Geipan), dépendant du Centre national d’études spatiales (Cnes) basé à Toulouse, les lanternes ont l’habitude de surprendre les témoins de ce genre de scène. « La luminosité d’une étoile très brillante, une couleur jaune-orangé, voire blanche, rouge ou violet, un déplacement au gré du vent, sont caractéristiques des lanternes thaïlandaises » corrobore le Geipan.

Source exacte à déterminer

Reste à savoir d’où provenaient réellement ces lanternes. Pour Thierry Gaulin, la piste privilégiée est celle d’un lâcher sur la plage privée du Spot à Frontignan. Une animation de ce type avait bien lieu sur place pour la soirée Full MoonParty, de l’association Les 3 Grâces, samedi 27 août dans la soirée. Contactée, l’association confirme mais indique, en revanche, avoir lâché moins de dix lanternes. Or, la vidéo montre plus d’une dizaine de points lumineux.

Le mystère n’est donc qu’en partie résolu. Pour écarter ou non la piste frontignanaise, « il reste à vérifier les vents entre la plage du Spot et le lieu de l’observation » détaille Thierry Gaulin. L’association Ovni-Languedoc compte aussi envoyer une équipe sur les lieux afin d’en savoir plus sur ce lâcher de lumières. D’après les données publiées par le Geipan fin janvier, les phénomènes aérospatiaux non identifiés (terme scientifique pour parler des OVNI) représentaient 13 % des signalements en France (voir infographie). Du côté d’Ovni-Languedoc, les témoignages sont nombreux et certains restent inexpliqués. « C’est ce qui nous pousse à poursuivre dans notre passion ».

Source et voir la vidéo

gif

Mise à jour Area 51 blog, 30/08/2016 à 11h00.

area2

Publicités

Un « puissant signal » détecté dans l’espace

30/08/2016

Source : 7/7.BE

deep sky astrophoto © thinkstock.

deep sky astrophoto
© thinkstock.

La détection d’un « puissant signal » par un radio télescope russe en 2015 qui scrutait la voûte céleste en quête de signes d’intelligence extraterrestre suscite un grand intérêt dans la communauté scientifique.

Ce signal, dont les caractéristiques pourraient laisser penser à une transmission d’une intelligence extraterrestre, pourrait tout aussi bien être une interférence radio ou le résultat d’un phénomène naturel, a rapporté ce week-end le site spécialisé Centauri Dreams, rendant publique pour la première fois cette observation.

Qui sait…?
« Personne ne prétend qu’il s’agit d’une transmission d’une civilisation extraterrestre mais cela vaut certainement la peine de l’étudier davantage », écrit Paul Gilster, auteur de ce site qui couvre les recherches scientifiques portant sur l’exploration de l’espace lointain. Ce dernier a révélé cette découverte après avoir vu une présentation sur le sujet par l’astronome italien Claudio Maccone.

À 95 années lumière de la Terre
Le signal provient de la direction d’une étoile similaire au soleil qui se trouve dans la constellation d’Hercules (HD164595) à environ 95 années lumière de la Terre. Les scientifiques savent que cette étoile compte au moins une planète et pourrait en avoir d’autres. Le signal a été détecté le 15 mai 2015 par le radiotélescope RATAN-600 dans la république russe de Karachay-Cherkessia près de la frontière avec la Géorgie.

Suffisamment intéressant
L’équipe d’astronomes menée par Nikolai Bursov de l’Académie russe des sciences précise qu’il est trop tôt pour en déterminer la nature et la provenance. Mais ils estiment qu’il est suffisamment intéressant « pour demander à ce qu’il fasse l’objet d’une observation permanente », écrit Paul Gilster. Cette découverte devrait faire l’objet d’une discussion au 67e Congrès Astronomique International qui doit se tenir à Guadalajara au Mexique le 27 septembre.

Civilisation plus avancée que la nôtre?
Selon les chercheurs, si ce signal radio provenait d’une antenne isotrope qui rayonne dans toutes les directions, il s’agirait alors d’une civilisation beaucoup plus avancée que la nôtre, dite « Kardashev de type II », selon ces scientifiques. Si le signal provient d’une bande d’émissions étroite orientée vers notre système solaire, cela pourrait être une civilisation plus proche des humains.

Fréquences
Selon Nick Suntzeff, un astronome de l’Université A and M du Texas, cité par la revue spécialisée Ars Technica, ce signal de 11 gigahertz se situe dans les fréquences utilisées par les militaires. « Si j’étais à la place de ces astronomes je continuerais les observations mais sans trop d’illusion étant donné la forte possibilité qu’il pourrait s’agir de quelque chose de militaire », a-t-il dit.

Précédent
Cette détection est comparée à celle du signal « Wow » capté en août 1977 par un radiotélescope américain ou plus récemment à l’observation controversée de l’étoile Tabby autour de laquelle des astronomes pensaient avoir observé des structures géantes construites par une civilisation avancée.

Source

gif

Mise à jour Area 51 blog, 30/08/2016 à 10h00.

area2


Journal de saône et loire présente OANI/ OVNI enquête méthode réflexion

29/08/2016

 Sylvain dans le JSL (Journal de Saône et Loire)   🙂

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

PDF-Page_13-edition-de-montceau-les-mines_20160829 (1)pdf

Cliquez ci-dessus sur l’image PDF pour lire le document

Je remercie le journal de Saône & Loire pour cet article et sa correspondante Madame Hubert .F.

Document sous copyright ©

Voir l’article original


Affaire du plateau d’ Albion

28/08/2016

Note adm:cropped-area51png-e1472377848932.png

Dimanche 28 Août 2016 à 12h30:

Un visiteur de mon site web a connu le plateau d’Albion en tant que militaire et a vécu des faits là bas .

Seulement, d’après lui l’affaire concernant ce site stratégique a été dénaturée.

Nous laissons Michel Forest s’exprimer à travers ce document réalisé par ses soins et nous autorisant à le publier ici afin que la lumière soit faite concernant cette histoire. Nous le remercions pour ce partage de l’information ( mise au point). 

Vous aurez aussi remarqué le changement de design, après huit ans d’existence , Area51 blog s’offre un petit lifting grâce à Alex Esco que j’en profite pour remercier. 🙂  Je remercie également les internautes, vous êtes plus de huit millions à avoir visité ce site, dont la ligne directrice que je me suis fixée est de rassembler toutes les tendances qui sont aux antipodes les unes par rapports aux autres dans le courant de pensée. Je suis attachée aux valeurs humaines et c’est ainsi qu’Area51blog a vu le jour, continue et continuera. N’oublions pas le point commun qui nous unit : l’épineuse énigme OVNI/OANI.

Cordialement,

Era

Cliquez sur l’image PDF pour lire le document

fichier-pdf (1)

©Affaire Albion 

gif

Mise à jour Area 51 blog, 28/08/2016 à 12h00.

cropped-unnamed-e14723770331251.png


Bataille sous marine entre forces navales russes et extraterrestres ?

21/08/2016

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

La plupart des contacts étaient avec des sous-marins russes affirment les auteurs. Crédit image: express.co.uk/La plupart des contacts exotiques  avaient lieu avec des sous-marins russes affirment les auteurs.
Crédit image: express.co.uk/

Article source: express.co.uk – traduction Era pour oanis

Par JON AUSTIN
Publié le : Mercedi 17 aout 2016 à 16: 25   Miseà jour  Mercredi17 aout : 16:44
« Une guerre froide » SECRÈTE dans les profondeurs glaciales de l’océan a eu lieu entre les extraterrestres et les russes
 Des dossiers détaillant de mystérieux osnis (objets submersibles non identifiés) –  sont maintenus étroitement sous les verrous au Kremlin , selon les auteurs ufologues Paul Stonehill et Philip Mantle. Tous les deux déclarent avoir obtenu la divulgation de détails sur certaines rencontres entre des sous-marins russes et des objets gigantesques inexpliqués. Ils croient que le gouvernement russe a tenté de discréditer tout témoin qui s’exprimait en public afin de dissimuler les preuves de ce qui se passait sous la surface.
 
Dans leur dernier livre : Russia’s USO Secrets: Unidentified Submersible Objects in Russian…

Voir l’article original 688 mots de plus


Présidents Américains et UFO 2ème partie

20/08/2016

111342108.to_resize_150x3000

 

area51blog

Nous partageons la suite de l’article  intitulé Initiative Rockefeller 1993-1996 de Michel Ribardière.

gif

Article source AIRPLANE

Article publié avec l’aimable autorisation de l’Association 3AG (Association des Anciens Agents du Centre Spatial Guyanais)

Article rédigé par Michel Ribardière

Retour à « Présidents Américains et UFO 1ère partie » ==> Cliquez ici
Bientôt « Présidents Américains et UFO 3ème partie » ==> Cliquez ici

2EME PARTIE
Jimmy Carter (1977-1981)

En 1969, Jimmy Carter est en campagne électorale pour un poste de gouverneur. Alors qu’il intervient dans le cadre des Lion’s clubs, une lumière étrange apparait dans le ciel, se rapproche, puis s’immobilise avant de passer de la couleur bleue, verte à rouge et de varier de la taille de la lune à une taille plus petite, pour revenir à une taille plus importante. Une vingtaine d’autres participants observent eux aussi l’évènement. Jimmy Carter prit plus tard  le temps et la peine de remplir un rapport détaillé de trois pages et de l’envoyer à un groupe d’étude privé sur les ovnis : le NICAP.
Témoignage télévisé: https://youtu.be/2yK53ChdnUI

CarterReport2

Il semble qu’une autre observation ait été réalisée par Jimmy Carter en 1974. Son fils Jeff en témoigne dans le journal italien Eva Express: « Je me souviens très bien de cette nuit-là; j’étais près de mon père. D’abord, j’ai cru que c’était une étoile filante, et j’ai même dit à mon père de « faire un voeu ». Mais l’OVNI continuait de se déplacer et de changer de couleur. Mon père murmurait: « Regarde, Jeff, maintenant c’est rouge… maintenant c’est vert… Mon Dieu… »
(Jacques Vallée, OVNI: La Grande Manipulation)

Lors de sa campagne pour la Présidence, Jimmy Carter promet aux électeurs de publier les éléments détenus par le Pentagone. En 1977, peu après son élection à la présidence, la Maison Blanche est assiégée de courriers. Des milliers de citoyens américains espèrent que le Président Carter sera le Président de la divulgation. Mais un grand nombre se demande aussi si ce dernier pourra effectivement tenir sa promesse de campagne. Toutefois les courriers sont tellement nombreux qu’il ordonne leur répartition entre la NASA et l’AIR FORCE.
George H.W Bush alors directeur de la CIA, lui répond officiellement que s’il souhaite obtenir ces documents, il doit passer par la commission des sciences et de la technologie de la Chambre des représentants. (Etant entendu que leurs documents lui permettront de répondre à ses promesses électorales puisque les éléments d’importances supérieures sont classés au niveau Top Secret pour le “President’s Eyes Only” et sont détenus par la National Security Agency, la CIA, le MJ-12, la DIA, et par des agences ayant accès aux fonds des Black Budgets.
Durant le mandat de Monsieur Carter, de nombreux documents liés au sujet ovni ont été déclassifiés comme promis, tandis que très peu d’éléments le seront ensuite par ses successeurs.
Au début de son mandat, Jimmy carter essaye réellement de dévoiler des informations. Il utilise des hauts fonctionnaires au sein de son gouvernement pour entrer en relation avec la CIA, le FBI et la NASA sur le dossier ovni. Mais ses tentatives échouent. Le FBI répond ne pas détenir beaucoup d’éléments tandis que la NASA reçoit un message de la CIA, lui demandant de ne pas coopérer avec la Maison Blanche sur ce sujet.
Bien que cet acte de la CIA semble anti-constitutionnel, il s’appuie en fait sur une règle imposée par la pratique du secret. Aux États Unis, certains sujets sont soumis à un cloisonnement qui restreint les habilitations. Ce cloisonnement est construit avec la règle du « Need to Know », le « besoin de savoir ». Le directeur de la CIA indique donc que le dossier ovni est placé dans cette catégorie. Ce qui permet de s’interroger sur la détention ou pas, par le Président du gouvernement élu pour 4 années du « besoin de savoir » les secrets les plus sensibles et en particulier, ceux portants sur le dossier ovni.

Malgré le risque qu’elle impose au principe de la démocratie, cette règle aurait-elle fermé l’accès du Président, à des informations aussi sensibles ? Est-il possible que le Président, perçu parfois comme un rouage de l’administration publique, ait été considéré comme n’ayant pas « besoin de savoir » et cherchant seulement à satisfaire sa curiosité de façon non pertinente ? Est-il possible que des employés des agences gouvernementales puissent priver le chef du gouvernement, celui qui est décide de la politique du secret et la protège, d’informations essentielles ?

Le témoignage de l’ancienne directrice du Service de recherche de la Bibliothèque du Congrès, Marcia Smith témoigne effectivement d’un échange qui est peu connu. A l’époque de l’élection de Jimmy Carter, le Directeur de la CIA qui n’est autre que Georges H.W.Bush répond à Monsieur Carter très clairement qu’il ne lui transmettrait pas les informations ovni très sensibles qu’il recherche, que ces informations nécessitaient « un besoin de savoir » et que la simple curiosité de la part du Président n’était pas adéquate. Georges H W Bush sera ensuite remplacé et n’aura plus jamais la possibilité de rencontrer le Président Carter durant son administration.

Ronald W. Reagan (1981-1989)

Ronald Reagan a lui aussi été témoin à plusieurs reprises de manifestations ovni.
Un soir, Ronald et Nancy Reagan étaient invités à une réception à Hollywood par une personnalité très connue du show-business, Lucille Ball. Après trente minutes de retard, Nancy et Ronald Reagan arrivent finalement mais se montrent sous le choc. Ils déclarent avoir observé un ovni tandis qu’ils longeaient la côte en voiture et avoir pris le temps d’observer tous ses mouvements. Réf : Lucy in the Afternoon Cliquer ici

Une autre observation plus célèbre a été réalisée en été 1974, alors qu’il était gouverneur de Californie et rentrait d’un meeting de campagne dans un petit avion monomoteur. Deux autres personnes et le pilote se trouvaient avec lui. Soudain, ils aperçoivent, un objet lumineux blanc, inconnu, s’avancer vers eux en zigzagant. Le pilote surpris, ignorait complètement ce dont il pouvait s’agir. Ronald Reagan lui demande alors de suivre l’objet. Arrivé aux environs de Bakersfield, l’objet monte soudain très vite en altitude et disparaît.

Depuis le début de la guerre froide, les présidents américains n’ont jamais négligé les risques de déclenchement d’une guerre atomique suite à une méprise avec des manifestations ovnis aussi bien en URSS, qu’aux Etats-Unis. Les sites de lancement de missiles nucléaires ont eux aussi, été les lieux d’interventions de la part de ces intelligences inconnues. Des sites nucléaires ont été désactivés à plusieurs reprises lors d’intrusions par des ovnis. Les gros porteurs d’armes nucléaires, aussi bien que les sites de stockage ont aussi été confrontés aux manifestations. Durant les guerres en Asie, confrontés à ces observateurs, inconnus les militaires furent forcés de constater l’efficacité et les possibilités martiales, de leurs engins. Ils ne manquèrent pas de répondre de façon destructrice aux multiples tentatives d’interceptions, que l état major tenta de leur faire subir. Jusqu’à ce que les militaires décident finalement de les ignorer et de les éviter. Ce qui ne permettait pas de présumer de leurs intentions mais imposait de les considérer comme dangereux pour la nation et éventuellement pour l’espèce humaine dans sa totalité.

D’autre part, l’intrusion d’ovni au-dessus de la base nucléaire de Byelokoroviche en Ukraine en 1982 qui a donné lieu à l’activation et la mise en position de lancement de ses missiles puis à leurs dèsactivations démontrait que ces opérations de prise de contrôle menaçantes s’étaient déployées à une échelle planétaire.
En 1983, officiellement pour contrer la menace soviétique Ronald Reagan annonce le projet de déploiement futur d’un programme d’armement spatial, l’IDS (l’Initiative de Défense Stratégique). Composée d’armes laser et de missiles, l’IDS a pour objectif d’assurer depuis l’espace la défense du territoire américain contre tout agresseur. Dès le début, les chercheurs du domaine ovni ont soupçonné que le projet visait en fait à intercepter des ovnis, voire à contrer une invasion extraterrestre. Et la suite des déclarations de Ronald Reagan sur ce sujet n’a jamais cessé de confirmer cette perception.
Car Ronald Reagan s’est clairement tourné vers les leaders de plusieurs nations afin de tâter le terrain sur la possibilité de trouver une entente pour une défense commune en cas d’invasion par une intelligence extérieure.
Ainsi, en 1985, lors du sommet de Genève, le président américain, s’est adresse à Gorbatchev pour lui déclarer qu’il était persuadé que les deux superpuissances collaboreraient en cas d’invasion extraterrestre.

reagan gorbatchev geneve1985
Sommet de Genève 1985

Il est cependant important de considérer que Ronald Reagan avait pris l’habitude d’ajouter à ses discours des allusions à la menace venue de l’espace. Il était passionné par plusieurs sujets qui apparaissaient dans ses discours: les ovnis, les fantômes, l’astrologie et Armageddon.

Plusieurs indices liés à sa personnalité et à ses déclarations permettent toutefois de supposer qu’il n’a jamais eu une connaissance importante ou approfondie des éléments détenus par le milieu du renseignement militaro-industriel sur les ovnis.
Selon la C.I.A, Ronald Reagan avait une vision personnelle forte de la façon dont le monde tournait: l’URSS, athée était l’empire du mal, constitués de voyous et de tyrans qui n’avaient cessé de créer des troubles partout où cela était possible. Ses convictions religieuses le poussaient à penser que les israéliens étaient du bon côté dans le conflit du moyen orient et que les blocs arabes étaient tous globalement des terroristes. La CIA a tenté d’élargir sa compréhension de la situation durant quelques années jusqu’à ce qu’elle jette l’éponge, sans espoir que le Président se livre à un examen approfondi des questions de fond.
Le Président Reagan considérait que les PDB (Présidents Daily Briefings), séances d’informations tenues par la CIA à l’attention du Président ne pourraient rien lui apprendre de plus que ce que les journaux publiaient. Et s’il accepta d’y participer pendant la période de transition, sur insistance de son vice-président Georges W.Bush, ce fut à condition  que ces séances fussent courtes. Ensuite il demanda à ses conseillers de s’y rendre à sa place. Puis il autorisa une augmentation de liste des participants admis à lire les comptes rendus du PDB, tandis qu’il demeura le seul à les ignorer. La CIA considéra alors que les éléments sensibles devaient être retirés des PDB et cessa de transmettre ces éléments. En huit années de présidence, la CIA ne fut autorisée à le conseiller qu’une ou deux fois seulement.

En septembre 1987, il déclare à l’ONU

Suite

gif

Mise à jour Area 51 Blog le : 20/08/2016 à :10h50.

area51blog


Ovni dans l’Aude

19/08/2016

ODH TV

area51blogGilles continue ses investigations pour partager des faits, un travail très utile et titanesque.

Nous le remercions.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise à jour AREA 51 blog, le : 19/08/2016 à 17h00.

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :