Jupiter. La sonde Juno capture d’étranges sons extraterrestres

Source : Ouest-France avec agence

video-jupiter-la-sonde-juno-capture-detranges-sons-extraterrestres

La sonde Juno envoyée par la Nasa a détecté des sons aux caractéristiques particulières | AFP

 

Alors qu’elle se rapprochait de Jupiter, la sonde Juno envoyée par la Nasa a détecté des sons aux caractéristiques particulières les 24 et 25 juin. Cela proviendrait du franchissement de « l’arc de choc » de Jupiter.

Juno, la sonde envoyée par l’agence spatiale américaine (Nasa) pour étudier Jupiter, a détecté des bruits étonnants les 24 et 25 juin derniers alors qu’elle s’approchait de la planète gazeuse.

Le module d’enregistrement sonore de Juno a, en effet, capté une sorte de sifflement stoppé net par un bruit sourd. Mais aussi un bruit constant au volume élevé qui vire d’un seul coup à l’aigu et se met à résonner, résume le site Maxisciences.

Entrée dans la magnétosphère

La Nasa, qui a révélé l’existence de ces données sonores la semaine dernière dans un communiqué et en a publié les pistes sur son Soundcloud, en a également fourni l’explication scientifique. Après un voyage de cinq ans et de 2,7 milliards de kilomètres, Juno, qui a réussi sa mise en orbite dans la nuit de lundi à mardi, est entrée dans la magnétosphère de Jupiter, modifiant les caractéristiques du champ magnétique et des particules entourant la sonde.

Ainsi, le sifflement interrompu capté pas la Nasa correspondrait au franchissement par le vaisseau spatial de l’« arc de choc » de Jupiter. Il s’agit de l’endroit où, au contact de la magnétosphère de la plus grosse planète du système solaire, les vents solaires se réchauffent, ralentissent, et créent une onde de choc similaire au « bang supersonique ».

Traversée de la magnétopause

Le second enregistrement sonore aurait, lui, immortalisé la traversée de la magnétopause, la limite physique entre les zones balayées par les vents solaires et la magnétosphère. Si ces sons intriguent déjà les scientifiques en charge de la mission [Certains pensent reconnaître des« criquets extraterrestres », d’autres des chants ou encore de la « techno-extraterrestre », N.D.L.R.] , ils ne sont pourtant qu’un avant-goût des données que Juno transmettra tout au long de ses 37 rotations autour de Jupiter.

Source 

Un commentaire pour Jupiter. La sonde Juno capture d’étranges sons extraterrestres

  1. évhémère dit :

    Cette « musique » jovienne, de jeunes radioastronomes amateurs les captaient déjà grâce à des radiotélescopes qu’ils s’étaient bricolés . Dans les années 80, à l’occasion d’une des premières « Nuits des étoiles » ( créées par France 2 à l’échelon national ) , une petite équipe avait dressé ce radio-récepteur sur le site de l’Association Astronomique Auboise, à côté de son observatoire, près de Troyes : on put ainsi y écouter « Radio Jupiter 1  » !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :