Jupiter. La sonde Juno capture d’étranges sons extraterrestres

08/07/2016

Source : Ouest-France avec agence

video-jupiter-la-sonde-juno-capture-detranges-sons-extraterrestres

La sonde Juno envoyée par la Nasa a détecté des sons aux caractéristiques particulières | AFP

 

Alors qu’elle se rapprochait de Jupiter, la sonde Juno envoyée par la Nasa a détecté des sons aux caractéristiques particulières les 24 et 25 juin. Cela proviendrait du franchissement de « l’arc de choc » de Jupiter.

Juno, la sonde envoyée par l’agence spatiale américaine (Nasa) pour étudier Jupiter, a détecté des bruits étonnants les 24 et 25 juin derniers alors qu’elle s’approchait de la planète gazeuse.

Le module d’enregistrement sonore de Juno a, en effet, capté une sorte de sifflement stoppé net par un bruit sourd. Mais aussi un bruit constant au volume élevé qui vire d’un seul coup à l’aigu et se met à résonner, résume le site Maxisciences.

Entrée dans la magnétosphère

La Nasa, qui a révélé l’existence de ces données sonores la semaine dernière dans un communiqué et en a publié les pistes sur son Soundcloud, en a également fourni l’explication scientifique. Après un voyage de cinq ans et de 2,7 milliards de kilomètres, Juno, qui a réussi sa mise en orbite dans la nuit de lundi à mardi, est entrée dans la magnétosphère de Jupiter, modifiant les caractéristiques du champ magnétique et des particules entourant la sonde.

Ainsi, le sifflement interrompu capté pas la Nasa correspondrait au franchissement par le vaisseau spatial de l’« arc de choc » de Jupiter. Il s’agit de l’endroit où, au contact de la magnétosphère de la plus grosse planète du système solaire, les vents solaires se réchauffent, ralentissent, et créent une onde de choc similaire au « bang supersonique ».

Traversée de la magnétopause

Le second enregistrement sonore aurait, lui, immortalisé la traversée de la magnétopause, la limite physique entre les zones balayées par les vents solaires et la magnétosphère. Si ces sons intriguent déjà les scientifiques en charge de la mission [Certains pensent reconnaître des« criquets extraterrestres », d’autres des chants ou encore de la « techno-extraterrestre », N.D.L.R.] , ils ne sont pourtant qu’un avant-goût des données que Juno transmettra tout au long de ses 37 rotations autour de Jupiter.

Source 


LE PLUS GRAND TÉLESCOPE DU MONDE EST CHINOIS

08/07/2016
mensup

Source image : mensup.fr

FAST. Voilà le nom du titanesque télescope chinois destiné à repérer les extraterrestres et qui sera mis en service à partir de septembre prochain.

Le dispositif, situé à 800 km de Hong Kong, au sud-est du pays, se distingue par son incroyable largeur, équivalente à environ 30 terrains de football. Il s’agit là du plus grand télescope jamais construit.

Encourager la recherche mondiale d’une vie extraterrestre

Cinq ans de construction, 180 millions de dollars et 4 500 panneaux triangulaires réquisitionnés plus tard, voici le télescope chinois FAST.  Un engin à la pointe de la technologie (deux fois plus grand que le télescope Arecibo Observatory de Porto Rico) pour un projet aux conséquences non négligeables, puisque 9 000 personnes résidents dans la zone de construction ont dû être déplacées par les autorités chinoises pour protéger ces dernières des ondes (un dédommagement a bien sûr eu lieu).

Un dispositif colossal mis en place dans un but étonnant : capter la présence d’éventuels signes extraterrestres jusqu’à 1 000 années-lumière de distance.

Lire la suite


%d blogueurs aiment cette page :