Initiative Rockefeller 1993-1996

Source : feairplane.canalblog.com/

01 juillet 2016

Initiative Rockefeller 1993-1996

Article rédigé par Michel Ribardière

Laurence Rockefeller, homme d’affaire, milliardaire, philanthrope, contributeur politique très influent est l’un des enfants du milliardaire John D. Rockefeller-Jr, et le petit-fils du magnat du pétrole John Davison Rockefeller. Sa famille compte plusieurs hommes politiques influents. Son grand-père maternel Nelson Wilmarth Aldrich fut sénateur de Rhode Island. Son frère, Winthrop Rockefeller fut gouverneur républicain de l’Arkansas, son neveu John Davison Rockefeller, IV, fut gouverneur et sénateur démocrate de Virginie-Occidentale et son grand frère, Nelson Rockefeller fut vice-président du gouvernement sous la Présidence de Gérald Ford (1974-1977). Son frère Nelson, au cours de la présidence de Dwight Eisenhower fut nommé (1954-1955) à la tête de l’Operation Coordinating Board (OCB), un comité du Conseil de sécurité nationale, chargé, entre autres, de superviser les opérations secrètes de la CIA.

Bien qu’il se soit lui aussi lancé dans les affaires avec succès, Laurance Rockefeller n’a pas le même profil que ses frères. Il est écologiste et suivra cet idéal toute sa vie. D’ailleurs, devant l’incrédulité de sa famille, à la fin de sa vie, il fera démonter les cabanes se trouvant sur les vastes terres qu’il a acquis dans le Wyoming et les lèguera aussi simplement au gouvernement afin qu’elles tombent sous sa protection.
A partir des années 80, il va financer à certain nombre de projets n’ayant rien à voir avec le monde des affaires mais plutôt le développement personnel, le paranormal,  les ovnis, dont une étude sur les abductions conduite par John Mack, Budd Hopkins et David Jacob.Lorsque l’université de Harvard tentera de rompre le statut de titularisation du Dr John Mack (chercheur dans le domaine des abductions), il prendra sa défense, financera les frais d’avocat et organisera une grande discussion sur la vie extraterrestre.

Rockefeller_Ranch_Meeting

Dr. Steven Greer (2ème à gauche), Linda Moulton Howe (6ème à gauche)
Dr. Leo Spinkle (7ème à gauche), Dr. John Mack (9ème à gauche)
Laurance Rockefeller (10ème à gauche)

En début d’année 1992, Laurance Rockefeller prend la décision d’intervenir au plus haut niveau de l’executif, quelque soit le prochain Président, afin d’obtenir une déclassification des affaires ovnis. Et c’est ce qu’il tentera sans relache entre 1993 et 1996.
En Mars 1993, il lance une approche exceptionnelle de l’administration Clinton. Il prend contact avec  le Bureau de la politique scientifique et technologique dirigée par le Dr John Gibbons, conseiller scientifique du Président. Un courrier de l’avocat Henry Diamond de M. Rockefeller en date du 29 Mars 1993 demande une rencontre avec Mr Gibbons afin de « discuter de la disponibilité potentielle de l’information gouvernementale sur les objets volants non identifiés et la vie extraterrestre. »

OSTP_1_2

OSTP_1_3

Le courrier explique qu’il existe une croyance dans de nombreux milieux portant sur la détention par le gouvernement d’informations classifiées sur les OVNIS n’ayant jamais été déclassifiées. Cette omission a provoqué «une suspicion et une méfiance inutile» dont Monsieur Rockefeller souhaite discuter avec le Président Clinton. Le courrier ajoute que «Beaucoup de personnes pensent que la divulgation de ces informations sur une base compatible avec la sécurité nationale serait un geste significatif qui augmenterait la confiance dans le gouvernement».

Dans le cas où l’administration Clinton refuse de discuter avec lui, Laurence Rockefeller prépare un plan B. Il compte augmenter la pression en publiant un message dans plusieurs importants médias américains (dont le New York Times, le Washington Post, le Chicago Tribune, le Los Angeles Times):

Monsieur le Président,

Concernant le sujet des phénomènes OVNIS –
Que savez-vous, Quand avez-vous appris ?
En avez-vous échangé sur ce point avec le Congrès?
Quand parlerez-vous au peuple américain de ce sujet?
Le dossier est aussi important que tout ce à quoi nous devons
faire face. N’essayez pas de faire cavalier seul ! Cette Information Appartient au Monde.

Compte tenu de la célèbrité de son nom, et de son influence, Laurance Rockefeller sait parfaitement qu’un tel message créerait une situation intenable pour la présidence. Malgré son apparence interrogative, le message implique que le Président détient une information capitale sur le sujet. Cela entraînerait un déferlement d’interrogations de la part des journalistes, ouvrant sur une ère de suspicions devant laquelle le gouvernement aurait absolument tout à perdre.

Toutefois l’approche de Laurance Rockefeller et l’influence qu’il représente dans de nombreux secteurs, lui ouvrent la porte du Dr John Gibbons. Ils se rencontrent en présence de son avocat et de Mr Scott Jones, Président de la Fondation pour le Potentiel Humain que Laurance Rockefeller finance.

OSTP_2_1

OSTP_2_2

(1)

Il présente alors au Conseiller Scientifique du Président un document support de 9 pages appelé UFO Matrix of Belief(Matrice des croyances sur les ovnis) réalisé par le journaliste Richard Farley. Ce document à pour objectif d’illustrer les propos de Laurance Rockefeller et d’expliquer ses objectifs, dont celui d’obtenir une discussion ouverte avec le Président.
De son coté, le Dr Gibbons s’est interrogé sur la position du puissant Laurance Rockefeller afin de comprendre son intérêt pour un  sujet aussi controversé. Le Dr Gibbons perçoit tout cela avec inquiétude car il ne voit aucune issue. Il se tourne alors vers la CIA pour obtenir toute l’information qu’ils peuvent détenir sur le dossier ovni. L’affaire est confiée au bureau qui s’occupe des sujets « étranges » et tombe entre les mains d’un scientifique, le Dr Ronaldo Pandolfi. La CIA se retrouve ainsi dans une posture malaisée. Comme le sujet est clos depuis 1969, officiellement la CIA n’enquête pas sur les ovnis. Toutefois, c’est aussi son rôle d’informer la Maison Blanche dans tous les domaines requis. Ron Pandolfi trouve une seule issue: faire appel à un scientifique civil connu pour ses nombreux articles sur le sujet ovni, ayant travaillé pour la navy sur des projets de recherche liés au lasers à haute énergie en milieu sous-marin et ayant à deux reprises fait une conférence sur le sujet ovni pour des membres de la CIA: le Dr Bruce Maccabee.

De cette façon la CIA peut répondre à la Maison Blanche, sans pour autant avoir enquêté sur les ovnis. Le rapport adressé à la Maison Blanche s’intitule Briefing on the U.S Government Approch to the UFO Problem as Determined by Civilian Researchers During the Last Twenty Years (Cliquez ici pour le consulter).

Tout au long de l’année, les relations entre l’équipe de Rockefeller et la Maison Blanche vont continuer de se développer en vue d’écarter les obstacles à l’ouverture des dossiers ovnis. Rockefeller est courtois mais insistant sur ce qu’il veut obtenir. Et le Bureau de la politique scientifique et technologique du docteur Gibbons va bientôt réaliser que Laurance Rockefeller n’a pas l’habitude qu’on lui réponde par la négative. Lorsque la collaboration lui semble insatisfaisante ou improductive, il use de plusieurs sortes de menaces qui pèsent fortement sur cette administration comme celle de déclencher une campagne de presse par le message précédemment cité. Ces actions forceront bientôt cette administration à satisfaire toutes ses demandes. En 1994, il rencontre à nouveau le Dr Gibbons pour avancer d’une façon plus significative dans le projet de déclassification. Il propose de démarrer le processus de d’ouverture des affaires ovnis en axant les efforts sur une affaire importante, celle du crash de Roswell. Cette affaire symbolise aussi le commencement des secrets du gouvernement sur le dossier ovni. C’est la mère de tous les secrets sur les ovnis. Rockefeller explique que si cette affaire est bien un crash d’ovni, alors sa révélation déclenchera un processus de marche arrière de quarante années de déni de la part du gouvernement. A l’inverse, si cette affaire ne peut pas être pleinement expliquée comme une affaire d’ovni, elle contribuera de façon significative au champ de recherche et à une plus grande rigueur. Toutefois Laurance Rockefeller précise qu’avec la levée d’un tel secret, il faut envisager de garantir une amnisty  afin de permettre à tout ceux qui connaissent l’incident de parler, sans crainte des poursuites liées au secret. Il a des raisons de croire que certaines personnes révèleront des informations sous ces conditions.

 OSTP_10_2

OSTP_10_3

Ainsi, en 1994, l’AIR FORCE reçu soudain l’ordre de réenquêter sur le crash de Roswell de 1947.
En juin 1994, Rockefeller laisse entendre au Dr Gibbons qu’il a conduit des discussions préliminaires avec un groupe pour réaliser une conférence aux Nations Unies sur l’intelligence extraterrestre et que la participation d’une personne de la stature du Dr Gibbons conduirait ce projet à un succès incontestable.
Mais le 9 août 1994, le rapport d’enquête de l’AIR FORCE est enfin rendu. Il conclut que les enquêteurs n’avaient rien découvert permettant de relier cet incident à un crash d’ovni, à la récupération de corps ou de matériel d’extratrestres ni même à une opération de couverture pour un projet secret. Après sa publication, plusieurs chercheurs décidèrent de répondre à l’US AIRFORCE ou au bureau de Mr Gibbons afin d’exprimer leur déception de voir cette institution poursuivre ses mensonges. D’autres tels que le Mr Stanton T Friedman, ayant étudié plusieurs années cette affaire, décidèrent de contrer les déclarations formulées dans le rapport. Cliquez ici
En mai 1995, Rockefeller a financé une conférence intitulé « When Cosmic Cultures Meet ». Cet évènement a été organisé et dirigé par Scott Jones qui a invité Bill et Hillary Clinton. Toutefois ils n’ont pas été en mesure de s’y rendre. Ce qui a lourdement augmenté les menaces d’une campagne médiatique de la part de Laurance Rockefeller souhaitant interpeler publiquement le Président Clinton sur le sujet ovni.

Toutefois en novembre 1995, il se passe quelque chose d’inattendu. Le Président Clinton dans une déclaration publique en Irlande répond au courrier d’un petit garçon à propos du crash de Roswell plutôt qu’aux gagnants du concours qui permettait de poser une question au Président Clinton.
Le Président Clinton explique que personne ne l’a informé sur ce qu’il s’est réellement passé à Roswell, sur les prétendus cadavres qui ont été retrouvés. Et, il déclare qu’il veut savoir. Son discours pousse immédiatement l’AIRFORCE à relancer une procédure d’enquête qui va, cette fois, se concentrer sur les prétendus corps qui ont été retrouvés. Le rapport et les conclusions de cette nouvelle enquête seront transmis à partir de fin juin 1997. Ils annonceront entre autres choses que la totalité des archives (archives et communications radio) de la base de Roswell entre 1946 et 1949 ont mystérieusement été détruits sans pouvoir identifier la provenance de l’ordre ni les auteurs. Elle indiquera ensuite que les corps étaient en fait des mannequins en bois parachutés à haute altitude. Cette déclaration lui attirera de nombreuses moqueries de la part des médias qui comparent les descriptions des témoins sous serments, de petits extraterrestres de 1m20 à la peau grise et les mannequins de bois habillés en militaires qui mesurent 1m80.

JY_Ranch
La famille Clinton dans le ranch Rockefeller du Wyoming

En août 1995, la famille Présidentielle rend visite à Laurance Rockefeller dans son ranch du Wyoming. C’est l’occasion pour Hillary et Bill CLINTON de recevoir un briefing, The Best Available Evidence Briefing Document: Rockefeller Report, que Rockefeller a fait rédiger et a financé dans une opération d’envergure internationale. Marie Galbraith (épouse de l’ancien ambassadeur des Etats Unis en France) qui y a participé activement, décrit ce rapport comme un outil de préparation à une divulgation officielle sur la réalité des manifestations ovnis et des intelligences extérieures. Ce rapport a été distribué auprès d’un millier de personnalités du monde politique, économique et industriel dans le monde. Cliquez ici pour l’obtenir.

 AH-Briefing-Document-cover

Clinton_Hillary-Rockefeller-2-21Aug1995

Hillary Clinton et Laurance Rockefeller, le 21 août 1995.

ovni

Hillary Clinton with Laurance Rockefeller at the JY Ranch, Jackson Hole, Wyo, August 21, 1995

hillarybook

Serré contre elle, un ouvrage sur les implications philosophiques de la vie extraterrestre.

AreWeAlone_Davies_front AreWeAlone_Davies_back

« Nous avons parlé avec un certain nombre d’actuels et d’anciens fonctionnaires du gouvernement des États-Unis qui pourraient avoir été en position de connaître les informations que le gouvernement des États-Unis détient sur ce sujet. Notre approche du gouvernement américain s’est déterminé à pousser à la divulgation des informations sur les OVNIS qui ont été jusqu’ici détenus et classifiés  pour des objectifs relevant de la sécurité nationale. A présent que la guerre froide est terminée, nous appelons à ce que les contraintes appliquée à la liberté de l’information soient assouplie. » Laurance Rockefeller

Rockefeller_clinton
Le Président Clinton et Laurance Rockefeller

Fin août 1995, Laurance Rockefeller suggère au Président Clinton un ensemble de mesures permettant de faciliter la recherche de la vérité et l’ouverture des dossiers ovnis aux citoyens:

OSTP_56_2

 

OSTP_56_3

 

(1) Dans ce courrier, John Gibbons est appelé Jack. C’est une pratique très courante aux Etats-Unis. D’autres exemples tout aussi courant, on emploi Bill à la place William, Dick à la place de Richard, Jim à la place de James, Hank à la place de Henry, Peggy à la place de Margareth, Ted à la place de Edward, Sally à la place de Sarah…etc etc etc

Davantage d’informations sur les actions de Rockefeller auprès du Président Clinton, dans l’article : « Présidents Américains et UFO 2 ème partie » ==> Prochainement sur le site

Article rédigé par Michel Ribardière

Avec nos plus grands remerciements à Mr Grant Cameron pour les nombreuses informations et les photos qui nous ont beaucoup aidé dans la rédaction de cet articles ainsi qu’au site Paradigme Research Project avec Mr Stephen Basset que nous saluons chaleureusement pour leur travail extraordinaire.

Source

gif

Mise à jour Area 51 blog, le : 02/07/2016 à : 20h50.

area51blog

5 commentaires pour Initiative Rockefeller 1993-1996

  1. Paschalis dit :

    Peter Knight – ADAMSKI le code secret des ENVAHISSEURS. https://www.youtube.com/watch?v=2sRrFzuAGLk

  2. Paschalis dit :

    Je dois avouer que je suis très surpris du succès rencontré par mon dernier article concernant les révélations de Jean-Claude Juncker en conférence plénière de la commission Européenne, sur la présence extra-terrestre sur notre planète et sur nos relations entretenues secrètement depuis bien longtemps, enfin, sur les relations qu’entretiennent les puissants avec certaines races alien…

    LA LUMIÈRE INTÉRIEURE.

    Une présence E.T. depuis plus longtemps que nous l’imaginons

    Je dois avouer, avec beaucoup de modestie, que je suis très surpris du succès rencontré par mon dernier article concernant les révélations de Jean-Claude Juncker en conférence plénière de la commission Européenne, sur la présence extra-terrestre sur notre planète et sur nos relations entretenues secrètement depuis bien longtemps, enfin, sur les relations qu’entretiennent les puissants avec certaines races alien.

    Il faut également admettre que celui-ci (J-C Juncker) a fait son effet, nous dirions même, le buzz sur internet, apportant son lot d’analyses et de révélations et pourtant, des personnes sincères ont mis en doute ses révélations en les faisant passer pour un simple lapsus, un manque de maîtrise du Français.

    Soyons sérieux, le français est la deuxième langue au Luxembourg, et Jean-Claude Juncker n’est pas homme à dire n’importe quoi, en revanche, il semble systématiquement nécessaire de la part de ceux qui doutent, de contester ce type de révélation et d’autant plus si ceux-ci sont parfaitement ignorants des sujets développés, en l’occurrence, celui des extraterrestres, et malgré une littérature considérable et des auteurs remarquables qui font un travail de recherche continuel sur le sujet depuis des décennies, sans parler des nombreux témoignages historiques laissés par nos ancêtres, dans la pierre, sur les murs des rochers, sur les parchemins, dans les livres et aujourd’hui dans l’univers numérique, qui, lui, ne laissera aucune trace, preuve de l’intelligence de notre progrès ou du leur ?

    Ce qui m’a surpris personnellement, c’est que J-C Juncker en parle aussi ouvertement et publiquement.

    Ces races E.T. qui s’inquiètent de ce que nous faisons et des nouvelles directions que les humains prendraient en matière de politique européenne, c’est certain, parmi les centaines de millions d’espèces galactiques, toutes se préoccuperaient de l’avenir de l’Europe, de celui de l’Angleterre, de la France ?

    Non, certainement pas, nous ne pouvons pas être le centre de l’Univers et encore moins du point de vue politique, en revanche, nous pouvons être le centre intérêt d’une minorité dominante d’E.T. qui nous contrôlent, car elle nous contrôle depuis l’aube des temps. Je ne suis pas partisan du principe historique de l’éternel recommencement, mais plutôt d’une destruction totale de civilisations, comme d’un reset informatique, pour effacer ce qui a conduit au progrès des civilisations et leurs traces. On peut imaginer le type de cataclysme biblique comme la destruction par bombe atomique de Sodome et de Gomorrhe, puisque nous n’en avons plus la moindre trace en dehors des récits biblique :

    « 24 Alors l’Eternel fit tomber sur Sodome et sur Gomorrhe une pluie de soufre enflammé par un feu qui venait du ciel, de l’Eternel.

    25 Il fit venir une catastrophe sur ces villes ainsi que sur toute la région. Toute la population de ces villes périt ainsi que la végétation[c].

    26 La femme de Loth regarda derrière elle et fut changée en une statue de sel[d].

    27 Abraham se rendit de bon matin à l’endroit où il s’était tenu en présence de l’Eternel.

    28 Il porta son regard vers Sodome et Gomorrhe et vers toute la plaine environnante et il vit s’élever de la terre une épaisse fumée, comme celle d’un immense brasier.

    29 Ainsi, lorsque Dieu détruisit les villes de la plaine, il n’oublia pas Abraham et il fit échapper Loth à la catastrophe par laquelle il anéantit les villes dans lesquelles Loth avait habité[1]. »

    Donc, ces espèces félonnes et cachées, s’acharnent à nous garder dans l’ignorance en développant un système de sectes, de loges, de religions, pour continuer à nous infliger toutes sortes de tortures, de guerres, de massacre, de maladies, oui de maladie, aussi étrange que cela puisse paraître, ne vient-on pas de découvrir que le cancer, par exemple, était une maladie créée, un virus ?

    « L’homme est un être magique. Il a la capacité de voler dans l’Univers pareillement aux millions d’autres consciences qui l’habitent.Cependant, à un moment donné de son histoire, il perdit sa liberté. Maintenant son esprit n’est plus le sien, mais une implantation .»

    Carlos Castaneda

    Il faut que chacun médite sur ces paroles afin qu’il se décide ou non, de puiser en lui, les ressources cachées, enfermées prisonnières par ces félons.

    Le Professeur Arthur David Horn, auteur de « The Gods Of Eden », cite les recherches d’un certain William Bradley qui apporte la preuve par des recoupements de témoignages de diverses époques de notre histoire que les épidémies qui ont frappé la Turquie sous l’Empire Byzantin autour du VIe siècle, dit « peste justianique », et des pestes diffusées d’abord en Asie autour de 1347, et qui ont atteint le Nord de l’Europe vers 1351 décimera des millions de personnes durant plusieurs siècles. Plus tard, la peste sera moins violente, mais continuera à décimer les populations humaines, à Vienne en 1568 on nota :

    – – « Près du soleil et de la lune, on vit un merveilleux arc-en-ciel et un rayon lumineux qui se déplaçait en planant au-dessus de l’église Stéphanienkirche… un fléau puissant en Autriche Souabe, Augsburg, Wurtemberg, NurnBerg et d’autres endroits… et emportait les hommes comme les bêtes… » des brouillards puants étaient également mis en rapport avec ces épidémies de peste.

    Dans les temps modernes, d’autres épidémies ont été décidées par le Club de Rome, sorte de club Bilderberg, en 1970 celui-ci mit tout en œuvre pour créer le SIDA et le diffuser, déclare le sonneur d’alerte Milton David Cooper, dans son livre « Behold a Pale horse » en 1991 :

    « D’après Cooper, le gouvernement secret serait en contact direct avec des extraterrestres qui contrôlent l’humanité et le fameux virus du sida proviendrait de ces êtres[1] ».

    Mais ce n’est pas tout, un plan machiavélique d’extermination de la population est également prévu par la vaccination, mais je développe cela dans mon livre Pandora[2], dans les chapitres portant sur le SIDA, sur les trois articles traitant du virus Ebola, sur le Gardasil…

    Ainsi, la peste était due, d’après les nombreux témoignages, à des effets aériens, des lumières inexplicables, des bruits de tonnerre, des machines volantes et des êtres démoniaques qui répandaient sur la terre et dans les cieux, des nuages toxiques, contaminés et liés à d’étranges objets volants, des êtres affreux et noirs qui diffusaient des nuages sur le sol. Ces nuages toxiques étaient répandus comme on diffuse aujourd’hui les chemtrails au-dessus de nos têtes, qui provoquent pour le moment des maladies neurodégénératives, des cancers et autres maladies pulmonaires, mais que la médecine ne peut encore expliquer et pour cause, l’ignorance sert de ferment à la stratégie de destruction et cette règle s’applique à tout.

    J’ouvre ici une parenthèse :

    – Que les sceptiques s’abstiennent de critiquer par naïveté, plus que par bêtise, je l’espère, ce n’est pas parce que nous en savons plus qu’eux que nous disons n’importe quoi, le n’importe quoi est justement dans leur esprit fermé dans lequel a été implémenté le virus du doute, pour servir ces maîtres assassins.

    Nous, chercheurs de l’inconscient et du conscient, savons que ce monde dans lequel nous vivons, n’est pas celui qui nous est présenté, et nous savons également que nous sommes menacés, mais notre mission est de comprendre et d’expliquer à nos frères humains ce que d’autres humains traitres à la race humaine, et corrompus par le pouvoir, le sexe et l’argent, nos gouvernants, aux ordres d’espèces E.T. dominantes veulent faire subir à l’humanité, soit, la détruire avant qu’elle ne s’éveille et qu’elle ne devienne menaçante envers ces êtres malfaisants.

    Avant d’aller plus avant, je souhaiterais vous citer la loi du 16 juillet 1969, votée au Congrès des États-Unis et toujours active à ce jour, précisons également que le premier homme à avoir marché sur la lune « officiellement » est le Capitaine de la mission Apollo XI, Neil Armstrong, le 21 juillet 1969, soit 5 jours après le vote de cette loi surréaliste.

    – « Quiconque ayant des contacts avec des extra-terrestres ou leur véhicule est passible d’un an d’emprisonnement ou de 5 000 dollars d’amende[3]. » Ou même des deux.

    Non, ce n’est pas un canular.

    Pourquoi voter une telle loi, si les extra-terrestres n’existent pas ?

    Ils sont existants et en plus, ils ont un véhicule, je n’invente rien, c’est dans une loi de la plus grande démocratie du monde. Nous pouvons toujours arguer qu’ils n’existent pas, mais pourquoi cette loi, juste au cas où ils existeraient ?

    Où est-ce parce qu’ils existent et que nous pourrions les rencontrer qu’il faut condamner d’éventuels témoins ?

    Nous croyons habiter une simple planète perdue dans l’immensité de l’univers, alors que nous habitons un monde aux multiples portes qui permet à ceux qui possèdent une certaine technologie de loin supérieure à la nôtre, d’accéder à l’immensité de l’univers en quelques secondes. Bien sûr, c’est impossible d’après la science des hommes et des états, c’est tellement impossible que ces mêmes états s’acharnent à détruire des régions du globe justement pour interdire l’accès à ces portes aux humains.

    N’oublions pas que le Titan Prométhée a payé un lourd tribut à sa trahison envers les dieux, en livrant le feu de la connaissance aux hommes et que chaque scientifique ou militaire ayant développé des projets de recherche secrets sont morts dans d’étranges circonstances dès qu’ils ont commencé à révéler leurs informations au public.

    Tout d’abord, et il faut l’admettre, que nos dieux, ces dieux alien ne nous veulent pas du bien, ce n’est pas un hasard que les hommes sacrifiaient aux dieux, à tous les dieux, réputés d’une grande cruauté, et qui ont offert ce modèle de cruauté à reproduire aux humains.

    Si le dieu de la Bible est aujourd’hui amour, dans le livre d‘Isaïe, il est d’une cruauté, d’une violence et d’une injustice sans pareille envers les hommes, ses sujets, ce qui illustre que ces dieux alien sont malfaisants, violents et brutaux et n’ont qu’un seul objectif, faire de nous des esclaves et nous détruire si nous leur refusons ce droit :

    – « Tout au long de l’histoire des aliénigènes (les extraterrestres) n’ont cessé de manipuler et régenter l’humanité par le biais de diverses sociétés secrètes, de l’occultisme, de la magie, de la sorcellerie et de la religion… les gouvernements officiels se sont fait entièrement berner par les forces extranéennes, qui quant à elles, n’ont d’autres intérêts que de nous réduire tous en esclavage quitte à anéantir la totalité de l’espèce humaine… »

    Milton William Cooper,

    « Le Gouvernement secret », chez Louise Courteau, éditrice.

    Il me semble que c’est assez clair ; Milton W. Cooper est un ancien officier de l’armée de l’air et de la marine US, qui a eu accès à des documents classés « Secret défense », après deux tentatives d’assassinat par des espions de la CIA en 1979, il finira par être abattu chez lui, le 5 novembre 2001 à Eagar en Arizona, par les adjoints du shérif du comté, sous prétexte d’un refus d’obtempérer à un ordre de perquisition. La raison de cette perquisition :

    – « Milton William Cooper ne paillait plus ses impôts depuis 1992, il représentait donc une menace pour l’ordre social. »

    Celui-ci nous parlait dans ses ouvrages, entre autres, du projet Orion, que les détracteurs des E.T. ne connaissent certainement pas, et pour cause, en dehors de leur ignorance critique, ils ne savent que critiquer sans jamais apporter eux-mêmes des preuves que ces révélations seraient fausses.

    Le projet Orion :

    – « Des spécialistes de la CIA ont recours à un procédé qu’ils appellent Orion, selon lequel ils administrent des stupéfiants à un sujet affecté de troubles mentaux, puis lui suggèrent sous hypnose, l’obsession de tirer des coups de feu, par exemple dans une cour d’école bondée par des étudiants. Ces gens vont prétexter la vague de criminalité qui déferle sur le continent pour convaincre la population que l’anarchie règne dans les grandes villes. Ils nous harcellent à ce sujet presque quotidiennement, le jour dans les journaux, le soir à la télévision. Lorsque l’opinion publique sera totalement gagnée à cette idée, ils vont annoncer qu’un groupe terroriste armé d’un dispositif nucléaire s’est infiltré au pays avec l’intention de faire sauter une de ces villes. Le gouvernement envers et contre la constitution en profitera alors pour imposer la loi martiale[4]… »

    Cela ne vous rappelle pas quelque chose ? Les attentats de Paris en France, le « 11 septembre » et le Patriot Act aux États-Unis…

    Chose étrange, le président Hollande dans les tribunes du Match de demie-finale de la coupe d’Europe le 3 juillet 2016, n’a subi aucune menace, ni aucun attentat, alors que si le terrorisme était véritablement une entité indépendante, c’est justement à cet endroit qu’il aurait été nécessaire de frapper sa cible. Ne vous méprenez pas sur mon discours, je ne souhaite la mort d’aucun être, bien au contraire, je me livre à une simple spéculation philosophique.

    À présent, un peu d’histoire du XXe siècle concernant l’influence des E.T. sur notre société s’impose :

    Déjà, avant la Seconde Guerre mondiale, les créateurs de la loge de Thulé en Allemagne, qui comprenait les principaux acteurs du nazisme et l’entourage restreint du Furher, ne s’étaient pas cachés d’entretenir des relations avec les E.T qui leur avait offert les secrets de l’antimatière à travers une médium très puissante. Ces informations leur permirent de concevoir des vaisseaux spatiaux et des machines à voyager dans le temps, ce qu’ils firent et qu’ils utilisèrent. Mais à cela s’ajoute que le financement du nazisme et de son effort de guerre s’est fait à partir des États-Unis dès les années 1930.

    ITT, General Motors, Ford, Standard Oil… ont investi près de 8 milliards de dollars de l’époque, dans l’économie Allemande et Nazie tout en sachant que pour prêter de telles sommes, il faut un accord de la Banque centrale, qui étaient évidemment complices de cette aberration économique, en effet, pourquoi financer un ennemi qu’il faudrait combattre inévitablement ? Pourquoi concevoir et mettre en place tous les éléments pour permettre de réaliser l’horreur d’un conflit mondial qui entrainerait chaque modèle économique dans une fausse destruction, et qui permettrait à d’autres, de s’enrichir à milliards ?

    Bien sûr j’entends à nouveau siffler à mes oreilles les vrais négationnistes qui hurlent au mensonge à l’infamie, ils n’ont pas hurlé lorsque l’article sur le sujet a été publié dans le n° 669 du magasine Historia, du mois de septembre 2002 portant le titre : « Hitler financé par les firmes US ».

    Il est difficile d’admettre, même 50 ans plus tard, que la Seconde Guerre mondiale fait partie d’un plan d’asservissement de l’espèce humaine en pratiquant l’horreur sur le peuple juif pour justifier la création de l’état d’Israël et semer le trouble dans tout le Moyen-Orient en détruisant les peuples de religion musulmane, jusqu’à aujourd’hui, dans le seul but d’isoler la Mésopotamie et ses secrets E.T.

    Ainsi, les Américains avaient également ces technologies à la même époque, technologies dans les mains d’une agence secrète, et parallèle au gouvernement américain, et toujours agissante, responsable, entres autres, de tous les déclenchements d’épidémies, de guerres, d’attentats et du terrorisme, le contrôle de HAARP, des chemtrails, de tous les assassinats politiques, de Marylin Monroe en passant par les Kennedy. Cette agence organise régulièrement les assassinats de tous les chefs d’états qui dérangent en Afrique et dans le reste du monde. Organisatrice également de complots, tels que le « Watergate », pour ceux qui sont trop jeunes, je les encourage à faire une recherche, et le meurtre de nombreux sonneurs d’alerte mettant en danger la révélation des relations entretenues avec certains E.T. et les humains, dont je parle lors de ma dernière conférence.

    Visiblement, la technologie n’est pas un gage de sagesse dans notre humanité, qui contrôle en fait peu de choses, et les guerres du Mahabaratha datant de 5000 ans avec les Vimanas et les bombes atomiques nous le prouvent encore aujourd’hui, mais surtout comme le dit si bien notre sonneur d’alerte :

    – « …les gouvernements officiels se sont fait entièrement berner par les forces extranéennes, qui, quant à elles, n’ont d’autres intérêts que de nous réduire tous en esclavage quitte à anéantir la totalité de l’espèce humaine… »

    Si vous doutiez, il serait peut-être temps de réviser le jugement de l’ignorance sur le sujet des E.T. pour se plonger dans les recherches et comprendre ceux qui dirigent vraiment notre monde.

    Pourquoi avons-nous tendance à mépriser les sciences d’ailleurs, du passé, les guérisseurs qui soignent souvent mieux que certains médecins qui sont devenus des prescripteurs des laboratoires et qui enrichissent toute une industrie de la santé qui rapporte vraiment à qui ?

    Pourquoi avons-nous tendance à mépriser les pouvoirs spirituels qui, comme disent les Américains, sont un « Mambo Jumbo », un galimatias de sornettes, tout comme ils n’ont cessé de mépriser les sagesses amérindiennes et de les détruire, celles d’Irak, encore plus importantes, car terre d’origine de ces démons, c’est d’ailleurs pourquoi d’après Anton Parks, près de 10 portes spatio-temporelles ou « StarGate » se trouvent dans cette région, ce qui explique en partie la destruction sordide de ces peuples par les Américains, les forces de la coalition et les vrais/faux monstres islamistes nouvelles armes secrètes des dieux félons pour semer la terreur et le chaos auprès de l’humanité.

    Ceux qui dirigent les États-Unis sont justement le bras armé de ces E.T. félons, qui effacent les traces de leur passage dans l’histoire en pillant et en détruisant la Mésopotamie. Ces connaissances, qui permettaient d’avoir un accès aux puissances supérieures ou aux puissances d’en haut, selon que vous soyez croyant ou incroyant, les faits sont là, il suffit pour cela de s’y intéresser avec rigueur et objectivité et de garder l’esprit ouvert en toute circonstance, mais qui s’y intéresse à présent ?

    Ni les puissants ni ceux qui ont la science infuse et qui ne cessent de se réfugier derrière les règles du système comme si elles étaient vraies n’ont désormais plus le droit de nous contredire, c’est pourquoi nous devons nous éduquer nous-mêmes, sans tenir compte de l’abêtissement perpétuel qui nous est imposé et qui efface notre mémoire collective pour faire de nous des légumes.

    La capitulation des syndicats français face au gouvernement est à nouveau une preuve que les dieux ou Anuna ne nous laissent pas décider pour nous-mêmes, nous ne nous appartenons pas, c’est bien ce que l’état et la sécurité sociale nous font comprendre au quotidien, c’est bien ce que Juncker nous fait comprendre par son discours.

    Je vous le rappelle, ces maitres ne sont pas les amis de l’humanité, ils la détestent, la méprisent, comme nos élites méprisent le peuple, elles sont bien le chien de leur maitre ; Manuel Valls lors de sa dernière apparition à Montpelier a été conspué par le public durant de longues minutes et celui-ci déclare sans gène :

    – « ce n’est pas moi que vous sifflez, c’est cette inauguration… »

    Ces élites ont tant besoin des peuples pour vivre dans le confort qu’elles sont disposées à toutes les turpitudes pour y parvenir. Mais nous devons changer notre perception de la réalité imposée pour comprendre la réalité effective, et il ne tient qu’à chacun de le faire.

    Le système conçoit des règles uniquement pour brider la créativité et l’originalité de l’espèce humaine, il conçoit des règles pour ne surtout pas permettre à l’individu d’exprimer son mécontentement face à l’injustice et à la manipulation des puissants.

    Comme je l’ai dit lors de ma dernière conférence, nous vivons dans un mensonge permanent et rondement mené par une oligarchie inconséquente et aux ordres, mais de qui ?

    Justement, c’est à nouveau la bonne question, de qui ?

    J-C Juncker nous a répondu sur ce point en séance plénière lors de la commission européenne d’urgence pour tenter de maitriser les inconséquences du Brexit, le 30 juin 2016, nouvelle farce programmée et organisée par les banques pour rendre responsable l’Angleterre du prochain krach boursier, lui aussi organisé par ceux qui dirigent l’Europe et le monde, ne soyons pas naïfs.

    L’élan de liberté déclenchée par ce faux événement va pousser les peuples à fuir la structure européenne ce qui donnera un prétexte à l’effondrement des marchés pour imposer, et la monnaie magnétique, et la puce RFID, le piège tendu par ces êtres qui doivent contrôler plus de 7 milliards d’humains, à l’aide des chemtrails qui modifient, je ne le répèterais jamais assez, notre ADN et qui rendent malades le vivant, comme ils ont semé la peste sur les humains durant des centaines d’années.

    Ils ont déjà commencé avec les cartes de paiement sans contact, avec des soirées organisées par des entreprises pour « pucer » leurs employés naïfs qui ne comprennent absolument pas ce qui est en jeu en l’espèce. Ils trouvent extraordinaire que des portes s’ouvrent devant eux, qu’ils n’aient pas besoin de présenter leur carte vitale chez le médecin ou à l’hôpital, qu’ils payent en ne sortant pas leur porte-monnaie, qu’ils n’aient plus besoin de clefs, enfin, un leurre absolu, qui ressemble fort à la verroterie utilisée par les conquistadores en échange de l’or des Incas.

    L’homme restera-t-il cet éternel naïf souriant face au maître qui agite son hochet sous ses yeux ?

    Si cette puce peut faciliter l’accès à des endroits sécurisés, des paiements, que sais-je encore, celle-ci sera également, et c’est le plus grave, capable d’envoyer dans le corps du sujet, des codes par ultrasons et micro-ondes, par le WiFi, qui pourront soit l’empoisonner, soit le soigner, soit provoquer un arrêt cardiaque, et fonctionnant en totale synergie avec la pollution des chemtrails et les OGM.

    Tout est lié, n’allez pas croire un seul instant que nous devions traiter ce problème indépendamment des autres, la puce RFID est complémentaire.

    Prenons à présent l’exemple de la vaccination, on met au monde un enfant qui est naturellement protégé par son système immunitaire et dès les premières heures de sa vie, on lui injecte des virus qui vont s’implémenter dans son système et le rendre malade, au point de le tuer, ou de le rendre infirme et intellectuellement déficient, c’est ce qui arrive à tous les enfants du monde moderne ou presque. La mort subite du nourrisson survient souvent après des vaccinations, c’est un étrange hasard, mais personne ou très peu en parle cela pourrait donner de mauvaises idées aux parents. Et pourquoi condamner ceux qui refusent de se faire vacciner ? Pourquoi les montrer du doigt comme s’ils étaient des criminels ?

    Parce que l’agenda des E.T. est de détruire les jeunes générations, de les rendre incapables, débiles, stériles, autistes, enfin, d’éradiquer des générations d’enfants.

    D’ici 2050, la moitié des enfants américains sera autiste, et qu’en sera-t-il des enfants Européens ? Nous avons des preuves et des déclarations allant en ce sens.

    En Nouvelle-Zélande, il n’y a aucune obligation vaccinale, et une étude, « scientifique », celle-ci, a prouvé que les enfants non vaccinés étaient en meilleure santé que les enfants vaccinés, et malgré cette vérité, les états imposent la vaccination et condamne les « mauvais parents » qui refusent de le faire pour sauver leurs enfants. Mais que serait un enfant en bonne santé dans une société de consommation dans laquelle le système de soin est un outil financier ?

    Que serait un enfant en bonne santé qui risquerait de prendre conscience qu’il n’est pas un esclave, et comme le dit Dieu à Abraham lorsque celui-ci intercède en faveur de son neveu, Loth, pour l’épargner de la destruction de Sodome :

    – « s’il n’en reste qu’un, ce sera celui-là »

    Alors, ne faudrait-il pas lutter pour nos enfants pour qu’ils deviennent justement, « ceux-là ? »

    Le système veut des malades, il veut des drames, des décès, il veut tout ce qui éloigne le danger des espèces dominantes, il fait fonctionner la société de consommation, car en fait, le malade, le patient, n’est qu’un produit comme un autre sur lequel on mise pour qu’il rapporte.

    Qui est en parfaite santé aujourd’hui, qui ?

    J’ai conscience qu’en apparence je m’éloigne du sujet, mais pas du tout, c’est un ensemble, un corpus d’éléments qui expliquent comment fonctionne notre société en l’enfermant dans un univers machiavélique alors que la réalité se trouve dans un autre monde, nous vivons dans les deux, mais la grande majorité de la population ne vit que dans la première, abrutie de misère, par le travail, par les problèmes d’argent, harcelé par les banques, les huissiers, enfin, assaillit au point de se tirer une balle pour avoir la paix et aller dans un monde prétendument meilleur.

    Peut-on dire que nous mourrons pour autant ? Je ne crois pas, nous quittons une enveloppe biologique qui transporte notre âme qui est le secret de tout, nous retrouvons l’élémentaire et nous reprenons la route d’Adam, à travers l’espace infini.

    Comment peut-il parler ainsi ?

    J’ai eu une expérience spirituelle à l’âge de 12 ans qui a bouleversé ma vie et ma perception de ce monde, je n’en parlerais pas, tout simplement parce que tout le monde ne peut pas comprendre. Nul ne peut comprendre ce qu’il ne connaît pas, trop prisonnier de l’illusion de la vérité de ce monde, mais c’est que justement, il n’y a pas que ce monde, même s’il est peuplé d’une grande majorité de sots qui croient y appartenir.

    Je ne rentrerais pas ici dans le débat stérile des scientifiques ou pseudo scientifiques qui, sous prétexte de notions scientifiques terrestres leur permettent d’invalider des sciences qui les dépassent. Pour eux, les soucoupes volantes sont des histoires à dormir debout, pourtant, les récits de l’Amiral Byrd, soldat décoré des plus hautes distinctions, dans sa mission poursuite contre les nazis en Antarctique en 1946 sont clairs et précis sur ce point. L’armée de la coalition a été défaite par des soucoupes, des vaisseaux à l’azimut impossible à reproduire avec des avions de chasse. Les nazis ont détruit un navire et des avions en guise d’avertissement, une seconde attaque aurait été fatale pour l’Amiral Byrd et sa flotte. Le contrat était simple :

    – – « Rentrez chez vous et vivez, restez et mourrez. »

    C’est pourquoi l’Antarctique est toujours aujourd’hui une zone interdite et principalement la zone appelée, « Neue Bavaria ». N’oubliez pas que ce sont les Allemands qui ont capitulé, pas les nazis, qui sont toujours agissants aux USA, en Europe et au Moyen-Orient.

    Les navigateurs de tout temps ont fait état dans leur livre de bord des objets volants quittant la mer pour rejoindre les étoiles et ce, depuis Alexandre Le Grand, qui, les six dernières années de sa vie à passé son temps a tenter d’élucider ce mystère. Mais les scientifiques sont ignorants de l’histoire et sous prétexte de science, prétendent savoir ce qu’ils ignorent, diables d’hommes et de femmes qui confondent intelligence et bêtise et qui nous imposent leur vision terriblement réduite par rapport à des misérables expériences qu’ils ou elles considèrent comme étant une référence, or, comme pour tout, une expérience n’est qu’un aspect de la vérité et la vérité est constituée d’expériences infinies, mais il semble que ces personnes ne comprennent pas ce postulat, c’est pourquoi la science est une menteuse qui ne privilégie qu’un aspect de l’étude, celui qui l’arrange.

    Ils sont ces contradicteurs, et peut-être malgré eux, laissons leur cela, prisonniers de leur propre enfermement culturel, et ils ou elles sont incapables de percevoir l’essence même de la vérité, j’en ai encore eu confirmation hier soir avec deux sottes qui se prenaient pour savantes et qui flirtaient avec la bêtise, Molière en aurait fait une pièce. Ces personnes sont toujours à remettre en cause les vérités qu’elles ne connaissent pas ou dont elles ont une misérable notion, en réclamant des preuves, des preuves, mais quelles preuves ?

    Elles questionnent notre expertise et réclament encore des preuves de cette expertise et lorsque nous refusons d’entrer dans leur jeu infantile, les deux sottes accusent leur interlocuteur de ne pas savoir pour se rassurer que leur médiocrité reste supérieure ?

    Il n’y a rien de pire que des petits chefs qui assoient leur misérable pouvoir sur de fausses « bonnes raisons », sur de fausses « bonnes » connaissances. L’intelligence est liée au questionnement et au doute, pas à l’affirmation d’un petit savoir en accusant l’autre de ne pas savoir parce qu’il a d’autres expériences, d’autres connaissances ; la fausse politesse sert à insulter, à dénigrer, et elles sont très fortes pour cela, parce que l’ego de se croire au-dessus de la moyenne les conforte dans leur fausse idée de la vérité, soit, leur vérité qui est intérieure, étriquée et misérable et toujours pour les fausses « bonnes raisons ».

    Alors elles reviennent à l’attaque les sorcières et réclament leur dû, les harpies ont faim, elles veulent des preuves pour assaisonner leur vérité, comme si nous étions tenus de leur en apporter, et même si on les leur donnait, elles trouveraient systématiquement à redire, car la bêtise est si prégnante en elles, qu’elles ne peuvent s’en départir, malgré la certitude qu’elles se croient extrêmement intelligentes, c’est la fracture entre l’égo et le savoir et elle est abyssale, céleste même, petit clin d’œil à l’une des sottes qui dans sa haine de l’homme et dans sa frustration intime, supporte encore moins d’être prise en défaut de connerie monumentale. Vindicative, négationniste, contradictoire, avec cette volonté puérile de toujours avoir raison même si son erreur est impressionnante, voilà à qui j’ai eu à faire hier soir, à l’abyssale sottise humaine.

    Mais, c’est qu’elles sont partout autour de nous ces personnes dont la négation se prévaut du savoir, et la bêtise est sur-développée dans les pays développés, cela en devient génial, la stupidité humaine est poussée à son paroxysme au point que les gens sont, pardonnez-moi, naturellement crétins et dressés par le système à le devenir, puisqu’il est plus simple de diriger des crétins que des êtres pensants.

    C’est pour toutes ces raisons que nous ne pouvons pas évoluer et à cause de ces ânes qui entretiennent sans même le savoir, le plan machiavélique qui sert à diviser les humains pour les empêcher de prendre conscience de la vérité, des vérités fondamentales qui constituent notre humanité et notre monde. Notre société s’acharne à vouloir nous faire croire que la greffe d’un humain à un autre fonctionne ?

    Oui, mais à quel prix ?

    Une seule greffe sur toutes les autres a fonctionné dans notre monde, une femme en Australie à qui on a greffé un foie, son corps s’est mis au diapason de son organe et il a naturellement changé de groupe sanguin en modifiant l’ADN du récepteur. Ce fait exceptionnel ne s’est jamais reproduit jusqu’alors, faisant vivre un enfer aux greffés, devant vivre sous médication permanente pour ne pas rejeter l’organe qui ne veut toujours pas appartenir à son nouvel hôte. Et qui dit médication, dit automatiquement problèmes au niveau des autres organes, mais chut, il ne faut pas le dire.

    Au lieu de pousser la science à chercher la ligne de codage ADN qui enverrait le signal au cerveau d’ordonner la reconstruction de l’organe amputé naturellement comme c’est le cas chez certaines espèces animales, nous vivons sur les cadavres sous prétexte d’une science miraculeuse qui est fondamentalement archaïque, et on veut nous vendre cette science de Frankeinstein comme un progrès ?

    Comme vous le savez, à présent une famille ne pourra plus s‘opposer à ce que les médecins embaumeurs et soudeurs prélèvent des organes comme bons leur semble, bienvenu dans le monde des horreurs et des trafics les plus sordides officialisés par l’institution et par ceux qui dirigent ceux qui nous dirigent.

    D’ailleurs où vont donc tous ces organes ? Y a-t-il autant de greffés que de prélèvements ? Ces lois ne serviraient-elles pas plutôt des espèces dominantes qui s’alimenteraient de chair humaine ? Nous entrons dès lors dans un registre de science-fiction, mais tout est possible, rien n’est fermé, tout est envisageable dans la société dans laquelle nous vivons et/ou l’humain est l’espèce inférieure par excellence, un bétail destiné à nourrir d’autres prédateurs autrement plus intelligents.

    Ainsi, il ne suffit pas qu’ils nous empoisonnent avec des aliments OGM, pollués de pesticides des chemtrails, bourrés de métaux lourds et de nanotechnologies qui modifient notre ADN, de vaccins qui assassinent nos enfants, il faut encore que des crétins en masse, qui sont également victimes de ces empoisonnements, se liguent contre nous, alors que l’ennemi est ailleurs, il y a de quoi hurler sa colère.

    J’ai donc traité hier par l’humour les accusations des deux sottes aujourd’hui encore persuadées de posséder entre leurs mains noueuses de bêtise le savoir absolu, à quoi bon lutter pour cela, ce qui m’importe est d’apprendre et de découvrir, de révéler, pas de s’enfermer dans des débats stériles menés par des perverses narcissiques imbues d’elles-mêmes.

    Nous avons plus à gagner à apprendre et à partager, qu’à imposer et c’est ce que je m’efforce de faire, nous devons ouvrir les routes du possible et de l’impossible, car, c’est ainsi qu’est fait l’homme.

    Nous vivons une époque formi-diable…

    [1] Anton Parks, « Le secret des étoiles sombres »

    [2] https://www.amazon.fr/Pandora-bible-vivre-laisser-mourir/dp/1533168601/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1467524404&sr=8-1&keywords=pandora+jandrok

    [3] Anton Parks « Le secret des étoiles sombres »

    [4] Milton William Cooper, « Le Gouvernement secret », Louise Courteau, éditrice.

  3. Paschalis dit :

    90.000 Top Secret CIA Documents Maintenant disponible en ligne: STARGATE et MKULTRA.STARGATE était le programme de la CIA qui a utilisé les téléspectateurs à distance (personnes qui ont utilisé ESP pour regarder une cible éloignée ou invisible) afin de recueillir des renseignements.Plus de 12.000 documents STARGATE de CREST sont maintenant en ligne au format PDF. STAR GATE est un terme générique pour la CIA, DIA, etc. effort qui a utilisé les téléspectateurs à distance qui prétendaient utiliser la clairvoyance, la précognition ou la télépathie d’acquérir et de décrire des informations sur les cibles qui ont été bloqués à partir de la perception ordinaire. https://archive.org/details/MKULTRA-Dataset

  4. évhémère dit :

    Univers effrayant !… Allons nous survivre ?… Peu d’espoir !….

  5. Zagros dit :

    Que de sujets abordés! Que d’hypothèses hasardeuses!
    Le virus du sida est le seul qui est détruit à 50°C, les autres virus à 42°C. Pour autant cette particularité n’est pas une preuve de son origine aliène, juste un indice.
    Pourquoi les aliènes qui nous suivent depuis si longtemps sont-ils maintenant si méchants alors qu’ils nous ont beaucoup aidés pour sortir de deux millions d’années d’homo erectus? Ce n’est pas cohérent.
    Les USA sont restés plusieurs années en Mésopotamie, et qu’y ont-ils trouvé? Rien.
    Le terrorisme n’est pas d’origine aliène, l’islam y suffit largement.
    Oui, les élites se fichent bien des peuples, et Juncker en tête!
    Les aliènes ne sont pas derrière les vaccins. Pour ça les labos pharmaceutiques suffisent…
    Les greffes: si les aliènes sont mangeurs de chair humaine, ils ne sont pas très intelligents, surtout avec toutes nos maladies!
    Oui, les ovnis ET nous visitent et depuis longtemps. Pour autant ils ne sont pas la cause de tous nos maux. A cet égard, l’homo à peine sapiens se débrouille très bien tout seul.
    Pas le temps de tout débattre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :