ovni à Fourmies 7 novembre 73

08/02/2015
Fourmies, mercredi 7 novembre 1973, contact OVNI à la ferme Tricot

PUBLIÉ LE 07/02/2015

PAR LIONEL MARÉCHAL

Que s’est-il réellement passé le mercredi 7 novembre 1973, au lieu-dit Le Fief à Fourmies, près de la ferme Tricot ? Des enfants ont dit avoir aperçu un objet volant non identifié (OVNI). Nous avons retrouvé celui qui a enquêté sur le phénomène à l’époque, Jean-Louis Chappat ; il avait 18 ans.

Jean-Louis Chappat, qui avait mené l'enquête en 1973, est retourné sur les lieux. PHOTO : SAMI BELLOUMI

Jean-Louis Chappat, qui avait mené l’enquête en 1973, est retourné sur les lieux. PHOTO : SAMI BELLOUMI

7 novembre 1973. C’était un mercredi où il faisait encore bon dehors. D’ailleurs des enfants jouaient au ballon devant la tour Jeanne III, à Fourmies. Soudain, vers 19 h 30, ils aperçurent une « boule de lumière » sur les hauteurs de la rue du Fief, au niveau de la ferme Tricot. Intrigués, dix enfants de 7 à 12 ans se précipitent et raconteront avoir vu une soucoupe volante. Que s’est-il exactement passé ? Nous avons demandé à celui qui a enquêté sur le sujet, à l’époque. Il ne s’agit d’autre que Jean-Louis Chappat, auteur de plusieurs livres (dont Léo Lagrange et La Fusillade Fourmies). Domicilié dans la commune et élève en terminale, il avait, à l’époque 18 ans. Il se souvient : « C’est un lycéen qui m’a prévenu que des enfants de L’Espérance avaient vu un objet lumineux. À ce moment-là, j’animais un club d’astronomie à la Maison des jeunes et d’éducation populaire (MJEP). Cela m’a intrigué alors j’ai décidé d’en savoir plus ». Le jeune homme mettra 12 jours après le phénomène pour rencontrer les enfants : « Je les ai vus et tous ont, séparément, raconté la même chose. Ils étaient pétrifiés quand ils revivaient la scène. J’ai tout consigné dans un rapport pour la revue Lumières dans la nuit (NDLR : lire ci-dessous). Après, les parents s’en sont mêlés et tout a été stoppé. Dans les années 70, c’était mal perçu de dire avoir vu un objet volant non identifié (OVNI). On se moquait. Alors les gens se taisaient ». Comme, des années plus tard, cet agriculteur de Wignehies qui affirmera avoir bien vu l’objet lumineux mais qui n’a rien dit pour ne pas avoir d’ennuis. M. Chappat ne s’arrêtera pas là : « Je suis allé, sur place, dans la pâture de la ferme Tricot et il y avait bien, sur le sol, des traces, des rectangles écrasés visiblement par quelque chose d’assez lourd ». On en restera là. Aucune enquête officielle ne sera réalisée. « Mais Fourmies n’est pas un cas isolé, ajoute-t-il aujourd’hui. Dans le cadre de mes recherches, j’ai trouvé un article de journal relatant l’apparition d’un OVNI à Avesnes-sur-Helpe en 1859 ».


%d blogueurs aiment cette page :