Les mystères de l’histoire russe : Une explosion au-dessus de la Taïga

Par La Voix de la Russie

Photo Ria Novosti

Photo Ria Novosti

Des événements étranges se passaient le 27 juin 1908 en Europe et Sibérie Occidentale : la nuit était claire comme le jour et un halo fait de plusieurs anneaux est apparu autour du Soleil. Selon les astronomes britanniques, la nuit du 29 au 30 juin était si claire qu’on ne voyait pas d’étoiles. En même temps, le ciel avait un teint rouge au nord et vert au sud. Mais ce n’étaient que les signes précurseurs parce que le matin du 30 juin 1908 une énorme boule de feu fila dans le ciel au-dessus de la Sibérie Occidentale.

Les témoins de cet événement étaient saisis d’effroi à cause de la lumière aveuglante et d’un fracas assourdissant. Le vol du vagabond de l’espace s’est conclu par une explosion grandiose au-dessus de la taïga vierge à une altitude de 5 à 15 km. Le fracas était entendu à 800 km de l’épicentre. L’onde de choc a rasé la forêt sur plus de 2000 km2 et les pertes humaines ont pu être évitées parce que, par un heureux concours de circonstances, il n’y avait aucune habitation à des centaines de kilomètres à la ronde. Le scientifiques ont calculé par la suite que la puissance de l’explosion était de l’ordre de 40 à 50 mégatonnes, soit l’équivalent de la plus puissante bombe à hydrogène moderne. L’onde de choc a fait le tour du monde et était enregistrée par les stations sismiques dans le monde entier. A suivi une tempête magnétique qui a duré 5 heures. Une étrange lueur a flamboyé plusieurs heures durant dans le ciel au-dessus de l’immense territoire s’étendant de l’Atlantique à la Sibérie. Cette nuit, on pouvait lire aisément un journal dans les rues de nombreuses villes européennes. Le voyageur de l’espace a explosé dans la zone de la rivière Podkamennaï Toungouska d’où le nom Toungousski attribué à la météorite. Seulement, était-ce vraiment une météorite? Et si oui, comment a-t-elle pu induire les « aurores boréales » au-dessus de l’hémisphère est de la planète? L’énigme reste toujours entière et il existe un foisonnement d’hypothèses à la fois scientifiques et fantastiques, depuis le crash d’un vaisseau spatial extraterrestre au-dessus de la Sibérie jusqu’à la collision de la Terre avec un « trou noir ». Le Comité des météorites de l’Académie russe des sciences a fait le point en 1970 en recensant 77 théories les plus différentes. Elles devraient être encore plus nombreuses de nos jours.

La version principale qui est la chute d’une météorite est très contestée parce que ses fragments n’ont jamais pu être retrouvés. L’astronome britannique Francis Whipple a supposé au début des années 1930 qu’il s’agissait du noyau d’une comète. Et puisqu’on sait que le noyau de comète est constitué principalement de glace, il aurait pu s’évaporer en pénétrant dans l’atmosphère. Cette hypothèse explique l’absence des fragments du corps céleste et les « nuits blanches » au-dessus de l’Europe et de la Sibérie seraient dues à sa queue brillante. L’hypothèse de chute d’une météorite commence à prédominer à nouveau dans la communauté scientifique depuis quelques années. Les astronomes contemporains prouvent que la comète aurait du se détruite beaucoup plus haut dans l’atmosphère, c’est pourquoi la boule de feu dans le ciel au-dessus de la Sibérie serait quand même une météorite. Peu importe qu’elle fût constituée de pierre ou de fer parce qu’après l’explosion, le vent a dispersé ses fragments sur les étendues immenses de la taïga. Les spécialistes de la NASA ont entrepris de faire fondre ces deux hypothèses, Selon eux, le phénomène de Toungouska était une météorite mais une météorite faite de glace. Le passage dans l’atmosphère de l’énorme bloc de glace serait à l’origine des lueurs peu communes. Les chercheurs russes de l’Institut de physique de l’atmosphère se rangent au même avis. La polémique continue toujours au sujet de la météorite de Toungouska. Notre connaissance du phénomène est devenue plus pointue grâce aux expéditions scientifiques et aux recherches mais nous ignorons toujours sa nature exacte.

Source  

gif

Mise à jour Area 51 Blog, le: 31/08/2014 à 10h55.

area51blog

10 commentaires pour Les mystères de l’histoire russe : Une explosion au-dessus de la Taïga

  1. infos dit :

    Moi je pense que cette version est plus juste: http://voltair.free.fr/tunguska/uvarov_01.html

    • évhémère dit :

      Cette version est inédite et aucune expédition n’a jusqu’à présent mentionné la présence de ces « chaudrons » !… Quant à la source, elle m’est inconnue aussi !…

  2. évhémère dit :

    Une seule « grosse » erreur dans cet article : les nuits « luminescentes » qui ont succédé à l’explosion sont dues à l’ionisation de l’atmosphère par induction : l’air était littéralement « lampe électrique » !… Ainsi, pendant 3 nuits, on put lire son journal en pleine nuit sur son balcon à Paris , à Berlin ou à Londres !…
    Pour le reste, « çà va » : la théorie du noyau cométaire ( morceau de comète ) a fait suite à la découverte, en l’absence de cratère, de petits « trous » tubulaires, comme la trace d’innombrables « doigts » enfoncés … avec un résidu météorique au « fond » !… En 2010, une expédition scientifique identifia des résidus météoriques mêlés à la résine des arbres ( contamination remontant bien à 1908 ). Donc, si « Ogby » ( surnom de l’objet ) la source paraît « raisonnablement » identifiée, sa dangerosité continue à faire débat … surtout depuis un certain 15 février 2013 au-dessus de Chelyabinsk , avec son millier de blessés !… En théorie, c’était une première … à part le cas d’une vache tuée et une femme blessée ( à la cuisse ) au XIX° siècle !… Mais il possible que certains évènements inexpliqués au cours de l’Histoire soient dus à une telle cause ( disparition « mystérieuse » de villages entiers ) !… Maurice Leblanc y fait intervenir une météorite comme l’explication d’un « assassinat » dans l’un de ses « Arsène Lupin » !… Aujourd’hui, la répartition démographique rend notre Société beaucoup plus vulnérable à de tels impacts !…

  3. samloulou dit :

    hummm! Nikola TESLA n’y serai pas pour quelque chose ? Même époque pour le rayon de la mort.

    • évhémère dit :

      Peu de chance : Tesla se trouve alors à New York , à 15000 kms de là !… Bien sûr , il est logique de suspecter le « roi de l’Electricité » , mais à ce moment, sa tour de Long Island n’est pas construite !… C’est dans son laboratoire que Tesla réalise ses expériences !… S’il avait été à l’origine de ce « météore », il est probable qu’on ne lui aurait jamais coupé ses subventions !… Au contraire, il aurait certainement été « recruté » pour offrir de telles armes à son ancienne patrie en danger , la Serbie, menacée par l’empire austro-hongrois au début de la première guerre mondiale !…

  4. olivier dit :

    Ce une question de temps pour le prochaim impacte. qu’elle serat la taille du méteor!. Les gens qu’ontinue de vive comme avant, mais croyer vous que l’humanitée a hue de la chance cette fois si! . Voyez vous l’impact a durée quelle que seconde, c’est aprés qu’il faut sinquietté . Exemple; toute ces central nuclaire endomagé qui v’ont surment péte a la chainne l’un aprés l’autre. la ce l’homme qui vat disparaitre bétements par namque de sagesses ou la politique de l’autrucher

    .

  5. Quassy dit :

    Ne croyons pas a l’explication de la NASA. pourquoi ne pas croire aussi la version du fameux Billy Meier avec ses amis venus des pleiads ?..

  6. olivier dit :

    Serat tu le plus rapide a la cours a pied se jour là.

  7. jack L dit :

    Plusieurs choses clochent dans l’explication « météore » :

    1 – L ‘explosion, en elle même qui couche 2000 Km2 de forêt par terre, ne la brûle pas , et ne génère aucun cratère.
    2 – Pourquoi le météore explose et à quelle altitude,
    3 – la lueur qui illumine l’atmosphère pendant 3 jours. Nous ne connaissons qu’un seul phénomène capable de faire quelque chose de similaire: les aurores Boréales ,
    4- la tempête magnétique
    5 – les trous tubulaires, pas des cratères …

    Enfin j’ajouterai que dans un ouvrage relatant précisément l’événement, des témoins parlent d’un objet lumineux lent survolant une partie de la Russie, et incurvant sa trajectoire. comme s’il voulait éviter des contrées habitées

    Cet événement comme aussi par exemple la lueur autour de 750 ap JC vue et notée par qq scribes au nord de l’anglettere, et en corrélation avec des traces détectées dans les arbres (C14)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :