Révélations sur les dossiers Ovnis des services secrets allemands

27/08/2014
Page d'accueil des dossiers "OVNIS" de l'agence secrète allemande "Bundesnachrichtendienst"(BND). |Copyright: Bundesarchiv.de (Crédit: grenzwissenschaft-aktuell.de)

Page d’accueil des dossiers « OVNIS » de l’agence secrète allemande « Bundesnachrichtendienst »(BND).
|Copyright: Bundesarchiv.de (Crédit: grenzwissenschaft-aktuell.de)

Publié le 27/08/2014 et traduit par Ovnis-Direct

Sarrebruck (Allemagne) – depuis plusieurs décennies, des responsables du gouvernement allemand ont affirmé n’avoir aucun intérêt officiel à enquêter ou étudier le sujet des objets volants non identifiés.

Néanmoins aujourd’hui, l’éditeur du blog d’information allemand sur le paranormal www.grenzwissenschaft-aktuell.de, Andreas Muller, a pu accéder à des documents relatifs aux ovnis, autrefois classés secrets et détenus par les services de renseignements allemands « Bundesnachrichtendienst » (BND).

Il déclare :

« … Je n’ai pas connaissance d’un organisme officiel ou d’institution qui enquête sur les observations d’ovnis ni d’un quelconque projet officiel que ce soit. »
 
Les documents relatifs aux ovnis, nouvellement révélés par le BND, contredisent la version officielle concernant des fichiers de 67 pages. Ils relatent des « observations d’objets volants non identifiés effectuées au-dessus des zones frontalières entre l’Allemagne de l’Ouest, la République démocratique allemande (RDA) et la Tchécoslovaquie (CSSR) ».

Les fichiers sont trouvables en tapant le mot-clé « ovnis » dans les archives fédérales allemandes (« Bundesarchiv ») basé dans la ville de Coblence. 

Cependant, en raison du fait que tous les documents sont en principe automatiquement protégés et sous embargo depuis 30 ans, selon la loi fédérale allemande, ces fichiers sont classifiés jusqu’à l’année 2021.

Les fichiers répertoriés sous le code d’identification « B 206/1914 – Bestand B 206 des Bundesnachrichtendienstes » ont intéressé les services secrets Allemands « BND » qui voulait étudier les ovnis du fait d’une éventuelle nature exotique ou extraterrestre du phénomène. Des observations ont été signalées par des civils et la majorité des cas énumérés ont été signalés par les membres de la patrouille de protection des frontières.

La majorité des cas pourraient facilement s’expliquer par des drones soviétiques et ballons-sondes, dont certains ressembleraient au drone soviétique « Tupolev M-141 »

Une petite quantité de cas résiste à toute analyse, non seulement en raison des caractéristiques exotiques observées sur les objets, mais aussi parce que même les enquêtes officielles se sont aussi heurté au mur de l’incompréhension..
 

​  

Crédit: Les 67 pages des documents du BND |Copyright : Bundesarchiv.de (Crédit: grenzwissenschaft-aktuell.de)
Les 67 pages des documents du BND
|Copyright : Bundesarchiv.de (Crédit: grenzwissenschaft-aktuell.de)

L’observation exotique la plus intéressante fut celle réalisée par quatre fonctionnaires en 1986 sur Fehmarn, troisième plus grande île de la mer baltique.
 
« À propos de ce cas, le BND-UFO-Files révèle ce qui suit :
 
Dans la matinée du 26.08.1986 (26 août 1986), entre 03.00 et 03h30, trois fonctionnaires du bureau des gardes-frontières de Puttgarden, qui servaient une partie de la nuit, ont observé par la fenêtre de leur bureau un objet volant traversant le ciel à vitesse lente vers le poste de Puttgarden.
 
Dans le même temps, cet objet volant a été signalé par un douanier de Puttgarden depuis les abords du lieu cité précédemment, situé à environ 300 mètres (environ 900ft) de distance du premier lieu.
 
Bien que le témoin exclut la possibilité d’avoir observé un hélicoptère, le fichier met en évidence l’hypothèse qu’il pourrait y avoir une connexion avec l’observation présumée d’un hélicoptère soviétique au-dessus de la ville ouest-allemande de Lübeck le matin même (26.08.1986), mais à 07h00 (donc 4-3 heures plus tard) selon le  journal local. 

Le Puttgarden-Case couvre à lui seul 5 pages sur les dossiers ovnis du BND |Copyright: Bundesarchiv.de (Crédit: grenzwissenschaft-aktuell.de)

Le Puttgarden-Case couvre à lui seul 5 pages sur les dossiers ovnis du BND
|Copyright: Bundesarchiv.de (Crédit: grenzwissenschaft-aktuell.de)

 Quelle que soit la manière dont les experts dans le domaine des ovnis et les militaires vont évaluer chacun des cas d’observations décrits dans les archives du BND, l’intérêt porté par les gouvernements allemands de l’époque pour ce sujet ne fait aujourd’hui aucun doute.
 
Les différents gouvernements, ministères, organismes, institutions, services militaires ont néanmoins toujours admis ne porter aucun intérêt officiel envers les objets volants non identifiés.

Comme l’a rappelé récemment un article de Robert Fleischer sur le site web allemand exopolitik.org,  » le gouvernement fédéral a répondu en mai 2008, à la demande du député parlementaire FDP Hartfrid Wolff qui s’interrogeait à propos du phénomène ovni :

« Le gouvernement fédéral n’a pas d’informations sur les observations des soi-disant OVNIS ou des extraterrestres en Allemagne. Par conséquent, aucun fichier sur des observations d’OVNI ne sont présents dans nos archives, donc aucune publication d’informations sur ce sujet. »

Le Ministre de l’Intérieur Allemand Wolfgang Schäuble a également adopté cette position à partir de 2008. Il a répondu notamment à une question concernant les autorités allemandes face aux ovnis :
 
« Nous ne connaissons aucune autorité publique ou institution, à l’échelon fédéral, qui enregistre ou analyse les observations alléguées d’objets volants non identifiés (OVNI).. »

On admet à la limite qu’il n’y a vraiment eu aucune intention de créer en Allemagne un ou des organismes largement structurés chargés de l’étude du phénomène ovni et agissant dans la durée. Mais, le gouvernement fédéral est loin de connaître tout ce qui se passe dans les administrations qui en dépendent, car, à l’évidence, à différentes époques, des commissions internes ou des actions visant le sujet OVNI ont été mise en place et ont débouchées sur des rapports, des études, la production de notes et de documents les plus divers.
 
D’autre part, selon l’avis des Ufologues Allemands, l’Allemagne aurait aussi très bien pu traiter le dossier ovni via des commissions secrètes, car la Grande-Bretagne, la France, quelques 21 pays connus à ce jour, ont traité de cette façon ce dossier.

Les publications faites sur Internet de leurs archives, 21 pays, nous laissent penser que même les autorités allemandes ou ses ministres ont eu à traiter ce phénomène.

Encouragés par la découverte de ces archives, certains groupes de pression ufologiques réclament aux autorités allemande d’entreprendre les mêmes démarches que la France et la Grande-Bretagne ou le Chili, en déclassifiant officiellement d’éventuels les documents évoquant des ovnis.​ « 

Source

gif

Mise à jour Area 51 Blog ,le: 27/08/2014 à :20h25.

area51blog


Une mystérieuse lumière repérée dans l’océan Pacifique

27/08/2014

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

crédit:   JPC van Heijst crédit:
JPC van Heijst

Article source: planet.fr

Publié par Deborah Koslowski le Mercredi 27 Août 2014 à 11h10

Alors qu’ils survolaient la péninsule du Kamchatka (Russie), le pilote d’un boeing 747 et son co-pilote ont fait une étrange observation. Après un flash, une mystérieuse lueur est apparue dans l’océan Pacifique. Une enquête a été ouverte.

C’est un mystère de grande envergure auquel ont été confrontés le pilote néerlandais d’un Boeing 747 et son co-pilote ce samedi. Alors qu’ils survolaient la péninsule du Kamchatka (Russie), une étrange lueur a fait son apparition dans l’océan Pacifique, a rapporté le site internet PBase. Aucune explication scientifique n’a, pour l’heure, pu expliquer l’origine de cet étonnant phénomène que le pilote a tout de même pris le temps de photographier.

« Cela ressemblait à un éclair mais en beaucoup plus intense et ça se dirigeait verticalement de haut en bas. Nous avons scruté l’horizon…

Voir l’article original 57 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :