Rapport sur le symposium du MUFON du 17 au 20 juillet 2014

Le témoin était si terrifié par les événements de 1999, qu'il a gardé le compte de lui-même et tout récemment signalé l'incident à MUFON. Sur la photo: Lee County, Alabama. (Crédit: Google)

Le témoin était si terrifié par les événements de 1999, qu’il a gardé le compte de lui-même et tout récemment signalé l’incident au MUFON. Sur la photo: Lee County, Alabama. (Crédit: Google)

Note adm:area51blog

crédit photo :sylvain MatisseJeudi 24  Juillet 2014 :

« Le phénomène Ovni présente plusieurs cas et parmi eux des facettes ont été décortiquées par les chercheurs. Le site de notre partenaire de site web Ovni -Direct administré par Naghib reprends un rapport sur le symposium du MUFON du 17 au 20 juillet 2014. L’intrigue consiste à se demander si certaines manifestations sont sélectives ou non. Un témoin ou un groupe de témoins ont -il été choisis? Dans ce cas par qui et pourquoi? Si l’hypothèse concernant d’éventuelles rencontres programmées à partir de profils type reste à prouver, il ne demeure pas moins qu’il faut s’y intéresser.

Ci ceci était avéré, celà ouvrirait des théories plus dirigées. Comme celles que les OVNI ont une nature militaire, scientifique ou les deux. A partir de là il faudra tenter de répondre si ces natures ont une origine humaine ou extraterrestre. Toujours est-il que je trouve le post de Naghib instructif même s’il n’est pas nouveau au niveau des témoignages concernant le paysage ufologique. Une chose est certaine, rassembler les faits, les confondre, les épelucher demande un certain travail que les ufologues  sérieux ont déjà entrepris. Gageons qu’un jour ce travail porte ses fruits.« 

barre

Lieu du témoignage de 1999, comté de Lee, Alabama, relaté lors du Symposium 2014. Sur la photo: Lee County, Alabama. (Crédit: Google)

Lieu du témoignage de 1999, comté de Lee, Alabama, relaté lors du Symposium 2014. Sur la photo: Lee County, Alabama. (Crédit: Google)

Article source: ovnis-direct

Publié le 24/07/2014

Du 17 au 20 juillet 2014 a eu lieu le Symposium du MUFON, devant plus de 400 personnes à Cherry Hill, NJ. Il s’agit d’un événement annuel qui réunit des experts et les amateurs d’ovnis, aussi bien les enquêteurs du MUFON que le public et les médias afin d’en apprendre davantage sur les derniers développements de l’actualité ufologique. Cela a permis à certains témoins d’évoquer leurs observations.

Le premier Symposium du MUFON eut lieu à Peoria, Illinois, le 13 juin 1970, il y a environ 45 ans.

Les participants au Symposium :

. Un Discours de George Knapp se concentrant sur la zone 51.
. Directeur des communications du MUFON, Roger Marsh, évoquant « la dissimulation sur les ovnis ».
. Directeur État de Pennsylvanie, John Ventre, sur « Anderson Cooper et l’affaire des ovnis. »
. Lee Spiegel, de l’Huffington Post.
. Dr Lynne Kitei : « Au-delà des lumières de Phoenix. »
. Le réalisateur James Fox sur « ovni cinématographique. »
. Stephen Bassett : « Divulgation et Congrès ovni. »
. Ben Hansen, animateur de télévision de la chaine Syfy,  sur « Médias, technologie et conviction. »
. Les enquêteurs de l’émission « Chasseurs d’ovnis ».
. Linda Moulton Howe.
. Paul Villadolid, le producteur exécutif de « Hangar 1 ».

 
Un des témoins fut interrogé sur l’affaire de l’Alabama de juin 1999 par le directeur du Mufon de l’État de l’Alabama, Rich Hoffman.
 
Le témoin avait huit ans en 1999 au moment des faits. Il était passager sur la banquette arrière du véhicule de sa mère, accompagné de son frère aîné présent sur le siège avant, en direction du comté de Lee.

Sa mère s’était arrêtée chez un ami, laissant ses deux enfants seuls dans la voiture pendant quelques minutes.

L'objet silencieux planait juste à environ 30 ou 40 pieds au-dessus du véhicule, Lee County, Alabama. (Crédit: Google)

L’objet silencieux planait juste à environ 30 ou 40 pieds au-dessus du véhicule, Lee County, Alabama. (Crédit: Google)

« Il s’agissait d’un quartier boisé très rural, situé non loin de Phenix City ou Crawford.

Elle se rendit à l’intérieur de la maison de son ami durant un laps de temps très court, laissant mon frère sur le siège avant et moi sur le siège arrière, côté droit, près de la fenêtre, à l’intérieur de la voiture. »
 
Alors qu’il attendait sa mère, le témoin regarda vers la fenêtre :
 
« J’ai observé un disque gris planant à environ 30-40 pieds, au-dessus et à droite de notre voiture. Il ne faisait absolument aucun bruit… »
 
Le témoin raconta que s’il n’avait pas regardé dans cette direction, il n’aurait pas vu l’objet parce qu’il n’y avait pas de son. 

Le témoin était si terrifié par les événements de 1999, qu'il a gardé le compte de lui-même et tout récemment signalé l'incident à MUFON. Sur la photo: Lee County, Alabama. (Crédit: Google)

Le témoin était si terrifié par les événements de 1999, qu’il a gardé le compte de lui-même et tout récemment signalé l’incident à MUFON. Sur la photo: Lee County, Alabama. (Crédit: Google)

« Le disque plana pendant environ 60 secondes avant de s’envoler au loin dans le ciel et hors de notre vue, en faisant un léger bruit. »
 
Le son était très étrange.
 
« Cette observation resta gravée à jamais dans ma mémoire, bien que je refusais de croire à la réalité du phénomène ovni.
Ce n’est qu’après ma deuxième observation, neuf ans plus tard, que j’ai sérieusement commencé à me poser des questions et entreprendre de sérieuses recherches sur le sujet ».
 
Lee County, en Alabama, est composé de 140 247 habitants.
 
Beaucoup d’autres témoins se sont présentés lors de ce Symposium du MUFON, détaillant leurs expériences personnelles.
 
«  Le son est difficile à expliquer, un peu comme un sifflement d’air ou un bruit de ronflement/pulsation. La vue de la soucoupe me terrifiait et je n’ai jamais posé de questions à ce sujet à mon frère ainé ». Le choc post-traumatique fut tel que mon frère moi n’en avons jamais parlé par la suite.
Sources openminds.tv et 2014mufonsymposium et Traduction par Ovnis-Direct
Témoin illustration. (Crédit: MUFON)

Témoin illustration. (Crédit: MUFON)

Analyse extraite du texte de Fabrice Bonvin intitulé « Épistémologie de l’insaisissable » au sujet des observations d’ovnis et des témoins :
 
« … Il semblerait, en effet, qu’une partie importante des cas soit constituée d’observations rapportées par un témoin unique. Toutefois, il existe également de nombreuses observations contenant des témoins multiples. Mon analyse et mes expériences avec le phénomène OVNI m’ont convaincu que ses manifestations sont clairement et intentionnellement destinées à un seul ou une collection d’individus. En parlant du caractère délibéré de l’apparition du phénomène, Sider (1999) note que « la subtilité de telles actions réside dans le fait que, la plupart du temps, chaque incident est rapporté par un seul observateur » (p. 33). La moyenne relativement faible du nombre de témoins tend donc à confirmer l’idée que le phénomène est sélectif et n’apparaît donc pas à n’importe qui, n’importe quand et n’importe comment. Comme l’écrit Vallée (1988) : « le contact entre les témoins humains et le phénomène OVNI se produit toujours dans des conditions contrôlées par ce dernier » (p. 222). D’ailleurs, bien qu’on dénombre quelques rares cas où les témoins se comptent en dizaines ou en centaines***, il est étonnant que la moyenne de témoins par apparition d’OVNI(s) ne soit pas plus élevée.

En 1981, Allen Hynek s’interrogeait également sur cette facette du phénomène : « l’apparition sélective des Ovnis suggère une mise en scène délibérée… par exemple, il est fréquemment rapporté qu’un OVNI atterrit « sur la route, juste devant le véhicule des témoins ». Pourquoi pas plus loin, sur le côté ? Et pourquoi seulement à une poignée de témoins ? » (Hynek, Allen, 1981, pp.50-58).
 
La constatation suivante de Zürcher (1979) nous éclaire sur l’anomalie de la faible moyenne de témoins : «le phénomène contrôle et règle de la manière la plus parfaite qui soit l’ensemble de sa manifestation en fonction du contexte où elle s’insère». Si cette affirmation s’avère correcte, elle est également en mesure d’expliquer le paradoxe suivant : les témoignages et les traces abondent, mais notre connaissance du phénomène se limite encore aux hypothèses… »
 
«… Ensuite, je pense qu’en l’état actuel de nos connaissances, un des moyens les plus efficaces pour en savoir davantage sur cette énigme est de se centrer plutôt sur les témoins que sur le phénomène. Je vois le témoin comme une clé de voûte à exploiter si l’on veut mieux comprendre le fonctionnement du phénomène OVNI. Si les témoins sont tout à fait sains d’esprit*****, il est fort probable qu’ils partagent des caractéristiques particulières. Les études sur les traits de caractère, comme le « fantasy proneness personnality » (Bartholomew & Basterfield, 1991) sont probablement une bonne base sur laquelle continuer des recherches. Si les Ovnis choisissent leurs témoins selon des critères psychologiques, il vaut la peine de les identifier.
 
Quand Vallée (1988) écrit que « l’intelligence derrière le phénomène OVNI a accès à des processus psychiques que nous ne maîtrisons pas encore, sur lesquels nous n’avons pas encore fait de recherches » (p. 346), je pense qu’il met le doigt sur un élément capital. D’où la nécessité de mener des recherches dans ce domaine.
 
Il y a également des pistes intéressantes à creuser du côté des états modifiés de conscience (EMC). Ring (1992), entre autres, a mis en évidence le rôle que semble jouer les EMC dans les cas d’enlèvements. Les expériences de « Missing Time » ou de « Facteur Oz » (que l’on rencontre lors d’observations d’Ovnis) sont autant d’expressions d’une altération du temps et de l’espace durant des EMC… »

 Source:ovni direct

gif

Mise à jour Sylv1 pour Area 51 blog, le : 24/07/2014 à :14h40.

area51blog

8 commentaires pour Rapport sur le symposium du MUFON du 17 au 20 juillet 2014

  1. Patrick dit :

    Bonjour, à propos de l’intelligence sur les observations, j’ai eu une expérience qui m’a profondément marqué. Sur quel Site allé pour vous faire partager mon expérience?

  2. évhémère dit :

    « …un des moyens les plus efficaces pour en savoir davantage sur cette énigme est de se centrer plutôt sur les témoins que sur le phénomène … »

    Quels autres choix s’offrent aux ufologues ?… Quand ils interviennent, l’OVNI est parti, il ne reste plus que le témoin !… Le seul autre axe d’action disponible est un travail patient de « prévention » : informer les ( futurs ) témoins de ce « genre » de « péripétie » et comment le gérer au mieux de ses propres intérêts !…

    • Perceval dit :

      D’accord avec vous,mais avec une profonde nuance,le phénomène influe sur les dires du témoins,dissocier l’un par rapport a l’autre,fausse le résultât d’ensemble,il est vrai que le phénomène observé,suivant la culture du sujet,de son émotivité,peut être de son sexe,mais aussi du temps horaire,jour nuit,ou entre les deux,mais encore,avec les conditions climatique,pluie vent brouillard,doivent être pris en compte,enfin,il me semble que la position géographique,et stratégique du positionnement du témoin doit aussi être analyser,et enfin peut on dire avec certitude,que le hasard joue un rôle important dans l’observation,Eric Zûrcher dans ces dires laissent une place importante dans la confusion des genres,pour faire simple,on est sur de rien,mais avec une très grande certitude,il y a phénomène étrange,cela on ne peut le nier.

  3. évhémère dit :

    Quant à la sélection préétablie du témoin PAR l’OVNI , seuls les romanciers ufologiques ont vraiment fouillé cet aspect, comme l’inévitable Jimmy Guieu !… Par contre, ce fut un territoire très prometteur pour les debunkers incrédules ( pseudo-sceptiques ) … à condition d’inverser le sens de l’enquête !… Il suffit de considérer comme mensonger le récit du témoin, et ensuite, en décortiquant au fer rouge les circonstances de la vie dudit témoin, n’importe quel flic borné ( un brin sadique) en ressortira une bouillie explosive : les Dupont-Dupond sont très doués pour cet exercice dans les aventures de Tintin !… Un autre exemple ressort aussi du film de Yves Robert, « le grand blond avec une chaussure noire » (1972) !…
    Le fait que ces références ne soient pas directement ufologiques, mais appartiennent à la culture du « Réel imaginaire » ( selon l’expression de Jacques Le Goff ) illustre la facilité où on peut toujours manipuler les informations !…

    Seule une étude pluridisciplinaire ( associant un parapsychologue à un enquêteur « académique » par exemple …) permettrait de dégager des données « renforcées » du « bric-à-brac » rassemblé par les chercheurs !… ( Ce n’est pas insultant : aujourd’hui, les découvertes se font dans les musées, les archivistes parvenant à inventorier des documents ramenés par des explorateurs depuis des dizaines d’années et seulement exploités dans les « grandes lignes » !…)
    Mine de rien, c’est le profil de l’équipe de X-Files retenu par Chris Carter !… Faut-il soupçonner que ce critère fut le facteur déterminant de l’engouement du public pour cette série ?…

  4. Sylv1 dit :

    Bonjour patrick contactez nous en privé soit Era area51blogue@gmail.com soit ufoetscience@live.fr ,merci pour votre visite ici dans tous les cas.

  5. Polyedre dit :

    Puisque l’on parle ici d’Eric Zürcher: http://www.youtube.com/watch?v=jsMQ4PDSSkA

  6. pitbull songs dit :

    pitbull songs

    Rapport sur le symposium du MUFON du 17 au 20 juillet 2014 | Area51

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :