L’ADN des crânes allongés de Paracas révèle une espèce humanoïde inconnue

Information envoyée par Patrick – Attendons la suite.

Ils n’étaient pas humains et ils ont survécu au dernier déluge.

paracas

Paracas est une péninsule désertique située dans la Province de Pisco dans la région de l’Inca, sur la côte sud du Pérou. C’est ici qu’un archéologue péruvien, Julio Tello, a fait une découverte étonnante en 1928 – un cimetière contenant des tombes remplies avec les restes de personnes avec des crânes allongés – une des découvertes les plus complexes et importantes trouvées n’importe où dans le monde.

Les « crânes de Paracas’

Au total, Tello a trouvé plus de 300 de ces crânes allongés, qui sont censés remonter à environ 3000 ans. Une analyse de l’ADN a maintenant été réalisée sur l’un des crânes et Brien Foerster expert a publié des informations préliminaires concernant ces crânes énigmatiques.

Il est bien connu que la plupart des cas d’allongement du crâne est le résultat de la déformation crânienne, technique d’aplatissement de la tête, dont le crâne est délibérément déformé en appliquant une force contraignante sur une longue période de temps.

Il est habituellement réalisé en liant la tête entre deux morceaux de bois.

Cependant, alors que la déformation crânienne modifie la forme du crâne, il n’altère pas son volume, poids ou autres éléments qui sont caractéristiques d’un crâne humain normal.

Les crânes de Paracas, sont différents

Le volume crânien est jusqu’à 25 % plus grand et plus lourd que les crânes humains classiques, ce qui signifie qu’ils ne pourraient pas avoir été intentionnellement déformés par le biais de liaison/aplatissement de la tête de 60 %.

Ils contiennent également une seule plaque pariétale, plutôt que deux.

Le fait que les caractéristiques de ces crânes ne soient pas le résultat de la déformation crânienne signifie que la cause de l’allongement reste un mystère toujours pas élucidé.

M. Juan Navarro, propriétaire et directeur du musée local d’histoire de Paracas, qui abrite une collection de 35 des crânes de Paracas, a autorisé le prélèvement d’échantillons de 5 des crânes.

Les échantillons étaient constitués de cheveux, y compris les racines, une dent, des os de crâne et de la peau, et ce processus a été soigneusement documenté par des photos et des vidéos.

Des échantillons de trois crânes ont été envoyés à l’analyse, bien que le généticien n’a pas eu connaissance sur ce qu’il devait rechercher, pour ne pas créer des idées préconçues.

Les résultats de l’analyse de l’ADN de l’un des crânes sont maintenant de retour, et Brien Foerster, auteur de plus de dix livres et expert sur les crânes allongés d’Amérique du Sud, vient de dévoiler les résultats préliminaires de l’analyse.

La conclusion est sans appel

L’ADN mitochondrial présente des mutations inconnues sur n’importe quel homme, primate ou animaux connus à ce jour.

Mais quelques fragments, séquencés de cet échantillon indiquent que si ces mutations persistent, nous avons à faire à une nouvelle créature humanoïde, très éloignée de l’Homo sapiens, les Néandertaliens et les Denisovans.

Les implications sont évidemment énormes. « Je ne suis pas sûr qu’il rentre même dans l’arbre évolutionnaire connu, » a écrit le généticien. Il a ajouté que si les individus de Paracas étaient si biologiquement différents, ils n’auraient pas pu se croiser avec les humains.

Le résultat de cette analyse est la première phase de nombreuses phases d’analyses qui doivent avoir lieu.

Source(s) : 2012un-nouveau-paradigme.com via Leschroniquesderorschach via Crashdebug 

gif

Mise à Jour Area51blog le 13 février 2014 à 23 h 45

Bannière

7 commentaires pour L’ADN des crânes allongés de Paracas révèle une espèce humanoïde inconnue

  1. Biostormy liner dit :

    Bonjour,

    Comme vous pouvez le constater, nous ne sommes pas seuls dans l’univers….

    Light On Humanity

  2. Zagros dit :

    Attendons confirmation sur les sites scientifiques. Si effectivement l’ADN de ces crânes est incompatible avec le nôtre ce serait une découverte majeure. Je connais Paracas, la plupart des momies retirées du sable sont parfaitement humaines. Ce petit groupe qui ne s’est pas reproduit pourrait venir d’ailleurs (une panne de vaisseau?) et disparaître si l’hybridation a été impossible avec les Péruviens. On se méfie de la déformation des crânes que l’on retrouve souvent dans les vieilles cultures, et pas seulement en Amérique du sud. Mais à l’inverse, cette pratique vient probablement du fait que quelques « dieux » anciens venus du ciel avaient cette tête et donc on voulait leur ressembler pour faire croire que la famille royale descendait d’eux. De même il y avait des géants, fils des « dieux » et les pharaons par exemple étaient représentés en plus grands pour affirmer leur origine supposée. C’est un phénomène assez classique qu’on peut relier au culte du cargo (voir l’article de Franck Boldo sur Nazca sur ce blogue).
    Z

  3. mutant40 dit :

    Bonsoir,quelque chose m’étonne dans cette affaire.Depuis plusieurs années la science medico-légale arrive à reconstituer le visage d’un crâne retrouvé ,dans le but de mettre un nom pour faire avancer l’enquête ou encore lors de recherche archéologique ,ils ont pu faire cela pour nous montrer à quoi ressemble Lucie ou Toumaï dans le désert africain.Et là depuis 1928 personne n’a pensé à faire cela pour voir à quoi aurait pu ressembler ces êtres.

  4. Spirou4D dit :

    Absolument pas mutant40, ces reconstitutions existent, ils faut les chercher sur la toile, svp. J’en ai vu une superbe concernant le crâne de « Starchild »…..mais bien sûr ça reste absolument relatif car si on utilise des coefficients de musculatures terrestre (basés sur des statistiques humaines), on reconstruira forcément une apparence humaine sur un crâne déformé ou plutôt simplement différent.

  5. Jason dit :

    C’est de la désinformation… Une civilisation extra-terrestre aurait une telle avance technologique pour franchir ces distances qu’elle ne s’échouerait pas lamentablement dans un endroit pourrage pour y mener une existence de sauvage… Et pour s’enterrer bêtement comme momie avec Pachacamac ;>) – Non vous allez trop loing les gars ;>)

    • Biostormy liner dit :

      Ces crânes existent bel et bien….Arrêtez de nier, ils sont venus pour se réfugier et se sont fait exterminés ensuite….
      C’est pas compliqué…

  6. Biostormy liner dit :

    La gravité était différente, c’est pourquoi leur crâne était aussi allongée et plus grand que les êtres humains d’aujourd’hui….

    Light On Humanity

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :