La « paralysie du sommeil » pour expliquer les abductions ?

image illustration crédit: ovnis-direct.com/

image illustration crédit:
ovnis-direct.com/

Article source:ovnis-direct.com/

Publié le 12/02/2014

Je vous présente un article plutôt septique sur le phénomène des abductions et autres « expériences surnaturelles » vécus par des humains. Il est publié par psmag.com puis repris par dailygeekshow.com dont voici quelques extraits. Ensuite, nous y opposerons des arguments concrets.

Cet article, grâce à un recoupement de plusieurs déclarations, assimile certains phénomènes dits paranormaux comme les abductions, vision de fantômes et autre à tout simplement des effets dus à la « paralysie du sommeil ».

Le magazine Wired évoque : « Des personnes qui font l’expérience d’être éveillées dans le monde du rêve de quelques secondes à dix minutes, le plus souvent avec des hallucinations à la connotation sinistre. »

​Selon l’écrivain britannique Terry Pratchett, dans le magazine Wired, l’entité que l’individu visualise dépend de plusieurs facteurs : la culture populaire de la région, les sujets d’actualité marquants et bien sûr les réflexions propres au rêveur, ses passions ou appréhensions. Les créatures légendaires ou les soucoupes volantes ont ainsi évolué au fil du temps. Les témoignages qui en découlent font alors état de harpies, fantômes, extraterrestres ou sorcières et ceux qui les racontent sont, pour la plupart, totalement persuadés de ce qu’ils avancent. Les créatures tristement célèbres telles que la Dame Blanche ou le Chupacabra peuvent tout à fait provenir de souvenirs effrayants de personnes dont la paralysie du sommeil aurait mal fonctionné. Terry Pratchett termine : « L’esprit humain conserve parfois des images puissantes qui ne correspondent pas à la réalité. Si la majorité de ces récits sont faux, […] l’essentiel est que, pour les victimes, l’expérience ait paru réelle. »
Susan Clancy, auteur de « Abducted : How people come to believe they were kidnapped by aliens, Harvard University Press,‎ 2005 » déclare que « Si John E. Mack n’a jamais dit clairement qu’il croyait que ces personnes avaient effectivement été abductées, il qualifiait leurs expériences de « phénomène puissant » qu’il ne pouvait pas vraiment expliquer. Il croyait ce qu’ils disaient. »
Elle affirme que l’esprit de ceux qui racontent leurs expériences d’enlèvements est troublé par « un mélange toxique de cauchemars, de culture populaire et une puissante attraction pour des choses dont la science ne peut expliquer la signification ».

La résidente de l’Université d’Harvard ajoute : « Être abducté pourrait être le baptême de la nouvelle religion de ce millénaire. » Et la journaliste de PSMag conclut : « C’est la chose que je préfère avec les théories du complot sur les ovnis et le monde surnaturel dans son ensemble, c’est un grand éventail de « peut-être ».
 
John Mack entama une étude de plus de 10 ans sur 200 hommes et femmes affirmant que des expériences de rencontre extraterrestre ont affecté leur vision du monde, accroissant notamment leur sens de la spiritualité et leur préoccupation de l’environnement.
 
Lors d’une interview accordée à la BBC, John Mack affirme :  » Je ne dirais jamais, oui, il y a des Aliens qui enlèvent les gens. Je dirais qu’il y a un phénomène puissant ici que je ne peux expliquer en aucune autre manière. Bien que je ne puisse pas savoir ce que c’est, il semble que cela invite à une enquête plus profonde. « 
 
Il ajouta :  » Les enlèvements s’apparentent à une expérience psychologique et spirituelle qui se produit et trouve peut-être son origine dans une autre dimension. Ce sont donc des phénomènes qui nous ouvrent, ou du moins nous obligent à être ouverts à des réalités qui n’appartiennent pas uniquement à notre monde physique « .
 
Aucune étude « scientifique » ne nous a démontré que la « paralysie du sommeil » stimulait des sensibilités de ce type.
 
Si nous devions appliquer cette explication à l’ensemble des cas de rencontres rapprochés, cela impliquerait que les enfants du Zimbabwe en 1994 ont tous vécu en même temps une paralysie du sommeil durant ce court instant où ils témoignèrent avoir été terrifiés par l’atterrissage d’un ovni prés de leur cour d’école et où des créatures en sortirent. Ils racontèrent avoir eu des visions d’apocalypse.
Autre exemple, le cas de la vallée de l’Hudson River dont certains habitants de toute catégorie sociale furent témoins de visiteurs de chambres.
 
Lors d’une interview, John Mack souligne bien le fait que les patients décrivent leurs expériences d’abductions comme si cela leur été vraiment arrivé, et qu’il s’agit de personnes saines d’esprit qui se rendent bien compte que ce qu’ils racontent parait fou. Ils sont en bonne santé, ont un emploi, une famille et s’expriment correctement.
Il explique bien qu’ils semblent embarrassés d’avoir à lui parler de ce qu’ils ont vécu, et qu’ils décrivent quelque chose de réel.
 
Mack  met en évidence le fait que les abductés n’essayent pas de convaincre qui que ce soit, contrairement aux schizophrènes, qui se sentent persécutés si l’on ne les croit pas.  » John Mack est aussi troublé par la similitude des témoignages, alors que des détails ne sont pas tous fournis aux médias, et que ces dits enlevés n’ont pas eu les moyens de se communiquer leurs expériences « .
 
Quant à la paralysie du sommeil, il ne s’agit absolument pas d’une pathologie mais plutôt d’un trouble du sommeil, ou plus précisément une parasomnie selon la Classification internationale des troubles du sommeil, qui se caractérise par le fait que le sujet, sur le point de s’endormir (paralysie hypnagogique) ou de s’éveiller

​Selon l’écrivain britannique Terry Pratchett, dans le magazine Wired, l’entité que l’individu visualise dépend de plusieurs facteurs : la culture populaire de la région, les sujets d’actualité marquants et bien sûr les réflexions propres au rêveur, ses passions ou appréhensions. Les créatures légendaires ou les soucoupes volantes ont ainsi évolué au fil du temps. Les témoignages qui en découlent font alors état de harpies, fantômes, extraterrestres ou sorcières et ceux qui les racontent sont, pour la plupart, totalement persuadés de ce qu’ils avancent. Les créatures tristement célèbres telles que la Dame Blanche ou le Chupacabra peuvent tout à fait provenir de souvenirs effrayants de personnes dont la paralysie du sommeil aurait mal fonctionné. Terry Pratchett termine : « L’esprit humain conserve parfois des images puissantes qui ne correspondent pas à la réalité. Si la majorité de ces récits sont faux, […] l’essentiel est que, pour les victimes, l’expérience ait paru réelle. »
Susan Clancy, auteur de « Abducted : How people come to believe they were kidnapped by aliens, Harvard University Press,‎ 2005 » déclare que « Si John E. Mack n’a jamais dit clairement qu’il croyait que ces personnes avaient effectivement été abductées, il qualifiait leurs expériences de « phénomène puissant » qu’il ne pouvait pas vraiment expliquer. Il croyait ce qu’ils disaient. »
Elle affirme que l’esprit de ceux qui racontent leurs expériences d’enlèvements est troublé par « un mélange toxique de cauchemars, de culture populaire et une puissante attraction pour des choses dont la science ne peut expliquer la signification ».

La résidente de l’Université d’Harvard ajoute : « Être abducté pourrait être le baptême de la nouvelle religion de ce millénaire. » Et la journaliste de PSMag conclut : « C’est la chose que je préfère avec les théories du complot sur les ovnis et le monde surnaturel dans son ensemble, c’est un grand éventail de « peut-être ».
 
John Mack entama une étude de plus de 10 ans sur 200 hommes et femmes affirmant que des expériences de rencontre extraterrestre ont affecté leur vision du monde, accroissant notamment leur sens de la spiritualité et leur préoccupation de l’environnement.
 
Lors d’une interview accordée à la BBC, John Mack affirme :  » Je ne dirais jamais, oui, il y a des Aliens qui enlèvent les gens. Je dirais qu’il y a un phénomène puissant ici que je ne peux expliquer en aucune autre manière. Bien que je ne puisse pas savoir ce que c’est, il semble que cela invite à une enquête plus profonde. « 
 
Il ajouta :  » Les enlèvements s’apparentent à une expérience psychologique et spirituelle qui se produit et trouve peut-être son origine dans une autre dimension. Ce sont donc des phénomènes qui nous ouvrent, ou du moins nous obligent à être ouverts à des réalités qui n’appartiennent pas uniquement à notre monde physique « .
 
Aucune étude « scientifique » ne nous a démontré que la « paralysie du sommeil » stimulait des sensibilités de ce type.
 
Si nous devions appliquer cette explication à l’ensemble des cas de rencontres rapprochés, cela impliquerait que les enfants du Zimbabwe en 1994 ont tous vécu en même temps une paralysie du sommeil durant ce court instant où ils témoignèrent avoir été terrifiés par l’atterrissage d’un ovni prés de leur cour d’école et où des créatures en sortirent. Ils racontèrent avoir eu des visions d’apocalypse.
Autre exemple, le cas de la vallée de l’Hudson River dont certains habitants de toute catégorie sociale furent témoins de visiteurs de chambres.
 
Lors d’une interview, John Mack souligne bien le fait que les patients décrivent leurs expériences d’abductions comme si cela leur été vraiment arrivé, et qu’il s’agit de personnes saines d’esprit qui se rendent bien compte que ce qu’ils racontent parait fou. Ils sont en bonne santé, ont un emploi, une famille et s’expriment correctement.
Il explique bien qu’ils semblent embarrassés d’avoir à lui parler de ce qu’ils ont vécu, et qu’ils décrivent quelque chose de réel.
 
Mack  met en évidence le fait que les abductés n’essayent pas de convaincre qui que ce soit, contrairement aux schizophrènes, qui se sentent persécutés si l’on ne les croit pas. «  John Mack est aussi troublé par la similitude des témoignages, alors que des détails ne sont pas tous fournis aux médias, et que ces dits enlevés n’ont pas eu les moyens de se communiquer leurs expériences « .
 
Quant à la paralysie du sommeil, il ne s’agit absolument pas d’une pathologie mais plutôt d’un trouble du sommeil, ou plus précisément une parasomnie selon la Classification internationale des troubles du sommeil, qui se caractérise par le fait que le sujet, sur le point de s’endormir (paralysie hypnagogique) ou de s’éveiller (paralysie hypnopompique) mais tout à fait conscient, se trouve dans l’incapacité d’effectuer tout mouvement volontaire, selon Wikipédia.
 
L’argument contre la théorie de paralysie du sommeil concernant les abductions est que l’on ne nous explique pas comment, dans les cas où des enregistreurs audio et vidéo sont enclenchés dans la chambre de « l’enlevé », cas appareils s’arrêtent subitement de fonctionner dans la nuit.
 
Enfin, comment expliquer les implants et traces physiques sur le corps  à l’aide de la théorie de la paralysie du sommeil.
 
A supposer que certains continuent à croire comme dure cette explication, je leur propose de faire circuler une pétition afin que les psychiatres du monde entier se penchent sur un tel fléau étant donné que des victimes souffrent profondément.

) mais tout à fait conscient, se trouve dans l’incapacité d’effectuer tout mouvement volontaire, selon Wikipédia.
 
L’argument contre la théorie de paralysie du sommeil concernant les abductions est que l’on ne nous explique pas comment, dans les cas où des enregistreurs audio et vidéo sont enclenchés dans la chambre de « l’enlevé », cas appareils s’arrêtent subitement de fonctionner dans la nuit.
 
Enfin, comment expliquer les implants et traces physiques sur le corps  à l’aide de la théorie de la paralysie du sommeil.
 
A supposer que certains continuent à croire comme dure cette explication, je leur propose de faire circuler une pétition afin que les psychiatres du monde entier se penchent sur un tel fléau étant donné que des victimes souffrent profondément.

ovni direct
gif

Mise à jour sylv1 pour Area 51 Blog, le : 12/02/2014 à : 16h10.

area51blog

6 commentaires pour La « paralysie du sommeil » pour expliquer les abductions ?

  1. Néa dit :

    dans prédiction le film l’enfant aussi pendant la nuit on lui a montré le monde en feu… ce qui allait arriver… je pense sérieusement que l’on nous prévient de ce qui arrive… de la même façon comme dans abyss c’est une façon de préparer aux évènements sans trop paniquer

  2. Winnie l'Ourson dit :

    Qu’en pensent Era et Sylv1 etc… sur ce sujet là ?

  3. Marie-Carmen dit :

    Assurément qu’il y a des cas d’abduction qui relèvent plutôt du phénomène de la paralysie du sommeil.

    J’ai déjà vécu cette expérience (la paralysie du sommeil) et je peux confirmer que c’est troublant de vivre un rêve éveillée et ce, totalement paralysée. Mon fils a également déjà vécu ce type de paralysie (sans même un rêve à raconter.) Je me souviens que je lui avais expliqué de quoi il s’agissait. (J’avais vu une vidéo dans un cours de psychologie où un chat, auquel on avait retiré, je ne sais plus trop de quelle manière, la capacité de paralyser durant les périodes de rêve, chassait une souris sans qu’il n’y ait de souris.)

    Par contre, je me demande pourquoi les gens qui finissent par témoigner (car je suis certaine que nombre de personnes vivent ce type de paralysie sans expériences traumatisantes) racontent tous la même histoire soit: une table, des êtres non humains dans un vaisseau, la frayeur, des examens physiques.

    On dit souvent, pour expliquer les cas d’abduction, que les gens racontent ce qui se propagent dans la culture populaire. Pourtant, dans la culture populaire des dernières années, cinéma, livres, on parle beaucoup des vampires. Twilight et co.

    C’est vrai, on voit des vampires partout et pas souvent des extraterrestres, surtout de ceux qui agissent comme des scientifiques analysant l’existence de races inférieures, en l’occurrence nous qui nous croyons pourtant si supérieurs…

    Pourtant, lors de ces paralysies, personne ne raconte avoir vu des vampires… J’ai été voir sur le net. Je me suis dit: vu que tout ces pseudo-rêves sont dûs prétendument à la culture populaire, je vais entendre des milliers de témoins raconter avec forces détails que les vampires sont partout. Ben non, ce n’est pas le cas, vous pouvez aller voir vous-mêmes.

    Trop de hasard et trop de coîncidences, à mon avis, ce n’est plus du hasard.

    Lorsque j’ai vécu la paralysie du sommeil (une vraie) ça n’avait rien en lien avec un E.T.,une table d’examen ou un vaisseau. C’était plutôt un cauchemar ayant trait à je ne sais plus qui ou quoi.

    Par contre, à l’hiver 2000, j’ai vécu une période de temps manquant (deux heures durant la nuit où mon horloge et ma montre se sont arrêtés- où ralentis allez savoir- et où je suis arrivée deux heures en retard à un rendez-vous sur un bateau le lendemain.) exprérience dont j’ai déjà parlé sur Aréa 51.

    Pour cette expérience, on aura beau me sortir n’importe quelle théorie scientifique, non, on ne me convaincra jamais que le temps ne s’est pas arrêté (ou ralenti) durant deux heures cette nuit-là. Une horloge et une montre, ça n’arrête pas durant deux heures pour repartir ensuite comme si de rien n’était. Et moi, je ne me lève jamais (encore aujourd’hui 14 ans plus tard) à 10hrs15 le matin.

    Peut-être qu’il s’agissait seulement d’un phénomène géologique, soit des courants magnétiques qui passent à un endroit précis et qui ont une influence sur le déroulement du temps… je ne sais pas. Mais je l’ai vécu. Je dormais, je n’ai rien vu, rien entendu, je ne prétends pas et je ne crois pas qu’il s’agisse d’un cas d’abduction.

    Mais, étant donné que des milliers de personnes qui ont vu des vaisseaux spaciaux étrangers ont témoigné que le temps avait été modifié pour eux, je me dis qu’il se trouvait peut-être tout bonnement un de ses appareils près de chez moi cette nuit-là… qui sait. Si j’avais eu, à cette époque, toutes les informations que j’ai aujourd’hui au sujet des phénomènes de temps manquant (que j’ai eues via internet) j’aurais questionné mon voisinage.

    À l’époque, j’ai cru que ça s’était produit afin que j’évite un accident qui avait eu lieu ce matin-là sur une rue où je suis passée plus tard pour me rendre à mon rendez-vous. Peut-être aussi est-ce ça la vérité… qui sait?

    Marie-Carmen

    • iris dit :

      je me suis intéressée à ce phénomène quand j’ai eu cette paralysie du sommeil cet été, la 1ère fois et unique fois. je me suis rendormie vers 8h du mat, il faisait jour, et là c’était effrayant, je reconnaissais ma chambre, la porte était ouverte alors, que je la ferme toujours! je ne pouvais pas bouger sauf mes yeux, j’étais effrayée, je me sentais comme 1 morte! j’ai vu ma sœur, je l’appelais sans succès.
      je pouvais voir l’horloge murale, et ma couverture était rouge sang, alors qu’elle est blanche, quelque me tirait plusieurs par les pieds, et je tombais dans le vide, je ne pouvais pas voir cette personne, je savais qu’il était méchant, et je revivais ça. Alors je me suis mise à prier, et j’ai retrouver mes mouvements, 15min en tout, la porte était fermée, et ma sœur n’a jamais été là. C’était angoissant, et j’ai mis quelque temps avant de vouloir m’endormir, en disant à ma sœur que si elle me voyait avec les yeux ouverts, qu’elle pose sa main sur moi,
      après j’ai fait quelques recherches, aucun médecin ne connaissait ça, sauf 1, mais les autres non! je n’ai plus eu ça, et tant mieux! je suis rentrée peut-être dans 1 autre dimension? ou j’ai pu voir qq min la vraie réalité, j’ai soulevais le voile?

  4. Winnie l'Ourson dit :

    En tout cas, si après une paralysie du sommeil, il y a un missing time ou un implant, je suppose qu’il y a de quoi se poser des questions lol…. (en fait non pas lol forcément, doit pas être marrant ça….)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :