PHÉNOMÈNE X QUI PERTURBE NOTRE TECHNOLOGIE SPATIALE CE

Par Christian Macé

 ufoweb.free.fr/mace

Citation :

mace« Examinons les étranges comportements de la sphère géodésique ANNA et du satellite de communication TELSTAR II.

Anna, qui fut mise sur orbite en octobre 1962, était équipée, peut-être s’en souvient-on, de quatre phares à éclats, puissants, qu’il était possible de photographier sur le fond des étoiles, ce qui permettrait aux savants de calculer de façon plus exacte les dimensions et la forme exactes de la Terre.

Après qu’on l’eut suivie et photographiée et alors qu’on ne s’y attendait nullement, Anna, qu’on appelait aussi Luciole, cessa de fonctionner. Persuadée qu’elle était au bout de son rouleau, l’armée de l’air cessa de s’y intéresser et ses techniciens pliant bagages, allèrent s’occuper d’une autre mission.

Au mois d’août 1963, cependant, après sept mois d’interruption, Luciole se remettait soudain à fonctionner et les techniciens de l’armée de l’air, contents mais surpris, reprenaient leurs observations.

Il y eut ensuite l’affaire de TELSTAR II ; ce satellite lancé à grand bruit le 7 mai 1963, fonctionna parfaitement jusqu’au 16 juillet 1963, date à laquelle il tomba brusquement en panne. Après avoir sommeillé jusqu’au 12 août, il reprenait soudain vie.

La confusion de nos savants était, semble-t-il, fort compréhensible. Les deux satellites fonctionnaient parfaitement et n’avaient donné aucun signe de défaillance, avant de tomber en panne, puis, après y être restés pendant des semaines ou des mois, les voilà tous les deux qui se remettaient à marcher, à trois jours l’un de l’autre, et cela pour des raisons aussi inconnues chez l’un que chez l’autre.

Le constructeur de Luciole, Richard Kerschmeroff, de l’Université Johns Hopkins, déclara aux journalistes : « C’est incroyable ! Nous ne nous expliquons pas comment ces phares ont pu se remettre à fonctionner ».

Le constructeur de Telstar II, Doren Mitchell, des laboratoires Bell, déclara de son côté : « Nous ne possédons aucun indice sur la cause de la panne, mais cela pourrait avoir été une météorite ».

Ce qui laisse deux questions en suspens : Premièrement, si ces satellites ont été endommagés par des météorites, qui est-ce qui a réparé les dégâts ?

Secondement, et c’est une question que les officiels refusèrent de discuter : quelque chose, ou quelqu’un, a-t-il examiné les satellites pendant qu’ils étaient en panne ?

En 1964, quatre de nos satellites, au total, ont ainsi rendu l’âme sans raison apparente pour ressusciter ensuite sans plus de raison apparente… » fin de citation, tiré de « Les soucoupes volantes, affaire sérieuse » par Franck Edwards, Éditions « Robert Laffont », paru en octobre 1969, pages 190 -191.

Et maintenant, tiré du « International Herald Tribune » du 06/01/1976, repris par « Ufologia » n°5 (3°trim. 1976), p.21 : «  Mystère dans le cosmos… ». Le « grand vampire galactique » vient encore de frapper, détruisant l’un des instruments à l’aide desquels le vaisseau inhabité Viking doit se livrer à une recherche d’éventuels signes de vie sur la planète Mars. La sonde a, en effet, perdu l’un de ses trois capteurs d’échantillons du sol, brutalement devenu incapable de fonctionner alors que le vaisseau atteignait la zone baptisée « antre du grand vampire galactique ». « C’est étrange, le « vampire » semble toujours averti lorsque nous arrivons dans son secteur » plaisante John Casani (du Jet Propulsion Laboratory) en Californie — où l’on parle de ce lieu spécial depuis 1969, après l’explosion d’une des batteries de Mariner 7. Au total, sept engins ont été victimes d’avaries dans la zone du « grand vampire ». Celui-ci s’attaque indistinctement aux sondes américaines et soviétiques ! Et les spécialistes s’étonnent d’une telle suite de coïncidences dans une région pratiquement exempte de poussière cosmique. «  fin de citation.

Informations complémentaires tirées de la revue « Mystères » de décembre 1994, n°17, page 64 : (le « elle » concerne la NASA) : « La sonde Mars Observer, qu’elle avait lancée au mois de septembre 92, avait pour mission, entre autres, de photographier à nouveau le site, cette fois avec des instruments offrant une résolution cinquante fois supérieure à ceux que Viking 1 avaient emportés seize ans plus tôt.

On sait ce qu’il advint de Mars Observer. Le 24 août 93, près d’un an après son lancement, et alors qu’elle abordait la banlieue martienne, la sonde cessa soudain d’émettre. Quatre ans plus tôt, les deux Phobos soviétiques avaient subi le même sort. Coïncidences ? Hoagland n’en croit rien. Pour lui, il y a là-bas, sur la planète rouge, des secrets que, pour une raison ou une autre, « on » nous interdit de trop approcher«  fin de citation.

Et puis, cette information concernant « la sonde américaine Viking 1 «  chargée d’explorer la planète Mars, parue dans le journal « France-Soir » du lundi 26 juillet 1976, édition du matin : celle de la mystérieuse panne et remise en route arrivée à l’émetteur radio de Viking 1…

Au sujet de cette même sonde Viking 1, autre information parue dans « Ufologia » n°6 (4° trim. 1976), page 22, qui est une reprise d’info, réf.: AP/DPA, 26 juillet 1976 :

Des lettres et un chiffre sur la planète Mars. Pasadena : Le caractère mystérieux de la planète Mars se confirme de jour en jour… En effet, la sonde US « Viking 1 » a transmis l’image d’un rocher martien sur lequel figuraient les lettres B, G, et le chiffre 2. Bien entendu, les experts de Pasadena ne parlent pas pour autant de créatures martiennes intelligentes : « l’oeil humain est habitué à enregistrer certaines choses et il tend toujours à ramener ce qui est nouveau dans un contexte familier… » (Note D.C.R./ UFOLOGIA : ?).

Par ailleurs, « les techniciens américains furent médusés en ne captant brutalement plus que des images en noir et blanc à la place de retransmissions en couleurs ! De surcroît, les images semblaient prises à travers un grillage… » fin de citation.

À propos de ces inscriptions mystérieuses : chiffre 2 et les lettres B et G (ou aussi approximativement G ou 8), voir le journal « l’humanité » paru lundi 26 juillet 1976, 5h du matin : « Et qu’auraient-ils voulu dire ? que la pesanteur sur Mars est égale à la pesanteur terrestre — G — divisée par 2,8 ? Ce qui serait approximativement vrai... » fin de citation.

Voici maintenant des informations concernant la deuxième sonde américaine Viking 2, parues dans le journal « Le Monde » du jeudi 19 août 1976 :

«  Après la découverte de rayures étranges, le site d’atterrissage de Viking 2 sur Mars est modifié… Les photographies prises par Viking 2 ont montré la présence de très nombreux cratères, mais aussi une série de mystérieuses rayures que les géologues n’arrivent pas à interpréter. L’aspect des zones rayées ressemble à celui d’un champ qui vient d’être labouré, et la régularité de ces sillons est pour l’instant inexplicable. Aussi, les responsables de la mission ont-ils décidé de changer le site de l’atterrissage… «  fin de citation.

Et n’oublions pas le visage étrange photographiés sur la planète Mars ni les mystérieuses pyramides du site de Cydonia Mensae !!!

Au sujet de la mystérieuse panne et remise en route arrivée à l’émetteur radio de Viking 1 (« France-Soir » du lundi 26 juillet 1976), un phénomène identique est survenu cette fois sur la Lune, durant cette… même année 1976 !!!

Voir la « Nouvelle République » du 05 mars 1976, repris par « Ufologia » n°5 (3°trim.1976), p.21 :

«  Énigme sur la Lune : Le laboratoire lunaire déposé par les astronautes de la mission APOLLO (il s’agit d’Apollo 14, équipage : Shepard, Roosa et Mitchell, mission du 31 janvier au 09 février 1971, site Océan des Tempêtes, près du cratère Fra-Mauro. Shepard et Mitchell y déposent une station scientifique ALSEP automatique avec générateur nucléaire de 63 W, qui convertit en électricité la chaleur dégagée par le plutonium 238, note de Christian Macé) vient de s’arrêter de fonctionner pendant un mois puis s’est remis à marcher mieux qu’auparavant, pour des raisons indéterminées, a annoncé la NASA. L’administration de l’espace a indiqué dans un communiqué que les appareils scientifiques montés à bord du laboratoire avaient cessé d’envoyer des informations le 18 janvier 1976 et avaient recommencé à transmettre le 19 février. L’engin, qui avait été déposé en février 1971, peut normalement fonctionner encore 2 ou 3 ans. Une des énigmes concerne les instruments de mesure des particules chargées de l’environnement lunaire qui n’avaient jamais réussi à marcher pendant le jour et qui fonctionnent maintenant parfaitement ! «  fin de citation.

Autre phénomène identique survenu cette fois à la navette spatiale américaine « Challenger ».

Voir le journal « Le Monde » paru lundi 05 août 1985 :

«  Le vol de Challenger… Autre bonne nouvelle pour les responsables de la mission, le polarimètre optique universel, monté sur l’IPS et destiné à l’étude des champs magnétiques solaires, s’est lui aussi remis en marche. Une « réanimation soudaine, imprévue et surtout inexpliquée », selon un porte-parole de la firme Lockheed qui a construit cet ensemble d’instruments d’un coût de 4,5 millions de dollars... «  fin de citation.

Rappelons le cas du satellite METEOSAT, victime de mystérieux signaux. « le républicain lorrain » du 22.11.1977, repris par « Ufologia » n°12 (2° trim. 1978) : Citation, notamment, de Mr Pierre Usunier, directeur de la division des systèmes balistiques et spatiaux de l’Aérospatiale qui déclare que :  » Lors des essais français de fusées, il est arrivé que des signaux radioélectriques inexplicables aient été enregistrés… » fin de citation.

C’est une révélation de taille !!! Une phrase lourde de poids ! Qui a fait attention à cette révélation ?..!

La lecture du livre d’Alfred Nahon « La Lune et ses défis à la science », Édit. « du Mont Blanc », paru en 1973, apporte aux pages 114 à 119, d’autres informations sur des cas similaires

Page 114 :  » Ici intervint un incident inexplicable. On a révélé que le sommeil des trois astronautes d’Apollo 9 avait été troublé à quatre reprises, dans la nuit, par de mystérieuses émissions de radio… « , paru à l’origine dans « Le Parisien Libéré » du 05 mars 1969.

Puis, page 165 :  » La perception par les astronautes d’émissions radio à bord ne provenant pas de la Terre «  concernant la mission Apollo 12 ! (en novembre 1969), paru à l’origine dans la revue « Lumières dans la Nuit », avril 1970.

Même livre d’Alfred Nahon, p.114 et 115, on apprend que la société de constructions aéronautiques Lockheed a enregistré « un signal télémétrique inhabituel et non identifié » pendant plus de dix minutes, sur la fréquence de 20.003 mégacycles, dans l’après-midi du 26 novembre 1958 ! Il est dit que les signaux étaient semblables — quoique pas exactement les mêmes — aux signaux télémétriques du Spoutnik I.

Page 115 : Cela, un mois avant le lancement de la fusée russe Miechta ! «  fin de citation.

Et maintenant, voici un article paru dans « La Presse » du 10 novembre 1957 :  » Des signaux radiophoniques insolites ont été entendus, un objet brillant, plus gros qu’une étoile, a précédé le Spoutnik II dans le ciel d’Oslo de plusieurs heures.

À Sydney, Australie, l’observatoire a noté un point de lumière qui précédait le satellite cylindrique d’un bon six minutes.

À La Haye, Hollande, un observateur a vu un objet insolite non identifié «  fin de citation.

Repris par Henri Bordeleau dans son livre « J’ai percé le mystère des soucoupes volantes », Édit. « Société Nefer enregistrée », paru en janvier 1970, page 40.

«  Ainsi, il semblerait que dés les années 50, « ce mystérieux phénomène X » était déjà à l’oeuvre, et pratiquant le mimétisme !!!  » fin de citation.

Au sujet de la mission Soyouz 11, Alfred Nahon précise, page 165, que  » Non seulement les liaisons en phonie mais aussi les liaisons télémétriques s’étaient interrompues brusquement et simultanément...!!! «  fin de citation.

Page 115, même livre d’Alfred Nahon et page 116 :

«  Le 1er février 1959, de nouveaux signaux « inconnus » ont été captés par l’observatoire allemand de Bochum, à 4 reprises, sur 20.004 mégacycles — encore ! Il ne s’agissait point d’un nouveau satellite artificiel terrestre. Ces signaux qui se traduisaient par les lettres « AAL », émises pendant une durée de 0,6 seconde à des intervalles de 0,3 à 0,4 seconde, ont été perçus de trois à six minutes après ceux du Spoutnik 3 et en étaient parfaitement distincts par leur tonalité et par leur puissance. Dans la nuit du 02 février, des signaux radiophoniques « mystérieux » ont été captés par le Centre de Micro-Ondes de Florence «  fin de citation.

Et pour terminer, le cas de signaux venant de notre satellite, la Lune !!! Voir p.116 à 118 du livre d’Alfred Nahon. Paru à l’origine dans « Le Courrier Interplanétaire » du 1er février 1957 d’A.N., article intitulé : « La Lune est-elle habitée ? « , écrit par le chercheur Joseph André…

«  Cela s’était produit lors du printemps… 1932, et notamment aussi lors du mois de décembre 1932 ! ». Ces « ondes étranges » avaient pu être captées pendant deux mois, chaque jour, à partir de deux heures avant le passage de la Lune au méridien !.. «  fin de citation.

À noter avec force la stupéfaction des techniciens qui ont eu à faire à ce mystérieux « phénomène X qui perturbe notre technologie spatiale » !!!.

De 1963 à nos jours, ce phénomène persiste !!!

Source

gif

Mise à jour Area 51 Blog, le: 15/10/2013 à : 19h10.

area51blog

26 commentaires pour PHÉNOMÈNE X QUI PERTURBE NOTRE TECHNOLOGIE SPATIALE CE

  1. bonsoir , là , il y a du lourd , vraiment extraordinaire ces pannes et la remise en marche alors soit que tout cela ce passe sure notre planète comme d habitude ou alors, il est possible mais je dis possible que d autres intelligences ne veulent pas ce faire connaître , les deux cas sont semblables , c est imagination peut soutenir tout mensonges mais , votre article je doit le relire plusieurs fois , il démontre beaucoup d hypothèses , soit on est dupe , soit vraiment ce monde extérieur nous manipulent , dans mon sens , je pense comme je l imagine ils peuvent manoeuvrer n importe informatiques et électrons , c est vrai que je suis imaginatif mais les deux peux être , c est à nous d aller vérifier tout ceci , des plans ne suffissent plus , on évolue , beaucoup de personnes veulent savoir et c est à nous tous de trouver le moyen que l armée et gouvernements nous mentent , moi , ma conviction est que il y a de la vie ailleurs par intuition je dirais même plus proche que l on peut imaginer !
    tout cela sous le droit d expression !

  2. évhémère dit :

    Le « Chevalier Noir » ( « Black Kight » ) continue de rôder !… Nos « Autorités » semblent avoir une politique commune, sur l’ensemble de la planète ( et du genre humain connu …) : que le Silence recouvre de sa chape ( de plomb ) toutes ces « bizarreries » intempestives !… Celà se comprend : le « Phénomène X » comme lvous l’appelez , étant la preuve des limites de leurs Pouvoirs et de leurs incompétences ( … sauf pour faire taire les récalcitrants !…) , leur trouille est totale et ils ne peuvent rien faire d’autre qu’ignorer les incidents !… ( Déjà qu’ils n’arrivent même pas à contrôler le « Phénomène OVNI  » !… Alors le « X » , sans bureau des « Affaires Non-Classées » au sous-sol … )

     » Les militaires US devaient être au bord de la faillite financière à la fin des années 80 pour que le complexe militaro-industriel consente à vendre le réseau Arpanet à une société privée qui a créé un espace de Liberté inusité sur la planète !… C’était Internet ou l’engorgement des canalisations des oligarchies politico-financières allaient déboucher (!) sur un phénomène « naturel », inévitable en Physique : l’inondation , la paralysie sociale partout, la colère des plus humbles des citoyens augmentée d’une prise de conscience générale et d’une « mondialisation » du Mépris !…

    La Toile des « autoroutes de l’Information » ( très rêtives à payer des péages et autres nouveaux impôts !…) fut une manoeuvre de diversion, une soupape avant explosion et donc a permis à ces castes de gagner un peu de temps !… Juste un « ennui  » : elles ne parviennent PAS à négocier avec les  » Extérieurs » ( comme disait Jimmy Guieu ) !… La Terre reste un point dans l’Univers et TOUS les autres « points » sont autant d’objectifs à découvrir ( avec des intentions très différentes pour les uns et pour les autres ) et le « stand by  » que nous connaissons depuis plusieurs décennies n’est rien d’autre qu’une cage !… Et tôt ou tard, le genre humain trouvera le chemin de l’évasion ! … Dans cette perspective, il n’y a AUCUNE chance que ce soit une voie de Paix parsemée de roses !… ( Sauf les épines …)

    • Perceval le fataliste. dit :

      Entièrement d’accord,aucune négociation est possible ou voulu par les extérieurs,notre terre n’est qu’une étape parmi tant d’autre pour ces extérieurs,plusieurs civilisations différentes ont investis nos système solaire,d’après certains auteurs plus ou moins crédibles,une concurrence pas toujours amicale les habites,nous pour eux,ne sommes qu’un simple sujet d’étude et rien de plus,parfois même une certaine gène,ce qui pourrait conduire,technologie aidant de notre part,a une confrontation,dont en l’état actuel de notre technicité,nous ne sortirons pas vainqueurs,ce qui pourrait expliquer la prudence de nos élites,j’entends par là ceux qui ont réellement le véritable pouvoir,les autres n’étant que des pantins carriéristes,imagés par la tradition orale ,comme les véritables forces du mal.
      Quand a ce chemin salvateur de l’évasion et de la dépendance,il ne pourra ce faire,que dans l’abandon absolu,de tous nos dogmes humaniste,qui englobe; religion,race nation,fondu en une seule unité,Terrien,c’est la seule voie plausible,il n’y en a pas d’autre,sa passe ou sa casse,et si cela ce fait,se serra dans une extrême douleur,avec hélas comme perspective négative,l’extinction pure et simple,de notre civilisation en cas d’échec,c’est le seule chemin qui nous reste,et nous en sommes si loin.

      • Georges dit :

        c’est pour cela que les cinq membres permanent de l’ONU,ont décidés la mondialisation dans les années 80,qui nous amène temps d’extrêmes douleurs dans tous les domaines,les pays riches subissant le plus la rigueur de la mise en place. Georges.

  3. idnaze dit :

    Et s’il y avait le meme phenomène sur terre ?😉

  4. mu64 dit :

    Alors là merci je ne connaissais pas du tout ces histoires de phénomènes X, je vais essayer de me renseigner plus avant, et @ évhémère j’aimerais bien que vous ayez tort quant à vos conclusions mais franchement des fois j’ai bien peur que non.

  5. Franck Boldo dit :

    Certains signaux peuvent venir de radioamateurs pour imiter les signaux spoutnik, etc. Le contraire serait étonnant, c’était la mode à l’époque…
    Les arrêts momentanés rappellent les arrêts moteurs auto qui ne sont en fait que de forts ralentissements durant le temps d’observation des sondes par des OVNIS (théorie de la bulle spatiotemporelle entourant les ovnis au sein de laquelle le temps est considérablement ralenti).
    Franck B

    • idnaze dit :

      Si la « theorie du ralentissement  » est exacte, vous reconnairez que la conscience ,ne subit pas ce ralentissement,il me semble ?

      • Franck Boldo dit :

        Très juste.
        La conscience non, la paralysie physique oui semble-t-il. Ca sort de notre logique habituelle en effet. Le fait que le ralentissement temporel s’appliquerait au seul matériel et non à la pensée (celle-ci est en effet immatérielle) ouvre de larges horizons de discussions: on pourrait voyager dans le temps, on ne pourrait communiquer que par télépathie lors des enlèvements, etc.

    • Georges dit :

      quand on dit arrêt du moteur il n’y a pas ralentissement,un moteur au ralenti ne peut pas supporter de ralentissement,il s’arrête.c’est une règle mécanique du a la carburation. Georges.

      • Franck Boldo dit :

        Tout phénomène matériel est ralenti: la combustion, les balles de fusil qui ne touchent pas l’ovni…c’est difficile à appréhender.

        • Georges dit :

          c’est la vitesse d’entrée de l’air dans les venturis qui provoque le mélange gazeux s,il n’y a plus la vitesse d’entrée de l’air le moteur s’étouffe ,de toutes façons les personnes ayant subit l’arrêt du moteur disent toutes qu’après le passage de la soucoupe le moteur peut être remis en route sans problème et normalement. Georges.

          • Franck Boldo dit :

            Quand le temps est ralenti, les réactions physiques et chimiques sont ralenties en conséquence. Les témoignages disent au contraire que le moteur repart. Sauf pour ceux qui ont cru (et c’est compréhensible) que le moteur s’est arrêté. Un cerveau d’enfant comprendrait ça. Allez, un effort!. Ca devient désespérant…

          • Georges dit :

            il est plus facile de l’écrire ,que de prouver qu’un moteur au ralenti peut subir un ralentissement, c’est pratiquement impossible,même pour un cerveau d’enfant le moteur s’arrête du au mélange gazeux qui doit générer l’explosion pour permettre le cycle du piston dans les moteurs a 4 temps,les témoins disent avoir remit le moteur en marche sans problèmes. Georges.

    • évhémère dit :

      Les radio-amateurs, c’est du flan : vous faites allusion à « Torre Bert », cette association qui prétendait capter depuis une colline de la banlieue romaine les signaux des Vostocks russes en orbite avant les grandes stations d’écoute et l’annonçaient au monde entier …. avant les Russes !… ( Notamment, la conversation en orbite entre la « cosmonette » Valentina Terechkova et son partenaire Valeri Bykowski ). Mais tout est faux : une enquête d’experts en radio-électricité a démontré qu’il est strictement IMPOSSIBLE de réaliser de telles performances sans disposer du patériel adéquat : la puissance électrique pour percer le bouclier de la magnétosphère , les quartz adéquats pour accrocher les longueurs d’onde ultra-courtes des émetteurs soviétiques !… ( Aujourd’hui, les radio-amateurs utilisent plusieurs réseaux de satellites en orbite, dont le réseau « Oscar » ) .

      En réalité, il existait une puissante station d’écoute ultra-secrète du pouvoir « occidental » dans la région romaine et « Torre Bert » lui servit de radioamateurs « de paille » : sans se dévoiler, le « camp Ouest » espionnait et gênait ainsi les activités de la cosmonautique russe !… L’Espace était aussi le théâtre des bras-de-fer de la guerre froide !… Et il n’était pas question …. et il n’a jamais été question que les radioamateurs puissent « imiter » quoi que ce soit : cette activité a toujours été extrêmement surveillée dès son origine, dans la seconde décennie du XX° siècle …. c’est à dire, voici bientôt 100 ans !…

  6. idnaze dit :

    J’en avais lu d’autres sur de trés gros satelites qui gravitaient parfois autour de la terre dans les années 50 si je me souviens bien .

  7. safari106 dit :

    C’est très bien mais pourquoi il n’y a pas de preuves écrites, un dossier complet avec des témoignages signés? Il y a des déclarations, des citations, des livres… Il est temps de présenter un vrai rapport (genre COMETA). Je suis persuadé que nous sommes visités mais la majorité des gens et surtout les médias veulent des preuves irréfutables.

    • Winnie l'Ourson dit :

      Il y en a beaucoup comme dirait jean Pierre petit qui sont atteint du syndrôme de la cosmotrouille, la peur de parler de l’inconnu car ça dépasse, ils se sentent impuissant face à des choses qu’ils ne maîtrise peut-être pas et ne comprenne pas tout du coup le meilleur moyen de ne pas avoir affaire à bosser la dessus et de ne pas trop en parler, de le ridiculiser comme ça c’est classé ils ont la paix avec ce sujet…..

      • Winnie l'Ourson dit :

        c’est comme avec les océans par exemple quelqu’un à peur d’un calmar géant (vous me dirait oui il y a de quoi) et bien t’es pas obligé d’aller à des profondeurs sous l’océan pour en filmer, tu t’arrête et te contente d’aller juste au bord de la plage et c’est beau, t’y vois juste de l’eau le soleil et tu n’en parle pas de ce calmar qui t’effraie tant, c’est pareil avec l’ufologie pour certains scientifique surtout s’ils sont terre à terre et se retrouve perturbé hors des sentiers battus…. (le confort de rester dans leurs livres dans ce qui est déjà acquis, bref une forme aussi de fainéantise intellectuelle et un moyen de se rassurer eux-même quelque part).

        • idnaze dit :

          Je pense que vous avez remarqué que depuis trés trés longtemps,les dogmes commandaient la science au risque de mentir sur des realité desagreables pour la survie de ces dogmes etriqués .
          Pensez vous qu’ils ne seraient pas dangereux pour les adorateurs de dogmes (situation professionelle et financiere ? position sociale et autorité )d’avouer qu’il y a encore des montagnes de decouvèrtes a faire et pas des peties en plus ?

          • Winnie l'Ourson dit :

            hélas oui….

          • évhémère dit :

            Dans les années 1890, les leaders de la Science, Lord Kelvin en Angleterre , Marcellin Berthelot en France, prétendirent chacun de leur côté que tout était découvert, à part quelques recherches mineures à terminer !… Pendant ce temps, Rutherford , Poincaré, lMax Planck es Curie …. faisaient « exploser » la Science avec la « révolution » atomique !…

        • Perceval dit :

          Judicieuse réflexion.

        • évhémère dit :

          Comparaison très hasardeuse : « au bord de la plage et c’est beau » , le chasseur-cueilleur du plaléolithique ( il y a 100.000 ans ) pouvait en faire autant !… Le « scientifique » est obligé de s’enfoncer dans les abysses … sinon, on est juste un vacancier au bord la Mer !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :