Dossier : Analyse photos/vidéos : à propos de FL

Source : CNES

Source : CNES

avatareraavatar-i-love-japan

area51blog

Note adm Area 51 Blog:

Vendredi 11 octobre 2013 à : 10h35.

« Polyèdre que je remercie au passage a mis en lien cet article en guise de commentaire, je reprends ici cet article pour le partage de l’information qui sera ainsi archivé dans la catégorie du site « dossiers ufo » et facilement retrouvable,  plus que dans les commentaires.« 

barre

Artilcle sourcepaco.fr/

François Louange  crédit photo http://www.ipaco.fr/page25.html

François Louange
crédit photo
ipaco.fr/

François Louange est né à Versailles en 1945. Après des études au lycée Hoche, il intègre l’ENSERG de Grenoble, dont il sort docteur-ingénieur en traitement du signal, en 1968.

 Il entre alors à l’Agence Spatiale Européenne, d’abord à Darmstadt (Allemagne), où il s’occupe de traitement de données de satellites, puis en 1977 à Madrid (Espagne), comme responsable informatique du projet NASA/ESA d’astronomie spatiale IUE, de recueil et de traitement d’images de spectres ultraviolets.

 Il quitte l’ESA en 1980 et s’installe à Paris comme consultant indépendant de la Défense, sur un programme de satellites de reconnaissance. Il y développe la technique de PIAO (Photo-Interprétation Assistée par Ordinateur), concrétisée par le logiciel opérationnel OCAPI, et crée en 1989 la société FLEXIMAGE, spécialisée dans le domaine de l’analyse d’images spatiales. Plus tard, il vend cette société au groupe EADS, qui finira par l’intégrer à Cassidian, fin 2006.

 Depuis 2007, il est à nouveau consultant indépendant, travaillant notamment en collaboration avec le CNES/GEIPAN sur l’analyse des photos/vidéos présumées d’ovnis.

 

****

 En ce qui concerne le « phénomène ovni », François Louange commence à s’y intéresser dès 1975, en tentant – sans succès – de créer un service officiel au sein de l’ESA. Dès son retour en France en 1980, il devient consultant sur l’analyse de photos, ainsi que sur des projets de détection, auprès du GEPAN, du SEPRA puis du GEIPAN.

 François Louange a réalisé contractuellement une douzaine de rapports techniques pour le CNES (ci-contre).

 En 1997, il a participé, dans le panel scientifique, au colloque de Pocantico sur « Les traces physiques associées aux rapports d’ovnis ».

 En 2000-2001, il a été chargé par la direction du CNES de réaliser un audit du SEPRA. Ce travail a abouti à la création du nouveau GEIPAN, en 1985.  

 Il poursuit actuellement le développement du logiciel spécialisé IPACO et du site ipaco.fr.

 Enfin François Louange a participé diverses émissions TV sur le thème des ovnis, en Espagne et en France.

gif

Travaux réalisés pour le CNES

 Pour le GEPAN (consultant indépendant)

 

  • 1981 : Méthode d’extraction de spectres sur des clichés obtenus à travers un réseau de diffraction

     (Rapport édité en Note technique n°18)

 

  • 1982 : Etude sur la détection des phénomènes aérospatiaux rares

     (Rapport en 5 volumes12345)

 

  • 1983 : Supervision du stage de fin d’études de 2 élèves-ingénieurs de l’ENSTA : Projet de système de détection de phénomènes aérospatiaux rares

     (Rapport de stage)

 

  • 1984 : Analyse des photographies d’OVNI

     (Rapport technique)

 

  • 1985 : Montage du projet EUROCIEL(détection dans l’atmosphère), avec la Belgique et l’Espagne, dans le cadre EUREKA

 

[EUROCIEL sera abandonné, mais partiellement réactivé avec succès sous la forme du projet SPOC (détection optique de satellites) avec la Défense]

 

  • 1988 : Expertise de la cassette audio de Nord-sur-Erdre

    (Rapport technique)

 

 Pour le SEPRA (à travers FLEXIMAGE)

 

  • 1997 : Participation, comme membre du panel scientifique, au colloque dePOCANTICO

 

  • 1997/1998 : Plusieurs expertises de vidéos

 

  • 2001Audit du SEPRA, pour aider la direction du CNES à décider de son maintien ou de sa réorganisation.

 

[Des pressions existaient pour supprimer cette activité. François Louange remettra début 2002 son rapport d’audit au directeur général du CNES, en concluant qu’il faut non seulement poursuivre les activités du SEPRA, mais encore lui redonner un minimum de moyens d’investigation, de stockage de données et surtout de communication avec le public via Internet]

 

 Pour le GEIPAN (consultant indépendant)

 

  • 2008 :  Méthodologie d’analyse des photos numériques de PANs

 

  • 2009 : Spécification d’un logiciel d’analyse photo/vidéo spécialisé (IPACO)

 

  • 2010/2011 : réalisation de la version initiale du logiciel IPACO, en 2 étapes (coopération FL + CNES/GEIPAN + EADS/Cassidian)
  • Source

gif

Mise à jour sylv1 pour Area 51 Blog, le : 11/10/2013 à : 10h35

area51blog

5 commentaires pour Dossier : Analyse photos/vidéos : à propos de FL

  1. andre dit :

    bonjour j avais lu un article sur la photo du petit rechin sur le triangle volant soit disant un canular , monsieur louange lui a dit la photos n était pas un trucage que l on avait a faire a quelque chose de solide ,. qui a intérêt a étouffer l affaire surement pas m louange

  2. Polyèdre dit :

    Mr Louange n’est pas tout seul aux commandes, il est appuyé par Mr Antoine Cousyn ainsi qu’une troisième personne dont le nom m’échappe… Pour bien comprendre la démarche et savoir comment cela fonctionne, rien de tel que de suivre cet entretien enregistré en octobre 2012 pour « Radio Ici et Maintenant »: http://rim953.fr/?p=1728 il faut savoir aussi que le logiciel qui a été développé n’est pas l’arme ultime, il est encore capable d’être mis en défaut avec certains clichés ou vidéos même si des corrections maximales de marges d’erreurs ont été apportées par rapport aux anciens traitements d’images utilisés.

  3. évhémère dit :

    Sur l’affaire de Peit-Rechain ( vague belge, 1990 ) , les ufologues locaux ( la SOBEPS ) n’ont jamais caché leurs doutes sur L’ AUTEUR de la photo , alors que celle-ci a « mystifié » ( et mystifie toujours !) plusieurs laboratoires de haut-niveau … qui n’ont pas changé d’avis, avec les soi-disant « aveux » du soi-disant « auteur » : il a seulement été établi que cette photo n’a pas été obtenue avec un morceau de duralumin et quelques ampoules électriques !… ( Un ami ufologue pense avoir identifié le pro qui aurait réalisé cette photo pour l’exploiter commercialement à cette époque : présentée comme le « porte-drapeau » des « triangles belges », elle a effectivement été publiée un peu partout !… L’auteur nominal aurait servi de prête-nom, en échange d’une commission … Quand la veine s’est tarie, il a décidé , 20 ans plus tard, de vendre la mèche !…)

  4. Polyèdre dit :

    L’affaire de Petit-Rechain mentionne un « triangle » parmi d’autres, ce cas à lui seul ne suffit pas à discréditer les centaine de « triangles » aperçus en Belgique durant cette vague spéciale qui s’est prolongée sur 5 ans (1989/1993); il y a encore des « triangles » de nos jours qui survolent la Belgique mais guère plus qu’en France… Pour nos sceptiques du CNEGU, il s’agirait toujours d’hélicoptères Black Hawk (US), de SA-330 Puma, de Sikorsky Sea King ou Super Stallion, modèles basés en Belgique, Allemagne ou Hollande, no comment…

  5. évhémère dit :

    Ce « triangle »-là était spécial : c’était comme l’équivalent de hisser son pavillon pour la « Vague belge » , son « bandhana » !… Heureusement, les « aveux » n’ont pas convaincu : le public est devenu suffisamment adulte pour se méfier des « révélations » un peu trop fracassantes !… ( Notamment, c’est l’éditeur qui a imposé la photo de Petit-Rechain dans le livre-rapport d’enquêtes que la SOBEPS consacre à cette « Vague d’Ovnis sur la Belgique », tome 1 et 2 ).
    Quant aux hypothèses du CNEGU, celle des hélicoptères Black Hawk n’est qu’une parmi plusieurs autres !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :