Dossier : Analyse photos/vidéos : à propos de FL

11/10/2013

Source : CNES

Source : CNES

avatareraavatar-i-love-japan

area51blog

Note adm Area 51 Blog:

Vendredi 11 octobre 2013 à : 10h35.

« Polyèdre que je remercie au passage a mis en lien cet article en guise de commentaire, je reprends ici cet article pour le partage de l’information qui sera ainsi archivé dans la catégorie du site « dossiers ufo » et facilement retrouvable,  plus que dans les commentaires.« 

barre

Artilcle sourcepaco.fr/

François Louange  crédit photo http://www.ipaco.fr/page25.html

François Louange
crédit photo
ipaco.fr/

François Louange est né à Versailles en 1945. Après des études au lycée Hoche, il intègre l’ENSERG de Grenoble, dont il sort docteur-ingénieur en traitement du signal, en 1968.

 Il entre alors à l’Agence Spatiale Européenne, d’abord à Darmstadt (Allemagne), où il s’occupe de traitement de données de satellites, puis en 1977 à Madrid (Espagne), comme responsable informatique du projet NASA/ESA d’astronomie spatiale IUE, de recueil et de traitement d’images de spectres ultraviolets.

 Il quitte l’ESA en 1980 et s’installe à Paris comme consultant indépendant de la Défense, sur un programme de satellites de reconnaissance. Il y développe la technique de PIAO (Photo-Interprétation Assistée par Ordinateur), concrétisée par le logiciel opérationnel OCAPI, et crée en 1989 la société FLEXIMAGE, spécialisée dans le domaine de l’analyse d’images spatiales. Plus tard, il vend cette société au groupe EADS, qui finira par l’intégrer à Cassidian, fin 2006.

 Depuis 2007, il est à nouveau consultant indépendant, travaillant notamment en collaboration avec le CNES/GEIPAN sur l’analyse des photos/vidéos présumées d’ovnis.

 

****

 En ce qui concerne le « phénomène ovni », François Louange commence à s’y intéresser dès 1975, en tentant – sans succès – de créer un service officiel au sein de l’ESA. Dès son retour en France en 1980, il devient consultant sur l’analyse de photos, ainsi que sur des projets de détection, auprès du GEPAN, du SEPRA puis du GEIPAN.

 François Louange a réalisé contractuellement une douzaine de rapports techniques pour le CNES (ci-contre).

 En 1997, il a participé, dans le panel scientifique, au colloque de Pocantico sur « Les traces physiques associées aux rapports d’ovnis ».

 En 2000-2001, il a été chargé par la direction du CNES de réaliser un audit du SEPRA. Ce travail a abouti à la création du nouveau GEIPAN, en 1985.  

 Il poursuit actuellement le développement du logiciel spécialisé IPACO et du site ipaco.fr.

 Enfin François Louange a participé diverses émissions TV sur le thème des ovnis, en Espagne et en France.

gif

Travaux réalisés pour le CNES

 Pour le GEPAN (consultant indépendant)

 

  • 1981 : Méthode d’extraction de spectres sur des clichés obtenus à travers un réseau de diffraction

     (Rapport édité en Note technique n°18)

 

  • 1982 : Etude sur la détection des phénomènes aérospatiaux rares

     (Rapport en 5 volumes12345)

 

  • 1983 : Supervision du stage de fin d’études de 2 élèves-ingénieurs de l’ENSTA : Projet de système de détection de phénomènes aérospatiaux rares

     (Rapport de stage)

 

  • 1984 : Analyse des photographies d’OVNI

     (Rapport technique)

 

  • 1985 : Montage du projet EUROCIEL(détection dans l’atmosphère), avec la Belgique et l’Espagne, dans le cadre EUREKA

 

[EUROCIEL sera abandonné, mais partiellement réactivé avec succès sous la forme du projet SPOC (détection optique de satellites) avec la Défense]

 

  • 1988 : Expertise de la cassette audio de Nord-sur-Erdre

    (Rapport technique)

 

 Pour le SEPRA (à travers FLEXIMAGE)

 

  • 1997 : Participation, comme membre du panel scientifique, au colloque dePOCANTICO

 

  • 1997/1998 : Plusieurs expertises de vidéos

 

  • 2001Audit du SEPRA, pour aider la direction du CNES à décider de son maintien ou de sa réorganisation.

 

[Des pressions existaient pour supprimer cette activité. François Louange remettra début 2002 son rapport d’audit au directeur général du CNES, en concluant qu’il faut non seulement poursuivre les activités du SEPRA, mais encore lui redonner un minimum de moyens d’investigation, de stockage de données et surtout de communication avec le public via Internet]

 

 Pour le GEIPAN (consultant indépendant)

 

  • 2008 :  Méthodologie d’analyse des photos numériques de PANs

 

  • 2009 : Spécification d’un logiciel d’analyse photo/vidéo spécialisé (IPACO)

 

  • 2010/2011 : réalisation de la version initiale du logiciel IPACO, en 2 étapes (coopération FL + CNES/GEIPAN + EADS/Cassidian)
  • Source

gif

Mise à jour sylv1 pour Area 51 Blog, le : 11/10/2013 à : 10h35

area51blog

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :