Zone 51/CIA : le successeur caché, le Kingfish (et non l’Aurora)

28/09/2013

Le rapport de la CIA s’il est une mine d’informations déjà connue sur certains sujets, depuis longtemps « déclassés » laisse aussi de grands pans vides de toute connaissance sur des engins dont on suppose l’existence depuis longtemps. Encore une fois, il ne s’agit pas de soucoupes qui lévitent, mais bien d’objets créés par les ingénieurs US selon les désirs du Pentagone. Depuis le retrait du SR-71, dont le dernier exemplaire cédé à la NASA a volé en 1999, on s’interroge en effet sur son remplaçant potentiel, jusqu’ici toujours pas dévoilé par l’administration américaine. Connaissant les performances déjà hallucinantes du Blackbird, les spéculations sur son successeur sont allées bon train, certains évoquant un engin de grande taille marchant à l’hydrogène, d’autres un avion utliisant un ram-jet spécial fontionnant par intermitence appelé « pulse detonation », rappelant le principe du V-1, d’autres encore un cousin de l’YF-23 de chez Northrop, le grand perdant du contrat du siècle remporté par le F-22 qui lui était inférieur. D’autres enfin se rappelant du concurrent malheureux de Lockheed, lors du choix du Blackbird, à savoir une étude fort prometteuse de Convair…

Zone 51/CIA : le successeur caché, le Kingfish (et non l’Aurora).

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :