Fei Fei – Les OVNI en Chine – 1987

(Source : Journal La Chine en Construction, Mars 1987, p.59-61)

En Chine aussi, le problème des OVNI passionne le public. Et l’on se pose à leur sujet les mêmes questions qu’ailleurs. Qu’en est-il vraiment ? Que penser des témoignages oculaires et photographiques ? Qu’en pensent les milieux scientifiques ?

 

« Flamme volante », le plus ancien dessin montrant une scène d’observation d’OVNI

« Flamme volante », le plus ancien dessin montrant une scène d’observation d’OVNI

Par trois fois en 1986, on a constaté des phénomènes d’OVNI, familièrement appelés « soucoupes volantes », dans différentes régions du monde, dont une fois en Chine.

Le 18 avril 1986, à 19h57, l’équipage d’un avion de passagers de la CAAC, le MD 80-2102, assurant la liaison entre Hongking et Shanghaï a vu, au-dessus et en avant de l’appareil, un énorme objet brillant. C’était à proximité de la ville de Shangrao, dans le sud de la province du Jiangxi. L’engin montait et descendait, avançait puis reculait avec de brusques accélérations; il a suivi l’avion pendant quelque temps. Six minutes plus tard, l’équipage d’un autre appareil, le MD 80-2103, venant de Guangzhou était témoin du même phénomène de poursuite qui aurait duré dix minutes.

De 1978 à nos jours, plus de 2000 rapports font état de ce genre de phénomènes observés en Chine; des aviateurs, des scientifiques, des poètes ou tout simplement des gens de la rue, chaque fois on compte une dizaine à des milliers de témoins. Parfois, certains ont pris des photos.

Par exemple, le 20 décembre 1981, vers 20h, Lei Benyue et une vingtaine d’autres personnes, dans le district de Qujiang au Yunnan ont vu dans le ciel un objet étrange, en-dessous duquel émanait deux rayons qui se croisaient à 120°. L’engin se trouvait à environ 3 à 4000 m d’altitude, et au cours de l’observation, par trois fois a émis des rayons rouge-orangé. A la première émission, le sommet de l’engin s’est enflé à plusieurs reprises. Les durées d’émission n’étaient pas égales, la plus longue a été de 8s. Finalement, l’objet a commencé à descendre, à se déplacer latéralement, puis progressivement, il a disparu. Le photographe Lei Benyue a pris quatre clichés sur lesquels on voit que l’objet a la forme d’un gourdin.

 

Deux photos prises par Liu Kuanxin, le 24 juillet 1981 à 22h35 dans la gorge de Longyangxia, au Qinghai.

Deux photos prises par Liu Kuanxin, le 24 juillet 1981 à 22h35 dans la gorge de Longyangxia, au Qinghai.

Le 24 juillet 1981, une équipe composée de Chinois et d’Allemands de l’Ouest se trouvait au bourg de Dachaidan sur le plateau du Qinhghai dans le nord-ouest de la Chine. Alors qu’ils faisaient des relevés météorologiques, ils ont observé à 22h23 un objet lumineux en forme de cylindre, d’une quinzaine de mètres de longueur. Chaque extrémité émettait un très fort faisceau lumineux dont les rayons atteignaient environ deux cents mètres. L’objet, enveloppé de lumière, est resté visible une quinzaine de minutes. Le soir même du jour, beaucoup de gens de la région ont observé le même phénomène et ont écrit des rapports fort précieux pour l’étude des OVNI.

Un aviateur de l’armée de l’air, lors d’un vol d’exercice, a lui aussi observé un OVNI. Le 18 juin 1982, à 22h 6 mn 50° à droite, un objet lumineux qui ressemblait à la lune. L’avion était perturbé par cette présence. Au bout de quarante secondes environ, cet objet sphérique est venu dans sa direction à une grande vitesse, et entouré qu’il était d’un fort halo lumineux, on pouvait distinguer très clairement trois couleurs différentes de ses rayons : orangé, vert clair et blanc laiteux. A 22h36, Liu Shihui, après un atterrissage sans accident a encore vu l’objet dont la silhouette s’obscurcissait. Dans la région, quatre autres aviateurs et plus de deux cents autres personnes sur la terre ont été témoins de cet OVNI.

On a donc observé des OVNI partout, sur le territoire de la Chine, y compris à Taiwan, et l’on attache une attention toujours plus grande à l’étude de ces phénomènes. En décembre 1978, le représentant de la Chine à l’ONU, a voté en faveur des études sur ces OVNI; des journaux et revues chinois rendent compte de l’état des recherches à leur sujet, partout dans le monde. Tout cela trouve un certain écho parmi la population. En septembre 1979, à Wuhan, on a établi le premier Bureau national de liaison pour les passionnés d’OVNI. En mai 1980, cet organisme populaire principalement formé de scientifiques et de techniciens s’est transformé en Association de recherche sur les OVNI. De quatre cents au départ le nombre de ses adhérents est passé à deux mille : il compte maintenant des branches provinciales et des postes d’observation. Par trois fois, l’Association a tenu des colloques nationaux. Entre ces discussions théoriques, elle organise encore des expositions de photos sur les OVNI et des activités d’information. Si on lui en fait la demande, elle peut également donner des conférences sur tout ce qui touche aux OVNI. Elle est en lien avec des sommités du monde de la science qui s’intéresse à ces phénomènes : l’astronome américain Allen Hunek, l’astrophysicien français Pierre Guérin et le japonais Hiroshi Minamiyama, expert en OVNI.

En Chine, la première revue spécialisée « Recherche sur les soucoupes volantes » est sortie en 1981. Sa tâche principale est de collecter les documents, anciens ou contemporains, concernant les OVNIs, rassembler les photos, publier les résultats des recherches récentes obtenus tant en Chine qu’à l’étranger et faire état des thèses scientifiques. Cette revue, qui est tirée à 400 000 exemplaires, se livre à des échanges avec une revue française, Lumières dans la nuit, et deux autres, germaniques, Journal für UFO-Forschung et Mysteria.

En coopération avec les studios de Kumming, l’Association a tourné un film : Les soucoupes volantes en Chine, qui a été projeté partout dans le pays ainsi qu’au cours de l’Exposition internationale des sciences et techniques qui s’est tenue au Japon, à Tsukuba.

La recherche sur les OVNI n’a pas encore une histoire bien longue en Chine, mais elle a déjà ses experts comme Sun Shili, auteur de « Astronautique », Grande Encyclopédie chinoise, et président de l’Association de recherche sur les OVNI, Zhu Fushu, rédacteur en chef adjoint de la revue Recherches sur les soucoupes volantes. Liang Ronglin, professeur de la section de physique de l’Université Jinan à Guangzhou et Lu Yinzhong, président de l’Association de recherche sur les OVNI de Taiwan.

Tous ces experts s’intéressent bien sûr aux études récentes sur les OVNI, mais ils en recherchent aussi les traces dans l’histoire ancienne.

Des légendes vieilles de 3 ou 4000 ans, rapportent des histoires de « Dragon rouge », de « Chapeau volant », de « Roue », etc, qui semblent se rapporter à des phénomènes de même genre que les OVNI. Il est difficile de trancher entre la part d’imagination et celle d’observations authentiques, mais Shen Kuo (1031-1095), un scientifique de l’époque des Song, décrit dans ses Notes au Jardin du Ruisseau des Songes des événements tout à fait semblables à ceux des rapports actuels sur les OVNI. Il rapporte qu’un de ses amis a un jour soudain vu sur un lac, une perle « moitié grande comme une natte, qui a ouvert sa carapace : au milieu d’un flot de lumière une boule grosse comme un poing a émis une violente lumière, insupportable aux yeux et qui éclairait assez pour montrer la silhouette d’un bois à 5 km de là; le ciel était comme un lever de soleil rougeoyant, comme un feu de prairie. L’apparition a bougé comme quelque chose qui vole ou flotte, puis elle a disparu doucement, comme un coucher de soleil. »

Tout comme pour ses observations de phénomènes célestes, Shen Kuo, qui était responsable du palais d’astronomie, a soigneusement noté la date, le lieu, les personnages et les moindres détails de cet événement qui peut donc être pris au sérieux.

Outre ces traces écrites de récits, nous avons encore des dessins qui nous rapportent des images des phénomènes observés. Par exemple, Wu Youru, un peintre de la fin du XIXe siècle, sous les Qing donc, a laissé un dessin, Flamme volante, en souvenir d’une observation faite réellement par les habitants de Nanjing. Une légende calligraphiée accompagne la scène par ailleurs très expressive.

« Le 28 septembre 1891, à 8 heures du soir, du côté sud de la ville de Jinling (Nanjing), on a vu soudain venir de l’Occident un disque de feu, de forme ovoïde, rougeoyant mais sans éclat; il flottant dans l’air et se déplaçait lentement… Plusieurs centaines de personnes, tête levée et dressée sur la pointe de leurs pieds ont pu voir ce spectacle qui a duré environ le temps d’un repas, puis s’est progressivement estompé. Certains disaient que c’était une étoile filante, mais l’étoile filante passe si rapidement qu’on a à peine le temps de la voir, alors que là, le processus d’apparition et de disparition, de rapprochement et d’éloignement a été si lent qu’il est peu probable qu’il s’agisse d’une étoile filante. » Le dessin est le plus ancien de Chine à évoquer ces phénomènes d’OVNI.

Tous ces documents écrits ou dessinés sont longtemps demeurés suspects aux yeux des scientifiques, c’est pourquoi jusqu’alors on n’y avait guère prêté attention.

Sun Shili, responsable de l’Association de recherche sur les OVNI constate pour sa part que ces phénomènes ont été fréquents en Chine, ces dernières années, ce qui n’est pas sans poser des problèmes de défense ou aux transports aériens. Faire des recherches sur les OVNI s’impose donc comme une tâche tout à fait utile. Le IIIe Congrès de l’Association, en août de l’année dernière, a permis de renforcer les organes de direction. On y a également lu en public 16 thèses. Pour ce qui est de la recherche théorique, certains ont avancé de nouvelles idées sur ces objets volants qui ne manquent pas d’intérêt et qui seront soumis à vérification.

 

Un OVNI, photo d’observation à Taïwan le 1er août 1973.

Un OVNI, photo d’observation à Taïwan le 1er août 1973.

A l’heure actuelle, il y a deux types d’opinions différentes sur ce phénomène bizarre des OVNI : les unes y voient un réel phénomène naturel, lié par exemple à l’astronomie, à la météorologie ou à l’électricité statique terrestre. Malgré tout, cela reste inexplicable et demandera de longues recherches avant d’être tout à fait élucidé. Et puis, il y avait aussi ceux qui pensent qu’il s’agit d’êtres venus de l’espace. D’autres, par contre, nient tout à fait l’existence même de ces OVNI, disant qu’il s’agit d’illusions d’individus, d’une dénaturation par les témoins oculaires de phénomènes naturels; certains estiment même que le débat sur les soucoupes volantes n’a rien de scientifique.

En juillet 1986, le professeur Qian Xuesen, homme de science réputé, a indiqué dans une lettre : « A mon avis, l’OVNI est un phénomène résultant d’une interaction entre terre et atmosphère. Il faut le considérer comme un objet de recherche des sciences de la Terre. » L’opinion de Qian Xuesen lance donc un nouveau défi à ceux qui font des recherches sur ces OVNI et qui mettront tout en oeuvre pour faire au plus tôt toute la lumière sur ce mystère

(Source : Journal La Chine en Construction, Mars 1987, p.59-61)

gif

Mise à jour Area51blog le 15/09/2013 à 13 h 20

Bannière

.

Un commentaire pour Fei Fei – Les OVNI en Chine – 1987

  1. regis-gianas dit :

    bonjour,
    je voulais simplement souligner que lorsque que n a peur de quelque chose ont le fuit et je pense que beaucoup de pays savent mais veulent l ignorer , nous passons pour illuminés sauf que maintenant avec la communication et visionnage , certains témoins ( peu nombreux ) apportent des preuves et maintenant certains gouvernements donnent un peu de leste car ils veulent que leur peuple ai encore confiance en eux , on ne peut mentir quand cela devient mondiale !
    un mensonge suffit qui a fait croire que l homme a posé le pied sure la lune, maintenant , nous avons des preuves , à vous de comprendre pourquoi que c est devenue une course des plus grands pays et je sais pourquoi !
    mes derniers propos son sous réserve du droit d expression , merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :