Mystérieuse déflagration entendue près de Mons: aucun avion n’a franchi le mur du son

09/08/2013

BELGA_PICTURE_36663568

Le ministère de la Défense a assuré vendredi après-midi qu’aucun avion militaire n’était responsable d’une mystérieuse déflagration entendue peu après midi dans la région de Mons et de Dour, que certains ont attribué à un « tremblement de terre » ou à un bang supersonique.

Aucun vol supersonique n’a eu lieu vendredi dans cette région, a affirmé le service de presse de la Défense, interrogé par l’agence BELGA.       Des témoins cités par plusieurs médias ont indiqué avoir entendu vers 12h10 une détonation importante qui a fait vibrer les vitres de nombreuses habitations. Selon l’Observatoire royal de Belgique, il ne s’agit pas d’un tremblement de terre. « En cas de séisme, nous avons une alerte automatique dans les quatre minutes qui suivent. Ici, il n’y a pas eu d’alerte et j’ai vérifié les indicateurs: il n’y a pas eu de tremblement de terre dans le Borinage », a indiqué l’un des spécialistes de la section de séismologie de l’Observatoire, cité par le journal « La Dernière Heure » sur son site internet.

Aucun vol supersonique n’a eu lieu

Une autre hypothèse était donc le « bang » produit par un avion ayant franchi le mur du son. Mais la Défense a assuré qu’aucun de ses avions n’avait réalisé de vol supersonique dans la région.  Le 8 février dernier, deux chasseurs F-16 avaient effectué un décollage d’alerte depuis la base de Kleine-Brogel et franchi le mur du son au-dessus de la province de Liège après qu’un avion civil eut connu une panne de radio, suscitant un émoi certain auprès des habitants de la région de Verviers.

Source :   http://www.rtl.be/info

Info REUB

Voir aussi http://ufoetscience.wordpress.com/2013/02/14/des-sons-etranges-ont-ete-captes-hier-en-louisiane-par-des-temoins/

Bizarrement, les vidéos ont été supprimées ou rendues privées….

gif

Mise à jour Area51blog le 10-8-2013 à 00 h 42

Bannière

 


Des vulcanologues découvrent une « autoroute de l’enfer »

09/08/2013
Le Volcan Mexicain Popocatepetl 23-7-2013 AFP/HO

Le Volcan Mexicain Popocatepetl
23-7-2013 AFP/HO

Les chercheurs l’appellent « l’autoroute de l’enfer » : c’est la voie souterraine permettant à certains volcans d’entrer en éruption extrêmement rapidement, déjouant les tentatives de prévision, selon une étude publiée mercredi 31 juillet dans la revue Nature.
Les volcans crachent de la roche en fusion, le magma, produit dans le manteau terrestre, la couche intermédiaire entre le noyau de la Terre et la croûte terrestre. Le magma venant du manteau se stocke sous le volcan dans ce que les géologues appellent une « chambre magmatique », qui joue le rôle de réservoir jusqu’à ce que la pression devienne trop importante. C’est alors que l’éruption se produit.

Normalement, le magma du manteau remonte lentement vers la chambre, s’attardant longuement dans une espèce de halte intermédiaire, plusieurs kilomètres sous le volcan. Mais la nouvelle étude suggère qu’il peut exister des voies allant directement du manteau à la chambre magmatique. Le volcan peut alors être sous pression, c’est-à-dire prêt à exploser, en quelques mois, autant dire en un rien de temps pour les géologues.

Une équipe dirigée par Philipp Ruprecht (université Columbia, New York) a étudié ce scénario en analysant les traces de l’éruption du volcan Irazu, au Costa Rica, survenue entre 1963 et 1965. Dans des cristaux d’olivine, un minéral issu des laves volcaniques, ils ont ainsi découvert des éclats de nickel, un élément présent dans le manteau, qui témoignent d’une ascension extrêmement rapide du magma. Si l’ascension avait été plus lente, le nickel aurait en effet fondu et aurait été diffusé à travers les cristaux.

Les chercheurs ont calculé que le magma avait réalisé une ascension de 35 kilomètres à travers la croûte terrestre en quelques mois seulement. « Il doit y avoir un conduit du manteau jusqu’à la chambre magmatique », a déclaré la géochimiste Terry Plank. « Nous aimons l’appeler ‘l’autoroute de l’enfer' », a-t-elle ajouté.

De l’olivine avec des éclats de nickel a également été retrouvée dans des volcans au Mexique, en Sibérie et dans le nord-ouest de l’Amérique, prouvant qu’il ne s’agit pas d’un phénomène local, souligne l’université Columbia dans un communiqué.

Ces résultats peuvent expliquer pourquoi les sismologues ont parfois détecté de mystérieux tremblements de terre à de grandes profondeurs – 20 à 30 kilomètres – plusieurs mois avant de fortes éruptions. Ces séismes peuvent être le signe que le magma force sa route à travers des voies cachées. Les chercheurs citent l’éruption du Pinatubo, aux Philippines, en 1991, ou encore celle du volcan islandais Eyjafjallajökull, en 2010.

Le Monde

Via

Ufologie et Paranormal


Le champ magnétique du soleil est sur le point de s’inverser

09/08/2013
6206059-le-champ-magnetique-du-soleil-est-sur-le-point-de-s-inverser

Le champ magnétique solaire est sur le point de s’inverser HO / NASA SDO / AFP

L’activité solaire va bientôt atteindre son maximum, ce qui risque de causer pas mal de perturbations électromagnétiques sur Terre.

« Le champ magnétique de notre étoile est sur le point de s’inverser… » annoncent les physiciens du « Wilcox Solar observatory », un des seuls observatoires au monde qui enregistre l’activité magnétique du Soleil. L’évènement qui surviendra d’ici quelques mois marquera le maximum d’activité de notre étoile pour le présent cycle. Sur Terre on peut s’attendre à des orages magnétiques, qui pourraient perturber le fonctionnement des réseaux électriques et griller l’électronique des satellites en orbite.

Cet évènement pourrait survenir dans seulement 3 ou 4 mois explique la Nasa dans cette vidéo (en anglais):

L’activité solaire suit un cycle de onze ans, au cours duquel le champ magnétique de l’étoile se reconfigure. Et les conséquences de cet évènement s’étendent à toute l’héliosphère, c’est à dire à des milliards de kilomètres, englobant tout notre système solaire.

Durant l’inversion de polarité, le champ magnétique du soleil va se déformer et offrir une meilleure barrière contre les particules chargées qui proviennent de l’espace lointain » explique la Nasa dans la vidéo. Mais sur Terre nous sommes avant tout exposés aux particules chargées en provenance du Soleil.

De ce fait ce phénomène se traduit aussi par l’apparition, sur le disque solaire, d’un nombre croissant de taches sombres, autant de terminaisons magnétiques qui éjectent dans l’espace un flot de particules chargées électriquement.

Certaines parviennent à pénétrer la magnétosphère terrestre et provoquent des aurores boréales, drapant de rouges et de vert le ciel des hautes latitudes. Mais ces charges électriques constituent aussi autant de mini décharges qui pourraient endommager les composants électroniques. Puis, l’activité solaire diminuera progressivement.. jusqu’au cycle d’après.

La prévision de l’activité magnétique de notre étoile représente aujourd’hui un enjeu économique : nous avons quelques semaines pour protéger les systèmes électriques… et éviter la grosse panne, comme celle qui a plongé tout le Québec dans l’obscurité lors du maximum solaire de 1989 !

Source : Sciences et Avenir  via Ufo et Paranormal

gif

Mise à jour Area51blog le 9-8-2013 à 19 h 00

Bannière


La vie est peut-être née dans la serpentinite des fumeurs blancs

09/08/2013

La vie est peut-être née dans la serpentinite des fumeurs blancs.


Les mystérieuses constructions taillées par nos ancêtres

09/08/2013

 

Source : humanitehistoire

Que cela soit en Amérique du Sud, en Europe, ou au Moyen-Orient, les archéologues ont mis à jour des centaines de blocs de pierre dont la taille et le poids nous laissent réfléchir sur l’avancée technologique de nos propres ancêtres.

Commet peut-on transporter une pierre pesant 300 tonnes ajustée sur 11 faces ? Les pierres sont si bien imbriquées les unes dans les autres que l’on ne peut même pas y mettre une lame de rasoir ! Les ruines de Sacsayhuaman au Pérou sont incroyables !

0437 - Ruines de Sacsayhuaman - Rocher de plus de 300 tonnes et nous a cote pour donner une idee

vide Atlantide dans les anomalies archéologiquesvide gizehvide histoire de l'humanitéMur

La cité antique de Baalbeck (Héliopolis) au Liban en vaut tout autant le détour:

Sur le côté ouest du podium du temple de Jupiter, on peut observer trois lourdes pierres, de 750 à 1 000 tonnes chacune, appelées leTrilithon. Comment a-t-on pu déplacer de telles masses à une époque reculée (antérieure aux Romains) ? A moins de deux kilomètres du site, existe une quatrième pierre encore partiellement attachée au sol et pesant elle-même 1200 tonnes. Les spécialistes ont estimé qu’il aurait fallu 40 000 hommes avec l’aide d’une rampe pour déplacer un seul de ces blocs depuis la carrière d’origine ! [Permettez moi mais je crois que cette hypothèse est fausse] La plus grande mesure 18 m sur 4.20 m par 3.60 m et pèse environ 800 tonnes. Aujourd’hui la plupart des grues modernes seraient incapables d’accomplir un tel exploit.

Megalithic-Trilithon-Baalbek

batrilit

A travers ces deux exemples (sans parler bien entendu des pyramides de Gizeh ou encore des pierres du Machu Picchu qui ont été extraites de carrières situées à des dizaines et des dizaines de kilomètres), on peut facilement montrer que nos ancêtres avaient des techniques de construction très avancées car encore aujourd’hui il serait très difficile de déplacer des blocs de plus de 500 tonnes sur des kilomètres…

Et c’est d’autant plus étrange lorsqu’on sait que la civilisation inca ou maya n’a pas eu de contact direct avec la civilisation égyptienne ou romaine, alors que ces civilisations ont toutes réussi à tailler des blocs de pierres de quelques centaines de tonnes.  Je pense que ces techniques ont été transmises par les rescapés de l’Atlantide après la destruction de leur continent Il s’agit d’une hypothèse bien entendu mais qu’il faut creuser davantage. En ce qui concerne les techniques pour déplacer de si gros blocs de pierres, je ne crois pas du tout à l’image représentant des esclaves contraints de tirer des blocs sous la menace des soldats.  En réalité, il n’y a aucunes représentations de la construction des pyramides !

pyramide13-300x191

 

Dans une carrière proche du  temple de Jupiter à Baalbek au Liban, la pierre de la femme enceinte pèse plus de 1200 tonnes !! Pour la déplacer aujourd’hui, il faudrait la force de 21 grues modernes...

800px-Baalbek-_largest_stone

800px-Interlaken_mystery_park_megastones_model

L’antigravitation : la clé de l’énigme ?

La technologie de l’anti-gravitation même si elle nous paraît impossible permet d’expliquer davantage de monuments comme l’a bien souligné Egard Cayce, le célèbre mystique américain. En effet,quand on demanda à Egard Cayce comment fut construite la Grande Pyramide de Gizeh, il a répondu : «  par l’usage de ces forces de la Nature qui permettent au fer de flotter. Pareillement, on déplaçait les pierres à travers l’espace aérien. »

Extrait page 87 d’un ouvrage époustoufflant de Victorino del Pozo intitulé «  SIRAGUSA messager des extraterrestres  » paru aux Éditions COSMICA en 1979 :

  »Les grandes pyramides, les originelles, furent, des temples de la sagesse, où étaient imparties les connaissances et les concepts qui servirent de guide à cette génération. Elles ne furent pas construites par des masses d’esclaves, mais avec l’intervention de grands moyens provenant du développement atlante. Pour leur construction, on compta sur l’aide extérieure. Les pierres pouvaient être remuées facilement, car dans la zone on opéra en limitant la force de gravité. Et les immenses blocs de pierres ne furent pas tirées par des esclaves, mais furent fabriqués sur le lieu même de leur utilisation par un procédé de cristallisation du sable.  » 

Le 14 janvier 1983 Mijo Potier une médium « vit » la construction d’une pyramide, les blocs de pierre étant amenés par les airs avec un vaisseau qui les transportait grâce à un appareil spécial utilisé pour l’anti-gravitation. Les blocs de pierre devenaient aussi légers qu’une plume.

« Mais par la suite on me fera connaître d’autres façons de déplacer de grosses masses de pierres, grâce aux pouvoirs de certains grands prêtres égyptiens et mayas qui utilisaient le son. »

Pour les sceptiques, sachez que nous venons tout juste de commencer à étudier le principe de lévitation par onde sonore : en voici la preuve avec la vidéo ci-dessous :

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

Attention ! Je ne prétend pas que cette théorie est la  »Vérité  » !! Je veux juste prendre en considération toutes les théories, même si elles nous paraissent impossible, et irréelles et celles qui ne sont pas aujourd’hui scientifiquement vérifiables. C’est une théorie intéressante qu’on ne doit pas négliger.

Au premier siècle avant Jésus-Christ, l’historien grec Diodore de Sicile avouait son impuissance à rendre compte des méthodes utilisées pour sa construction :

« Ce qu’il y a de plus incompréhensible dans cet ouvrage [la pyramide de Khéops], est qu’étant au milieu des sables on n’aperçoit aucune trace ni du transport, ni de la taille des pierres, de telle sorte qu’il semble que, sans emprunter la main des hommes qui est toujours fort lente, les dieux ont placé tout à coup ce monument au milieu des terres.« 

kheops-pyramide

La pyramide de Khéops aurait été officiellement érigée en 20 ans… Or la pyramide de Khéops est composée de 2 500 000 blocs de 2,5 tonnes. Ce qui revient à dire d’après la théorie officielle que les esclaves ont érigé sur le monument 340 blocs de pierre par jour !! Alors qu’aujourd’hui avec nos camions, nos grues, et nos ordinateurs,  ajuster 50 blocs de pierres de 2,5 tonnes par jour serait déjà un exploit !! D’après Egard Cayce  la construction de la Grande Pyramide dura 100 ans entre 12490 à 12390 av JC. On est bien loin des datations officielles qui tournent autour de 4500 ans.

Il serait juste temps de remettre à jour notre Histoire !

Source  via Wikistrike

gif

Mise à jour Area51blog le 9 Aout 2013 à 07 h 00

Bannière

vide

 


%d blogueurs aiment cette page :