Un talisman sibérien similaire à celui que portait Cléopâtre

© Photо: altai4u.com

© Photо: altai4u.com

Article source:french.ruvr.ru

Olga Sobolevskaïa, Rédaction en ligne
7.04.2013, 19:17, heure de Moscou
la voix de la russie

Les archéologues de l’Altaï ont découvert un collier qui rappelle les bijoux de la célèbre reine égyptienne. Les chercheurs se sont adressés à la communauté scientifique pour pouvoir en apprendre davantage sur cette découverte hors du commun.

C’est un tombeau ancien dans un monticule de la région d’Altaï (Sibérie Occidentale) où les chercheurs ont découvert les restes d’une femme apparemment d’origine noble avec des bijoux particuliers. Cette femme qui a été enterrée il y a 2400 ans, portait sur sa poitrine un collier élégant en verre coloré. On sait que Cléopâtre, qui régnait sur l’Egypte 300 ans après, aimait particulièrement ce genre de bijoux.

Pour l’instant, on ne peut que donner des hypothèses sur l’arrivée de ce collier, réalisé dans le style italien mille fiori en Egypte. Ce genre de colliers était fabriqué à partir de tiges de verre avec des dessins colorés visibles uniquement en coupe transversale. L’ornement de la section transversale de ce type de tiges était créé à l’aide de fines couches de tiges de verre placées sur le noyau. On réchauffait ensuite la tige pour la rétrécir jusqu’à la taille d’un ornement. Puis, cette tige était coupée en tranches fines et elles étaient transformées en perles. Cette technique unique a été inventée à Thèbes au VIe siècle av. J .-C. Cette ville était considérée comme la capitale culturelle de l’Egypte ancienne. Il est donc fort probable que les perles d’Altaï y soient arrivées à cette même époque. Les Egyptiens maintenaient des relations commerciales avec les Scythes de l’Altaï. Et les bijoux étaient très à la mode à l’époque, car ils prenaient très peu de place et avaient une durée de conservation indéfinie.

Contrairement aux croyances populaires, les routes commerciales de l’Altaï ont été ouvertes longtemps avant la route de la Soie, dont le fonctionnement remonte au IIe siècle av. J.-C. Cette route passait par le Sud de l’Altaï. Toutefois une autre route commerciale qui passe par le Nord de cette région, ainsi que le Kazakhstan du Nord, l’Inde du Nord et l’Afghanistan, continuant au Sud de l’Europe avec comme lieu de destination l’Afrique, n’était pas moins populaire. Très probablement, ce collier est arrivé dans l’Oural en provenance de l’Egypte en empruntant ce chemin. /L

separation

Mise  à jour sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 08/04/2013 à : 15h40.

area51blog

2 commentaires pour Un talisman sibérien similaire à celui que portait Cléopâtre

  1. évhémère dit :

    Sans vouloir déconsidérer cette découverte , la reine Cléopatre était friande d’or et de pierres précieuses ( et semi-précieuses) ; en l’occurence, nous sommes plutôt en présence de verroterie !… Ce « faux » a fait la fortune de Venise ( le verre de Murano ) , mais ces « pierres » étaient de valeur nettement inférieure … que les Egyptiens devaient offrir à leurs vassaux ( Syrien, Mitanni, Khabirou …).

  2. HL dit :

    Selon une étude d’anthropologues américano-russes, une petite région montagneuse du sud de la Sibérie serait le berceau génétique des premiers habitants du continent nord-américain, les Amérindiens.

    C’est une découverte inattendue qu’a annoncée une étude publiée hier par une équipe internationale d’anthropologues américano-russes. Celle-ci révèle que le berceau génétique des Amérindiens se situerait dans l’Altaï, une région montagneuse d’anthropologues américano-russes. Comme l’explique Theodore Schurr, professeur adjoint d’anthropologie à l’Université de Pennsylvanie, l’Altaï « est un lieu clé marqué par le va-et-vient de nombreuses peuplades depuis plusieurs milliers d’années ».
    Or, certaines de ces peuplades seraient justement les ancêtres des tout premiers Américains et seraient arrivées il y a 20.000 ou 25.000 ans de l’Altaï, qui fait aujourd’hui partie de la Fédération de Russie. Initialement issues de lignées génétiques asiatiques, ces populations auraient traversé la Sibérie puis franchi le détroit de Béring pour arriver en Amérique. Le franchissement aurait alors été simple puisqu’à cette période la région n’était pas submergée par les eaux.

    Pour arriver à une telle conclusion, les scientifiques ont analysé l’ADN du chromosome Y (transmis par le père) chez les Amérindiens et chez les autochtones de l’Altaï du Sud, rapporte TV5monde. Ils y ont découvert une mutation génétique unique dans la lignée partagée par les deux groupes. Des similitudes génétiques particulières ont également été découvertes dans le génome mitochondrial (hérité de la mère) de ces deux groupes, révèle l’étude.

    Selon les estimations des chercheurs, la lignée Altaï aurait en fait divergé génétiquement de celle des Amérindiens il y a 13.000 à 14.000 ans. Cette hypothèse entre en adéquation avec les premières migrations de Sibérie vers l’Amérique, situées entre 15.000 et 20.000 ans en arrière. Outre le fait d’élucider la relation Asie-Amérique chez certaines populations, cette étude confirme aussi que la division culturelle d’aujourd’hui entre Altaï du Sud et du Nord aurait des racines anciennes.

    http://www.maxisciences.com/am%E9rindien/siberie-l-039-altai-serait-le-berceau-genetique-des-amerindiens_art21099.html

    ————————————-
    Les hommes vivent sur ce territoire depuis très longtemps. Ce fait est attesté par la découverte dans la caverne de Denis des vestiges les plus vieux de l’Asie du nord datant de 42 000 ans. De nombreux monuments archéologiques se trouvent dans les vallées et dans les steppes entre les montagnes (d’Abaï, de Can, de Tenguine, de Kouraï, de Tchouïa, d’Oulougan).

    On distingue :

    Paléolithique et Néolithique (1000000 – 4000 ans av. J.-C.) ;
    l’âge de bronze (4000 ans av. J.-C. – 1000 ans av. J.-C.) ;
    l’âge de fer (1000 ans av. J.-C. – Ve siècle) ;
    la période turque (VIe siècle- Xe siècle).
    Souvent les vestiges des époques diverses sont tout près l’un de l’autre. De nombreuses inscriptions sur les rochers, taillées par la main de l’homme ancien demeurent incompréhensibles et mystérieuses : pétroglyphes, tumulus et « balbalas » (les poteaux d’honneurs), sculptures turques en pierre – « kézer-tach » et « soubourgans » (sculptures en pierres signifiant soit l’hommage à une personne soit un don à un dieu).

    On considère que le mot « Altaï » vient du mot « Altan » qui signifie « d’or », cependant, dans plusieurs langues turques le mot « Altaï » signifie « patrie ». Cela permet de supposer que c’est de l’Altaï que viennent de nombreux peuples, et ce n’est pas par hasard que Nicolas Roerich a déclaré que l’Altaï était le berceau des peuples et des civilisations.

    Il semblerait que les momies des monts Altaï soient en train de dégeler. Voici près de 3 000 ans que des bergers nomades ont commencé à creuser des tombes dans ces vallées d’altitude, à la frontière russo-mongole. Ils érigeaient des tumulus de pierre et de terre, appelés kourganes, au-dessus de chambres funéraires aux parois en bois. Quand l’eau s’est progressivement infiltrée dans les sépultures et a gelé, les corps tatoués de bleu se sont trouvés momifiés par la glace. À l’été 2006, une équipe d’archéologues a sorti de terre une momie partiellement préservée par un bloc de glace qui semblait avoir été bien plus grande à l’origine. Des scientifiques de l’université de Gand (Belgique) ont fait un relevé cartographique des centaines de tombes gelées grâce à l’imagerie satellite pour exhumer et préserver les momies. Si ces tentatives échouent, il est probable que les dépouilles se décomposeront, emportant avec elles leurs tatouages et leurs costumes, ainsi que des indices sur leur régime alimentaire et leur mode de vie.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Alta%C3%AF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :