L’Ovni de la Plaine des Sables était un coup markéting‏

29/03/2013
illustration:.la-ptite-gazette.com

illustration:.la-ptite-gazette.com

flash

illustration:.la-ptite-gazette.com

Info :

 gilles Thomas

Selon le site Zinfos974.com, l’Ovni de la Plaine des Sables qui a affolé la twittosphère, était un coup marketing.«  Le 19 mars dernier, une photo supposée être celle d’un ovni circule sur le réseau social Twitter. Le cliché est pris à La Plaine des Sables où l’on peut voir, en second plan, une traînée lumineuse dans le ciel, rattachée à un engin volant. Il n’en faut pas plus pour agiter la twittosphère réunionnaise.Depuis, tout le monde y est allé de sa petite analyse. Un hélicoptère, un avion, un reflet sur l’objectif de l’appareil… En réalité, rien de tout ça.

viaL’Ovni de la Plaine des Sables était un coup markéting‏.

 


Dossier archives: Vladimir Vasilyevich Kovalienok déclare que sa déclaration d’OVNI n’était pas un mensonge!

29/03/2013
Cosmonaut Major General Vladimir Kovalyonok..ufoevidence.org

Cosmonaut Major General vladimir Kovalienok
.ufoevidence.org

area51blog

avatar-i-love-japan

Note sylv1 Aréa 51 Blog:

Le 29 mars 2013 à  14h55:

Petit travail de reconstitution dans »dossiers ufo « rubrique spéciale de aréa 51 .

 La photo ci-dessus représente  l’un des célèbres cosmonautes de l’épopée spatiale soviètique.

Cet homme est resté  217 jours dans l’espace. J ‘ai retrouvé un article de la Pravda datant du : 14.08.2004 . voici une  brêve traduction à l’aide de traduction en ligne.

Vladimir Vasilyevich Kovalienok a prétendu ceci:

« Je  travaillai à la station orbitale de Salyut, j’a vu quelque chose d’ étrange dans un hublot pendant un jour. L’objet était de la taille d’un doigt. J’étais étonné de voir que c’était un objet orbital, «  . Voila ce que Kovalenko a indiqué à la conférence de presse à Moscou le vendredi. L’astronaute  a appelé son associé Viktor Savinykh pour jeter un coup d’oeil à l’objet non identifié dans l’espace. « c’était difficile  pour déterminer la taille et la vitesse de l’ objet dans l’espace, c’est pourquoi je ne peux pas dire exactement, ce que celà représentait  réellement. Savinykh a essayé de prendre une photo de lui, mais « l’OVNI «  a soudainement éclaté. Les 2 parties de l’objet étaient encore attachées l’une  à l ‘autre laissant s’envoler un nuage de fumée. »

Les médias ne prêtant aucun crédit à ce cas,  ont ainsi tourné l ‘affaire autrement, alors le cosmonaute s’exprime  en rétorquant qu’is étaient au moins 2 témoins ( membres de l’équipage) et ne voit pas pourquoi les astronautes et eux même raconteraient n’importe quoi. Pour  Kovalennok c’est clair!

 » c’était un O.V.N.I »

Fiche de:

                                                                   Vladimir Vasilyevich Kovalienok


Naissance : 3 mars 1942, à Beloe, région de Minsk, Biélorussie, Union soviétique.. 
Antécédent : Pilote de l’Armée de l’air soviétique. 
Sélection : Avril-mai 1967  quatrième sélection de cosmonautes soviétiques. 
1er vol : Soyouz 25 2 j. 00 h. 46 min. Commandant 
2ème vol : Soyouz 29 139 j. 14 h. 48 min. Commandant 
3ème vol : Soyouz T-4 74 j. 17 h. 38 min. Commandant 
Total :  216 j. 09 h. 12 min.  
Sortie spatiale : 1) Saliout 6 E0-2 29 jul 78 2 h. 05 min. Deuxième sortie de Saliout 6. 

L’ESPACE SOVIETIQUE – LES SORTIES SOVIETIQUES DANS L’ESPACE

Le 29 juillet 1978, une EVA (sortie extra véhiculaire) est réalisée par l’équipage d’occupation n°2 [Saliout 6 – EO-2]
 Vladimir Kovalyonok et Alexandr Ivanchenkov et dure 2 h 05. Les cosmonautes récupèrent des échantillons exposé au vide spatial

Source: http://claudelafleur.qc.ca/KovalionokVV.html
 
Retraite : 23 juin 1984.

 

 

Pravda

 Source :http://www.pravda.ru/

 

 

 

 

 

 

separation

Lien externe:

OVNI: bientôt un phénomène banal?

separation

Mise à jour sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 29/03/2013 à : 14h55.

area51blog


Un test de compatibilité du couple au milieu des étoiles (médias)

29/03/2013
 Dennis Tito (archives)
le premier touriste spatial
© AFP/ NASA

Le premier touriste spatial, Dennis Tito (archives)

Article source: fr.rian.ru/

13:02 28/03/2013

rian
MOSCOU, 28 mars – RIA Novosti

Le premier touriste spatial, Dennis Tito, a proposé d’envoyer sur Mars un vaisseau habité par un couple en 2018. Le cosmonaute russe Gueorgui Gretchko répond que les psychologues devront « signer avec leur sang » pour que ces gens ne se brouillent pas pendant 500 jours, a écrit jeudi le quotidien Izvestia.

« Il faut mener des tests psychologiques de compatibilité. Lorsque l’on constitue l’équipage, les psychologues travaillent d’abord avec chaque cosmonaute à part puis en couple pour voir s’ils se conviennent, explique Gueorgui Gretchko. Avant tout, le couple doit être compatible pour un an et demi. Dans un tel vol, le plus difficile est l’absence de ce qui entourait l’homme sur terre : théâtres, livres, voyages. Le second cosmonaute est destiné à remplacer tout cela pour le premier. Il existe des couples qui vivent ensemble pendant 50 ans et s’aident mutuellement. D’autres, au contraire, se poussent au suicide ».

« Je suis opposé à la participation des femmes au vol spatial. Je pense que c’est un travail assez difficile. Je pourrais accepter la participation d’une femme s’il existait des choses que la femme faisait mieux que l’homme. Par exemple, une femme fera avec davantage de précision un travail scrupuleux et ennuyant. Mais je suis opposé à la participation d’une femme à un vol si durable », souligne Gueorgui Gretchko. 
« En 96 jours d’expédition avec Iouri Romanenko, nous n’avons connu aucun conflit. On pourrait également envisager théoriquement le voyage d’un couple qui a vécu ensemble pendant 10 ans et vivra encore 50 ans main dans la main, «  estime le cosmonaute.

« En parlant du vol d’un couple ou simplement d’un équipage homme-femme, beaucoup s’interrogent : est-il possible d’accoucher d’un enfant dans l’espace ? Je suis persuadé que c’est impossible. Un couple sans médecin pourrait difficilement aller au bout de cette procédure et, qui plus est, continuer le vol ensuite. On ignore comment naitrait un enfant en apesanteur, remarque le cosmonaute. Par exemple, les Américains avait fait participer une femme à un vol spatial. La première question qui lui a été posée sur terre était de savoir si l’équipage avait conçu un enfant en vol. Ils ont plaisanté en disant avoir travaillé pendant des « factions«  différentes et n’en avaient pas eu la possibilité. »

« Cependant je suis perplexe, car si techniquement et financièrement ce vol est possible un danger demeure jusqu’à présent. Il existe divers rayonnements dans l’espace – solaire, interstellaire, stellaire, supernova, etc. Un vaisseau classique est fait d’aluminium fin, qui ne protège pas contre ces rayonnements. Il est impossible de construire un vaisseau en plomb afin de se protéger des radiations qui pourraient provoquer des maladies voire de la mort. Il est possible de construire un refuge où l’équipage se protégerait en cas de rayonnement dangereux, par exemple en plomb. Mais durant ces 501 jours le plomb lui-même commencera à réémettre des radiations. Il est mortellement dangereux de partir pour un vol aussi long.

L’Inspiration Mars Foundation a annoncé vouloir envoyer sur le vaisseau Dragon deux personnes pour un vol sur Mars sans atterrissage. Le décollage est prévu le 5 janvier 2018, et le retour le 21 mai 2019.

Le cargo Dragon

Le cargo Dragon  Ria novosti

separation

Mise à jour Sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 29/03/2013 à : 10h30.

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :