Témoignage vidéo ovni sur une ancienne base d’armement nucléaire soviètique au Khazakstan

Ovni pris en chasse par des Mig Russes - Documents declassifiés image: defensedz.forumactif.com

Ovni pris en chasse par des Mig Russes – Documents declassifiés
image:
defensedz.forumactif.com

area51blog

avatareraavatar-i-love-japan

Note adm:

05 Mars 2013 , 23h20
Ce document présentant un témoignage d’ovni sur une ancienne base d’armement nucléaire soviétique au Kazakhstan nous est envoyé par notre amie Mu et traduit  par ses soins et nous la remercions pour ce partage. La vidéo numéro 1 (sur 8 épisodes) est là pour retranscrire le contexte et celle qui nous intéresse plus particulièrement est la numéro  6.
video N° 1
 
 
 

Épisodes documentaires:  Notre vie à la base    d’essais  nucléaires  soviétique « Semipalatinsk-21» au Kazakhstan.

Producteurs: Timofey et Konstantin Yuriev
Date: Mars 2012
Lieu: Semipalatinsk-21 (Kourtchatov), Kazakhstan

J’ai grandi au Kazakhstan, à un endroit appelé par beaucoup de noms: Semipalatinsk-21, Moscou-400, Kourtchatov, Pays Limonia, arrêt final, rang de la Mort, et etc. Ces noms connus seulement par certaines personnes. Vous ne trouverez pas cette ville sur la carte. Il s’agit d’un site  d’essais nucléaires secret. Le lieu de naissance de l’armement nucléaire soviétique, et quelques-uns des projets les plus bizarres de  la recherche nucléaire. Dans ce lieu, depuis 1949, l’armée soviétique a fait plus de 600 explosions nucléaires, au-dessus du sol, au-dessous et dans les airs. Ainsi que thermonucléaires, les tests d’hydrogène. Ma mère et mon père étaient des physiciens nucléaires. Ma mère passait son temps à l’étude des conséquences des explosions nucléaires sur la question de vie. Mon père était chargé de la construction et tests  des rampes d’essais, et de les faire exploser …

En 1991, le gouvernement russe a retiré ses forces militaires du  kazakhstan, laissant derrière eux les scientifiques et les travailleurs de la zone d’essais. Après  le départ de l’ armée russe,les nomades kasaques ont entrepris de démonter la ville, brique par brique. Ce qui était autrefois l’un des lieux les  plus uniques,  les plus scientifiquement avancés de la planète, ainsi que mon foyer d’origine  … a été détruit.

Premier souvenir :

Tout tremble, j’entends le grondement, je suis au milieu de la pièce. Une des photos tombe du mur  avec des bris de verre. Il y a  une femme debout et se tenant dans le cadre de la porte de la cuisine. Une partie supérieure du châssis de la brique tombe et atterrit sur le pied de la femme. Elle crie. Je cours vers elle et voit qu’il ya du sang provenant de sa jambe blessée. Je cours à la cuisine pour chercher  certaines fournitures médicales, et me précipite pour revenir vers la femme lui mettre un peu d’iode sur son pied. La femme est ma mère. J’ai 3 ans, et je suis calme. C’est ma vie normale. Le tremblement de terre est un effet secondaire de l’essai nucléaire qui se passe à proximité. Ces tests se produisent  ici régulièrement  sur une base , environ une fois par mois.

L’école.

À 7 ans, j’étais en deuxième année. Environ une fois par mois, nos enseignants nous font sortir de l’école, et nous placent  en face d’elle, sur une seule ligne. Nous restions r là, pendant environ 30 min, jusqu’à ce que l’explosion nucléaire passe, de façon à ne  pas être enterrés vivants sous d’éventuels décombres. Nous nous tenions debouts là,  un par un ,  anticipant que quelque chose se passe. Nous attendions tranquillement,simplement en espèrant que notre école s’effondre . Ce qui ne s’est jamais passé . Après cela, nous retournions dans le bâtiment, et à  nos études.

Facteur bionique.

Après ma naissance, mon sang a été testé, et, à la surprise de ma mère on  a découvert un certain type d’anomalie, une adaptation à des niveaux élevés de rayonnement. Une mutation, cachée à l’œil nu, me permettant de survivre à des niveaux élevés de rayonnement …
quelques années plus tard, mon frère est né. Il a également eu le même type d’adaptation. Nous avons été informés par les scientifiques, que toutes les personnes nées dans la base nucléaire, avaient ces mutations. Pendant des batteries  de tests, nos militaires, ont  découvert, que nous ne sommes pas affectés non plus par des agents anesthésiques tels que la morphine et des substances similaires. On nous a dit que dans le cas de l’holocauste nucléaire, moi, mon frère, et les gens semblables, seraient ceux qui pourraient survivre et continuer d’exister sur cette planète. 

À propos de nos épisodes:

Il ya peu, moi et mon frère avons décidé de retourner à notre lieu d’habitation, la base nucléaire au milieu du kazakhstan.  Les Épisodes à venir représentent un aperçu de l’ensemble de notre matériel collecté.

Rejoignez-nous à l’épicentre de 116 explosions nucléaires au prochain épisode.

Vidéo N° 6 : UFO

Quand j’avais 5 ans, lors d’une belle journée d’été chaude, je jouais dehors avec notre canon anti-char …

Soudain, une sphère gazeuse d’ un diamètre de 5 à 7 mètres est apparue . Elle volait juste au-dessus du bâtiment de 4 étages dans lequel se trouvait notre  appartement. Elle est passée  du rouge au vert puis au bleu. Cela ressemblait à une bille d’acier. Cela  se déplaçait en silence. Cela ne reflètait pas quoi que ce soit …

Dans le calme complet, lentement, cela a survolé les toits de notre base de l’armée, s’en allant  lentement à l’horizon, jusqu’à  disparaitre.

Ma mère m’a expliqué, qu’en raison des essais nucléaires qui se passent environ une fois par mois sur notre site,  ainsi que des tests à la Station spatiale voisine, il ya beaucoup d’anomalies  qui se produisent dans notre région, tel que du  plasma s’écoulant librement, libres boules de lumières flottantes et autres phénomènes environnementaux inconnus.

Ma mère a supposé : ce pourrait être un plasmoïde sphérique.

Bien sûr, elle ne pouvait pas croire qu’il était de la taille de 5 à 7 mètres de diamètre. Généralement  les plasmoïdes semblent être des plasmas cylindriques allongés dans la direction du champ magnétique. Et la vie de ce phénomène est courte.

 la vie indépendante des plasmoïdes, obtenue dans les laboratoires, ou dans n’importe quel  simple four micro-ondes  de cuisine , comme vous pouvez l’essayer vous-même facilement à la maison avec l’utilisation d’un patch simple et un verre, se  mesure en millisecondes.

Leur taille habituelle est entre 1 à 15 centimètres.

 Il en va de même pour les phénomènes atmosphériques de  foudre en boule. Ce que nous avons vu, était beaucoup trop grand pour de la foudre en boule.

  En recherchant  en ligne, j’ai trouvé quelques vidéos de sphères d’OVNI semblables aux nôtres. Ces épisodes survenus au Mexique notamment, de l’autre côté de la planète loin du Kazakhstan.

Nous avons essayé de parler aux x-scientifiques et au personnel de l’armée de notre base nucléaire … Ils ont confirmé que: « oui, il y avait une activité OVNI dans la région, et oui, il ya des documents qui  existent … Mais chacun d’entre eux, refuse  de nous dire tous les détails.

Et donc: la vérité est toujours là  quelque part…

separation

Mise à jour Area51blog  le 05 mars 2013 à 23:20

Traduction par MU64

Note au Webmasters et Réseaux sociaux : vous pouvez reprendre cet article à condition de mentionner les sources, Area51 blog  y compris, merci de respecter le travail d’autrui.

area51blog

9 commentaires pour Témoignage vidéo ovni sur une ancienne base d’armement nucléaire soviètique au Khazakstan

  1. Jack dit :

    absolument intéressant … et relié aux autres témoignages sur les sites nucléaires et silos de missiles balistiques, il est clair que nos « gardiens » se sont inquiétés du fait que nous fassions trop joujou avec le « nucléaire » … et ont peut être faits ce qu’il faut pour « dégonfler » le problème …. sans trop intervenir dans nos autres affaires, conflits et autres enfantillages

  2. idnaze dit :

    Si ce temoignage est vrais, ça prouve que c’etait bien degueux la bas,.
    Mais qui parle de ce qui se passe ayeur dans les autres pays du monde ?

  3. idnaze dit :

    Nous ne semblons pas echapper a nos standards habituels :un truc en metal qui vole …………………………

    Mais pourquoi, ce ne serait tout simplement pas un etre vivant qui se demande ce qui se passe ici, ou qui se dit qu’il y a de l’enèrgie interessante pour lui ?

  4. Mathias dit :

    « Mais chacun d’entre eux, refuse de nous dire tous les détails. »
    Encore faudrait-il qu’ils les connaissent. Savoir que les E.T existent, c’est une chose. Connaitre les tenants et les aboutissants de l’histoire en est une autre. Cela m’étonnerais que les gouvernements ou une quelquonque organisation en sache plus que nous: « Ils » n’ont aucun intérêt à communiquer avec ceux qui sont près à tout pour garder l’affaire secrète histoire de faire bénéficier leurs armés de quelques hypertechnologies….

    Je pense que si nous n’avons aucune information concrète, c’est parce que même ceux qui sont censé être au courant ne savent à peu près rien.

  5. deneb dit :

    Le témoin dit présenter une mutation qui le protège des radiations nucléaires lui et tous les enfants nés sur le site. En quelque sorte, ils se seraient vaccinés « naturellement » -je mets le mot entre guillemets parce qu’il n’a rien de naturel la dedans- contre tous les rayonnements provoqués par les 600 explosions nucléaires qui avaient l’air très proches de leur lieu de résidence.
    Ils ont tout simplement servis de cobayes (tout comme le chien que l’on voit se débattre à un moment dans la vidéo).
    Mais une comparaison m’est tout de suite venue à l’esprit : les enfants de Tchernobyl qui eux sont nés avec des malformations horribles, n’ont pas bénéficié de cette mutation, pourquoi ?
    Il me semble que l’effet de 600 bombes nucléaires ne doit pas être moindre que l’explosion du réacteur de Tchernobyl.

    • idnaze dit :

      Ce qui me fait douter de ce temoignage🙂

    • mu64 dit :

      Coucou deneb.

      Effectivement, les habitants de tchernobyl ont payé un lourd tribu, mais par contre, ce témoignage m’a immédiatement fait pensé à un documentaire que j’avais vu récemment à la télé, dans lequel à la grande stupefaction des scientifiques qui étudient la faune sauvage du secteur de tchernobyl, il semblerait qu’il y ait effectivement une mutation susceptible de protéger la vie des ces animaux dans le cas d’une forte grosse dose subite…
      Quant à savoir la véracité de ce témoignage, effectivement idnaze, nous pouvons tout à fait douter.
      Ma foi, il faudrait peut-être enquêter directement auprès des frères Yuriev qui sont apparemment joignables sur viméo et certainement ailleurs.
      Mais on voit bien en regardant tous les reportages, outre le témoignage ufo qui est presque un « apparté » dans ce que les frères veulent montrer, combien les habitants et personnels de cette base ont vraiment été des cobayes et puis laissés totalement à l’abandon après le fin de « l’empire soviètique »

      • deneb dit :

        Bonsoir Mu,
        En effet, j’ai vu aussi un reportage où l’on voyait la faune et la flore reprendre leur droit sur tout le territoire jadis irradié.
        La végétation a repoussé, les animaux sauvages ont recolonnisé l’endroit.
        La vie est pleine de ressources avec une faculté d’adaptation incroyable et j’ose à peine le dire : elle a la vie dure !

  6. idnaze dit :

    Oui, meme là,ne peut ‘on dire que la vie s’adapte ou disparait .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :