Les moaï de l’île de Pâques.

01/03/2013

Easter_Island_map-fr.svg

article source: wikistrike.com/

moai-de-lile-de-paques-700-3105Les moaï, localement mo’ai, sont les statues monumentales de l’île de Pâques, en Polynésie. La majorité de ces monolithes sont sculptées dans du tuf issu principalement de la carrière de Rano Raraku. Quelques-uns ont cependant été sculptés dans d’autres roches volcaniques de l’île (basalte, trachyte ou tuf volcanique1). Leur taille varie de 2,5 à 9 mètres, pour un poids moyen de 14 tonnes, jusqu’à 80 tonnes pour les plus grosses. Toutes sont des monolithes tournés principalement vers l’intérieur de l’île à l’exception du Ahu Akivi dont les moaï regardent l’océan. Selon Jo Anne Van Tilburg, le nombre de moaï s’élève à près de 887, sur l’ensemble de l’île. Les moaï tels qu’ils devaient être dans leur état final, après édification, possédaient des yeux blancs fait de coraux et l’iris rouge en tuf volcanique ou noir obsidienne. Certains d’entre eux portent une sorte de chapeau, le pukao, fait de tuf rouge, issu de la carrière de Puna Pau2.

On ne sait à peu près rien des raisons qui ont poussé les Rapanui, le peuple de l’île de Pâques, à les ériger à un rythme de plus en plus frénétique et en taille de plus en plus colossale, épuisant sans doute dans cette pénible industrie une partie importante des ressources de « l’île la plus isolée du monde ». On ignore aussi pratiquement tout des rites qu’ils pratiquaient. Les statues seraient cependant liées à un ancien culte des ancêtres selon les archéologues.moai (1)

Les méthodes de datation appliquées au charbon d’os retrouvé sur les ahu ou à l’obsidienne ont permis d’évaluer que les premiers ahu sans statues devaient dater de l’an 1100 environ, et les dernières édifications de moaï, aux alentours de l’an 1600. Il semble que les premiers moaï étaient de taille et de morphologie humaine, pour évoluer vers des morphologies plus imposantes telles que nous connaissons ces géants aujourd’hui. Ce culte prit fin subitement lorsque les habitants de l’île eurent anéanti leurs ressources en bois. Un culte nouveau, celui de « l’homme oiseau », se mettait en place quand l’île fut découverte le 5 avril 1722 par un marin hollandais, Jacob Roggeveen. L’évangélisation massive de la population fit disparaître toute trace des anciens cultes de sorte que la plupart des souvenirs de cette civilisation fut perdu. Néanmoins, la tradition d’édification des moaï est restée ancrée dans la culture orale de Pascuans. Et en effet, lorsque Thor Heyerdhal leur demanda, ils lui en firent la démonstration2.

10 moais sont expatriés, a paris , londres, bruxelles, washington, viña del mar, la serena et santiago.

Excavation et sculpture des moaï et des pukao

 

La quasi-totalité des moaï de l’île a été excavée de la carrière de tuf de Rano Raraku, sur la pointe ouest de l’île. Sur les 887 comptabilisés, une cinquantaine seulement n’a pas été taillée dans le tuf de Rano Raraku mais dans d’autres types de roches volcaniques de l’île. La carrière de Rano Raraku contient encore bon nombre de moaï inachevés, qui sont autant d’exemples permettant d’avoir une idée de la façon dont les statues étaient excavées. Vraisemblablement, les tailleurs de pierre taillaient d’abord le bloc dans la masse du roc, sans détacher le dos de la paroi. Le bloc était dégrossi sur la face avant, puis suivait la sculpture des détails morphologiques (sauf les yeux, qui sont taillés lors de l’édification). IPQ06_123-moai-pukaoAprès quoi, le bloc était détaché de la paroi en taillant le dos de la statue. Le moaï, en position horizontale, pouvait alors être transporté sur son lieu d’édification. Lespukao sont taillés de la même manière dans la carrière de Puna Pau2. Dans les années 1950, Thor Heyerdhal et une équipe de six personnes commencèrent à tailler un moaï avec des outils de l’époque. Même s’ils s’arrêtèrent avant d’avoir terminé l’excavation de leur statue, Heyerdhal calcula qu’il faudrait environ 12 à 15 mois pour extraire un moaï de taille moyenne3. 

moai-1Transport et édification

Les reconstitutions en cours permettent, petit à petit, de comprendre les techniques mises en œuvre pour leur transport et édification. Lors des essais de Jo Anne Van Tilburg, les statues ont été déplacées sur des traineaux en bois attachés par des cordes et positionnés sur des rails à pirogue constitués de rondins de bois maintenus par des traverses. Cet essai a permis de montrer qu’entre 50 à 70 personnes tractant le traineau en synchronisation pouvaient déplacer un moaï de près de 12 tonnes, sur une distance de 14 km ½, en moins d’une semaine (à raison de 5 heures/jour, et de pas de 5 m)2. Sur l’édification elle-même, ce sont les Pascuans actuels qui en firent la démonstration à Thor Heyerdhal. Ils érigèrent une rampe de pierre en pente douce, le long d’un ahu, sur laquelle la statue a été tirée, la base en avant. Puis la tête de la statue est soulevée de quelques centimètres grâce à des leviers de rondin. Dans l’espace créé, les ouvriers glissent des pierres, qui maintiennent la tête de la statue. De degrés en degrés, la statue est ainsi élevée jusqu’à sa position finale. Il semble que les moïa surmontés d’un pukao devaient être érigé en une fois, c’est à dire que lepukao était déjà assemblé à son moaï dans sa position couchée, l’ensemble maintenu par un châssis2, plutôt que d’être élevé sur la tête de son moaï, une fois celui-ci debout.

 Après édification, le moaï est paré de ses orbites. En 1979, deux scientifiques, Sonia Haoa et Sergio Rapu, découvrent un œil complet de moaï, constitué d’un demi-globe en corail blanc et d’un iris en tuf rouge, au pied d’un ahu. Il est possible que ces yeux aient été à la garde des prêtres pascuans, qui en paraient les moai lors de leurs érections.

Les statues de l’île de Paques déjà mystérieuses possèdent un corps !

statues-ile-de-paques

La découverte ne date pas d’hier mais depuis quelques semaines refait surface sur internet : les statues de l’ile de Pâques ont un corps ! Alors qu’elles sont vraisemblablement connues pour avoir une grosse tête, ces statues recèlent visiblement de nombreux secrets puisque plus de la moitié de leur taille est enfouie sous terre et révèle l’existence d’un corps et de mains.

Si on attribue au couple Routledge la découverte des parties enterrées des statues de l’ile de Pâques, un groupe privé de recherches a récemment excavé  une des statues pour y découvrir de nombreuses écritures sur le corps.

Située dans l’océan Pacifique, cette ile volcanique a été découverte par le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen, le jour de Pâques de l’an 1722, et est devenue ensuite possession Chilienne en 1888. Si de nombreux mystères entourent l’ile de Pâques, la découverte de ces écritures enfouies sous terre risquent de relancer de nombreux débats.

En effet, si les scientifiques sont presque tous d’accord pour dire que c’est à la suite d’un écocide que la population (environ 4000) de l’ile a disparue, qu’en est-il de ces géants de Pierre enfouis sous terre ? L’ont-ils été dès le départ par les Rapanui (premières civilisations de l’île) ou bien le temps a t’il eu raison de ceux-ci ?

L’hypothèse la plus vraisemblable est qu’un raz de marée ancien a balayé l’île et sa civilisation ancienne, qui se perd dans la nuit des temps, et qui est là, sous nos pieds de touristes inconscients du trésor caché qui nous attend. Les statues n’ont pas été enterrées, mais le déluge a du transporter et amener tant de débris, de poussières et de terre que la civilisation a disparue comme effacée d’un seul coup. On pense ici au mythe de l’Atlantide et du continent de Mu dont les légendes refont surface avec cette découverte exceptionnelle.

statues-ile-de-paques_06-625x783

statues-ile-de-paques_05

statues-ile-de-paques_04

showing 3, 6, 9 rt and 1, 4, 7 lft

statues-ile-de-paques_02

statues-ile-de-paques_01

separation

Mise à jour Aréa 51 Blog, le : 01/03/2013, 19h15.

area51blog

Publicités

L’Europe s’élance vers Ariane 6

01/03/2013
crédit : CNES.

crédit : CNES.

Article source:cnes.fr

1er mars 2013

En novembre dernier, à Naples, les ministres chargés de la politique spatiale européenne ont signé l’acte de naissance d’un nouveau lanceur : Ariane 6. Une décision qui devrait permettre à l’Europe de demeurer leader sur le marché des lancements de satellites.

Ariane 6 lancera un satellite à la fois

Suite

separation

Mise à jour sylv1 pour Aréa 51 , le : 01/03/2013, 17h35.

area51blog


Des scientifiques dénichent une météorite de 18 kg en Antarctique

01/03/2013
image: maxisciences

image: maxisciences

Article source:maxisciences.com

societe-civile-maxisciences_medium

Publié le 01 mars 2013 par Émeline Ferard

Une équipe internationale de scientifiques, travaillant à la station antarctique Princesse-Elisabeth, ont annoncé avoir découvert une météorite de 18 kg incrustée dans une couche de glace. C’est la plus grosse météorite retrouvée dans la région depuis 1988.

Les chutes de météorites ne sont pas un évènement rare. Cela fait même des millions d’années que notre Terre est bombardée par des objets rocheux qui finissent leur course à la surface. Mais c’est tout de même une belle découverte que vient d’annoncer une équipe internationale de chercheurs. Une découverte de taille ! Ces huit scientifiques belges et japonais ont en effet déniché une météorite pesant pas moins de 18 kg. C’est en Antarctique que la trouvaille a été faite à 2.900 mètres d’altitude et quelque 140 km au sud de la station de recherche Princesse-Elisabeth.

C’est dans cette région que depuis plusieurs années les scientifiques du projet baptisé SAMBA scrutent la glace pour trouver des météorites. Lorsqu’ils l’ont identifié, le fragment de 18 kg était ainsi incrusté dans une couche de glace. Il a alors été sorti et les chercheurs ont pu constater qu’il s’agissait probablement d’une chondrite. « La météorite était une découverte très inattendue, pas seulement à cause de sa masse, mais parce que normalement, nous ne trouvons pas d’aussi grosses météorites en Antarctique« , a expliqué Vinciane Debaille, un géologue de l’université libre de Bruxelles, qui a mené la partie belge de l’équipe pendant l’expédition.

« C’est la plus grosse météorite trouvée en Antarctique de l’Est depuis 25 ans, donc c’est une découverte très spéciale pour nous, uniquement rendue possible par l’existence et la localisation de la station Princesse-Elisabeth« , a t-il ajouté dans un communiqué. Pourtant, 70% des météorites connues aujourd’hui ont été trouvées en Antarctique, ce qui porte le total d’objets qui y ont été découverts à plus de 38.500. Parmi ces météorites, seules 30 ont une masse supérieure à 18 kg, selon la Meteoritical Society.

425 météorites pour une masse globale de 75 kg

Les premiers résultats des analyses réalisées sur la météorite ont confirmé qu’il s’agissait d’une chondrite ordinaire, soit le type de météorite le plus abondant. D’après les observations faites, la croute de fusion, c’est-à-dire l’enveloppe externe de la météorite, était érodée. Ceci a permis aux scientifiques d’observer les couches internes de la roche mais celle-ci est encore gelée. Ainsi, elle est actuellement soumise à un processus de dégel très particulier qui va permettre d’éviter que de l’eau n’entre dans la roche.

« Nous étudions les météorites dans le but de mieux comprendre comment le système solaire s’est formé, comment il a évolué et comment la Terre est devenue une planète si unique au sein de notre système solaire« , a précisé Debaille. « La mission SAMBA de cette saison était un succès autant en terme de nombre que de masse des météorites trouvées. Il y a deux ans, nous avions trouvé moins de 10 kg. Cette année, nous en avons trouvé tellement que nous avons dû appeler l’agence de voyage parce que nous avions 75 kg de météorites à ramener« , a t-il encore indiqué.

Au total, les huit chercheurs ont déniché cette année un total de 425 météorite, dont une à 18 kg, une à 6 kg, une à 4,5 kg, deux à 2 kg, quatre à 1kg, et d’autres plus petites, pour une masse globale de 75 kg donc. Le tout au cours d’une expédition de 40 jours durant laquelle la station antarctique leur a servi à la fois de base.

« Percer les mystères de la Nature« 

« Princesse-Elisabeth et l’International Polar Foundation sont toutes deux fières de soutenir le travail de recherche de météorites de l’équipe belge et japonaise« , a assuré dans le communiqué Alain Hubert, qui dirige l’expédition. « En fournissant des moyens logistiques solides et des solutions de logement aux scientifiques travaillant sur la glace, nous pouvons garantir qu’ils peuvent se concentrer sur ce qu’ils sont venus réaliser en Antarctique : percer les mystères de la Nature et élargir la compréhension de notre planète« .

(crédits photos : International Polar Foundation/Vinciane Debaille)

separation

Mise à jour sylv1 pour Aréa 51Blog, le 01/03/2013, 17h05.

area51blog


WikiLeaks… prêt à révéler la Guerre USA-OVNI…

01/03/2013

wikileaks

Article source:kebecleak.over-blog.com

Un nouveau rapport circulant au Kremlin aujourd’hui destiné au Président Medvedev par les Forces Russes Spatiales, 45ème Division du Contrôle de l’Espace annonçant une future révélation de WikiLeaks provenant de câbles secrets états-uniens détaillant que les américains sont engagés depuis 2004 dans une « guerre » contre des Ovnis basés sur ou à proximité du Continent Antarctique et plus particulièrement sur l’océan austral. Selon ce rapport, les États Unis sont passé à leur plus haut niveau d’alerte le 10 Juin 2004 après qu’une flotte d’ovnis ait « soudainement émergé » de l’océan antarctique et se soit approchée de Guadalajara au Mexique, à près de 1600 km des frontières américaines. Cependant, avant d’atteindre la frontière américaine, cette flotte massive d’ovnis serait, selon ce rapport, « retournée » à leur « base » australe.

Les peurs américaines concernant ces Ovnis de l’océan antarctique a commencé, toujours selon ce rapport, les évènements sans précédent du 11 Juillet 1991 (dénommé 7/11) quand durant l’éclipse solaire, de mystérieux vaisseaux ont apparu par centaines au dessus du Mexique, et même au dessus de la Capitale. Un élément important est que même si de millions de mexicains suivait les diffusions nationales concernant les Ovnis à la télévision, les médias américains ont refusé de transmettre ces mêmes informations.

Le rapport continue et aborde le fait que depuis 2004, des flottes australes d’ovnis ont continué à émerger de leurs bases, et que Evénement le plus récent de cette ampleur se soit passé Vendredi dernier, quand une autre de ces flottes massives a été vu au dessus du Chili, Amérique du Sud.

Le « Danger Immédiat » pour nos Civilisations est que lorsque ces flottes colossales émergent de l’Océan Antarctique, nous prévient ce rapport, de terribles vagues sont créés à cause l’éruption soudaine causée par la(les) potentielle(s) base(s) sous-marine(s). Rien que la semaine passée, le Clelia II, un bateau de croisière en Antarctique avec 160 personnes à bord, a presque chaviré à cause de ces vagues générées par l’émergence des OVNIs, et aujourd’hui même, le Number One Insung a été signalé comme ayant coulé pour les mêmes raisons dont seulement 20 de ses 42 membres d’équipage ont été sauvé.

L’information importante à noter dans ce rapport est la validation du rapport du 14 Octobre concernant la Fermeture de l’Espace Aérien de New York City à Cause d’une ‘Menace’ OVNI par les États Unis, et il semble que cela soit ces Ovnis d’antarctique les responsables de cette fermeture de l’espace aérien le 13 Octobre lorsqu’ils sont « apparus » et furent vus par des dizaines de milliers de témoins, qui par coïncidence, correspond avec l’exposition des mystérieux Crânes de Cristal des anciens peuples d’Amérique du Sud.

Source : http://mysteredumondetizzy.blogspot.fr/search/label/Ovnis articles

separation

area51blog

Remarque sylv1 « co- adm » Aréa 51Blog

01/03/2013, 10h20:

avertissement!

avertissement!

Ce n’est pas la première fois que circule ce genre d’annonce sensationnelle, alors nous verrons bien tôt ou tard la réalité.

Science fiction?

Manque les sources fiables ( comme d’habitude) , après mes recherches, je n ‘ai trouvé nulle- part ailleurs ce genre  » d’information apportant du crédit ».

inutile de dire que nous ne cautionnons pas obligatoirement les posts que nous reprenons, dans le doute nous diffusons quand même.

separation

Mise à jour sylv1 Aréa 51 Blog, le: 01/03/2013 à : 10h25.

area51blog


Le Pentagone reprend les vols des chasseurs de cinquième génération

01/03/2013
© Flickr.com/createordie/cc-by-nc-sa 3.0

© Flickr.com/createordie/cc-by-nc-sa 3.0

Article source: french.ruvr.ru

1.03.2013, 10:58, heure de Moscou

Il y a une semaine les vols de nouveaux chasseurs F-35 ont été suspendus aux Etats-Unis après la découverte d’une fissure sur la lame d’une turbine d’un avion en Californie.

Le fabricant du moteur, Pratt and Whithey, a déclaré que la lame était exploitée dans des conditions extrêmes et la fissure ne résultait pas d’une erreur du projet.

Le chasseur de nouvelle génération F-35 développé par la société aéronautique Lockheed Martin est un des projets les plus chers du Pentagone.

la voix de la russie

separation

Mise à jour sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 01/03/2013 à : 09h15.

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :